Coronavirus : Davantage d'Américains sont décédés du Covid-19 que lors de la guerre du Vietnam

EPIDEMIE Retrouvez avec nous toutes les dernières infos sur la pandémie du nouveau coronavirus

M. A, J.-L. D. & L. Br.

— 

Le Lincoln Memorial à Washington (illustration).
Le Lincoln Memorial à Washington (illustration). — Andrew Harnik/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Avec 367 nouveaux décès en 24 heures dans les hôpitaux et les Ehpad, l’épidémie a fait 23.660 morts en France. Le nombre de patients en réanimation est en baisse pour la 20e journée consécutive.
  • Ce mardi, Edouard Philippe a prononcé un discours sur le déconfinement devant l'Assemblée nationale, dévoilant des mesures comme le port du masque obligatoire dans les transports, la réouverture des crèches ou la fin de l'attestation de déplacement à compter du 11 mai.
  • Le géant américain de la logistique Amazon a annoncé qu’il prolongeait jusqu’au 5 mai la suspension de l’activité de ses centres de distribution en France, après une décision de justice lui imposant d’évaluer les risques liés à l’épidémie de nouveau coronavirus.

A LIRE

VIDEO

 

Et nous terminons là-dessus ce live. Vous pouvez dès maintenant continuer à suivre l'actualité liée au coronavirus par ici.

6h32 : En Nouvelle-Calédonie, levée quasi totale du confinement à partir du 4 mai

« Voilà 25 jours que nous n’avons plus aucun cas de coronavirus (…). Si cela se confirme jusqu’à dimanche, il y aura, selon nos experts, 99,3 % de probabilité que le virus ne circule pas en Nouvelle-Calédonie », a déclaré à des journalistes le président du gouvernement, Thierry Santa. Les mesures de confinement avaient déjà été assouplies le 20 avril. Les frontières restent cependant fermées. Seuls 18 cas de la maladie, dont 17 guéris, ont été recensés dans l’archipel (270.000 habitants) où 4.610 tests ont été pratiqués.

6h14 : Le coronavirus donne le coup de grâce à l'A380

Le symbole du développement effréné du transport aérien est déjà considéré comme pas assez rentable par des compagnies aériennes aujourd’hui à genoux. Le géant des airs d’Airbus, fleuron industriel mais échec commercial, a tous les airs du Concorde, dont le destin avait été fracassé par le choc pétrolier des années 1970. L’avionneur européen avait déjà prévu d’arrêter l’an prochain les livraisons de son avion géant aux 251 appareils commandés. Mais pour la plupart des 14 clients, le plus gros avion civil du monde pourrait bien ne pas retrouver du tout la voie des airs quand le trafic aérien, anéanti par la pandémie, reprendra. Avec leurs flottes actuellement clouées au sol, les compagnies devraient voir leurs revenus chuter de 55 % en 2020 par rapport à 2019, selon l’Association internationale du transport aérien (Iata). Et le trafic ne devrait pas retrouver son niveau d’avant-crise avant deux à trois ans, estime le patron de Boeing, David Calhoun. Autant de perspectives qui conduisent les compagnies à revoir leurs futurs programmes de vols. Et leur flotte.

4h35 : Le WTI américain bondit de plus de 14% en Asie

Le cours du baril de référence aux Etats-Unis a rebondi de plus de 14% mercredi sur le marché asiatique, au lendemain d'une dégringolade après la vente par un important fonds pétrolier américain des contrats à court terme d'or noir. Le «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, a grimpé de 14,2% pour atteindre 14,09 dollars le baril dans les échanges électroniques, avec le retour d'acheteurs pour profiter de l'aubaine.

4h11 : Edouard Philippe examine le plan de déconfinement avec préfets et élus locaux

Pour tenter de mettre en musique le déconfinement par région et par département, le Premier ministre réunira ce mercredi préfets et élus locaux, pariant sur une reprise a minima de l’activité éducative, économique et sociale à compter du 11 mai. La mise en œuvre de son plan adopté mardi à l’Assemblée par 368 voix pour et 100 contre va faire l’objet d’un « travail de concertation et d’adaptation aux réalités de terrain » avec les responsables et élus locaux, mercredi et jeudi.

3h30 : C’est la guerre entre les salles de cinéma et Universal à cause du streaming

Le succès commercial du dessin animé Trolls 2 en streaming a envenimé les relations entre Universal et le numéro un des cinémas aux Etats-Unis, qui a annoncé qu’il refuserait dorénavant de projeter dans ses salles les films produits par ce studio hollywoodien.

En raison du confinement provoqué par le coronavirus, le dessin animé « Trolls 2 – Tournée mondiale » a été diffusé directement sur les plateformes de streaming, comme Apple TV, pour la somme forfaitaire de 19,99 dollars. Cette décision avait à l’époque été présentée par Universal comme une exception justifiée par la pandémie qui a provoqué la fermeture des cinémas.

Mais le Wall Street Journal a révélé mardi que le film avait récolté la somme colossale de 95 millions de dollars en Amérique du Nord ces trois dernières semaines. Et fort de ce succès inattendu, le patron d’Universal a déclaré au journal que ses studios allaient désormais sortir leurs films « dans les deux formats », à la fois en salles et sur les plateformes de vidéo à la demande, même après la crise sanitaire.

AMC, la plus importante chaîne de salles de cinéma d’Amérique du Nord avec 8.000 écrans, a pris ces propos comme une déclaration de guerre. Elle a écrit à Universal pour l’avertir qu’elle « ne projettera plus aucun film Universal dans ses cinémas des Etats-Unis, d’Europe ou du Moyen-Orient », une décision à effet immédiat.

2h40: 2.207 morts supplémentaires en 24h aux Etats-Unis, le bilan repart à la hausse

Avec 2.207 décès supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le bilan journalier aux Etats-Unis est reparti à la hausse mardi, selon le comptage de l'université Johns Hopkins qui fait référence.

Alors que le nombre de morts sur une journée avait baissé autour de 1.300 dimanche et lundi, les Etats-Unis ont déploré 2.207 décès entre 20H30 locales mardi  et la veille à la même heure, selon les chiffres de l'université actualisés en continu. Cela porte le bilan américain de la pandémie à 58.351 morts au total, dépassant désormais celui des soldats américains tués en deux décennies lors du conflit au Vietnam.

2h05 : Pas d’aide pour les Etats américains « mal gérés » avant la crise

Les Etats américains qui étaient « mal gérés » sur le plan financier avant la pandémie du coronavirus ne recevront pas d’aide de l’Etat fédéral, a indiqué mardi le secrétaire américain au Trésor. « Les Etats qui ont été mal gérés au préalable ne vont pas obtenir de renflouement fédéral », a déclaré Steven Mnuchin sur la chaîne de télévision Fox Business, alors qu’il était interrogé sur la possibilité de venir en aide en particulier à l’Etat de l’Illinois, dans le nord du pays.

Cet Etat a demandé 40 milliards d’aide dont 10 milliards pour résoudre des difficultés préexistantes, selon le journaliste de la chaîne américaine. Steven Mnuchin n’a pas à l’inverse écarté une possible aide fédérale à New York et à son voisin du New Jersey, qui ont des dépenses liées au coronavirus « très, très élevées ».

1h35 : La Californie pourrait avancer la rentrée scolaire pour compenser le retard

La Californie pourrait avancer la date de la rentrée scolaire de plusieurs semaines pour compenser les perturbations provoquées par la fermeture des établissements en raison de la pandémie de Covid-19.

« Nous reconnaissons qu’il y a eu une perte dans les apprentissages en raison de ces perturbations », a déclaré mardi le gouverneur Gavin Newsom, expliquant envisager une rentrée scolaire anticipée, « dès la fin juillet ou début août », pour compenser ce retard.

La décision de rouvrir les établissements scolaires dépendra de toute façon de l’évolution de la pandémie en Californie et des changements nécessaires pour s’adapter à la nouvelle situation, a souligné le gouverneur. La quasi-totalité des établissements scolaires de l’Etat, qui accueillent plus de six millions d’élèves au total, sont fermés depuis la mi-mars. Des systèmes d’enseignement à distance ont été mis en place dans la plupart des cas.

