Coronavirus : Le patron de l’OMS remercie Macron pour son « leadership » dans la réponse internationale à la pandémie

DIPLOMATIE Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué Emmanuel Macron sur Twitter pour l'impulsion qu'a lancé le président français pour assurer une réponse internationale à la pandémie de Covid-19 

20 Minutes avec AFP

— 

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS et Emmanuel Macron encadrent Donald Trump
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS et Emmanuel Macron encadrent Donald Trump — SAUL LOEB / AFP

Le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a remercié vendredi, sur Twitter, Emmanuel Macron pour son « leadership » dans la réponse internationale à la pandémie de Covid-19, alors que les Etats-Unis ont suspendu leur financement à l’organisation et que le président français a émis des doutes sur la gestion de la crise par la Chine.

Ce message fait suite à celui publié mardi soir par le dirigeant français sur son compte Twitter officiel appelant à « construire, autour de l’OMS, une initiative forte sur les diagnostics, les traitements et les vaccins accessibles à tous ».

Une visioconférence au sommet

L’Elysée a indiqué que les « contours » de cette initiative, qui inclut des acteurs publics et privés, pourraient être dévoilés la semaine prochaine.

Emmanuel Macron a indiqué avoir eu dans la soirée « un échange très riche avec les acteurs internationaux de la réponse au COVID-19 » pour accélérer les efforts communs de recherche et de développement contre le nouveau coronavirus et « sauver des vies ».

Cette visioconférence a réuni, outre le chef d’Etat français et le patron de l’OMS, les responsables du Global Fund Peter Sands, d’Unitaid Marisol Touraine, de l’Alliance du vaccin Gavi Seth Berkeley, de la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI) Richard Hatchett, du programme de soutien à la recherche Wellcome Trust Jeremy Farrar, de la Fondation Bill et Melinda Gates Mark Suzman, de la Banque Mondiale David Malpass et de la commission d’experts français Care Françoise-Barré Sinoussi.

Emmanuel Macron conforte la légitimité de l’OMS

Ces responsables ont convenu du « besoin très fort de coordonner tous les efforts publics comme privés » pour « agir plus vite » autour de trois objectifs : « accélérer la découverte de solutions – traitements et vaccins –, assurer leur production en quantité suffisante et en garantir l’accès universel et juste », a souligné l’Elysée.

« La pandémie est mondiale et il faut donc se battre tous ensemble », ajoute la présidence française, qui estime que l’OMS « a la légitimité pour donner l’impulsion » à ces efforts.

Le directeur général de l’OMS a salué « un échange d’idées vraiment constructif pour améliorer la collaboration et accélérer la fin de la pandémie de coronavirus ».

La tenue de cette visioconférence avait été décidée avant l’annonce dans la nuit de mardi à mercredi par les Etats-Unis de la suspension de leur contribution au budget de l’OMS le temps d’évaluer la réponse à la pandémie de l’agence onusienne, qu’ils accusent d’être sous l’influence de la Chine, berceau du Covid-19.

Des doutes aussi vis-à-vis de la Chine

Emmanuel Macron a lui-même émis des doutes sur la stratégie de Pékin après l’apparition des premiers cas dans le centre du pays fin 2019.

Dans une interview au Financial Times parue jeudi, il a estimé qu’il y avait « manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas ».

« N’ayons pas une espèce de naïveté qui consiste à dire que (la gestion de l’épidémie par la Chine, NDLR) c’est beaucoup plus fort. On ne sait pas », a-t-il dit.

Pékin a répondu vendredi en jugeant « impératif que tous les pays s’unissent pour combattre l’épidémie et gagner la guerre » contre le Covid-19.