Présidentielle américaine : Joe Biden estime que Donald Trump va essayer de reporter l’élection

SCRUTIN Avec la pandémie de Covid-19, la route vers la victoire semble plus ardue que prévu pour Donald Trump

20 Minutes avec AFP

— 

Joe Biden, à Greenville, en Caroline du Sud, le 19 février 2020.
Joe Biden, à Greenville, en Caroline du Sud, le 19 février 2020. — The Greenville News-USA TODAY NE

Selon Joe Biden, candidat du parti démocrate à la présidentielle américaine du 3 novembre, Donald Trump pourrait annoncer le report de l’élection pour préserver ses chances de l’emporter.

« Souvenez-vous de ce que je vous dis, je pense qu’il va essayer de faire reporter les élections d’une manière ou d’une autre, trouver des raisons pour lesquelles elles ne peuvent pas avoir lieu », a déclaré Joe Biden lors d’une collecte de fonds en ligne jeudi. Pour l’ancien vice-président américain de 77 ans, c’est « la seule manière dont il pense pouvoir gagner ».

Un vote adapté à l’épidémie de coronavirus

Avec la pandémie de Covid-19, qui a causé 50.000 morts et 26,4 millions de nouveaux chômeurs aux Etats-Unis, la route vers la victoire semble plus ardue que prévu pour Donald Trump, qui jusqu’ici pouvait compter sur de bons résultats économiques et une base électorale fidèle.

Soulignant la récente menace de Donald Trump de mettre son veto à un financement d’urgence pour la Poste américaine, Joe Biden y a vu un exemple que le président a l’intention de « faire tout ce qu’il peut pour rendre le vote très difficile ». Aux Etats-Unis, les électeurs ne pouvant pas se rendre aux urnes peuvent envoyer leur bulletin ou le déposer avant ou après la date du scrutin, ce qui pourrait permettre d’éviter la propagation du virus. Mais pour Donald Trump, ces méthodes augmentent les risques de fraude.

« Quand il veut, où il veut »

En raison de l’épidémie de coronavirus, des dizaines d’Etats américains ont reporté leurs primaires, qui vont déterminer officiellement le candidat démocrate à l’élection. Depuis la Maison Blanche, Donald Trump, 73 ans, participe au quotidien à des conférences de presse sur l’évolution de la pandémie. Ses opposants l’accusent de les transformer en meetings de campagne, où il rallie sa base et attaque ses rivaux confinés chez eux, comme Joe Biden, qu’il a traité de « type endormi ».

« On a un type endormi dans le sous-sol de sa maison (…) qui ne veut pas débattre à cause du Covid-19 », a-t-il ainsi lancé jeudi. « Je trépigne à l’idée de débattre avec Donald Trump », a rétorqué Joe Biden. « Je suis prêt pour le débat : Zoom, Skype, Slack, (Google) Hangouts ou en personne. Quand il veut, où il veut ! ».