Coronavirus en Afrique du Sud : Les habitants des bidonvilles affamés par le confinement

EMEUTES Le confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus a creusé un peu plus encore les inégalités dans la patrie de Nelson Mandela

E.Pe.

— 

Coronavirus: Les habitants des township d'Afrique du Sud affamés par le confinement — 20 Minutes

Des heurts avec la police et des pillages. Ces derniers jours, des scènes de guérilla se sont déroulées dans plusieurs quartiers pauvres d'Afrique du Sud. Depuis le confinement du pays, le 26 mars, pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus, les habitants de certains bidonvilles et township crient famine. A la perte de leurs emplois et revenus s’ajoute un approvisionnement trop rare en nourriture, censé être prodigué par l’Etat.

Au cours de la première semaine d’avril, 48.441 colis de nourriture ont été livrés. Mais de nombreux Sud-Africains tardent à les recevoir, comme c’est le cas dans la région du Cap, où des habitants ont brûlé des pneus et attaqué la police qui a riposté par des tirs de balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène.

L’Afrique du Sud est le pays d’Afrique subsaharienne  le plus touché par le Covid-19 avec près de 2.800 cas d’infection, dont cinquante décès.