Coronavirus : La pandémie a fait au moins 112.000 morts... Solidays annulé...

CORONAVIRUS Retrouvez les derniers développements liés au coronavirus, en France et dans le monde

R. G.-V., M. A. et T. C.

— 

Un enterrement à Manaus, au Brésil, le 10 avril 2020.
Un enterrement à Manaus, au Brésil, le 10 avril 2020. — RAPHAEL ALVES/EFE/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Dimanche soir, le ministère de la Santé a annoncé qu'au cours des dernières 24 heures, 310 décès avaient été enregistrés en milieu hospitalier, soit 9.253 décès dans les établissements de santé depuis le 1er mars. Dans les 5.218 établissements sociaux et médico-sociaux, 37.188 cas de COVID-19 confirmés ou possibles ont été recensés sur l’ensemble de la période épidémique. 5 140 décès rattachés au COVID-19 sont à déplorer depuis cette date. Au total, nous déplorons donc 14 393 décès dans notre pays depuis le début de l’épidémie selon ces deux sources.
  • Les Etats-Unis sont devenus le pays le plus mortellement touché au monde, devant l’Italie. 20.608 personnes sont mortes depuis le début de la crise, dont 6.367 pour la seule ville de New York, désormais nouvel épicentre de l’épidémie dans le monde.
  • Dans le monde, plus de 1,8 million de personnes ont été officiellement testées positive au Covid-19. Plus de 109.000 personnes en sont mortes. La majorité des décès a toujours lieu en Europe. Mais 30 % sont désormais comptés en Amérique du Nord.

A LIRE

A VOIR

 

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivi jusqu'à l'aube! Rendez-vous dès maintenant sur 20minutes.fr pour continuer à suivre l'actualité liée au coronavirus.

5h23 : Solidays annulé

Luc Barruet, le fondateur du festival qui était prévu par Solidarité Sida du 19 au 21 juin, est désormais en quête de solutions pour les programmes d’aide financés par l’événement. « Nous avions pensé reporter à septembre, mais il y aurait encore trop d’incertitudes, a détaillé le directeur-fondateur de l’association Solidarité Sida et de Solidays. Nous sommes obligés d’annuler. Plus de 65 % de la billetterie était déjà vendue et nous étions bien partis pour battre le record d’affluence de l’année dernière de 228.000 spectateurs à l’hippodrome de Longchamp (ouest de Paris) ». Il estime à « un peu plus de 3 millions d’euros » la somme qui va faire défaut à Solidarité Sida, soutien en 2019 de 108 projets d’aide aux malades portés par près de 80 associations partenaires dans 22 pays. Des programmes d’aides qui prenaient tout leur sens alors que l’épidémie de Covid-19 frappe des pays africains « aux systèmes de santé déjà très faibles », comme le souligne Luc Barruet. « Il va falloir se battre et trouver des solutions pour réunir cette somme. On va demander à nos partenaires publics et privés de maintenir leurs subventions et soutiens en dépit de l’annulation ». Plus de détails par ici.

4h19 : L’analyse des boîtes noires du Boeing abattu retardée

Le Canada et plusieurs autres pays ont demandé à Téhéran de surseoir au téléchargement des données des boîtes noires de l’avion ukrainien abattu par l’Iran, à cause des restrictions de voyage dues au coronavirus, a indiqué Ottawa dimanche. L’Iran a contacté la semaine dernière les pays concernés par l’enquête pour leur demander quand ceux-ci pourraient envoyer des experts assister à cette opération, a précisé le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) dans un courriel. Tout en soulignant que les pays concernés étaient « impatients que les données des boîtes noires puissent être téléchargées et analysées », la présidente du BST Kathy Fox a indiqué qu’ils avaient « tous donné la même réponse, à savoir que les voyages étaient impossibles actuellement et sans doute pour un certain temps ».

3h40 : Le pétrole bondit en Asie après l’accord sur la baisse de production

A la suite de l’accord de l’Opep et de ses partenaires sur une baisse historique de la production en pleine pandémie, le baril américain de West Texas Intermediate (WTI) était en hausse lundi matin de 7,03 % à 24,36 dollars, et celui de Brent de la mer du Nord prenait 4,6 %. Vladimir Poutine et Donald Trump ont noté « la grande importance » de cet accord. Le Canada a salué l’accord de l’Opep et de ses partenaires, qualifiant la baisse de production prévue de « bonne nouvelle ».

Mais certains analystes ne cachaient pas leur scepticisme : « Des inquiétudes perdurent sur le fait que cet accord survienne trop tardivement et soit insuffisant pour empêcher une baisse des prix dans les prochaines semaines à mesure que les capacités de stockage s’amenuisent », a relevé Stephen Innes de chez Axicorp.

3h24 : En Equateur, plus de 700 cadavres recueillis à Guayaquil
Plus de 700 cadavres ont été recueillis dans des logements de Guayaquil, capitale économique de l’Equateur, où les services hospitaliers et funéraires sont débordés par la pandémie, a annoncé dimanche un responsable. Ces centaines de corps ont été retirés des habitations par une force spéciale formée de policiers et de militaires et créée par le gouvernement devant le chaos déclenché par la pandémie à Guayaquil, grand port situé sur la côte Pacifique. Selon le dernier bilan national, l’Equateur compte quelque 7.500 cas de contamination dont 333 décès depuis que la présence du virus sur son territoire a été annoncée le 29 février. La province de Guayas concentre 72 % des cas et Guayaquil, sa capitale, compte à elle seule environ 4.000 malades du Covid-19.

3h11 : 1.514 nouveaux décès aux Etats-Unis en 24h, nouveau ralentissement

Les Etats-Unis recensent dimanche soir 1.514 nouveaux décès dus au coronavirus en vingt-quatre heures, un chiffre en repli pour le second jour consécutif, selon un décompte quotidien de l’université Johns Hopkins. Cette université américaine de médecine, dont les bilans font référence, avait recensé 1.920 nouveaux morts samedi et 2.108 vendredi, pour un total aux Etats-Unis d’au moins 22.020 décès et plus de 555.000 cas confirmés.

