Bombay: Les rescapés étrangers rapatriés à Paris

INDE Alors que la police indienne a donné l'assaut final, mettant fin à la prise d'otages dans des hôtels...

Avec agence
— 

Enfin libres.  Un avion affrété par la France avec à son bord 77 rescapés des attentats qui ont fait 195 morts et 295 blessés à Bombay, est arrivé samedi à 12h29 à l'aéroport parisien de Roissy, selon l’AFP.

>> A lire: le point sur la situation, samedi, après l'assaut lancé par la police indienne qui a mis fin à la prise d'otages.

L'appareil, un Airbus A-310 médicalisé, est arrivé après une escale à Ryad. Il transporte 29 Français, 19 Italiens, 17 Espagnols, 5 Allemands, un Polonais, un Kazakh, un Grec, un Néerlandais, un Suisse, un Algérien et un Congolais, avait indiqué vendredi soir le ministère français des Affaires étrangères. Parmi eux figurent quatre parlementaire européens.

Soulagement

Rassurés mais encore sous le choc, les rescapés ont fait part de leur «soulagement» à l'AFP et raconté «la confusion» qui a régné dans la capitale économique indienne, frappée par les attentats. «On s'est retrouvés calfeutrés pendant très longtemps dans nos chambres, une quarantaine d'heures environ. Les informations étaient très confuses», explique un Français de 53 ans.

«Je vais bien. Des gens ont eu moins de chance que moi. Dans ces moments-là, on a du mal à réaliser, a souligné une autre touriste française, qui résidait avec des amis à l'hôtel Ritz, situé à quelques minutes du Taj Mahal. Nous sommes sortis pour rejoindre des amis dans un club. Des gens nous ont dit qu'il y avait des fusillades. On a rapidement fait demi-tour et nous sommes restés dans notre hôtel.»

Soins

Deux des passagers sont légèrement blessés: une Française a un bras fracturé et devrait être transportée à l'hôpital parisien Lariboisière et un Italien atteint d'une phlébite devrait être soigné sur place.

Quatre autres personnes en état de choc ont été prises en charge par une cellule médico-psychologique installée à l'occasion. «Aucun traitement lourd n'a été administré et aucun blessé grave n'a été constaté», a précisé Patrick Espagnol, sous-préfet des aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget, qui a accueilli les passagers aux côtés de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Le dernier bilan officiel des attaques des extrêmistes islamistes fait état de 195 morts, dont 22 étrangers, et 295 blessés, a annoncé samedi le bureau de gestion des catastrophes de la ville de Bombay.