Coronavirus : Des victimes enterrées dans une fosse commune sur une île de New York

PANDEMIE Des images filmées par drone montrent des dizaines de cercueils sommaires en train d’être enterrés sur Hart Island

L.A. avec AFP

— 

Coronavirus : Des victimes enterrées dans une fosse commune sur une île de New York — 20 Minutes

Elle est depuis longtemps surnommée « l’île des morts ». Située au nord-est du Bronx, Hart Island est utilisée comme fosse commune de New York depuis 1869. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, des dizaines de corps de victimes du Covid-19 non réclamés par des proches sont enterrés sur l’île.

« Nous allons continuer à utiliser l’île à cette fin durant la crise et il est probable que des gens morts des suites du Covid-19 qui relèvent de l’un de ces cas seront enterrés là dans les jours à venir », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la ville de New York.

Un million de morts enterrés sur l’île

Ce sont ordinairement des détenus, extraits de la célèbre prison de Rikers Island toute proche, qui assurent les enterrements. Mais compte tenu des risques de contamination et des inquiétudes quant à la propagation du virus en détention, la tâche est actuellement assurée par des employés d’un sous-traitant, a indiqué un porte-parole de la ville de New York.

Vingt-quatre personnes sont enterrées chaque jour actuellement, contre 25 en moyenne par semaine avant la pandémie, selon un porte-parole des services pénitentiaires de la ville, qui gèrent le lieu. En plus de cent ans, plus d’un million de personnes non identifiées, non réclamées ou pour qui des proches n’ont pu payer des funérailles ont été enterrées sur l’île.

L’Etat de New York reste le plus touché aux Etats-Unis, avec 777 nouveaux décès lors des dernières 24 heures et 7.844 morts au total depuis l’arrivée de la pandémie dans la région.