Le gouverneur Newsom n’a pas donné de date ou de calendrier pour un déconfinement progressif de l’Etat le plus peuplé du pays, incitant ses concitoyens à continuer de respecter scrupuleusement les règles de distanciation sociale prises très tôt dans la crise sanitaire. Il a toutefois parlé de « semaines plutôt que de mois » pour le début du processus.

1h15 : Les Oscars changent leurs règles pour le streaming

Les films sortis sur Internet sans passer par la case cinéma, en raison de la pandémie de coronavirus, pourront tout de même concourir cette année aux Oscars, a annoncé mardi l’Académie qui a changé temporairement son règlement pour s’adapter à des circonstances exceptionnelles.

En temps normal, l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui remet les prestigieuses statuettes, exige que les films aient été projetés au moins sept jours dans des cinémas de Los Angeles pour pouvoir être sélectionnés. Mais les salles de cinéma californiennes sont totalement closes depuis la mi-mars et aucune date n’a encore été décidée pour leur réouverture.

« Jusqu’à nouvel ordre, et uniquement au titre de la 93e édition des Oscars, les films qui avaient prévu une sortie en salles mais qui sont d’abord diffusés sur des plateformes de streaming commerciales peuvent être qualifiés », annonce l’Académie dans un communiqué.

0h50 : Deux escadrons survolent New York en hommage aux soignants

Un escadron de l’armée de l’air et un autre de la marine ont survolé mardi New York et ses environs pour rendre hommage aux personnels soignants et d’urgence.

Les deux formations de six appareils chacune, les Thunderbirds de l’US Air Force et les Blue Angels de l’US Navy, ont effectué un passage au-dessus de Manhattan aux environs de midi (16H00 GMT), avant de bifurquer vers le New Jersey. Décorant un ciel sans nuage de leurs traînes blanches, ils ont ensuite survolé un à un les cinq grands quartiers de New York, Staten Island, Brooklyn, Queens, Bronx et de nouveau Manhattan.

0h35 : 9 détenus tués dans une mutinerie au Pérou

Neuf détenus ont été tués lors d’une mutinerie dans une prison de Lima, où des prisonniers sont morts du Covid-19, selon un nouveau bilan fourni mardi par les autorités qui font état de 67 blessés parmi les détenus, surveillants et forces de l’ordre. « La mutinerie a fait neuf morts parmi les détenus et 67 personnes ont été blessées parmi les officiers de police, les détenus et les surveillants », a indiqué l’Institut national pénitentiaire (INPE) dans un communiqué.

0h20: Le coronavirus a tué davantage d'Américains que la guerre du Vietnam

Le nombre de malades décédés en deux mois du nouveau coronavirus aux Etats-Unis dépasse désormais celui des soldats américains tués en deux décennies lors du conflit au Vietnam, selon le dernier comptage actualisé mardi par l'université Johns Hopkins.

Au total, 58.365 personnes ont succombé au Covid-19 dans le pays, le plus touché sur la planète. En tout 58.220 militaires américains ont perdu la vie lors de la guerre du Vietnam (1955-1975), selon le bilan officiel publié aux Archives nationales.

23h55 : Le coronavirus ralentit au Canada

La propagation du coronavirus ralentit au Canada mais le pays n’est pas au bout de ses peines, a prévenu le Premier ministre Justin Trudeau mardi, alors que le nombre de décès de la maladie du Covid-19 approchait la barre des 3.000.

« Les mesures que nous avons prises sont en train de fonctionner », a assuré le Premier ministre. « Dans bien des régions du pays, le virus a ralenti sa progression, mais on n’est pas sorti du bois », a-t-il dit lors de sa conférence de presse quotidienne.

Le Québec, province la plus touchée par le coronavirus au pays, a précisé mardi son plan de réouverture graduel de l’économie. Les commerces ayant un accès direct à l’extérieur pourront reprendre leurs activités dès le 4 mai, sauf à Montréal où ils ne rouvriront qu’à compter du 11 mai.

23h45: Les cheveux insoumis de Jean-Luc Mélenchon

A l'Assemblée, la nuque longue du leader LFI a fait beaucoup jaser à la rédac de 20 Minutes (et sur Twitter), avec un débat: est-ce le début d'une merveilleuse coupe «mulet» (ou est-ce trop long sur le devant). Bon esprit, Jean-Luc Mélenchon répond aux questions sur son look avec une nouvelle photo.

Il y a encore du boulot pour rattraper notre journaliste champion capillaire, Romain Lescurieux.

 

23h35 : La barre des 5.000 morts passée au Brésil

Le Brésil a franchi mardi la barre des 5.000 morts du nouveau coronavirus, après avoir enregistré un record de 474 décès sur les dernières 24 heures, selon le ministère de la Santé. Avec 5.017 décès causés par le Covid-19, le bilan le plus lourd d’Amérique Latine, le Brésil a déjà dépassé le nombre de morts officiellement annoncé par la Chine, où l’épidémie a émergé fin 2019.

Au total, les autorités sanitaires ont recensé 71.886 cas confirmés dans ce pays de plus de 210 millions d’habitants, mais les chiffres officiels sont largement sous-évalués, le Brésil étant un des pays les moins actifs en termes de dépistage.

Certains spécialistes considèrent que le nombre de personnes infectées pourrait être au moins dix fois supérieur. Le bilan du ministère précise que le nombre de décès pourrait être encore plus élevé, 1.156 morts suspectes étant encore à l’étude.

23h15: Le retour au bureau chez Google ne se fera pas avant le 1er juin

Dans un email adressé aux employés obtenu par CNBC, le patron de Google, Sundar Pichai, annonce que le retour au bureau pour les employés n'aura pas lieu avant le 1er juin. Il se fera progressivement, en plusieurs étapes, et en fonction de l'évolution de la pandémie.

 

23h00 : La L1 arrêtée ? « Je n’en suis pas sûr », répond Aulas

La saison de Ligue 1 définitivement arrêtée, suivant l’avis du gouvernement ? « Je n’en suis pas sûr », a assuré à l’AFP Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique lyonnais, se posant mardi à contre-courant en prônant « une solution alternative », par exemple sous forme de « play-offs ».

22h50: Uber pourrait réduire ses effectifs de 20%

Selon The Information, l'entreprise discute actuellement d'un plan social qui toucherait 20% de ses employés, soit environ 5.400 sur 27.000, alors que l'activité d'Uber est frappée de plein fouet par le coronavirus.

22h40 : Trump va ordonner aux producteurs de viande de maintenir leur activité

Le président américain Donald Trump devrait signer mardi un décret ordonnant aux producteurs de viande de maintenir leur activité sur fond de crainte de pénuries en raison du coronavirus. Il devrait invoquer le « Defense Production Act » pour classer ce secteur comme crucial dans la grave crise économique que traversent les Etats-Unis.

Le gouvernement fédéral s’engagera de son côté à fournir des équipements de protection pour les employés du secteur. Les fermetures d’abattoirs se multiplient aux Etats-Unis en raison de la contamination de salariés, alimentant les inquiétudes sur la chaîne d’approvisionnement.

22h30 : Ford s’attend à une perte opérationnelle de 5 milliards de dollars au 2e trimestre

Le constructeur automobile Ford a averti mardi s’attendre à enregistrer une perte opérationnelle de 5 milliards de dollars au deuxième trimestre, en raison d’une chute prévue des volumes de ventes de voitures dans toutes les zones géographiques, pour cause de pandémie de coronavirus.

Ce déficit s’ajoute à une perte d’exploitation de 632 millions de dollars au premier trimestre, selon un communiqué. En tout, la marque à l’ovale bleu, qui n’a toujours pas dévoilé la date de réouverture de ses usines américaines fermées pour respecter les mesures de distanciation sociale et de confinement destinées à endiguer la propagation du Covid-19, devrait avoir perdu plus de 5,6 milliards en six mois.

22h15 : Bénéfice stable pour la maison mère de Google, qui ne souffre pas (encore) trop du coronavirus

Alphabet, la maison mère de Google, a réalisé un bénéfice net de plus de 6,8 milliards de dollars au premier trimestre, contre un peu moins de 6,7 milliards il y a un an, signe que l’impact de la crise économique ne se fait pas sentir pour l’instant pour le géant de la publicité sur Internet.