2h38 : La Chine, accusée de discrimination envers les Africains, promet « d’améliorer » ses méthodes

Sous forte pression diplomatique, la Chine a rejeté dimanche tout « racisme » et promis « d’améliorer » son traitement des Africains dans la ville de Canton (sud), qui se disent victimes de discrimination en raison du virus. L’Union africaine avait exprimé la veille son « extrême préoccupation » et appelé Pékin à « des mesures rectificatives immédiates ». Les Etats-Unis avaient dénoncé la « xénophobie des autorités chinoises ». Plusieurs Africains de Canton, particulièrement nombreux dans cette métropole de 15 millions d’habitants de la province du Guangdong (sud), ont déclaré ces derniers jours être victimes d’expulsions arbitraires et d’interdictions d’entrer dans des commerces. Ils ont raconté avoir été chassés de leurs logements, puis refusés dans des hôtels. Certains disent ainsi avoir été contraints de dormir dans les rues. Ces incidents sont survenus après que cinq Nigérians de Canton, testés positifs au Covid-19, se sont échappés de leur quarantaine. L’affaire avait déclenché un tollé et provoqué un déluge de commentaires xénophobes sur internet.

2h24 : L’ancien grand rabbin d’Israël meurt des suites du coronavirus
Agé de 79 ans, le rabbin Eliahou Bakshi-Doron était le grand rabbin séfarade d’Israël entre 1993 et 2003. Il est décédé dimanche des suites d’une infection au coronavirus, a annoncé l’hôpital Shaare Tzedek de Jérusalem. Né à Jérusalem en 1941, il avait été grand rabbin de la ville portuaire de Haïfa (nord) pendant 18 ans avant d’être élu grand rabbin d’Israël. En 2000, lors de la visite du pape Jean-Paul II en Israël, il l’avait rencontré ce qui lui avait valu des critiques de la part de certains rabbins ultra-orthodoxes. En faveur du dialogue inter-confessionnel, il avait multiplié les rencontres avec des responsables musulmans et chrétiens.

1h53 : Un Chinois arrêté au Pérou pour avoir proposé illégalement des tests de Covid-19

L’homme âgé de 36 ans a été arrêté alors que, vêtu d’une blouse médicale et le visage couvert d’un masque, il faisait du porte-à-porte dans le quartier de Breña, dans la capitale péruvienne, pour proposer aux habitants, contre de l’argent, les tests rapides qu’il avait volés au ministère de la Santé. « Après l’intervention des services de renseignement, le ressortissant chinois Tianxing Zhang qui procédait à des tests rapides de Covid-19 qu’il avait dérobés a été arrêté », a indiqué la police dans un communiqué.

1h30 : Erdogan refuse la démission de son ministre de l’Intérieur

Poussée de fièvre et coup de théâtre : le président turc a finalement refusé dimanche la démission de son puissant ministre de l’Intérieur, après que l’annonce soudaine d’un confinement pour enrayer l’épidémie de coronavirus a semé le chaos. L’annonce au dernier moment, vendredi soir, d’une interdiction de sortir pendant le week-end entrant en vigueur deux heures plus tard avait provoqué la ruée de milliers de Turcs paniqués dans les commerces pour y faire des provisions, au mépris des règles de distanciation sociale. Après la panique initiale, la mesure, qui a pris fin dimanche à minuit, a globalement été respectée. Un silence inédit a ainsi régné pendant le week-end à Istanbul, ville tentaculaire de 16 millions d’habitants. Près de 57.000 personnes ont été infectées en Turquie et environ 1.200 personnes sont mortes, selon le dernier bilan officiel publié dimanche.

22h22 : Le numéro 1 de la CFDT, Laurent Berger ,juge «indignes» les incitations à travailler plus après le confinement 

Laurent Berger, a jugé «indignes» et «indécents» dimanche les appels formulés par le Medef et au sein du gouvernement à travailler plus pour compenser les effets néfastes du confinement sur l'économie. «C'est totalement indécent. Aujourd'hui, les travailleurs, comme tout le monde, sont en train de payer le coût de cette crise. Ce n'est pas à eux de payer ensuite», a-t-il déclaré sur France 2.

«Puisqu'on veut parler de la suite, on ferait mieux de parler de protocole de déconfinement, de la façon dont on va déconfiner, y compris dans les entreprises», a-t-il ajouté. Pour le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, «il faudra bien se poser tôt ou tard la question du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise économique».

21h40 : La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 112.510 morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 112.510 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche. Plus de 1.824.950 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Parmi ces cas, au moins 375.500 sont aujourd’hui considérés comme guéris. Depuis le comptage réalisé la veille, 5.441 nouveaux décès et 79.512 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24 heures sont les Etats-Unis avec 1.607 nouveaux morts, le Royaume-Uni (737) et l’Espagne (619).

21h30 : Près de Paris, la promenade de deux daims dans une rue déserte

Scène insolite : deux daims déambulant dans une rue déserte de Boissy-Saint-Léger, en banlieue parisienne, ont été immortalisés dans une vidéo diffusée dimanche sur les réseaux sociaux, illustrant le confinement des habitants. « Ces deux cervidés appartiennent au domaine du château du Piple qui en compte une centaine », a précisé à l’AFP le maire de la commune, Régis Charbonnier.

Selon l’édile, il n’est « pas rare d’en voir traverser la départementale la nuit mais jamais en pleine journée et dans le centre de la ville. C’est assez exceptionnel ! ». Les deux cervidés ont regagné le domaine en fin de journée sans causer d’encombres, selon Régis Charbonnier. Avec les mesures liées au confinement pour cause d’épidémie de Covid-19, la présence humaine dans les rues a drastiquement chuté, permettant aux animaux sauvages de revenir dans ces zones urbaines.

20h50 : L’Opep et ses partenaires conviennent d’une baisse de la production de pétrole

Les principaux pays producteurs de pétrole ont convenu dimanche d’une baisse de la production pour tenter de faire remonter les cours, en pleine pandémie mondiale du nouveau coronavirus et sur fond de guerre des prix entre la Russie et l’Arabie saoudite.

« Nous annonçons avoir abouti à un accord historique pour réduire la production des Etats membres de l’Opep + de près de 10 millions de barils par jour, à dater du 1er mai », a écrit sur Twitter le ministre koweitien du pétrole Khaled al-Fadhel.

20h45 : Le ministre de l’Intérieur turc, critiqué pour sa gestion du confinement, démissionne

Le puissant ministre turc de l’Intérieur a présenté sa démission dimanche au lendemain de l’annonce abrupte d’un confinement lié à l’épidémie de coronavirus qui a poussé des foules de Turcs paniqués dans les commerces pour faire des provisions. « Que ma nation, à laquelle jamais je n’ai voulu nuire, et notre président, à qui je serai fidèle toute ma vie, me pardonnent. Je quitte la fonction de ministre de l’Intérieur que j’ai eu l’honneur de remplir », a déclaré Süleyman Soylu dans un communiqué.

