Coronavirus : L’Union européenne s’accorde sur une réponse économique commune

PANDEMIE Revivez avec nous les dernières informations liées à la pandémie de  « Covid-19 »

R. G.-V., M. A. et L.Br.

— 

Union européenne
Union européenne — SINTESI/SIPA

L’ESSENTIEL

  • En France, 8.044 décès ont été enregistrés à l’hôpital depuis le début de l’épidémie le 1er mars, selon un dernier bilan annoncé ce jeudi. C’est 424 décès de plus en 24 heures.
  • Mercredi soir, la présidence de la République a décidé de prolonger au-delà du 15 avril les mesures de confinement en vigueur depuis la mi-mars, sans donner de nouvelle échéance. Emmanuel Macron prendra la parole lundi soir pour présenter ses décisions.
  • Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson, testé positif au Covid-19, est toujours en soins intensifs, mais son état « s’améliore ».
  • Aux Etats-Unis, l’Etat de New York, épicentre de la pandémie aux Etats-Unis, a enregistré un nouveau record journalier de décès, avec 799 morts.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous, cette nuit, les dernières informations sur la pandémie. Le nouveau live de la journée sur le coronavirus est ici.

 

6h53: Les producteurs de pétrole sauf le Mexique s’entendent sur une baisse de la production

Les producteurs de pétrole réunis jeudi se sont entendus, à l’exception du Mexique, sur une réduction en mai et juin de la production mondiale à hauteur de 10 millions de barils par jour, a annoncé vendredi l’Opep. L’accord, qui prévoit aussi que cette réduction passe à 8 millions de barils par jour de juillet à décembre, nécessitera l’accord de Mexico pour entrer en vigueur, a indiqué le cartel pétrolier.

Celui-ci a été publié au terme d’une longue réunion par visioconférence destinée à trouver une solution à la chute rapide des cours du brut, en raison de l’effondrement de la demande et de la guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie.

6h30: Le Yémen annonce son premier cas

5h58: Le confinement prolongé de deux semaines en Afrique du Sud

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé jeudi soir le prolongement de deux semaines, jusqu’à fin avril, du confinement de la population. « Si nous mettons fin au confinement trop tôt (…), nous risquons une résurgence massive et incontrôlable de la maladie », a-t-il prévenu.

Pendant les deux semaines précédant le confinement, l’augmentation quotidienne du nombre de nouveaux cas de Covid-19 était d’environ 42 %, a souligné le président. Mais depuis le début du confinement, le 27 mars, elle est d’environ 4 %. A ce jour, 1.934 cas, dont 18 décès, ont été confirmés dans le pays, première puissance industrielle de l’Afrique, selon le dernier bilan fourni jeudi soir.

5h51: Port du masque obligatoire à Abidjan

A défaut d’un confinement total plus compliqué socialement à mettre en œuvre dans les pays en développement, le Conseil national de sécurité (CNS) en Côte d’Ivoire a décidé jeudi de rendre le port du masque obligatoire dans la capitale économique Abidjan. Les autorités vont veiller « à leur disponibilité et leur gratuité, à commencer par le personnel de santé et les forces de Défense et de Sécurité ».

Alors qu’il y a une pénurie de masques dans le pays, le CNS annonce prendre des dispositions pour « la fabrication par l’industrie locale et l’importation massive » ainsi que pour « la production des médicaments par l’industrie pharmaceutique locale en vue de la couverture des besoins nationaux ». Parmi les autres mesures : « le confinement obligatoire à domicile de toutes les personnes fragiles, notamment les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques », « la réduction des déplacements non essentiels », « la mise en œuvre effective du télétravail » et « la réduction du nombre de passagers dans les véhicules de transport en commun » et personnels.

5h38: Les joueurs NBA seront intégralement payés en avril

Les joueurs NBA percevront l’intégralité de leur salaire lors de la prochaine paie du 15 avril, bien qu’ils n’aient plus joué au basket depuis un mois qu’est suspendue la saison. Néanmoins, l’instance et le syndicat des joueurs négocient toujours pour retenir un pourcentage des gains des joueurs à l’occasion des prochains versements, affirme le très renseigné journaliste Adrian Wojnarowski.

Selon lui, le montant de ces retenues, qui pourraient être faites sur les prochains salaires payés le 1er mai, dépendra du sort des matchs non disputés. Le 15 avril aurait dû marquer la fin de la saison régulière. Chacune des 30 équipes NBA doit encore disputer 15 à 19 matchs pour atteindre les 82 prévus au calendrier. Cette semaine, le commissaire Adam Silver a indiqué qu’il ne prendrait aucune décision sur le sort de la saison avant mai et qu’il n’écartait aucune option : reprise en l’état, reprise dès les play-off, annulation pure et simple du championnat.

4h11: Rapatriement de 400 Français depuis le Pérou

Quelque 400 Français, principalement des touristes, bloqués au Pérou depuis trois semaines à la suite de la fermeture des frontières ont été rapatriés. Ils ont décollé de Lima jeudi soir à bord d’un avion Air France, à destination de Paris. Des Allemands, Danois, Espagnols et Belges sont également du voyage.