Son chiffre d’affaires a progressé de 13 % à 41,2 milliards de dollars, et ses résultats, meilleurs qu’espéré dans un contexte d’assèchement des budgets des annonceurs, lui valaient une hausse de 3 % de son titre à Wall Street lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse. Mais Alphabet avertit avoir « connu un net ralentissement en mars ».

21h54 : Pour réussir le déconfinement, le gouvernement gagne du temps

Une analyse politique de notre journaliste politique Laure Cometti, à lire ci-dessous.

 

21h48 : La SNCF lance un « appel solennel » pour limiter les déplacements domicile-travail

Dans la lignée de Valérie Pécresse (post précédent), la SNCF lance ce soir un « appel solennel » aux employeurs pour réduire ou étaler le nombre d’usagers des transports en commun.

« Pour réussir ce défi collectif inédit, nous lançons un appel solennel à tous les employeurs qui le peuvent à continuer le télétravail (après le 11 mai) et à aménager les heures d’embauche et de sortie les matins et soirs », a-t-elle assuré. Et de montrer l’exemple : les employés du siège de l’entreprise continueront eux-mêmes à télétravailler jusqu’au 8 juin.

21h20 : Le déconfinement en Ile-de-France, « c’est pas gagné »

« Le déconfinement progressif décidé me paraît le bon choix » a concédé Valérie Pécresse (ex-LR), la présidente de la région. Mais « sur une région très touchée, très urbaine comme l’Ile-de-France, (où) le virus continue de circuler encore trop, (…) il y a une épée de Damoclès qui pèse ». Elle a estimé sur TF1 que le déconfinement dans sa région le 11 mai n’était « pas gagné », et appelé les entreprises à « desserrer les heures de pointe ».

Elle a évoqué le « goulet d’étranglement » que sont les transports en commun, et dit travailler avec les entreprises à un accord, « pour que 80 % des personnes qui aujourd’hui télétravaillent continuent à le faire après le 11 mai, et que les arrivées de salariés se fassent entre 7 et 11 heures du matin pour desserrer l’heure de pointe ».

 

21h10 : Mike Pence, le rebelle du masque

Le vice-président a visiblement refusé de porter un masque lors de sa visite au Mayo Hospital.

 

20h55 : Noël Le Graët acte une fin « définitive » de la saison 2019-2020

La Ligue 1 et la Ligue 2, comme le National 1 et la première division féminine, sont « définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020 ». « Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020 », a déclaré le président de la Fédération française de football Noël Le Graët dans un entretien mis en ligne par le quotidien breton Le Télégramme, en réaction aux annonces du Premier ministre Edouard Philippe.

20h41 : « La région va s’engager pour faire en sorte de réussir le déconfinement », réaffirme Valérie Pécresse

La région est « en train de négocier un accord pour que 80 % des personnes qui télétravaillent continuent à le faire », a indiqué la présidente de l’Ile-de-France sur TF1 : les arrivées des travailleurs pourraient ainsi être étalées entre 7 heures et 11 heures du matin.

20h24 : Chaque famille informée avant le 4 mai

« Mon objectif c’est que chaque famille soit informée avant le 4 mai de ce qui se passe pour son enfant, que ce soit à l’école primaire, au collègue ou au lycée, soit en recevant un coup de fil de l’Education nationale, soit le site de l’Académie », informe Jean-Michel Blanquer.

20h24 : Des lycéens pourraient rentrer en septembre

« Ce n’est pas ce que je souhaite, mais nous ferons l’évaluation à la fin du mois de mai. Je le répète, rester chez soi ne signifie pas que l’on est déscolarisé, l’enseignement à distance va prendre de l’importance », indique le ministre.

20h22 : Lors du retour à l'école, il y aura des adaptations locales, prévient Jean-Michel Blanquer

 

20h15 : L'Assemblée nationale approuve par 368 voix contre 100 le plan du gouvernement

20h12 : Les Etats-Unis ont dépassé le million de cas de Covid-19, selon l’université Johns Hopkins

En comparaison, 129.859 cas ont été confirmés en France depuis le début de l'épidémie. Les Etats-Unis sont, déjà depuis fin mars, le pays qui compte le plus de cas dépistés d’infection. Ils avaient atteint les 500.000 cas déclarés il y a moins de trois semaines, le 10 avril. Le pays est également celui qui compte le plus grand nombre de victimes du Covid-19, avec plus de 57.200 décès liés à la maladie.

20h04 : Un test avant d’entrer sur le territoire américain ?

Le président américain Donald Trump a confié mardi envisager l’imposition de tests systématiques de dépistage du nouveau coronavirus aux passagers débarquant aux Etats-Unis depuis des vols internationaux, en citant le danger posé par le Brésil. « Nous allons probablement le faire. L’épidémie est assez virulente au Brésil », a justifié Donald Trump, qui a précisé que la décision serait confirmée rapidement. Test médical ou simple prise de température ? « Les deux », a répondu le président.

19h54 : Vous n'avez pas compris comment va s'effectuer le retour à l'école pour vos enfants ? Jean-Michel Blanquer doit s'exprimer à 20 Heures

Suivez son intervention sur TF1 avec nous ! 

19h50 : La Guyane vote à l’unanimité la non réouverture des collèges et lycées

La collectivité territoriale de Guyane (CTG) a voté mardi « à l’unanimité » la non réouverture des collèges et lycées le 11 mai, jugeant qu'« aucune garantie n’est apportée pour nos enfants et nos enseignants », a annoncé son président Rodolphe Alexandre, à l’issue du discours d’Edouard Philippe sur le déconfinement.

« Aucune dérogation ne sera accordée, parce qu’aucune garantie n’est apportée pour nos enfants, nos enseignants et le personnel de la CTG », a-t-il déclaré. « Nous n’avons pas suffisamment de masques, de gels, de gants », a-t-il pointé.

19h46 : En Outremer, 96 personnes sont hospitalisées, dont 25 patients en réanimation

19h44 : 4.387 patients sont toujours hospitalisés en réanimation
153 nouveaux cas graves ont été admis et le solde reste négatif, avec 221 patients en moins.

19h32 : 367 nouveaux décès en 24 heures, pour un bilan total de 23.660 morts en France, selon le dernier bilan de la direction générale de la santé

14.810 décès sont à déplorer dans les hôpitaux et 8.850 dans les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad.

19h29 : Réactions mitigées chez les syndicats de la SNCF

« Le Premier ministre a annoncé des décisions, ce qui écarte un certain nombre d’hypothèses. Mais les moyens pour parvenir à appliquer ces décisions sont toujours inconnus », a souligné auprès de l’AFP Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots. « L’application de la distanciation sociale dans les trains va nécessiter beaucoup d’effectifs pour filtrer et organiser les flux. Aurons-nous ces effectifs et pourrons-nous éviter les attroupements notamment dans les grandes gares ? », s’est-il interrogé.

Après le discours du Premier ministre, « je reste un peu sur ma faim, c’est plutôt flou », a commenté Didier Mathis, secrétaire général de l’Unsa ferroviaire. « Aujourd’hui, le cadrage est très loin d’être clair. Ce n’est pas assez précis, mis à part le port obligatoire du masque qui est une bonne chose », a relevé Erik Meyer, secrétaire fédéral de SUD-Rail.

19h14 : 100 km, ça fait quoi depuis chez vous ?

Dans son discours, Edouard Philippe a indiqué que les déplacements sans attestation seraient possibles à partir du 11 mai dans une limite de 100 km (auquel cas il vous faudra fournir une attestation). Pour savoir ce que ça représente autour de chez vous, vous pouvez vous rendre sur ce site.

19h05 : Vous êtes commerçante ou commerçant ? Venez témoigner !

 

19h02 : Monaco se déconfine aussi

Cloîtrée depuis la mi-mars en raison du nouveau coronavirus, privée de casinos et toute activité hôtelière, la principauté de Monaco va entamer un déconfinement très graduel dès lundi à 6 heures. L’administration et tous les commerces pourront rouvrir, à condition de respecter une jauge limite de 4 personnes par mètre carré et d’autres conditions comme la présence de gel hydro-alcoolique partout, l’asepsie régulière des lieux de passage ou le masque obligatoire dans les transports et les commerces.