20H31 : L’expert en chef américain évoque un possible début de déconfinement en mai

L’économie américaine pourrait redémarrer graduellement en mai, a estimé dimanche l'expert en chef de la Maison Blanche Anthony Fauci, tout en restant très prudent alors que la pandémie de coronavirus semble approcher de son pic aux Etats-Unis. « Nous espérons que d’ici la fin du mois, nous pourrons voir ce qu’il se passe et si des éléments nous permettent de redémarrer prudemment et en sécurité » dans certaines régions du pays, a expliqué sur CNN le docteur Anthony Fauci.

« S’il y en a, on y va. Sinon, on continue à se calfeutrer », a ajouté le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, qui représente la communauté scientifique dans le groupe de travail mis en place par Donald Trump pour lutter contre le Covid-19. Décider d’un retour à la normale du pays après la fermeture brutale d’une partie de l’économie, « ce n’est pas comme rallumer une lampe », a-t-il souligné.

20h25 : Des migrants enfermés en centre de rétention dénoncent « des mauvaises conditions sanitaires »

Près d’une cinquantaine d’hommes enfermés dans le centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) ont passé la nuit de samedi à dimanche dans la cour du bâtiment pour dénoncer « des mauvaises conditions sanitaires » et réclamer leur libération. Les retenus ont regagné leur bâtiment après l’intervention de la police dimanche en début d’après-midi, selon la préfecture.

Dans un communiqué commun, des sans-papiers déclarent avoir subi des « coups de matraque et des gaz lacrymogènes ». Des affirmations que conteste la préfecture. Enfermés depuis le début du confinement, des retenus se disent « en panique » et dénoncent « des mauvaises conditions sanitaires ». « L’un d’entre nous a été libéré, il y a quelques jours à la suite d’une suspicion de Covid-19 ». Sur place, ils indiquent n’avoir « ni masques, ni gel hydroalcoolique ».

La préfecture de Seine-et-Marne précise à l’AFP qu'« aucun cas de Covid-19 » n’a été détecté au Mesnil-Amelot qui est le plus grand CRA de France, situé à quelques centaines de mètres des pistes de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

20h01 : Bonsoir à tous, ravi de vous retrouver

Ici « l'excellent » (merci Manon !) Thibaut Chevillard et nous sommes ensembles jusqu’à 23 heures. Terminez tranquillement de dîner, je vous mets dans ce live les dernières infos sur la pandémie. 

20h : L’heure de la passation

Il est temps de tirer ma révérence et de passer le flambeau à l’excellent Thibaut Chevillard. Bonne soirée à tous !

19h53 : Didier Drogba propose son hôpital comme centre dépistage du coronavirus

La star ivoirienne du football Didier Drogba a proposé de mettre à la disposition de l’État l’hôpital de sa fondation pour en faire un centre de dépistage du coronavirus L’ancien international a présenté dimanche l’hôpital Laurent Pokou (du nom de l’ancien international décédé en 2016) au préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi Irie.

« Nous remercions Drogba pour ce don considéré comme un acte de patriotisme » a affirmé Vincent Toh Bi Irie. L’hôpital situé à Attecoubé, quartier populaire d’Abidjan n’était pas encore fonctionnel et pourrait être reconverti le temps de la crise.

19h50 : Marine Le Pen réclame des tests massifs

Marine Le Pen a appelé dimanche le gouvernement à avoir « une stratégie offensive » contre le coronavirus, en organisant notamment massivement des tests de dépistage pour tenter d’enrayer l’épidémie. « Nous ne devons pas être dans une stratégie défensive vis-à-vis de cette crise sanitaire, mais au contraire offensive », pour que « le temps de confinement, très durement ressenti par beaucoup de nos compatriotes, soit au moins utile », a déclaré la présidente du Rassemblement national sur LCI.

« Utile pour prendre des décisions maintenant urgentes. Tester par exemple massivement les gens qui travaillent », pour « savoir qui est susceptible d’être malade, pour qu’il puisse être isolé », a-t-elle affirmé. Selon Marine Le Pen, « il ne peut pas y avoir de déconfinement », « s’il n’y a pas de tests massifs, de masques à disposition des Français ».

19h34 : La barre des 2.000 morts franchie dans le Grand Est

La barre des 2.000 morts du coronavirus a été franchie samedi dans le Grand Est, avec 2.008 personnes décédées à l’hôpital depuis le début de l’épidémie, selon un bilan communiqué dimanche par la préfecture de région et l’Agence régionale de santé (ARS).

Samedi, 4.841 personnes étaient hospitalisées dans le Grand Est, soit 58 de moins que la veille, dont 881 en réanimation, soit huit de moins en 24 heures. La Région comptait aussi 2.008 décès à l’hôpital, soit 56 de plus que vendredi.

19h18 : Pas de traditionnel point de Jérôme Salomon, mais un communiqué regroupant toutes les informations

Voici le communiqué du ministère de la Santé si vous voulez avoir tous les chiffres

19h15 : La direction générale de la Santé appelle à poursuivre les efforts

Dans un communiqué de presse, la direction générale de la Santé appelle à poursuivre les efforts pour contenir le virus : « Les mesures de confinement, l’application des gestes barrières, la distanciation physique d’un mètre au minimum, la distanciation sociale et la réduction drastique des contacts produisent leurs premiers effets. Nous constatons l’amorce d’un très haut plateau mais nous devons rester vigilants car les services hospitaliers et de réanimation prennent en charge de très nombreux patients. Il ne faut pas relâcher nos efforts et continuer à réduire chaque jour le nombre de contacts pour freiner tous ensemble la transmission du virus. »

19h13 : 35 patients de moins en réanimation

Au total, 6.845 patients se trouvent dans un service de réanimation avec 220 entrées et 255 sorties en 24 heures, soit un solde de 35 patients. « C’est donc une très légère baisse », estime le ministère de la Santé.

19h01 : 14.393 décès en France depuis le début de l’épidémie, annonce le ministère de la Santé

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, ce dimanche, 310 personnes sont décédées en milieu hospitalier en 24 heures, (contre 353 hier) soit 9.253 décès à l’hôpital. Dans les Ehpad, 5.140 décès ont été enregistrés. Au total, 14.393 personnes sont mortes du coronavirus en France depuis le début de l’épidémie. 