« Ce sont au total 1.300 Français qui ont été rapatriés jusqu’à présent, grâce à cinq vols depuis le 22 mars », a précisé l’ambassadeur de France à Lima, Antoine Grassin. « Il reste encore 600 Français, mais ils ne veulent pas partir, un petit groupe qui préfère attendre jusqu’à la fin de l’état d’urgence prévu le 26 avril ».

La France va organiser encore au moins un vol de rapatriement de ses ressortissants, qui devrait arriver à Lima dans les prochains jours. Les Etats-Unis ont prévu de leur côté un vol de rapatriement d’ici la fin de la semaine.

Le Pérou a de son côté rapatrié plus de 6.000 de ses ressortissants depuis l’Europe, les Etats-Unis et le Canada. Ce pays andin a enregistré 5.256 cas et 138 morts depuis le début de l’épidémie le 6 mars.

3h55: Liliane Marchais est décédée

Retrouvez le portrait de la veuve de l’ancien secrétaire général du Parti communiste Georges Marchais, décédée jeudi du coronavirus dans un Ehpad, à l’âge de 84 ans.

 

3h40: Bilan journalier en baisse aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont enregistré 1.783 morts liées au nouveau coronavirus en 24 heures, selon le comptage jeudi soir de l’université Johns Hopkins. Ce bilan journalier, inférieur à celui de la veille (+1.973 morts), porte à 16.478 le nombre total de décès recensés dans le pays.

Pendant deux journées consécutives, mardi et mercredi, le pays a enregistré près de 2.000 morts en 24 heures, les pires bilans quotidiens dans le monde depuis le début de la pandémie.

Les Etats-Unis comptent par ailleurs à eux seuls plus d’un quart des cas officiellement déclarés dans le monde, avec plus de 460.000 cas au total, selon les chiffres de Johns Hopkins, actualisés en continu.

L’Etat de New York constitue de loin le principal foyer de l’épidémie américaine, avec plus de 7.000 morts. Il a enregistré une nouvelle progression record au cours des dernières 24 heures (+799), mais le nombre de nouvelles hospitalisations n’a jamais été aussi bas, a indiqué le gouverneur Andrew Cuomo.

2h01: Edouard Philippe va s’entretenir avec les chefs de partis et de groupes

Le Premier ministre doit tenir vendredi après-midi une réunion avec les présidents des groupes parlementaires, et une autre au cours du week-end avec les chefs de partis. « L’objectif est de faire le point sur les différents volets de la crise : le sanitaire, le confinement, l’état du pays », a expliqué l’entourage du Premier ministre, en indiquant qu’il s’agissait « d’être à l’écoute et d’échanger ».

Les deux réunions doivent se tenir par visioconférence. Les présidents des deux assemblées, Richard Ferrand et Gérard Larcher, doivent également participer à celles de vendredi, prévue à 14H30. Édouard Philippe a déjà tenu à quatre reprises des réunions avec l’ensemble des chefs de groupes et de partis depuis le début de la crise.

Vendredi matin, le Premier ministre réunira en outre par visioconférence l’ensemble du gouvernement. Emmanuel Macron doit pour sa part s’exprimer lundi soir lors d’une allocution télévisée, au cours de laquelle il précisera la durée de la prolongation du confinement.

1h53: Premier cas confirmé dans un centre de rétention pour migrants

Une personne a été testée positive au coronavirus jeudi dans un centre de rétention administrative parisien. C’est le premier cas de contamination confirmé dans ces lieux où sont enfermés les migrants en attente d’expulsion.

La personne contaminée a été « isolée dans une chambre individuelle » en attente de transfert en structure hospitalière, a confirmé une source policière.

22h20 : Les 27 pays européens se mettent enfin d’accord sur une réponse économique commune

Les ministres européens des Finances sont parvenus ce jeudi soir à un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus, après avoir trouvé un terrain d’entente avec les Pays-Bas qui bloquaient les discussions depuis mardi.

« La réunion s’est achevée sous les applaudissements des ministres », a annoncé sur Twitter le porte-parole du président de l’Eurogroupe. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a lui salué un « excellent accord » incluant « 500 milliards d’euros disponibles immédiatement » et « un fonds de relance à venir ».

Cet accord marque « un jour important pour l'Union européenne », a déclaré ensuite Bruno Le Maire. « C'est un grand jour pour la solidarité européenne », a ajouté son homologue allemand.

Dans le détail, la réponse européenne doit s'orienter sur trois axes principaux : jusqu'à 240 milliards d'euros de prêts du fonds de secours de la zone euro, un fonds de garantie de 200 milliards d'euros pour les entreprises et jusqu'à 100 milliards pour soutenir le chômage partiel. Mais la brûlante question des « coronabonds », destinés à soutenir l'économie à plus long terme après la crise, considérée comme moins urgente, n'a pas été tranchée aujourd'hui. On vous en dit davantage dans cet article.