19 heures : Prévue mi-août, la féria de Béziers est annulée

« C’est la mort dans l’âme que j’annule la féria de Béziers. C’est la première fois qu’elle n’aura pas lieu depuis 52 ans », a expliqué Robert Ménard, le maire de la ville proche du Rassemblement national.

18h47 : Voir des amis, faire du shopping, aller à la plage… Ce que l’on pourra faire et ne pas faire à partir du 11 mai

Après le discours dense du Premier ministre, pas facile de savoir ce que l’on peut (et ne pas) faire après le 11 mai. Mais comme on est sympa, on vous a tout résumé dans cet article.

 

18h32 : Pas de balade dans les calanques avant le 1er juin

La promenade dans les calanques de Marseille (Bouches-du-Rhône), ce n’est pas pour demain. Interrogé par 20 Minutes, le président du parc national des calanques Didier Réault affirme n’envisager aucune réouverture avant le 1er juin, au regard du plan de déconfinement du gouvernement dévoilé ce mardi. Précisions dans cet article de notre bureau marseillais.

18h27 : British Airways prévoit de supprimer 12.000 emplois face au choc de la crise du coronavirus

Pour le groupe IAG, maison-mère de la compagnie, qui possède entre autres Iberia et Vueling, explique dans un communiqué avoir pris cette décision compte tenu du fait qu’il faudra plusieurs années avant un retour à la normale du trafic aérien.

18h23 : Le ministère des Sports ne ferme pas la porte à des matchs en août

Aucune compétition, même à huis clos, ne pourra se tenir avant fin juillet au mieux, mais les ligues de football et de rugby peuvent toujours envisager de terminer leur saison 2019-2020 à partir du mois d’août, a indiqué ce mardi le ministère des Sports, sur une tonalité différente du Premier ministre à l’Assemblée nationale.

« A ce stade » et sous réserve d’une évolution défavorable de la situation sanitaire, les ligues « peuvent envisager de terminer leur saison au mois d’août, ou en septembre, à elles de décider ». Les finales de la Coupe de France ou de la Coupe de la Ligue pourraient faire partie de ces matchs autorisés.

18h19 : En Espagne, Pedro Sanchez a aussi présenté son plan de déconfinement « progressif »

Il se fera en quatre étapes jusqu’à fin juin, a expliqué le Premier ministre. « Dans le meilleur des cas, la phase de désescalade vers la nouvelle normalité aura une durée minimale de six semaines » et « nous voulons que la durée maximale soit de huit semaines pour tout le territoire espagnol », a déclaré Pedro Sanchez, sans donner de dates précises pour les différentes phases dont la mise en œuvre dépendra de l’évolution de la pandémie de Covid-19.

18h08 : Au Royaume-Uni, 586 décès de plus en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 21.678 morts

Le Royaume-Uni a recensé ce mardi 586 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, marquant une recrudescence par rapport à la veille et portant le bilan total à 21.678 dans les hôpitaux britanniques.

Le nombre de contaminations officiellement comptabilisées atteint 161.145 cas (+3.996), a précisé le ministre de la Santé, Matt Hancock, lors d'une conférence de presse.

17h55 : « Nos centres de distribution sont sûrs », martèle Amazon France

« Nos centres de distribution sont sûrs », a répété à plusieurs reprises le directeur général d’Amazon France Frédéric Duval mardi devant la commission des affaires économiques du Sénat, alors que le géant américain de la logistique a suspendu jusqu’au 5 mai l’activité de ces centres en France.

« Nos centres de distribution sont sûrs, je ne comprends pas pourquoi nous en sommes arrivés là, je ne comprends pas l’initiative de nos partenaires sociaux et le jugement nous laisse perplexe, mais nous allons l’appliquer », a notamment déclaré Frédéric Duval lors de cette audition par vidéoconférence, initialement programmée le 22 avril mais qui avait été ajournée dans l’attente d’une décision de justice.

17h45 : Et vous ?

 

 

17h40 : Tout comme le PS

Rachid Temal (sénateur PS), sur Twitter : « Donc pas de masques ni tests pour tous les Français à partir du 11 mai. Encore beaucoup de travail pour réussir le déconfinement, la question de l’école est symbolique. Là où Edouard Philippe est le meilleur c’est dans sa propre défense ! »

17h35 : La droite sceptique également

Julien Aubert, député Les Républicains a ainsi déclaré : « Il s’agit plus d’une méthode au cas par cas qu’un plan. Une telle stratégie méritait un débat, une analyse à froid. Je n’ai pas entendu un seul mea culpa. Edouard Philippe a l’art de se victimiser. Je maintiens mon vote pour protester contre cette manière de gouverner ».

17h30 : Mélenchon dénonce une «sortie hasardeuse» du confinement après une «gestion calamiteuse»

"Nous n'allons pas voter ce qui nous est proposé (...) Nous ne partageons ni vos diagnostics ni le système d'action que vous avez choisi", a lancé Jean-Luc Mélenchon au chef du gouvernement, depuis la tribune de l'Assemblée.

Face au coronavirus, "ordres et controdres se sont succédé", notamment sur le port du masque, tant et si bien que s'est brisé le ressort fondamental de la lutte: la confiance", selon Jean-Luc Mélenchon. "Celui qui a pris toutes ces décisions", Emmanuel Macron, "lui doit en être tenu pour responsable", d'après l'ancien candidat à la présidentielle.

17h25 : Pour le nucléaire, un nouveau planning des arrêts pour maintenance envisagé

 

17h15 : Soutenez vos bars

 

17h05 : Poutine estime que la Russie n'a pas encore atteint le pic de l'épidémie

La Russie envisage une levée progressive du confinement à partir du 12 mai.

16h55 : La compagnie Icelandair se sépare de 2.000 employés

16h45 : Pas d’aide pour les Etats américains « mal gérés » avant la crise prévient Washington

Les Etats américains, qui étaient « mal gérés » sur le plan financier avant la pandémie du coronavirus ne recevront pas d’aide de l’Etat fédéral, a indiqué mardi le secrétaire américain au Trésor.

« Les Etats qui ont été mal gérés au préalable ne vont pas obtenir de renflouement fédéral », a déclaré Steven Mnuchin sur Fox Business alors qu’il était interrogé sur la possibilité de venir en aide en particulier à l’Etat de l’Illinois, dans le nord des Etats-Unis.

16h35 : Toutes les annonces d'Edouard Philippe résumées ici

 

16h25 : Bruxelles incite les banques de l’UE à continuer de faire crédit

Bruxelles a incité mardi les banques européennes à continuer à prêter aux ménages et aux entreprises, fragilisés par la crise économique découlant de la pandémie de coronavirus.

Bien que nombre d’établissements financiers annoncent des résultats trimestriels catastrophiques, telle l’espagnole Santander mardi, dont le bénéfice net a chuté de 82 %, la Commission européenne estime que ce secteur est bien mieux armé pour affronter cette crise qu’il y a dix ans.

16h15 : Discours fini

Merci de l’avoir suivi chez nous. Le live, lui, continue.

16h10 : Cérémonies funéraires toujours limitées à 20 personnes, réouverture des cimetières le 11 mai

16h00 : Edouard Philippe demande aux plus de 65 ans de continuer à limiter leurs contacts et sorties

15h55 : Pas de rassemblement de plus de dix personnes 

Il va falloir trier vos amis. 

15h54 : Pas le moindre évènement réunissant plus de 5.000 personnes avant septembre

Les grandes manifestations sportives sont interdites, dont la ligue 1. 

15h52 : La vie sociale va reprendre, mais progressivement

Il sera possible de circuler sans attestation à moins de cent kilomètres de chez soi. 

15h55 : Les transports entre départements seront fortement réduits et déconseillés

15h50 : Les opérateurs de transports devront s'organiser pour permettre de respecter les gestes barrières
Par exemple, le métro parisien devra drastiquement diminuer le nombre de personnes possibles dans ses rames (bonne chance).