18h50 : La nature reprend ses droits même en pleine ville

À Boissy-Saint-Léger, dans le Val-de-Marne, des habitants ont eu l’étranger surprise de découvrir des cerfs se baladant tranquillement dans les rues de la ville.

 

18h30 : Un directeur d’hôpital limogé en Saône-et-Loire

Le directeur délégué du centre hospitalier de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) a été limogé et la directrice des soins suspendue par leur hiérarchie qui ne leur fait plus confiance pour gérer l’épidémie de coronavirus, très présente dans l’établissement. Le Groupement hospitalier de territoire (GHT) Saône-et-Loire Bresse Morvan a annoncé ces sanctions dans un communiqué consulté dimanche.

18h07 : 431 morts en 24 heures en Italie, le bilan le plus bas en plus de 3 semaines

L’Italie a annoncé dimanche 431 décès de la maladie Covid-19 dans les dernières 24 heures, son bilan le plus faible depuis le 19 mars, il y a plus de trois semaines.

Jamais depuis cette date (427), ce chiffre n’était passé sous la barre des 500 morts. Ce total des décès recensés par la protection civile est presque un tiers moins lourd que celui annoncé samedi (619). L’Italie est l’un des pays au monde les plus meurtris par la pandémie, avec près de 20.000 morts selon les décomptes officiels.

17h56 : Pareil qu’à l’école…

Leur punition pour avoir violé le confinement ? Ecrire 500 fois « je suis désolé » : la police indienne a une nouvelle fois innové pour sanctionner dix touristes étrangers qui avaient violé le confinement dans une ville du nord du pays, ont annoncé les autorités dimanche.

Les voyageurs, venus d’Israël, du Mexique, d’Australie et d’Autriche, avaient été arrêtés alors qu’ils se promenaient dans les rues de Rishikesh, une ville au pied de l’Himalaya que les Beatles avaient choisi pour faire une retraite spirituelle dans un ashram en 1968. Ils ont alors été forcés par la police d’écrire « Je n’ai pas suivi les règles du confinement, je suis désolé », a indiqué un membre de la police locale Vinod Sharma.

17h55 : Une messe pascale clandestine en l’église parisienne Saint-Nicolas-du-Chardonnet

Une messe pascale clandestine s’est tenue dans la nuit de samedi à dimanche à l’église traditionaliste Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris, en présence de fidèles, et le prêtre a été verbalisé pour non-respect du confinement, a-t-on appris de source policière.

Les policiers ont été prévenus dans la soirée de samedi par des riverains de l’église, située dans le Ve arrondissement de la capitale, qui avaient entendu de la musique émanant des lieux, selon la source policière. A leur arrivée, les portes de l’église étaient fermées. A minuit, une personne est sortie et a déclaré aux forces de l’ordre qu’il y avait effectivement une quarantaine de fidèles à l’intérieur.

17h45 : Vous ne savez pas quoi faire ?

C’est le moment de lire le vingtième épisode (ou tous les épisodes si vous l’avez loupé) de « L’Ancre Noire », le roman-feuilleton de Rocambole pour 20 Minutes. C'est disponible juste ici. 

17h43 : Des repas livrés aux collégiens de familles démunies de Meurthe-et-Moselle

Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle livre depuis vendredi des repas à des collégiens et leurs frères et sœurs de 150 familles pour pallier la « précarité accrue en période de confinement », a annoncé la collectivité dimanche dans un communiqué.

Les repas sont distribués « à la demande » aux familles qui ont été contactées par les collèges et qui « paient habituellement le tarif le plus faible du repas à la cantine », soit 50 centimes, « du lundi au vendredi, y compris durant les vacances scolaires », précise-t-elle.

17h24 : Le casque de Pinturault, le dossard de Fourcade… Les sportifs font monter les enchères

Grâce à une vente aux enchères organisée notamment par les handballeurs français, 107.000 euros ont été récoltés, ce dimanche, au profit de la Fondation des Hôpitaux de Paris et des Hôpitaux de France. Le casque par le skieur Alexis Pinturault, porté pendant la Coupe du monde, a été vendu 19.000 euros et le dossard de Martin Fourcade à 12.000 euros.

 

17h09 : Un avion de rapatriement d’Air France endommagé par des tirs au Congo-Brazzaville

Un appareil d’Air France qui devait rapatrier dimanche des Français vers Paris a été endommagé samedi soir par des tirs sur l’aéroport de Pointe-Noire en République du Congo, sans mettre en danger l’équipage et les passagers, a-t-on appris de sources concordantes. Dans la soirée de samedi, « un Airbus A330 de la compagnie a été endommagé suite à un incident sur le tarmac de l’aéroport de Pointe Noire », a indiqué Air France.

Une source proche du dossier a indiqué que l’appareil avait subi des impacts de balles, sans pouvoir préciser les circonstances. L’appareil « devait effectuer un vol de rapatriement entre Pointe-Noire, Bangui et Paris-Charles de Gaulle (AF 4145) dimanche (…). Le vol dont le départ était initialement prévu à 10 heures (heure locale) est reporté de 24 heures afin de permettre d’acheminer un appareil de remplacement (Boeing 777-200) et un équipage depuis Paris-Charles de Gaulle », a expliqué la compagnie.

17h05 : « Tout aurait pu basculer » pour Boris Johnson

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré, ce dimanche après sa sortie, que « tout aurait pu basculer » quand il a été hospitalisé en soins intensifs pour le coronavirus. Il a également assuré que le Royaume-Uni « vaincra le coronavirus », remerciant les personnels de santé pour lui avoir « sauvé la vie » et la population pour respecter le confinement.

« J’ai quitté aujourd’hui l’hôpital après une semaine pendant laquelle le NHS (service national de santé) a sauvé ma vie, cela ne fait aucun doute », a déclaré le dirigeant de 55 ans, les yeux fatigués, en costume cravate, dans une vidéo publiée par ses services. « Nous vaincrons le coronavirus et nous le vaincrons ensemble ».

17h01 : Bonjour à tous, ravie de vous retrouver

On est ensemble jusqu’à 20 heures. Ici Manon aux manettes. Installez-vous confortablement (vous avez le droit de prendre vos chocolats, tout est permis aujourd’hui), je vous dis tout.

17 h 00 : Relais

C’est au tour de ma collègue Manon Aublanc de vous servir !

