Coronavirus: La pandémie s’étend en Afrique mais peut encore être contenue selon l’OMS

CRISE SANITAIRE Pour la Banque mondiale et le FMI, il manque 44 milliards de dollars au continent pour lutter efficacement contre le Covid-19

20 Minutes avec AFP

— 

Une rue de Johannesburg en Afrique du Sud, le 15 avril 2020.
Une rue de Johannesburg en Afrique du Sud, le 15 avril 2020. — Jerome Delay/AP/SIPA

Même si la situation commence à être alarmante, pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rien n’est encore joué en Afrique quant à l’évolution de la pandémie de Covid-19. L’organisation s’est en effet alarmée vendredi de la progression rapide du coronavirus sur le continent, tout en estimant qu’à ce stade il pouvait encore être contenu.

Un nombre de cas incertain

« Au cours de la semaine écoulée, il y a eu une hausse de 51 % du nombre de cas recensés sur mon propre continent, l’Afrique, et une hausse de 60 % du nombre de décès recensés », a constaté le directeur général de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Compte tenu de la difficulté d’obtenir des kits de diagnostic, il est probable que les nombres réels soient plus élevés », a-t-il Même mis en garde.

Cependant, « nous ne pensons pas aujourd’hui que la maladie a passé le stade de ne pouvoir être contenue », a estimé Michael Ryan, directeur des programmes d’urgence de l’OMS. L’Afrique peut se prévaloir de « réelles capacités » pour y parvenir avec une « longue histoire de lutte contre les épidémies, un solide programme contre la polio », a-t-il souligné tout en reconnaissant des « contraintes », liées notamment à l’habitat, souvent dense et dans des conditions d’hygiène précaires ou d’accès l’eau limité.

Simultanément à Washington, la Banque mondiale et le FMI ont indiqué qu’il manquait 44 milliards de dollars au continent pour lutter contre la pandémie. Créanciers officiels et privés ont mobilisé ou pourraient mobiliser jusqu’à 70 milliards de dollars, mais l’Afrique a besoin de 114 milliards, selon ces institutions.