15h45 : Les commerces devront faire respecter la règle d'un mètre par personne et les gestes barrières
Un commerçant pourra subordonner l'accès de son magasin au port du masque

15h42 : Le télétravail doit être maintenu partout où c'est possible, répète le Premier ministre

Lorsque le télétravail est impossible, les horaires décalées sont vivement encouragées.

15h39 : Le port du masque prohibé pour les enfants en maternelle, et n'est pas recommandé en école primaire
Le port du masque pour les collégiens sera lui obligatoire.

15h37 : Réouverture très progressive des écoles et des maternelles le 11 mai sur la base du volontariat
Les collèges ouvriront le 18 mai seulement dans les départements où la circulation du virus est faible.
Le cas des lycées sera décidé fin mai.

15h35 : Des indicateurs par département fixés le 7 mai pour savoir comment ils seront déconfinés le 11 mai
A partir de jeudi, la carte des indicateurs par département sera présenté.

15h34 : La première phase du déconfinement devrait durer du 11 mai jusqu'au 4 juin
Le déconfinement sera ré-étudié en phase de trois semaines chacune

15h32 : « Si les résultats avant le 11 mai ne sont pas ceux attendus, le déconfinement sera repoussé », prévient Edouard Philippe

15h31 : L’usage de l’application StopCovid sera sujet au vote, « mais cela serait prématuré actuellement » précise Edouard Philippe

15h31 : Isolement, troisième phase
Dès qu’on est déclaré positif ou malade, l’isolement sera demandé. Le gouvernement « compte notamment sur le civisme des Français, qui a été démontré ». La personne aura le choix de s’isoler chez elle, entraînant l’isolement de tout le foyer pour quatorze jours, ou dans un hôtel réquisitionné par l'Etat.

15h30 : Tous les cas contacts seront testés à partir du moment où une personne sera malade
Des brigades de tests seront mises en place dans chaque région. En cas de symptômes, ce sera l'isolement.

15h25 : Deuxième volet du triptyque, le test

​Au moins 700.000 tests sérologiques par semaine à partir du 11 mai

15h20 : « Il y aura assez de masques dans le pays pour le 11 mai »

« Nous devons désormais nous organiser pour ne pas que certains "en aient trop" et d’autres pas assez »

15h18 : « Nous incitons désormais l’ensemble des acteurs à se fournir en masques »

15h17 : La production de masque en France aura bientôt quintuplé par rapport à la normale, annonce le Premier ministre

15h16 : La mise en œuvre du déconfinement va reposer « sur le triptyque : protéger, contrôler, isoler »

Côté protéger : Il conviendra d’ajouter le port du masque dans certaines situations, en plus « des gestes barrières »

15h14 : Troisième constat, la disparité territoriale

Le virus circule « de manière hétérogène » à travers le territoire, demandant des mesures spécifiques selon les territoires et le niveau de l’épidémie dans ceux-ci. Des dispositions territoriales pourront donc être prises « sur la stratégie nationale ».

15h13 : Le risque d’une seconde vague est un « risque sérieux », exigeant d’agir « avec prudence »

15h10 : « Le premier constat est médical : nous allons devoir vivre avec le virus. Le virus va continuer à circuler parmi nous. »

15h06 : « La décrue (des malades) est engagée. Elle est régulière, lente, mais régulière. Le confinement aura permis d’éviter au moins 62.000 décès en un mois, et 105.000 lits de réanimations auraient manqué. »

15h05 : « De toute évidence, le pays ne peut être confiné éternellement. Si le confinement a constitué une étape nécessaire, il pourrait -s’il continue trop longtemps- avoir des effets délétères »

Le Premier ministre met en garde contre « le risque de l’écroulement » de l’économie sans déconfinement.

15h05 : Edouard Philippe s'exprime

15h04 : « L’histoire qui nous convoque est celle de la vie quotidienne de chacun »

15h02 : Richard Ferrand fait les présentations et rappelle l'importance et l'impact de l'épidémie

14h50 : Edouard Philippe s'exprimera dans dix minutes pour présenter le plan de déconfinement

Pour les deux du fond qui suivaient pas l'actualité du jour

14h40 : Port du masque obligatoire dans tous les commerces en Allemagne

14h30 : Une épidémie de plainte contre les membres du gouvernement
Vincent court, marche, éduque son enfant, fait des lives-tweets, et entre temps, il vous fait un point sur les plaintes contre le gouvernement

 

14h20 : A Mayotte, recrudescence de braconnage de tortues à cause du confinement

L’association de protection des tortues marines de Mayotte Oulanga Na Nyamba a alerté mardi dans un communiqué sur la « recrudescence alarmante du braconnage de tortues marines sur les principales plages de pontes depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19 ».

L’île française située dans l’océan indien est un haut lieu de ponte notamment pour les tortues vertes, avec 3.000 à 4.000 « montées » comptabilisées par an et, en réalité, probablement bien davantage, selon le réseau d’échouage mahorais de mammifères marins et de tortues marines (Remmat).

14h10 : L’Unicef alerte sur une crise sanitaire en vue à cause de l’arrêt des vaccinations d’enfants en Asie

« Alors que le Covid-19 ne semble pas rendre de nombreux enfants gravement malades, la santé de centaines de milliers d’enfants pourrait être affectée par cette interruption des services de vaccination », a déclaré Jean Gough, la directrice de cette agence onusienne en Asie du sud, s’inquiétant d’une « menace sérieuse ».

Le Bangladesh et le Népal ont cessé leurs campagnes contre la rougeole et la rubéole, tandis qu’Afghanistan et Pakistan, deux des trois pays au monde où la polio reste endémique, ont arrêté leurs actions contre cette maladie, s’inquiète l’Unicef dans un communiqué.

13h56 : Emmanuel Macron dément toute dissension avec Edouard Philippe

« L’ensemble de l’exécutif est pleinement aligné dans cette crise. Je n’aurai aucune complaisance à l’égard de ceux qui par des bruits et des rumeurs tentent de diviser le gouvernement et singulièrement le Premier ministre et le Président de la République », a déclaré le chef de l’Etat, selon des propos rapportés par un participant au Conseil des ministres.

M. Macron est revenu à deux reprises sur le sujet mardi matin devant le gouvernement, afin d’éteindre des rumeurs de tensions au sein du couple exécutif, selon plusieurs sources ministérielles.

13h39 : Huit députés réclament un retour à « un fonctionnement normal » à l’Assemblée

Lors d’une conférence de presse commune, ils ont demandé que l’Assemblée nationale retrouve « au plus vite » un « fonctionnement normal », si besoin au moyen d’outils numériques, considérant qu’il s’agit là d’un « impératif de démocratie ». Le fonctionnement de l’Assemblée nationale « nous paraît de plus en plus dévoyé », a estimé au nom du groupe PS Hervé Saulignac

Les huit députés se rejoignent pour regretter qu’un débat spécifique à l’application de traçage Stop-Covid « ait été écarté » et pour demander le report du débat et du vote sur le plan de déconfinement, afin de pouvoir « l’étudier avant de se prononcer », a indiqué Paula Forteza, députée ex-LREM à l’initiative de la conférence de presse.

13h30 : Le Luxembourg veut tester toute sa population

Le Luxembourg a annoncé ce mardi son intention de dépister le nouveau coronavirus sur toute sa population, soit quelque 600.000 personnes, d’ici à un mois, s’estimant en capacité de pratiquer jusqu’à 20.000 tests par jour. Le Grand-Duché compte à ce jour 88 décès sur 3.729 cas confirmés de Covid-19.

13h25 : Pas de coronavirus sur les billets, selon la BCE

La BCE a mené des recherches avec plusieurs laboratoires européens d’où il ressort que « les coronavirus peuvent survivre sur une surface en acier inoxydable (une poignée de porte par exemple) dix à cent fois plus longtemps que sur nos billets en fibres de coton », écrit Fabio Panetta, membre du directoire de l’institut, dans un article publié dans plusieurs journaux européens, dont Les Echos.

Sa conclusion est que « les billets ne posent donc pas de risques d’infection majeurs par rapport à d’autres surfaces avec lesquelles nous sommes en contact au quotidien ». L’article n’aborde cependant pas la question du risque de contamination lié aux pièces de monnaie. En Chine, la banque centrale du pays avait annoncé en février utiliser les ultraviolets pour désinfecter les billets de tout coronavirus.