16 h 51 : Pas encore gagné en Espagne, dit Sanchez

Si le pic de l’épidémie a été dépassé, selon les autorités, « nous restons loin de la victoire, du moment où nous retrouverons cette normalité dans nos vies », a déclaré Pedro Sanchez lors d’une allocution télévisée. « Nous avons tous envie de redescendre dans la rue (…) mais le désir est encore plus grand de gagner la guerre et d’éviter une rechute », a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent à la veille de la reprise du travail pour nombre d’Espagnols après deux semaines d'« hibernation économique » destinée à freiner la propagation du virus. Depuis le 30 mars, toutes les activités économiques non essentielles avaient été mises à l’arrêt, une mesure touchant en particulier la construction ou l’industrie.

16 h 42 : Le Royaume-Uni franchit les 10.000 morts (officiel)

Le Royaume-Uni a franchi la barre des 10.000 morts du nouveau coronavirus, avec 737 décès de plus comptabilisés en vingt-quatre heures, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. Au total, la pandémie, a tué 10.612 à l’hôpital, selon ce bilan arrêté samedi à 16H00 GMT qui ne compte pas notamment les décès en maison de retraites. 5.288 personnes supplémentaires ont été testées positives au Covid-19, portant à 84.270 le total de personnes contaminées par la maladie au Royaume-Uni.

16 h 41 : Journées thématiques

 

16 h 33 : Dune

 

16 h 29 : On revient plus en détail sur la bénédiction urbi et ordi du pape en cette pâques

 

16 h 20 : A bon port

Le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle, dont les marins doivent être débarqués et placés en isolement sanitaire après des cas de coronavirus à bord, a accosté dimanche après-midi à Toulon, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Méditerranée.

Cinquante militaires ont été testés positifs au coronavirus à bord, entraînant le retour anticipé en France du bâtiment. Quelque 1.900 marins du Charles-de-Gaulle et de la frégate qui l’accompagnait vont être répartis à partir de dimanche dans des sites du Sud de la France, pour deux semaines d’isolement.

16 h 11 : Saturday night skype

La célèbre émission comique de NBC aux Etats-Unis, Saturday Night Live, est toujours diffusée, mais en mode confinement bien sûr. Hier, c’est un Tom Hanks tout juste guéri du coronavirus (ça avait été l’une des premières personnalités touchées) qui a fait le traditionnel monologue d’ouverture de l’invité de chez lui… Mais avec un sacré public.

 

16 h 02 : Le Foll fan de Merkel

L’ancien ministre socialiste Stéphane Le Foll appelle à s’inspirer du « modèle allemand » et plaide pour « une stratégie de test généralisée » pour faire face à l’épidémie de coronavirus, dans une tribune diffusée dimanche. « Chez nos voisins allemands, la stratégie a été définie dès la mi-février 2020 quand en France nous étions encore en pleine confrontation sur les retraites et en cours de nomination d’un autre ministre de la santé », souligne-t-il.

« En Allemagne, le confinement est appliqué avec souplesse et intelligence, il va finir par être levé avant nous, l’économie repartira plus tôt que la nôtre et le nombre de décès selon toute vraisemblance sera six fois moindre et sans controverse sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine », poursuit le maire du Mans.

15 h 53 : Pâques rime avec contrôles routiers

Gilles Durand, de notre bureau de Lille, vous raconte.

 

15 h 44 : « Qui ça ? Qui ça ? »

La géniale infographiste de Libération, Clara Dealberto, gratifie ses voisins et voisines de jolies reprises de grande musique pendant le confinement. Elle en a fait tout un thread.

 

15 h 35 : Vers un déblocage de la situation à l’Opep ?

Les pays producteurs de pétrole vont se réunir une nouvelle fois par visioconférence dimanche à 16 h 00 GMT, a indiqué une source proche de l’Opep à l’AFP en pleine crise liée aux conséquences du coronavirus.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires se sont entendus jeudi, à l’exception du Mexique, sur une réduction en mai et juin de la production mondial à hauteur de 10 millions de barils par jour, selon l’Opep. Les Etats-Unis ont accepté d’aider le Mexique à atteindre son quota de réduction pour parvenir à un accord mondial et freiner la chute des prix.

15 h 26 : Barrier gestures

 

15 h 15 : L’Elysée ne commente pas les indiscrétions sur un confinement prolongé au-delà du 10 mai

Emmanuel Macron réfléchit à une prolongation du confinement jusqu’au moins après le 10 mai, selon plusieurs sources dans son entourage dimanche, alors que le chef de l’Etat continue à consulter tous azimuts en vue de son allocution lundi soir. L’Elysée, interrogé, n’a pas commenté l’article du Journal du dimanche évoquant un confinement pouvant se poursuivre peut-être jusqu’à fin mai, ainsi qu’une réouverture des écoles seulement en septembre.

Selon des proches du président, le chef de l’Etat « devrait évoquer une date de fin de confinement courant mai, au moins après le pont du 8-10 mai. Une date suffisamment lointaine pour qu’on comprenne qu’on pourra alors commencer un début de déconfinement partiel, mais extrêmement progressif ». Il devrait ainsi opter pour une échéance « assez lointaine pour faire comprendre l’effort qui reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d’après ».

15 h 06 : On vous en dit plus, justement, sur les conditions du déconfinement

 

14 h 57 : « Quand sait-on que c’est fini ? »

Le confinement ? Alors, pas demain. Mais on en saura peut-être un peu plus à 20 h 02, demain, lors de la (déjà) quatrième allocution présidentielle en un mois. On sait déjà qu’Emmanuel Macron doit annoncer une prolongation du confinement. Deux semaines de plus ? Un mois de plus ? Les pronostics vont bon train ce matin dans la presse.

 

14 h 48 : Double peine

Il y a quelques jours mon excellent voisin de bureau, Jean-Loup Delmas, a écrit ce papier sur les conséquences du confinement sur la charge mentale des femmes.

 

14 h 39 : Ça a l’air de bien se passer dans le monde parallèle des confinés et confinées dans Animal Crossing

 

14 h 30 : Boris Johnson, le premier ministre britannique, est sorti de l’hôpital

Le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti dimanche de l’hôpital londonien où il était traité depuis une semaine après avoir été contaminé par le nouveau coronavirus, a annoncé Downing Street. « Le Premier ministre est sorti de l’hôpital pour poursuivre sa convalescence à Chequers », sa résidence au nord-ouest de Londres, a annoncé Downing Street dans un communiqué, ajoutant qu’il « ne reprendra pas immédiatement le travail, sur les conseils de son équipe médicale ».