22h08 : Réduction de TVA pour les entreprises qui donnent du matériel de protection

« Les entreprises qui font don de matériel sanitaire (masques, gels hydroalcooliques​, tenues de protection et respirateurs) à des établissements de santé, à des établissements sociaux et médico-sociaux (…) pourront déduire la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) supportée à l’occasion de l’acquisition ou de la fabrication de ces matériels », indique un communiqué DU ministère de l’Economie et des Finances, ce jeudi. Plus d'informations dans cet article.

22h01 : La situation semble s’améliorer aux Etats-Unis

On a déjà parlé du cap de 15.000 morts franchi, du nombre record de morts à New York (799 en 24 heures). Mais ces morts sont les malades d’hier. Dans les hôpitaux de New York et d’autres régions américaines, l’accalmie semble arriver.

Jamais aussi peu de nouveaux patients n’avaient été hospitalisés et admis en réanimation depuis le début de la crise. Les pénuries de lits d’hôpitaux prévues par divers modèles ont été évitées, a souligné Andrew Cuomo, mais il a répété que la guerre n’était pas terminée. « Nous ne sommes pas tirés d’affaire », a dit le gouverneur de New York.
Les autorités préviennent que le retour à la normale n’est pas imminent, le pays restant vulnérable à une deuxième vague du coronavirus.

21h37 : Le détournement des masques jugé « inopportun » par Castaner

Christophe Castaner a qualifié « d’inopportune » la décision du préfet de préempter la cargaison de masques au profit de la région Grand Est. Le ministre de l’Intérieur était interrogé ce jeudi sur « la guerre des masques » et l’incident survenu dimanche à l’aéroport Bâle-Mulhouse.

« Un importateur a pris beaucoup plus de commandes (de masques) que la capacité qu’il n’avait à en livrer. Il avait une commande de six millions de masques de l’ARS Grand Est et d’autres commandes pour la région Bourgogne Franche-Comté et le département des Bouches-du-Rhône », a expliqué le ministre.

Or, le vendredi, l’importateur a livré « deux millions de masques à l’ARS et devait livrer le reste le dimanche », a-t-il poursuivi. « Le dimanche, il n’y avait que 3,4 millions de masques » arrivés à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, si bien que « la préfecture a usé de son droit de tirage prioritaire » pour que la totalité soit livrée à l’ARS et aux Ehpad du Grand Est, a ajouté le ministre.

Christophe Castaner a fait valoir qu’il n’y avait « pas de mise en cause du choix (du préfet), mais de la méthode » utilisée. Il a affirmé avoir dit, en début de semaine, à l’ensemble des préfets lors d’une visioconférence, que « la méthode était inopportune et qu’il n’était pas question que cela se reproduise ». « Il est totalement inopportun que des erreurs se produisent entre l’Etat et les collectivités territoriales », a-t-il dit encore.

21h19 : Les Etats-Unis franchissent la barre des 15.000 morts

Derrière l’Italie (18.279 morts) mais devant l’Espagne (15.238 morts), les Etats-Unis sont le deuxième pays le plus endeuillé au monde. Ils viennent de franchir un triste cap symbolique en passant ce jeudi la barre des 15.000 morts liés à la pandémie, selon le comptage de l’université américaine Johns Hopkins.

Selon cette même source, le pays compte plus de 450.000 cas de Covid-19 officiellement recensés, un chiffre bien inférieur au vrai nombre de personnes infectées, en raison du manque de tests disponibles.

20h58 : Cédric O partage ses incertitudes sur l’appli gouvernementale StopCovid

Cette application, qui est dans les cartons du gouvernement, est censée aider à endiguer l’épidémie en traçant les cas-contacts, mais son efficacité et ses implications pour la vie privée posent question.

Ce système, développé actuellement par des chercheurs de l’Inria et des développeurs bénévoles, ne sera pas « l’alpha et l’oméga de la stratégie de déconfinement », a expliqué Cédric O, auditionné par l’Assemblée. « Il y a des incertitudes très fortes sur le fait que ça soit efficace et donc il n’est pas impossible que tout cela se dégonfle assez vite dans les semaines qui viennent (…) mais même s’il y a beaucoup de questions et beaucoup de difficultés, ce serait irresponsable de ne pas y travailler », a-t-il ajouté.
Pour en savoir plus sur la controverse liée à l’utilisation des données numériques, vous pouvez lire l’article de Laure Cometti et Hélène Sergent.

 

20h38 : Les sectes surfent sur la crise

Les sectes ont adapté leur fonctionnement au confinement dû au coronavirus. Notre journaliste Nicolas Stival a contacté la Miviludes, l’organisme chargé de lutter contre les dérives sectaires.

 

20h24 : Le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti de soins intensifs

« Le Premier ministre a été transféré des soins intensifs vers un autre service de l’hôpital, où il sera placé sous surveillance étroite durant la phase initiale de sa guérison », a indiqué son porte-parole dans un communiqué.