13h11 : Un fonds d’urgence pour les trésors patrimoniaux du monde entier

Au Mali ou en Afghanistan, avec la crise du coronavirus, de nombreux chantiers ont été arrêtés et les sites patrimoniaux ont été fermés. Pour soutenir des monuments privés de revenus, la Fondation Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (ALIPH) a lancé ce mardi un fonds d’urgence doté d’une première enveloppe d’un million de dollars (920.000 euros).

« La pandémie a entraîné la fermeture de sites, et souvent mis un terme aux travaux de réhabilitation. Or, ces sites constituent une source d’emplois et de revenus pour les opérateurs locaux, les institutions ou associations culturelles, ainsi que pour les experts, ingénieurs, ouvriers et artisans », a noté l’ALIPH dans un communiqué.

12h50 : Surcoût de 600 à 900 millions d’euros pour les hôpitaux publics

La crise du coronavirus a entraîné un surcoût pour les hôpitaux publics à ce stade évalué entre 600 et 900 millions d’euros, lié notamment aux achats de matériel de protection, a indiqué mardi la Fédération hospitalière de France (FHF).

« Toutes les régions et tous les établissements n’ont pas été impactés de la même manière » mais le virus a entraîné « des niveaux de dépenses très élevés », a souligné Cécile Chevance, responsable du pôle finance de la FHF, lors d’une visioconférence. « Pour les deux premiers mois de l’épidémie, on est sur un surcoût estimé entre 600 et 900 millions d’euros », a-t-elle ajouté, en évoquant notamment le cas de « certains CHU du Grand-Est », où les dépense

12h40 : Plus de 4.000 morts dans les maisons de retraite en Angleterre

Plus de 4.000 personnes sont mortes du coronavirus en deux semaines dans les maisons de retraite en Angleterre, a indiqué mardi le Bureau national des statistiques (ONS), faisant grimper le bilan total des victimes au Royaume-Uni. Au total, l’ONS a rapporté 4.343 morts en maisons de retraite entre le 10 et le 24 avril. Ces chiffres ont été fournis à l’ONS par les gestionnaires d’établissements.

Les maisons de retraites sonnent l’alarme depuis plusieurs semaines sur la situation dans leurs établissements, où les décès ne sont pas comptabilisés dans les bilans quotidiens des autorités, limités aux hôpitaux.

12h30 : Au Japon, les salles de jeu qui ne respectent pas l'état d'urgence dénoncées

C'est tout du moins l'arme choisie par plusieurs gouverneurs de régions dans l'archipel afin de forcer les propriétaires de ces salles, qui regroupent souvent des dizaines de pachinko, ces machines qui vont d'un équivalent du flipper à des cousines des machines à sous, à fermer.

Car si le gouvernement a décrété un état d'urgence d'un mois jusqu'au 6 mai dans l'ensemble du pays pour lutter contre la pandémie de Covid-19, il ne peut imposer aux entreprises non essentielles de baisser le rideau, ce qui lui laisse peu d'options face à celles qui refusent de faire preuve de civisme. La solution trouvée par les autorités locales: les forcer à obtempérer en les dénonçant. Charmant...

12h20 : Au Japon, la SuperNES comme solution miracle pour garder les mioches chez soi ?

Garder les enfants à domicile pendant l’état d’urgence, grâce à des vieilles consoles de jeu, c’est le pari de l’association japonaise du jeu vidéo rétro, qui va distribuer cent consoles SuperNES de Nintendo aux familles qui le demanderont.

« Avis de livraison de produit d’urgence », écrit l’association sur son site internet, où elle annonce qu’elle enverra ses consoles à 100 foyers comptant des enfants de moins de 16 ans, alors que l’état d’urgence a été décrété jusqu’au 6 mai dans l’archipel afin de contenir la pandémie de Covid-19. « Beaucoup d’enfants restent à la maison à cause de la pandémie et nous voulons qu’ils s’amusent avec des jeux qui ont rendu accro la génération de leurs parents », explique l’association.

12h10 : En Espagne, des maisons de retraite décimées ou épargnées par le virus

Le parquet a ouvert des enquêtes au pénal visant 86 maisons de retraite, dont 40 dans la région de Madrid, sur la base de plaintes déposées par des familles ou des salariés. Si au moins 1.054 résidents ont succombé au coronavirus entre le 8 mars et le 17 avril dans les maisons de retraite de la zone, 5.688 autres décès sont « attribuables » au virus, selon la région.

« Nous avons tous commis des erreurs », a admis le responsable régional des Politiques sociales, Alberto Reyero, reconnaissant que les établissements n’étaient pas « suffisamment préparés ». L’élu a pointé la difficulté à isoler les résidents, le manque d’équipements de protection individuels pour les personnels, le retard dans l’obtention de tests de diagnostic…

12h00 : La prolongation de l'état d'urgence sanitaire en Conseil des ministres samedi

Le projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire de deux mois, jusqu'au 24 juillet, sera présenté samedi en Conseil des ministres et examiné la semaine prochaine au Parlement, a appris mardi l'AFP de sources parlementaires concordantes.

La loi instaurant l'état d'urgence sanitaire était entrée en vigueur le 24 mars, pour un délai de deux mois. Cette loi permet au Premier ministre de prendre par décret des mesures listées dans la loi et assorties de sanctions sévères: restreindre ou interdire la circulation, adopter des mesures de confinement ou de quarantaine,  limiter les rassemblements, ordonner la fermeture provisoire d'établissements et d'entreprises.

11h50 : Les députés PS disent leurs « lignes rouges »

Pas de déconfinement « sans masques gratuits », politique de tests massifs, « cadre sanitaire clair » pour les écoles ou encore sans primes exceptionnelles pour les personnels mobilisés pendant la crise : les députés socialistes ont listé mardi leurs « lignes rouges » pour sortir du confinement.

Le groupe PS décidera de son vote sur le plan du gouvernement dans l’après-midi, au moment de sa présentation devant l’Assemblée. Dans une proposition de résolution d’une vingtaine de pages, ils abordent les six thèmes évoqués par le Premier ministre (santé, école, travail, commerces, transports, rassemblement culturels ou sportifs) et y adjoignent un septième qui fait défaut à leurs yeux : « la prise en compte de la crise sociale ».

11h40 : En Afrique du Sud, les hôpitaux prêts mais inquiets en attendant la vague du Covid-19

Les grandes tentes vertes sont dressées dans la cour de l’hôpital Charlotte Maxeke de Johannesburg, prêtes à accueillir leurs patients. Mais la docteure Feroza Motara reste inquiète. Ses troupes résisteront-elles à la vague attendue de cas de coronavirus ?

« Le confinement nous a donné l’occasion de refaire le plein de matériel de protection, de réorganiser nos chambres et d’entraîner le personnel », résume pour se rassurer la cheffe du service des urgences de l’établissement.

11h30 : Une maladie peut-être liée au coronavirus touche des enfants au Royaume-Uni

Les autorités sanitaires britanniques tentent d'établir s'il existe un lien entre la pandémie de coronavirus et une maladie grave touchant depuis peu un petit nombre d'enfants, a indiqué mardi le ministre de la Santé Matt Hancock. Cette maladie apparue récemment ressemble à la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée.

"C'est une nouvelle maladie qui, selon nous, peut être causée par le coronavirus", a déclaré mardi le ministre de la Santé Matt Hancock à la radio LBC. "Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l'ont contractée n'ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche. Mais c'est quelque chose qui nous préoccupe", a-t-il ajouté.

11h20 : Les festivals de jazz ont le blues (oui, on aime les jeux de mots)

Plusieurs directeurs de festivals de jazz, grands ou modestes, contraints d’annuler leur rendez-vous estival car prisonniers des mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus, espèrent rebondir en 2021 même s’il sera difficile de retrouver la confiance des partenaires privés et des festivaliers.

