Liban: Manifestation contre le pouvoir malgré un couvre-feu et le coronavirus

CONTESTATION SOCIALE Le pays connaît sa pire crise économique depuis 1990, avec une dette de 92 milliards de dollars (170 % du PIB). L’Etat a annoncé en mars être en défaut de paiement

20 Minutes avec AFP

— 

Des manifestants à Tripoli au Liban le 17 avril 2020.
Des manifestants à Tripoli au Liban le 17 avril 2020. — AFP

L’épidémie de coronavirus n’a pas mis sous cloche la contestation au Liban. Des centaines de personnes ont manifesté vendredi malgré un couvre-feu, marquant dans l’emblématique ville de Tripoli les six mois d’un soulèvement inédit lancé contre la classe politique et des conditions économiques qui n’ont fait qu’empirer. Des échauffourées ont même éclaté entre des contestataires et l’armée. Celle-ci a répondu à des jets de pierre par des tirs de gaz lacrymogènes, quand des manifestants ont tenté d’approcher le domicile d’un député.

« On meurt de faim ou on meurt du corona ? »

Les contestataires étaient mobilisés sur la place Al-Nour, épicentre des manifestations à Tripoli (nord), alors que ces derniers mois le mouvement s’était essoufflé. Ils ont incendié des pneus et sont restés même après l’entrée en vigueur à 19h, heure locale, d’un couvre-feu imposé par le gouvernement pour enrayer la propagation de la maladie du Covid-19. Les manifestants ont scandé des slogans dénonçant le gouvernement mais aussi les banques et le gouverneur de la Banque centrale. Rares étaient ceux qui avaient un masque sur la bouche. « On meurt de faim ou on meurt du corona ? », s’est par exemple plaint Karim, jeune homme de 24 ans qui fustige une hausse des prix.

Le pays connaît depuis des mois sa pire crise économique depuis la fin de la guerre civile en 1990, marquée par une forte récession, une fonte des réserves en devises étrangères et une dépréciation de la monnaie nationale ayant entraîné une forte inflation. Le Liban croule sous une dette de 92 milliards de dollars, soit 170 % du PIB. Surtout, l’Etat a annoncé en mars son premier défaut de paiement dans l’histoire.

Forte Chute du PIB

En 2020, l’économie devrait connaître une contraction massive de 12 %, selon le Fonds monétaire international. Les autorités planchent actuellement sur un plan de redressement. En attendant, pour aider les plus démunis durant le confinement imposé par le Covid-19, le gouvernement a lancé une aide financière de 400.000 livres libanaises (environ 245 euros).