20h13 : La préfecture annule la réquisition de chasseurs pour surveiller le respect du confinement dans les forêts

On vous en parlait un peu plus tôt dans ce live : une réquisition de chasseurs pour surveiller les forêts de Seine-et-Marne avait été annoncée. Face au tollé, le préfet du département a finalement fait machine arrière ce jeudi soir.

 

20h12 : Ai-je le droit de réaliser ou de faire réaliser des travaux pendant le confinement ?

Vous nous avez posé la question sur 20minutes.fr. Voici la réponse :

 

20h04 : Quels risques pour les employés de la Poste ?

La Poste, assignée par SUD-PTT en référé pour « l’obliger à évaluer les risques professionnels liés à l’épidémie de Covid-19 », a été contrainte ce jeudi par la justice de produire et de « diffuser » « dans les meilleurs délais » un document détaillant cette évaluation.

Cette évaluation doit, entre autres, déterminer les « incidences de l’arrivée annoncée le 1er avril » de « volontaires des services support, de salariés de la société Mediapost, d’intérimaires et de salariés en CDD au sein des services pour étendre la distribution de la presse, du courrier et des colis ainsi que l’ouverture de ses bureaux à compter du 6 avril ». Elle doit aussi porter sur les « mesures adoptées dans les cas d’infections signalées » et sur « les risques psychosociaux résultant spécifiquement de l’épidémie de Covid-19 ».

19h52 : Les Etats-Unis dépassent la barre des 15.000 morts, selon les données de l’université Johns Hopkins

L'épidémie a fait au moins 15.774 morts dans le pays, selon les chiffres actualisés en continu de l'université. Le pays compte environ 430.000 cas recensés de nouveau coronavirus, selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

19h46 : TikTok promet 250 millions de dollars contre le Covid-19

Le réseau social TikTok a annoncé ce jeudi un don de 250 millions de dollars pour soutenir le personnel soignant, les enseignants et les autres professionnels affectés par la pandémie de coronavirus.

Le groupe basé en Chine va attribuer 150 millions à son « fonds de soutien aux héros de la santé », qui les distribuera à des organisations compétentes, comme la Croix-Rouge, d’après un communiqué en ligne. Le fonds s’attachera particulièrement à fournir des masques et équipements de protection « aux hôpitaux en Inde, Indonésie, Italie, Corée du Sud et Etats-Unis, entre autres pays lourdement affectés ».

19h36 : En Italie, le nombre de patients en soins intensifs a baissé

Selon le dernier bilan officiel publié ce jeudi, le coronavirus a fait en Italie 18.219 morts (+610 en 24 heures), pour un total de 143.626 cas (+4.204). Pour le cinquième jour de suite, le nombre de patients en soins intensifs a baissé (3.605, -88), et celui des personnes hospitalisées avec symptômes a lui aussi diminué (28.399, -6).

19h34 : La France recense 12.210 décès depuis le début de l'épidémie

19h30 : 8.044 décès à l'hôpital depuis le 1er mars, 424 de plus en 24 heures

4.066 décès ont été recensés depuis le début de l’épidémie dans les établissements médico-sociaux. En tout, on recense 12.210 décès en France.

19h29 : Dans les établissements médico-sociaux dont les Ehpad, 31.415 cas confirmés ou possibles de Covid-19

Pour être plus précis, dans ce chiffre, Santé publique France estime qu'un tiers des cas sont confirmés et deux tiers de cas possibles.

19h28 : Dans les outremer, 141 hospitalisations et 42 patients en réanimation

19h27 : Plus de 369 personnes ont encore été admises en réanimation ces dernières 24 heures
Pour la première fois depuis le début de l'épidémie le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 7.066 patients, soit 82 de moins que mercredi, a précisé Jérôme Salomon.

19h25 : 30.767 personnes encore hospitalisées pour une infection Covid-19
C’est plus de 3.000 nouveaux patients en 24 heures, un chiffre encore en hausse. 62.641 hospitalisations ont eu lieu depuis le début de l’épidémie.

19h24 : Jérôme Salomon livre le bilan de l'épidémie en France, comme chaque soir

19h17 : Des précisions sur la visite d’Emmanuel Macron auprès du professeur Didier Raoult à Marseille

Visite ne vaut pas caution. « La visite d’Emmanuel Macron ne légitime pas un protocole scientifique comme celui de Didier Raoult », a tenu à préciser l’Elysée. « Il marque l’intérêt de l’exécutif pour des effets thérapeutiques, qu’ils soient prometteurs ou pas. Nous sommes dans un centre d’excellence reconnu au plan national. Il est normal que le président rende visite au professeur Raoult », a précisé la présidence.

19h12 : La Réunion ferme ses commerces à 19 heures

Le préfet de La Réunion a décidé ce jeudi de fermer commerces et centres commerciaux à 19 heures à partir de vendredi, face au relâchement de la population vis-à-vis du confinement, a-t-il annoncé dans un communiqué.

« Cette interdiction concerne également les commerces de vente à emporter et de ventes ambulantes tenues par des entreprises ou des particuliers (food trucks, camion pizza…) ». En cas de non-respect de cette règle, l’amende s’élève à 135 euros.