Ces annulations en chaîne ont de lourdes conséquences financières, surtout lorsque ces festivals aux budgets conséquents (6 millions d’euros pour Jazz in Marciac, 5 millions pour Jazz à Vienne) sont organisés en zone rurale comme à Marciac dans le Gers, ou dans une petite ville de l’Isère comme Vienne. « Un événement comme celui-là dans une petite ville de 30.000 habitants, ça a un retentissement très très fort », déclare Samuel Riblier, directeur depuis 2016 de l’établissement public Jazz à Vienne, rattaché juridiquement à l’agglomération Vienne – Condrieu.

11h10 : Quel prix et quelle place pour la viande ?

Mi-avril, la Fédération nationale bovine (FNB), émanation de la FNSEA, a appelé ses adhérents à « retenir leurs animaux en ferme » et à tarir le flux d’approvisionnement des abattoirs. Leur objectif, forcer l’aval de la filière à payer un prix qui couvre le coût de production.

« Si c’est le seul moyen, on le fera », explique, déterminée, Delphine Freyssinier, depuis les monts du Cantal, où elle élève 95 vaches de race Salers. Six d’entre elles pourraient partir à l’abattoir, mais demeurent dans son exploitation. La décision est difficile : sa trésorerie est sous tension après deux années de sécheresse. « C’est la troisième année où je n’ai pas de revenu par l’exploitation », explique-t-elle.

11h00 : Les Néo-Zélandais fêtent l’assouplissement du confinement avec gourmandise

Pour fêter l’assouplissement des mesures de confinement, les Néo-Zélandais se sont rués mardi sur les commerces de bouche pour assouvir leurs envies de frites, cafés, cookies ou autres petits plats après cinq semaines de privation. A travers tout le pays, où l’épidémie de coronavirus semble maîtrisée, de longues files de voitures se sont formées devant les drive-in de fast-foods.

Avant même le lever du soleil, une cinquantaine de véhicules faisaient la queue devant un des établissements de la ville d’Hastings, située dans l’île du Nord, selon McDonald’s. Voilà, vous pouvez arrêter de faire les pseudo-indignés « Gnagnagna, y a que les Français pour faire ça », merci bien.

10h50 : Les autorités sanitaires allemandes invitent à la prudence

L’autorité sanitaire allemande a exhorté mardi la population à rester prudente face à l’épidémie de nouveau coronavirus, en plein débat sur une accélération du déconfinement, les chiffres sur l’évolution de l’épidémie envoyant des signaux contradictoires.

« Continuons à rester dans la mesure du possible à la maison, continuons à respecter les restrictions et à maintenir en moyenne une distance de 1,5 mètre entre nous », a déclaré à la presse le directeur de l’Institut Robert Koch, chargé de surveiller la pandémie en Allemagne, Lothar Wieler.

10h40 : Bataille verbale entre Donald Trump et la Chine

La Chine a dénoncé mardi « des mensonges éhontés » de la part des Etats-Unis, après des propos du président Donald Trump qui n’a pas exclu de réclamer des dédommagements à Pékin pour l’épidémie de coronavirus.

« Des responsables politiques américains ont à plusieurs reprises ignoré la vérité et ont proféré des mensonges éhontés », a déclaré devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, en réponse à une question sur les déclarations du président américain.

10h30 : Baisse du bilan quotidien en Espagne à 301 morts

L'Espagne a recensé mardi 301 morts dus à la pandémie de nouveau coronavirus, un chiffre en baisse par rapport au bilan de lundi et qui porte le nombre de décès à 23.822, a annoncé le ministère de la Santé.

Alors que l'Espagne est soumise depuis le 14 mars à un confinement très strict qui a été prolongé jusqu'au 9 mai, le gouvernement de Pedro Sanchez doit adopter mardi son plan de déconfinement qu'il compte lancer à partir de la mi-mai.

10h20 : Suis-je obligé d’envoyer mon enfant à l’école quand les cours reprendront ?

Julie Bossart se charge de répondre à l'épineuse question dans le Minute Papillon du jour, par la toujours merveilleuse Anne-Laëtitia Béraud.

 

10h10 : Le Royaume-Uni rend hommage à ses soignants morts du coronavirus

Les Britanniques, le Premier ministre Boris Johnson en tête, vont observer une minute de silence mardi en hommage aux soignants morts après avoir combattu en première ligne le coronavirus. A 11h00, le pays se figera en mémoire des plus de 82 soignants du NHS, le service public de santé, et des 16 travailleurs sociaux décédés pendant la pandémie.

10h00 : Sortie progressive du confinement dès mercredi en Polynésie française

Tahiti, l’île la plus peuplée de Polynésie française, et Moorea, l’île voisine, verront leur confinement allégé à partir de mercredi, ont indiqué lundi dans une allocution commune le haut-commissaire de la République Dominique Sorain et le président de la Polynésie française Edouard Fritch.

Confinée depuis le 20 mars, la collectivité, qui dispose d'une relative autonomie, ne recense que 58 cas de Covid-19, essentiellement concentrés sur les deux principales îles, et ne déplore aucun décès. L’impact économique est en revanche majeur. "On estime aujourd’hui à environ 130 à 140 milliards de francs Pacifique (1 à 1,2 milliard d’euros) le manque à gagner" et la Polynésie va devoir recourir "à un emprunt massif pour faire face à cette baisse du PIB", a déclaré Edouard Fritch.

9h50 : Des centaines de surfeurs pour la réouverture de Bondi Beach à Sydney

Des centaines de surfeurs se sont rués mardi sur la célèbre plage de Bondi Beach à Sydney, l'Australie ayant commencé à assouplir les mesures prises pour lutter contre le coronavirus. Planches sous le bras, ils se sont jetés dans les vagues avant même l'ouverture officielle de la plage, cinq semaines après sa fermeture par les autorités.

Si de nombreuses têtes ont plongé dans la mer, le sable blanc est resté désert. Pour le moment, il demeure en effet interdit d'accès aux amateurs de bains de soleil, aux coureurs ainsi qu'aux familles afin de se conformer aux mesures de distanciation sociale et aux interdictions de rassemblements.

9h40 : Les couturières se font-elles avoir ? 

Très bonne question et sujet de Caroline Girardon, notre journaliste à Lyon

 

 

9h30 : La Bourse de Paris ouvre sur une note stable

La Bourse de Paris a adopté une attitude prudente à l'ouverture de la séance ce mardi (+0,04%) face à la poursuite de la chute des prix du pétrole. A 09h00, l'indice CAC 40 progressait de 2,16 points à 4.507,42 points. La veille, il avait fini en net rebond (+2,55%) à 4.505,26 points.

9h20 : « La droite ne votera pas » le plan de déconfinement, déclare le chef de file des députés LR

Le chef de file des députés LR Damien Abad a affirmé mardi que « la droite ne voterait pas » et s’abstiendrait « massivement » sur le plan de déconfinement présenté par le Premier ministre dans l’après-midi, tandis que certains députés LR « voteront contre ».

« La droite ne votera pas ce plan », a déclaré sur franceinfo le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, où Edouard Philippe doit présenter à 15H00 le plan de déconfinement du gouvernement. Même chose pour LFI par la voix d'Adrien Quatennens. Ne nous spoilez pas s'il vous plait.

9h10 : Le taux de chômage espagnol grimpe à 14,4% au 1er trimestre à cause du coronavirus

Fin décembre, le chômage atteignait 13,8%, le pire score de la zone euro après la Grèce. La destruction d'emplois au premier trimestre est particulièrement forte dans les services, le tourisme, pilier de l'économie espagnole, étant frappé de plein fouet par le confinement décrété le 14 mars.

8h55 : Un essai clinique avec le tocilizumab prometteur

Une première bonne nouvelle sur le front de la recherche ? L’AP-HP a publié ce lundi les résultats préliminaires d’un essai clinique prometteur sur l’efficacité et l’innocuité du tocilizumab pour éviter l'« orage de cytokine » chez les patients graves. Notre journaliste Oihana Gabriel fait le point dans cet article.

8h46 : Le moral des ménages subit une chute historique en avril, selon les données de l’Insee

​L’indice de confiance des ménages en France a subi en avril une chute historique après la mise en place des mesures de confinement pour lutter contre le coronavirus, a indiqué mardi l’Insee.