14 h 27 : Le président allemand a fait une allocution hier

C’est pas exactement la même ambiance que chez nous.

 

14 h 18 : Peut-être pas que chez eux, d’ailleurs

 

14 h 09 : Thierry Breton met ses conditions au traçage

En vue du déconfinement, plusieurs pays planchent sur des applications mobiles qui permettraient, grâce à leurs smartphones, de repérer et prévenir les personnes ayant été en contact avec quelqu’un de contaminé. « Il est hors de question, on ne soutiendra jamais, jamais, des mesures qui soient des mesures coercitives », a déclaré Thierry Breton dimanche dans l’émission Le Grand Jury, coorganisée par RTL, Le Figaro et LCI. L’utilisation doit se faire « uniquement sur la base du volontariat. »

Cela doit aussi être « uniquement utilisé par les autorités de santé. Impossible à des autorités judiciaires, de police, ou commerciales évidemment, assurances, d’y avoir accès », a-t-il ajouté.

13h54 : L’Etat promet de soutenir les agriculteurs

Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, invité de « Dimanche en politique » sur France 3, a assuré que les exploitations agricoles bénéficieront du même soutien de l’Etat durant cette pandémie de coronavirus que les autres entreprises.

 

13h39 : L’armée à l’œuvre à Toulon pour isoler plus de 1.900 militaires du Charles-de-Gaulle

Le port militaire de Toulon s’apprêtait dimanche à accueillir puis répartir en isolement pour deux semaines plus de 1.900 marins du porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle et d’une frégate de retour anticipé en France après l’infection d’au moins 50 d’entre eux par le coronavirus.

« Tout le monde sera testé », et les militaires, quelque 1.700 personnes qui servaient sur le Charles-de-Gaulle plus 200 de la frégate qui l’accompagnait, seront confinés pour un isolement sanitaire de deux semaines, sans contact avec leur famille, « sur des emprises militaires du Var et de la région » a expliqué Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée. Ils seront évacués, de préférence par des « moyens nautiques » ainsi que par « bus, camions (et autres) véhicules » pour « éviter tout contact des marins avec l’extérieur », a précisé Christine Ribbe.

13h30 : Quatre jeunes déférés après des cambriolages de pharmacies à Bordeaux

Quatre jeunes hommes étaient présentés dimanche à un juge d’instruction à Bordeaux, après avoir été interpellés vendredi en flagrant délit d’effraction dans une pharmacie, dernier en date d’une trentaine de cambriolages ou tentatives sur des officines de la métropole depuis le confinement, a indiqué le parquet.

Les quatre suspects étaient déférés aux fins de mise en examen pour « vol ou tentative de vol dans le lieu d’entrepôt de marchandises, aggravé » par l’effraction et le caractère de vol en réunion, et le parquet requérait le placement en détention pour trois d’entre eux, a précisé le procureur adjoint Olivier Etienne, confirmant une information de Sudouest.fr.

13h09 : Xavier Bertrand demande à la classe de « ne pas trop la ramener »

« Pour tous les responsables politiques, il y a un mot d’ordre, ne pas trop la ramener », a déclaré Xavier Bertrand, ce samedi matin, sur BFMTV, interrogé sur les mesures qu’il aurait prises à la place d’Emmanuel Macron face à la crise du coronavirus. Comme ça, c'est clair. 

 

13h05 : Le bilan continue de grimper en Iran

L’Iran a annoncé dimanche 117 décès supplémentaires provoqués par le nouveau coronavirus faisant monter à 4.474 morts le bilan officiel de l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, a fait part d’une baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination, à 1.657 personnes au cours des dernières 24 heures.

13h04: Cet été, la distanciation sociale sera aussi valable à la plage 

En Espagne, destination ensoleillée prisée des touristes internationaux, les règles de distance entre personnes pour éviter la propagation du coronavirus devront rester en vigueur cet été même à la plage, a prévenu dimanche la ministre espagnole du Tourisme.

«Il est très important que les recommandations sanitaires soient maintenues, nous allons devoir intérioriser ce que nous faisons actuellement, le lavage des mains, la distance sociale... Même sur les plages», a déclaré Reyes Maroto, interrogée sur une éventuelle limitation de l'accès aux plages lors de la saison estivale.

13 h 03 : On n’y est pas encore, mais…

 

12 h 56 : Eric Ciotti ne mâche pas ses mots

« On a laissé mourir nos vieux » du Covid-19 dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), a accusé dimanche le député LR Eric Ciotti, se disant « choqué et en colère ». « On a refusé d’hospitaliser des personnes qui étaient atteintes dans les Ehpad, on les a laissés quelque part mourir dans l’indifférence, sans prise en charge sanitaire adaptée », a-t-il insisté dans une interview à Radio J.

Selon le dernier bilan national communiqué samedi soir, le coronavirus a emporté plus de 4.889 résidents des Ehpad et des établissements médico-sociaux depuis le début de l’épidémie, qui touche particulièrement les personnes âgées ou fragiles.

12 h 47 : Si vous ne connaissez pas Tik Tok c’est que vous êtes dans la catégorie d’âge à risque

 

12 h 38 : Urbi et orbi

Dans son message de Pâques lu dans une basilique Saint-Pierre vide, le pape François a souhaité « que soient relâchées les sanctions internationales qui empêchent aux pays qui en sont l’objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens » et appelé à la solidarité internationale « en réduisant, si non carrément en annulant, la dette qui pèse sur les budgets des pays les plus pauvres ». Dans un monde « opprimé par la pandémie, qui met à dure épreuve notre grande famille humaine », il a appelé à répondre par « la contagion de l’espérance ».

12 h 32 : Rappel

Se laver les mains au savon soigneusement pendant deux minutes, tousser dans son coude, rester à une distance d’au mo…

 

12 h 23 : La Halle en difficulté

L’enseigne française de vêtements et chaussures La Halle (groupe Vivarte), en difficulté, doit discuter mercredi avec les organisations syndicales du déclenchement d’une procédure de sauvegarde, a-t-on appris dimanche auprès de la direction, confirmant une information de France Inter. Cette procédure permet notamment à une entreprise d’étaler le règlement de certaines créances, et notamment de suspendre le paiement des loyers, le temps de se réorganiser.

L’enseigne, qui fait partie du groupe Vivarte, compte en France 860 magasins et emploie plus de 8.000 salariés. Elle était déjà en difficulté depuis des années. L’arrêt de l’activité provoqué par les mesures de confinement pour la lutte contre l’épidémie de Covid-19 l’a encore affaiblie.