19h09 : Conséquence de l’arrêt des liaisons aériennes, les œufs et volailles se font rares en outremer

« L’Outre-mer est en grande difficulté » pour l’approvisionnement par voie aérienne en volaille et en œufs, a mis en garde ce jeudi le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Didier Guillaume. Une grande partie des liaisons aériennes étant suspendues, « l’Hexagone ne peut pas envoyer de la volaille, des œufs qui sont indispensables à l’Outre-mer », a-t-il indiqué devant la commission des affaires économiques du Sénat.

« Nous avons un problème de liaison aérienne dans les deux sens », a-t-il détaillé. Le gouvernement est en train de « travailler » pour « trouver un peu de place » pour les œufs et les poussins d’un jour, destinés à l’élevage, dans les soutes des « liaisons sanitaires ou de passagers », a-t-il précisé.

19h03 : Au moins 2.700 recours judiciaires pour faire annuler les résultats du premier tour des municipales

 

18h45 : Paris débloque une aide aux familles pour compenser la suspension des cantines

La Mairie de Paris va débloquer une aide exceptionnelle de 3,5 millions d’euros pour « compenser » la suspension des cantines scolaires et aider des familles parisiennes à accéder à « une alimentation de qualité » durant la période de confinement due au coronavirus.

Cette aide « bénéficiera à 28.579 familles » représentant « 52.000 enfants » et sera « versée automatiquement » sur leur compte, « sans aucune démarche » de leur part, « grâce à un partenariat avec la Caisse d’allocation familiales (CAF) de Paris », a-t-elle précisé.

18h38 : Comment esquiver un apéro virtuel sans froisser ses proches en plein confinement ?

Une question délicate, à laquelle a répondu notre journaliste Clio Weickert.

 

18h24: Cher lecteur du live, où êtes-vous confiné ?

Avez-vous vu passer ces chiffres de l'Insee, affirmant que 60% des Français étaient confinés dans une maison avec jardin ?

On a eu envie de mener notre propre sondage (pas du tout scientifique) pour savoir où vous êtes confiné. A vous de voter ! 

18h19 : Trois Français sur quatre (76 %) estiment que le gouvernement leur a caché la vérité sur les masques en raison de la pénurie

Selon eux, le gouvernement a agi ainsi parce qu’il n’y en avait "pas suffisamment pour les soignants". 23 % considèrent au contraire qu’il a été "transparent" en disant ce qui lui semblait juste d’après les éléments scientifiques dont il disposait, selon cette enquête avec Dentsu consulting pour Le Figaro et France Info.

(Enquête réalisée en ligne les 8 et 9 avril auprès de 1.003 Français de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.)

18h08 : 881 décès supplémentaires enregistrés en un jour au Royaume-Uni, 7.978 au total

Le virus a officiellement contaminé 65.077 personnes dans le pays, l’un des plus durement touchés en Europe.

17 h 54 : Nouveau record de morts en une journée dans l’Etat de New York, mais des hospitalisations en baisse

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a annoncé ce jeudi un nouveau record du nombre de décès dans son Etat, 799 en 24 heures, soit presque autant que des pays entiers comme l’Italie ou l’Espagne au pire de leurs épidémies.

A l’inverse, il n’y a jamais eu aussi peu de nouveaux patients n’avaient été hospitalisés et admis en réanimation depuis le début de la crise : moins de 100 en soins intensifs dans tout l’Etat ces dernières 24 heures. Ce qui devrait mécaniquement "aplatir" la courbe des morts dans les prochaines semaines. Les pénuries de lits d’hôpitaux prévues par divers modèles ont été évitées, a souligné Andrew Cuomo, mais il a répété que la guerre n’était pas terminée.

17 h 48 : De quoi peser dans la balance des négociations de l’Eurogroupe ?

D’après un sondage, les Allemands et Allemandes, toutes proximités partisanes confondues (à l’exception de l’extrême droite), soutiennent fortement une forme de solidarité de l’UE envers les pays touchés par le coronavirus, Espagne et Italie notamment. Comme le précise le directeur adjoint de l’Institut Jacques-Delors de Berlin, rien n’est dit sur la forme que doit prendre cette solidarité, mais cela montre que les Allemands et Allemandes ne veulent pas laisser tomber les pays les plus touchés. Touchant.

 

17 h 41 : Rien ne va plus en Suisse

Dans le canton alémanique d’Appenzell-Rhodes intérieures, les élections cantonales ne vont pas pouvoir se tenir en temps et en heure pour la première fois depuis… 1378. 15.000 personnes dans ce canton le moins peuplé de la confédération, où les femmes n’ont le droit de vote que depuis 1990. Charmante contrée.

 

17 h 32 : Peu de perturbations à Amazon aujourd’hui, d’après la direction

La grève à laquelle étaient appelés les salariés d’Amazon par la CFDT n’avait « aucun impact sur l’activité » jeudi, selon la direction, qui mentionne « un gréviste déclaré » et évalue à « 20 % » les effectifs absents en raison de la crise sanitaire, contre « 40 % à 60 % » selon des sources syndicales.

