Coronavirus à Monaco : Après Nice et Cannes, la principauté veut aussi fournir des masques à tous ses résidents

CRISE SANITAIRE Chacun des 38.000 habitants du Rocher devrait recevoir deux dispositifs de protection lavables et réutilisables

20 Minutes avec AFP

— 

Un contrôle de police de la Sûreté publique de Monaco, en pleine épidémie de coronavirus (Illustration)
Un contrôle de police de la Sûreté publique de Monaco, en pleine épidémie de coronavirus (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Les 38.000 habitants devraient être équipés. Le gouvernement de Monaco a annoncé qu’il entendait « distribuer gratuitement des masques à tous les résidents », pour lutter contre l'épidémie de coronavirus et préparer un futur déconfinement.

La distribution de deux masques lavables et réutilisables pendant un mois doit commencer ce vendredi pour les plus de 65 ans et sera ensuite étendue « rapidement », par voie postale, aux autres. Une partie des masques est produite sur le Rocher, une autre acquise en Italie. Des initiatives similaires ont été lancées à Nice et Cannes notamment.

Monaco étudie des possibilités de traçage numérique

Les entreprises monégasques pourront équiper leurs salariés avec des masques chirurgicaux qu’elles achèteront « à prix coûtant », promet aussi le gouvernement princier. La distribution de masques fait partie des « critères que la principauté doit remplir pour envisager la période qui suivra le confinement », avec les tests de dépistage, qui devraient être « utilisés à grande échelle dans les prochaines semaines », et le traçage numérique.

Monaco suit les expériences menées ou prévues « à Singapour, en Allemagne et en France » et promet qu’elle ne l’adopterait que « sur le principe du volontariat des usagers en utilisant la connectivité restreinte de la technologie Bluetooth ».

Jeudi, aucun nouveau cas positif au Covid-19 n’a été enregistré sur le Rocher, où le bilan reste de trois morts, pour 93 personnes touchées. Quinze sont guéries, huit hospitalisées.