12 h 14 : Faut vous mettre sur le dossier rapidement

Cdlt.

 

12 h 05 : Boris Johnson remercie les services de santé

« Je ne remercierai jamais assez » le personnel du NHS, a insisté Boris Johnson, dans sa première déclaration officielle depuis qu’il a été hospitalisé en soins intensifs lundi. « Je leur dois la vie », a-t-il ajouté. Selon la presse britannique, le dirigeant conservateur de 55 ans, sorti jeudi soir des soins intensifs, se remet à l’hôpital en faisant des sudokus et regardant des films, comme la comédie romantique Love Actually. Sa fiancée de 32 ans, Carrie Symonds, enceinte, lui a envoyé des copies de ses échographies.

« Le Premier ministre continue de faire de bons progrès », s’est réjouie samedi la ministre de l’Intérieur Priti Patel lors de la conférence de presse quotidienne du gouvernement, appelant cependant à ne pas oublier « la gravité de l’urgence nationale » révélée par « les chiffres bruts ».

11 h 56 : Vous l’avez ?

La célèbre course cycliste aurait dû se courir aujourd’hui.

11 h 47 : Faute de grives…

On mange du robot.

 

11 h 38 : Le nombre de décès quotidien en Espagne repart à la hausse

Après plusieurs jours de baisse, 619 personnes sont mortes du Covid-19 hier en Espagne. Seulement 510 avaient été comptés la veille. Néanmoins, le nombre de nouveaux et nouvelles contaminées baisse : +4.167 contre +4.830 hier. 166.000 personnes ont été contaminées au total, 16.979 sont mortes.

11 h 32 : Des nouvelles de la Chine

La Chine a annoncé dimanche 97 nouveaux « cas importés » de contamination au nouveau coronavirus, c’est-à-dire dus à des personnes arrivant de l’étranger, un niveau jamais atteint depuis début mars et la publication de ce décompte. L’épidémie est globalement (officiellement) endiguée dans le pays : seules deux cas locaux supplémentaires ont été recensés par le ministère de la Santé. Mais les autorités s’inquiètent d’une deuxième vague épidémique apportée par les voyageurs internationaux.

La Chine a fermé ses frontières fin mars à la quasi-totalité des étrangers. Les nouveaux cas importés sont donc principalement le fait de Chinois rentrant chez eux. Le total de personnes contaminées venant de l’étranger s’établit donc désormais à 1.280 depuis le début du décompte.

11 h 23 : Les mots à la bouche

Mon collègue de Toulouse, Nicolas Stival, vous explique.

 

11 h 14 : Quelle part pour les morts à domicile, non testés, du Covid-19 ?

Le bilan pourrait en réalité être beaucoup plus lourd que celui donné chaque soir, qui ne compte que les morts en hôpitaux et Ehpad. Chaque année, la majorité des décès (59 %) surviennent en hôpital ou clinique, 14 % en maisons de retraite, selon l’Insee. Mais plus d’un quart surviennent aussi à domicile (26 %). En mars, sur 57.440 décès au total, toutes causes confondues, environ 13.000 personnes sont mortes chez elles. Soit une hausse de près de 10 % par rapport à 2019.

L’Insee ne précise pas les causes des décès, et au vu de la faible quantité de tests réalisés en médecine de ville il est difficile d’établir le nombre exact de morts liées à l’épidémie. Pour SOS Médecins, spécialisé dans les consultations à domicile et surtout présent en zone urbaine, « le cap des 50 % d’augmentation des décès à domicile en France est passé » : en deux semaines, entre le 22 mars et le 5 avril, la fédération de médecins a enregistré 253 décès à domicile, soit 54 % de plus que l’an dernier sur la même période.

11 h 05 : D’ailleurs, pas seulement besoin d’aller sur Twitter, visiblement

Bilal Tarabay est journaliste à France 24.

 

10 h 56 : Les gens ont l’air vénère

Si même les RG le disent.

 

10 h 47 : Stop StopCovid ?

Une majorité de Français (53 %) est opposée à l’installation obligatoire chez tous les détenteurs de téléphones portables d’une application StopCovid permettant de les avertir s’ils ont été à proximité d’une personne infectée par le coronavirus, selon un sondage Ifop rendu public samedi. Les sympathisants LREM sont majoritairement favorables à ce dispositif (62 %), tout comme les sympathisants LR (56 %). A l’inverse, 75 % des sympathisants LFI y sont opposés, ainsi que 57 % des sympathisants PS/DVG et 52 % des sympathisants RN.

Si l’installation d’une telle application était proposée de manière volontaire aux Français, 46 % des personnes interrogées l’installeraient sur leur téléphone portable. Sondage réalisé pour la Fondation Jean-Jaurès auprès d’un échantillon de 1.013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés du 8 au 9 avril par questionnaire auto administré en ligne, selon la méthode des quotas.

10 h 38 : Les bons conseils de Kim

 

10 h 29 : Das Legendenbüro

Des officiels chinois ont tenté d’influencer des responsables gouvernementaux allemands, dans l’espoir d’obtenir des commentaires positifs sur la gestion de l’épidémie de coronavirus par Pékin, affirme dimanche le quotidien allemand Die Welt. Le ministère de Affaires étrangères a recommandé à tous les services gouvernementaux d’adresser une fin de non recevoir à ces approches, ajoute le journal. Le ministère s’est refusé à confirmer ou démentir ces informations.

Pékin cherche à mettre en doute l’idée que ce nouveau coronavirus serait apparu en Chine et à mettre en avant son aide apportée aux pays occidentaux dans la lutte contre la pandémie « afin de présenter la République populaire comme un partenaire digne de confiance », a dit l’Office allemand de Protection de la Constitution.

10 h 20 : Visiblement, on n’a pas confiné l’homophobie

Notre journaliste de Montpellier, Jérôme Diesnis, vous raconte cette affaire, qui n’est pas isolée.

 

10 h 11 : Les options de confinement, c’est aussi une question d’aménagement de l’espace

 

10 h 02 : Françaises et Français voient plus le gouvernement au chevet des entreprises qu’à leur chevet

Quelque 45 % (- 3 points) des sondés ont confiance dans le gouvernement pour aider les entreprises à affronter la crise, et 38 % (- 6 points) lui font confiance en général pour combattre l’épidémie et ses conséquences, selon cette étude faisant suite à une précédente enquête réalisée les 26 et 27 mars.