La CFDT (2e syndicat), qui a lancé mercredi un appel à la grève pour protester contre le manque de sécurité sanitaire pour les salariés de l’entreprise, évoquait jeudi un total d’environ 240 grévistes « restés chez eux », selon Adrien Guellec, son secrétaire général. Elle évaluait en revanche les absences à « 50 % » des effectifs, établis à 6.600 CDI et 3.600 intérimaires au 28 février. « On ne sait pas s’il s’agit de grève, d’arrêts maladie ou de droit de retrait », a déclaré à l’AFP Julien Vincent, délégué central CFDT.

17 h 26 : Michelin va aussi produire des masques

 

17 h 17 : Les dépenses « exceptionnelles » pour la santé passent de 2 à 7 milliards en 2020

C’est ce qu’annonce Bercy.

17 h 12 : La France relève par ailleurs son plan d’urgence à 100 milliards d’euros et prévoit un déficit de 7,6 % cette année

La dette est portée à 112 % du PIB. « Nous allons passer de 45 milliards d’euros à 100 milliards, en additionnant la totalité des mesures budgétaires et de trésorerie en faveur des entreprises », ont indiqué les ministres de l’Economie Bruno Le Maire et des Comptes publics Gérald Darmanin dans un entretien aux Echos, avant de présenter leur nouveau projet de budget rectifié la semaine prochaine en Conseil des ministres.

17 h 11 : Le gouvernement table sur une chute du PIB de 6 % cette année

Bruno Le Maire le dit aux Echos.

17 h 09 : Les Etats-Unis détaillent leur réquisitoire contre l’OMS

Réaffirmant que le manque de transparence de la Chine avait fait perdre « un temps précieux au monde », Washington estime que « les actes de l’OMS ont aussi coûté des vies humaines », selon un porte-parole du département d’Etat américain. Il a dit la « vive préoccupation » des Etats-Unis au sujet d’informations selon lesquelles Taïwan avait « notifié l’OMS dès décembre 2019 d’une possible transmission du coronavirus entre humains, sur la base de contaminations parmi le personnel médical à Wuhan », berceau de l’épidémie en Chine.

« Nous sommes aussi profondément troublés par le fait que les informations de Taïwan n’aient pas été partagées avec la communauté sanitaire mondiale, comme le reflète la déclaration de l’OMS du 14 janvier 2020 selon laquelle il n’y avait pas de preuves d’une transmission entre humains », a encore souligné la diplomatie américaine. « L’OMS a une fois de plus privilégié la politique à la santé publique, comme elle le fait en ce qui concerne le statut d’observateur de Taïwan à l’OMS depuis 2016 », a estimé le département d’Etat.

17 h 00 : 1 = 2

CQFD d’après Hélène Ménal, de notre bureau de Toulouse.

 

16 h 51 : Tentatives désespérées de sauver la saison masculine de tennis

Le président de l’ATP, Andrea Gaudenzi, a déclaré jeudi qu’il espérait pouvoir reprendre la saison de tennis en août, alors que le tennis se mobilise pour tenter de sortir sans trop de dommages de la crise du coronavirus. « Si nous parvenons à recommencer en août, nous sauverions ainsi trois Grands Chelems et six Masters 1000. Dans le cas contraire, les problèmes risquent de se multiplier », a estimé Gaudenzi dans une interview accordée à plusieurs médias italiens.

« Nous avons créé 50 versions du calendrier que nous changeons tous les jours », a expliqué Gaudenzi, tout en se déclarant « confiant » dans le fait que la tournée d’été aux Etats-Unis « pourra commencer avec le Masters 1000 d’août à Toronto et Cincinnati, puis l’US Open ». L’ATP aimerait également décaler la saison sur terre battue, avec notamment les Masters 1000 de Madrid et de Rome et Roland-Garros, à l’automne.

16 h 42 : De l’esprit du confinement

Par Nicolas Bonzom, à Montpellier.

 

16 h 34 : Forte hausse du chômage au Canada aussi

Le Canada a enregistré en mars un taux de chômage de 7,8 %, soit 2,2 points de plus qu’en février, plus forte hausse mensuelle depuis 1976, a annoncé jeudi l’institut national de la statistique. L’économie canadienne a perdu plus d’un million d’emplois le mois dernier et le nombre de chômeurs a augmenté de 413.000, principalement en raison des mises à pied temporaires liées à la pandémie de coronavirus.

Ces chiffres, arrêtés au 21 mars, correspondent à un moment où une « série d’interventions gouvernementales sans précédent » liées au Covid-19 ont été prises : fermetures d’entreprises non-essentielles, restrictions de voyages et de déplacements, mesures de limitation des interactions sociales, etc.