L’indicateur, calculé sur la base de soldes d’opinion (différence entre proportion de réponses positives et négatives), a perdu 8 points par rapport à mars, la chute la plus brutale depuis la création de cet indicateur en 1972, passant à 95 points, soit sous sa moyenne de longue période, a précisé l’institut.

8h42 : Le déconfinement débute en Allemagne et déjà des signes d’une nouvelle dégradation

Les premiers signes d’aggravation de l’épidémie de nouveau coronavirus apparaissent en Allemagne, alors qu’elle vient tout juste de débuter le déconfinement et que la chancelière Angela Merkel s’inquiète d’un retour trop rapide à la normale. Le taux d’infection ou taux de reproduction, très surveillé par les autorités, a de nouveau atteint le seuil de 1,0, selon des chiffres publiés lundi soir par l’Institut Robert Koch, chargé de surveiller l’évolution de la pandémie dans le pays.

Cela signifie que chaque malade contamine une autre personne. Le gouvernement allemand et les virologues ont jusqu’ici toujours souligné l’importance d’avoir un taux inférieur. C’est la première fois depuis mi-avril que ce taux d’infection atteint le seuil de 1,0. Il était alors descendu 0,7, avant progressivement de remonter.

8h35 : Prix cassés, avions plus petits, liaisons redistribuées… Comment le secteur aérien va-t-il pouvoir se réinventer ?

Guerre des prix, moins d’avions en vol et des appareils plus petits… A quoi ressemblera l’avenir du secteur aérien, touché de plein fouet par la crise liée au coronavirus ? Il y a beaucoup d’hypothèses et au moins une certitude : le retour à la normale n’est pas pour le 11 mai. Notre journaliste Fabrice Pouliquen vous explique tout dans son article juste ici.

8h32 : Résultats décevants d’un médicament contre l’arthrite

Un médicament contre l’arthrite qui était étroitement surveillé pour son utilisation potentielle contre le nouveau coronavirus, le Kevzara, a donné des résultats décevants à la suite d’essais cliniques, ont déclaré lundi ses fabricants. Ce traitement de l’américain Regeneron et du français Sanofi n’attaque pas directement le nouveau coronavirus mais inhibe une réponse immunitaire anormale appelée « tempête de cytokines », laquelle provoque une inflammation des poumons des patients les plus malades.

Une lueur d’espoir est cependant apparue pour ceux qui étaient dans une phase « critique », c’est-à-dire qui avaient besoin d’une ventilation mécanique ou d’une oxygénation à haut débit.

8h25 : En attendant leur réouverture les librairies misent sur le « click & collect »

Acheter un livre en librairie est de nouveau possible ! En attendant la réouverture des magasins le 11 mai, de nombreux établissements ont d’ores et déjà mis en place un service de « click & collect » permettant de fournir aux clients un livre qu’ils leur auront commandé. Les librairies font partie des secteurs les plus durement touchés par les mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

A la cinquième semaine de confinement, les ventes de livres ne se situaient plus qu’à un tiers de leur niveau de 2019, selon une étude de l’institut GfK publiée vendredi par le magazine professionnel Livres Hebdo. Les initiatives des libraires sont recensées sur le site « jesoutiensmalibrairie.com ». Le site de Livres Hebdo publie de son côté une carte interactive qui liste les librairies proposant du « click & collect ». Lundi matin, on comptait 219 librairies dans ce cas.

8h06 : Gilles Le Gendre défend Edouard Philippe

Interrogé ce matin sur France 2 sur l’intervention d’Edouard Philippe, ce mardi à 15 heures, Gilles Le Gendre, le patron des députés LaREM, a déclaré qu’il n’y avait « aucune entorse au fonctionnement démocratique habituel ». Alors que le vote aura lieu dans la foulée du discours du Premier ministre, certains parlementaires ont critiqué le manque de temps pour juger le plan de déconfinement du gouvernement.

Mais pour Gilles Le Gendre, Edouard Philippe « n’était pas obligé de demander un vote ». « Il a souhaité le faire pour la clarté du débat, c’est une excellente chose ». « La procédure de cet après-midi, la déclaration du Premier ministre, le vote, est strictement conforme à la Constitution », a-t-il ajouté.

7h41 : Si la pandémie n’est pas maîtrisée en 2021, les Jeux olympiques seront annulés, annonce l’organisation

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020, reportés à l’été 2021 à cause de la propagation du Covid-19, seront annulés si la pandémie n’est pas maîtrisée d’ici là, a déclaré mardi dans une interview le président du comité japonais d’organisation, Yoshiro Mori. Si la pandémie est toujours en cours « alors il faudra annuler » les Jeux, a déclaré Yoshiro Mori dans une interview accordée au quotidien sportif Nikkan, expliquant qu’il serait impossible de les reporter une nouvelle fois.

7h36 : « Passage en force », « déni de démocratie »… La gronde des députés sur le vote autour du déconfinement

Malgré les protestations de l’opposition et d’une partie de la majorité, le vote sur le plan de déconfinement aura bien lieu dans la foulée de sa présentation, ce mardi à l’Assemblée nationale. Nos journalistes Laure Cometti et Thibaut Le Gal font le point dans cet article.

7h26 : Des cours à l’extérieur pour limiter la propagation du virus

Comment la réouverture des établissements scolaires va-t-elle se dérouler ? Dans une tribune publiée ce mardi dans Le Monde, un collectif de chercheurs et d’enseignants propose, comme c’est le cas au Danemark, de faire cours à l’extérieur pour s’assurer du respect des gestes barrières.

« Les établissements scolaires ne disposent souvent pas d’espaces suffisants à l’intérieur pour permettre le respect des distances minimales recommandées. En revanche, la plupart des communes disposent d’espaces extérieurs – jardins, parcs, stades, terrains de football, forêts, etc. Et si on s’en servait pour faire classe ? », peut-on lire dans cette tribune.

7h20 : Six Français sur dix ne font pas confiance au gouvernement

Six Français sur dix ne font pas confiance au gouvernement pour réussir le déconfinement, indique le baromètre politique Odoxa-CGI pour France Inter, l’Express et la Presse Régionale publié ce mardi. La cote de popularité d’Emmanuel Macron a gagné 4 points en avril et 9 points depuis mars et le début de la crise sanitaire, surtout chez les sympathisants PS et LR (+17), qui modèrent leurs critiques à cause de la crise sanitaire.

Pour près des deux-tiers des Français (65 %), l’exécutif « n’est pas à la hauteur de la situation » depuis le début de la crise sanitaire, le même pourcentage que le mois dernier. Et 62 % ne font pas confiance au gouvernement pour réussir le déconfinement à partir du 11 mai.

7h14 : Edouard Philippe attendu pour son grand oral

Le Premier ministre Edouard Philippe présentera ce mardi, à 15 heures devant l’Assemblée nationale, le plan de déconfinement du gouvernement et les grandes règles à appliquer dans six domaines clés : écoles, commerces, entreprises, tests et isolement des malades, masques et rassemblements.

Après le discours d’Edouard Philippe, le plan fera l’objet d’un débat de 2h30 avec les députés, dont 75 pourront être physiquement présents, puis sera soumis au vote – une procédure qui n’était pas obligatoire.

7h10 : Le point sur la situation en France

Le coronavirus a fait en 23.293 décès au total en France (en comptant les hôpitaux et les établissements médico-sociaux) depuis le 1er mars. On compte 437 décès de plus sur les 24 dernières heures, dont 295 dans les hôpitaux, témoignant d’une nouvelle hausse des décès après plusieurs jours de baisse régulière.

A titre de comparaison, le bilan des morts sur 24 heures s’établissait à 242 personnes décédées dimanche (et 369 samedi), dont 90 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux. Le nombre de patients Covid-19 en réanimation (4.608) est en baisse pour la 19e journée consécutive, avec un solde négatif de – 74 malades.

Bonjour et bienvenue dans ce live

On ne change pas ses bonnes habitudes. Comme chaque jour, 20 Minutes vous livre toutes les informations concernant l’évolution de l’épidémie de coronavirus en France et dans le monde. Et aujourd’hui, le programme risque d’être chargé : Edouard Philippe prendra la parole à 15 heures pour dévoiler le plan de déconfinement du gouvernement. Si vous avez manqué les informations de la nuit, elles sont à lire juste ici.