Sondage réalisé par l’Ifop pour Le Journal du dimanche les 8 et 9 avril auprès d’un échantillon de 1.013 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées selon la méthode des quotas.

9 h 53 : Un hôpital roi de la com'

Ma collègue du bureau de Bordeaux, Marion Pignot, a observé ça pour vous.

 

9 h 44 : Retour de hype

Dix-neuf présidents PS de départements réclament dimanche l’instauration d’un « revenu de base » universel, présenté comme un outil pragmatique pour lutter contre la pauvreté dans le contexte de l’épidémie du coronavirus.

« Alors que la crise sanitaire du Covid-19 évolue chaque jour un peu plus en une crise économique mondiale, poussant nos systèmes de solidarité dans leurs retranchements, le revenu de base apparaît (…) comme une solution pour amortir le choc social qui risque de faire basculer nombre de nos concitoyens dans la précarité », écrivent-ils dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche.

L’allocation qu’ils préconisent serait « sans contrepartie mais avec un accompagnement renforcé, automatique pour résoudre le problème du non-recours aux droits, ouvert dès 18 ans pour lutter contre la précarité des plus jeunes, dégressif en fonction des revenus d’activité et d’un montant égal au seuil de pauvreté. »

9 h 35 : Ce genre d’annulation se multiplie

Jérôme Diesnis vous explique

 

9 h 28 : Qu’entends-je ?

Allez, allez, c’est dur, mais on continue le confinement !

 

9 h 21 : 1.777.666

C’est le nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus à ce jour (personnes effectivement testées positives, le vrai chiffre est sans doute bien supérieur) d’après l’université Johns-Hopkins, qui fait référence. 108.867 personnes sont mortes du Covid-19, d’après cette même source.

9 h 14 : Le chef du PS monte au front contre les déclarations du Medef

Olivier Faure était sur France Info ce matin et a pris le contre-pied.

 

9 h 07 : Le Medef se place

On veut bien le croire, le chef des députés LREM, quand il dit que demain ça ne sera pas le « Grand Soir ». D’ailleurs le Medef est déjà chaud.

 

8 h 59 : La réforme des retraites fauchée en plein vol ?

Si elle empêche un pacte républicain de se conclure après la crise sanitaire, « la réforme des retraites devra être mise de côté », estime Gilles Le Gendre, le président du groupe La République en marche à l’Assemblée, dans un entretien au Journal du dimanche. Pour le numéro un des députés de la majorité, l’après-crise sanitaire « ne sera pas l'"avant". Mais il ne sera pas le "Grand Soir" ». « Nous devons répondre aux aspirations à une réinvention de nos modèles, français, européens, mondiaux, mais résister aux vieilles lunes, comme l’acte de décès de la mondialisation », prévient-il.

Il estime que cet après « pourrait s’inscrire dans un nouveau "pacte républicain" », qui « reposerait sur trois piliers : le redémarrage de l’économie, de nouvelles solidarités et protections, et la transition écologique ». « L’urgence juge-t-il, ce sera la réparation, mais elle s’accompagnera d’une refondation radicale : nous devrons revoir nos équilibres politiques pour rassembler les Français ; et aussi changer notre manière d’associer ces derniers à l’action publique ».

8 h 52 : C’est le nouvel épicentre de la pandémie

 

8 h 45 : La France n’est pas en reste avec son propre porte-avions

Le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle, sur lequel 50 marins ont été testés positifs au coronavirus, arrivera dimanche à Toulon et pourra commencer la mise en quarantaine des personnels, a indiqué le ministère des Armées. Le bâtiment, qui croisait dans l’Atlantique, est attendu cet après-midi, selon un communiqué du ministère. Les équipages du porte-avions et de la frégate Chevalier-Paul qui les accompagne seront confinés quatorze jours "dans des enceintes militaires avant de rejoindre leurs foyers".

Le ministère avait indiqué dès mercredi que le porte-avions avait anticipé son retour en France après la découverte à son bord de cas suspects.

8 h 36 : Vraiment bizarre cette Pâques

 

8 h 27 : Epidémie sur le porte-avions

Plus de 10 % des 4.800 membres d’équipage du porte-avions américain Theodore-Roosevelt ont été testés positifs au nouveau coronavirus, a indiqué samedi à l’AFP un porte-parole de la marine américaine. Selon cette source, « 92 % de l’équipage du TR a été testé. A ce stade, 550 sont positifs et 3.673 négatifs » au nouveau coronavirus qui a fait plus de 107.000 morts dans le monde dont plus de 20.500 aux Etats-Unis.

Le porte-parole a précisé que 3.696 personnes avaient étaient transférées dans des hôtels ou des casernes sur l’île de Guam dans le Pacifique, où le navire est à quai depuis que son ancien commandant a tiré le signal d’alarme pour faire évacuer son navire contaminé par le coronavirus. Brett Crozier a été démis de ses fonctions début avril après avoir écrit une lettre de plusieurs pages à sa hiérarchie demandant l'évacuation immédiate du porte-avions.

8 h 21 : Pâques au balcon, genre vraiment

En ce week-end de Pâques, des centaines de millions de chrétiens ont entamé des célébrations sans fidèles. Pour la fête la plus importante de la tradition chrétienne, la commémoration de la résurrection du Christ selon ces religions, c’est sur écran que les fidèles vont suivre les messes pascales d’un pape François lui aussi confiné.

Le monde vit « des jours tristes », mais « nous pouvons et nous devons espérer », a déclaré le souverain pontife dans son homélie de veille de Pâques, prononcée dans la basilique Saint-Pierre en présence seulement d’une dizaine de célébrants et d’une dizaine de fidèles. « L’obscurité et la mort n’ont pas le dernier mot », a assuré François, soulignant que Pâques constitue pour les chrétiens « une annonce d’espérance ».

Le pape donnera également sa bénédiction « Urbi et orbi » de dimanche à l’intérieur d’une basilique Saint-Pierre presque vide.

Bonjour bonjour ! Pendant que vous serez à la chasse aux œufs sur vos balcons, dans vos appartements ou, pour les plus chanceux et chanceuses, dans vos jardins, nous serons à la chasse aux infos, pour vous, dans ce nouveau live de 20 Minutes sur la pandémie. Ici Rachel Garrat-Valcarcel et, plus tard, Manon Aublanc, vos cloches du jour… (je suis pas hyper sure de cette formule…)

Les infos de cette nuit ? Retrouvez notre précédent live.