16 h 25 : Les Clooney sortent le chéquier

 

16 h 16 : Ah, une petite lueur d’espoir

Il y a « toutes les raisons de penser que la reprise économique » sera solide" aux Etats-Unis, une fois la crise liée à la pandémie du coronavirus terminée, a estimé jeudi le président de la Banque centrale américaine Jerome Powell. Le taux de chômage monte « à une vitesse alarmante » quoique « temporaire », a relevé le dirigeant de la puissante institution lors d’une intervention vidéo auprès de l’institut de recherche économique Brookings Institution. En février, le chômage était tombé à son plus bas niveau depuis 50 ans. Les Etats-Unis font face à une crise « vraiment rare », a-t-il également noté.

16 h 10 : Un appel pour libérer des prisonniers âgés en Tunisie

Des ONG ont appelé les autorités tunisiennes à libérer les détenus âgés et à ne pas emprisonner des citoyens pour des violations du confinement et du couvre-feu imposés face à la pandémie du Covid-19, en privilégiant amendes et travaux d’intérêt général. Dans une lettre conjointe publiée jeudi, ces 27 associations locales et internationales demandent au président Kais Saied de gracier « dans les plus brefs délais » un nouveau contingent de prisonniers, notamment les personnes âgées « souffrant de maladies chroniques ou lourdes, et/ou ne constituant pas un danger pour la société ». Un total de 1.420 prisonniers ont récemment bénéficié d’une mesure de grâce présidentielle, mais les signataires de l’appel estiment que ce nombre est « insuffisant ».

16 h 02 : Controverse

Alors qu’Emmanuel Macron est théoriquement arrivé à Marseille, je vous propose de relire cet article d'Adrien Max sur la dernière prise de parole du professeur Raoult.

15 h 54 : On en sait un peu plus sur la visite de Macron à Marseille

L’Elysée fait savoir que ce déplacement s’inscrit dans la suite de celui de ce matin au Kremlin-Bicêtre sur les recherches pour trouver un remède au Covid-19.

15 h 52 : …Royan ne le veut pas

Et cette fois c’est Marion Pignot, de notre bureau bordelais, qui est aux manettes.

 

15 h 48 : Ce que veut Rennes…

Camille Alain, de notre bureau breton, vous explique.

 

15 h 42 : Restrictions prolongées en Pologne

La Pologne a annoncé jeudi la prolongation jusqu’au 26 avril de la fermeture des écoles et des universités tandis que les frontières devront rester fermées jusqu’au 3 mai, pour freiner la pandémie de coronavirus. Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a indiqué que les transports internationaux de passagers, aériens et ferroviaires resteraient suspendus jusqu’au 26 avril également, tandis que la fermeture de la plupart des commerces – à l’exception des magasins d’alimentation et des pharmacies – est prolongée jusqu’au 19 avril. Les restaurants sont seulement autorisés à vendre des plats à emporter.

15 h 33 : Travailleurs et travailleuses des champs en nombre

Un article de notre rubricard éco, Nicolas Raffin.

 

15 h 24 : Emmanuel Macron va rencontrer le professeur Didier Raoult à Marseille à 16 h 00

Le président de la République Emmanuel Macron se rend ce jeudi après-midi à Marseille pour rencontrer le directeur de l’IHU, le professeur Didier Raoult, a appris 20 Minutes de source policière, confirmant une information de BFMTV. La rencontre aurait lieu vers 16 heures. Cette rencontre n’était pas un déplacement officiel susceptible d’être connue du grand public selon cette même source

15 h 22 : Pourquoi la Nouvelle-Aquitaine est encore relativement épargnée ?

Par ma collègue de Bordeaux, Marion Pignot.

 

15 h 13 : Du gel, en veux-tu, en voilà

La production de gel hydroalcoolique par les entreprises du secteur chimique français atteint près de 300.000 litres par jour, soit trois fois plus qu’il y a trois semaines, selon un nouveau bilan publié jeudi par la fédération France Chimie. « Plus d’une trentaine d’entreprises adhérentes à France Chimie se sont aujourd’hui mobilisées de manière à (…) atteindre une production de près de 300.000 litres par jour », a indiqué la fédération dans un communiqué.

La production des chimistes, qui vient renforcer celles des fabricants traditionnels de solution hydroalcoolique, est réalisée à la fois par des grands groupes, des ETI (entreprises de taille intermédiaire) de la chimie fine pharmaceutique et des PME, souligne la fédération.

15 h 04 : Pas facile la programmation télé en ce moment

Fabien Randanne est journaliste au service culture de 20 Minutes.

 

14 h 56 : Presque 17 millions de chômeurs et chômeuse en plus en trois semaines aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont enregistré la semaine dernière 6,6 millions nouveaux demandeurs d’allocations-chômage, un niveau toujours historiquement élevé pour la troisième semaine d’affilée, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Cela représente toutefois une légère baisse par rapport à la semaine précédente, où le nombre de nouvelles demandes avait été de plus de 6,8 millions (chiffre révisé en hausse), du jamais vu. Sur les deux dernières semaines de mars, 10 millions de personnes avaient demandé une allocation-chômage pour la première fois.

14 h 52 : Une centaine de médecins tués par le coronavirus en Italie (syndicat)

Une centaine de médecins sont décédés de l’épidémie de Covid-19 en Italie, qui a fait au total environ 18.000 morts dans le pays, a annoncé jeudi à l’AFP leur fédération professionnelle. « Nous avons le nombre de médecins décédés à cause du Covid-19, c’est 100, peut-être même 101 à l’heure actuelle malheureusement », a indiqué en milieu de journée le service de presse de la Fédération nationale des ordres de médecins en chirurgie et odontologie.

14 h 49 : Toujours plus de billets verts de la part de la Fed

La Banque centrale des Etats-Unis a frappé un grand coup jeudi en annonçant 2.300 milliards de dollars de nouveaux prêts pour « soutenir l’économie » et destinés tout particulièrement aux entreprises et aux collectivités locales qui souffrent de la pandémie de Covid-19. « Ces fonds vont apporter de l’aide aux ménages et aux employeurs de toute taille et donner aux autorités locales et régionales les moyens de fournir une aide cruciale en ces temps de pandémie », écrit la Fed dans un communiqué.

La Banque centrale va notamment apporter de l’argent frais à des entreprises qui ont vu leur activité économique totalement stoppée par la pandémie, pour « s’assurer que la reprise sera aussi vigoureuse que possible quand elle viendra », a souligné le président de la Fed, Jerome Powell, cité dans le communiqué.

14 h 44 : La situation est catastrophique pour les travailleurs et travailleuses du sexe

Ma collègue Maureen Songne en a parlé avec Amar, secrétaire générale du Syndicat du travail sexuel (Strass).

 

14 h 35 : Giuseppe Conte n’en finit pas de hausser le ton

Le Président du conseil italien Giuseppe Conte met en garde l’Union européenne contre « le risque d’échec » face à la crise du coronavirus, « le défi le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale », dans un entretien à la BBC publié jeudi. « Si nous ne saisissons pas cette opportunité pour donner un nouveau souffle au projet européen, le risque d’échec est réel », affirme-t-il. Les dirigeants européens ont « un rendez-vous avec l’Histoire » qu’ils ne peuvent pas rater.

Ces déclarations interviennent alors que les ministres européens des Finances ne sont pas parvenus à s’entendre mercredi, après une nuit de discussions, sur une réponse économique commune face au coronavirus. Les pays du Nord, notamment les Pays-Bas, restent opposés à ceux du Sud.

14 h 26 : C’est beaucoup

 

14 h 17 : Le FMI pas hyperoptimiste

« Les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression » de 1929. C’est le sombre pronostic posé par la directrice générale du FMI sur l’impact de la pandémie du coronavirus sur l’économie mondiale. « La croissance mondiale va devenir fortement négative en 2020 », a déclaré Kristalina Georgieva, sans avancer de chiffres. Alors que le coronavirus, parti de Chine fin 2019, n’en finit pas de se propager dans le monde, les pays sont confrontés « à une incertitude extraordinaire sur la profondeur et la durée de cette crise », a-t-elle insisté.

En conséquence, le Fonds anticipe au mieux une « reprise partielle » en 2021 à condition que la pandémie s’estompe au second semestre de cette année et que les mesures de confinement puissent être levées pour permettre une réouverture des commerces, des restaurants, une reprise du tourisme et de la consommation. Au contraire, 2021 pourrait s’avérer « pire » que 2020 si la pandémie devait durer.

14 h 08 : Nos grands-mères ont du talent

 

13h57 : Des nouvelles du Premier ministre britannique, hospitalisé à cause du Covid-19

L’état de santé de Boris Johnson « continue de s’améliorer », a communiqué son bureau ce jeudi.

13 h 49 : Un trentenaire meurt à Béziers au cours d’un contrôle de sa sortie de confinement par la police municipale

Un trentenaire est mort mercredi soir au commissariat de Béziers (Hérault) après une interpellation « difficile » par la police municipale dans le cadre d’un contrôle des mesures de confinement, a indiqué jeudi le parquet, qui a ordonné une enquête pour « homicide involontaire ».

Agée de 33 ans, la victime, un homme condamné à huit reprises depuis 2005, est morte après avoir été transportée au commissariat par des policiers municipaux. Ces derniers avaient procédé à son contrôle vers 22 h 20 mercredi dans les rues de Béziers, où un couvre-feu est en vigueur à compter de 21 h 00, a précisé le procureur Raphaël Balland. Entendus dans le cadre d’une audition libre, les trois policiers ont assuré que le trentenaire avait « refusé le contrôle », adopté un « comportement très agressif » et « résisté longuement et fortement » à son arrestation.

13h44 : Castaner demande un contrôle de la morgue provisoire du marché de Rungis

Installée dans un hall du marché de Rungis réquisitionné pour accueillir les cercueils des victimes du coronavirus, la morgue provisoire est critiquée par rapport aux tarifs controversés pratiqués par l’opérateur privé qui la gère. Une situation « anormale », pour le ministre de l’Intérieur.

L’opérateur prévoit un « forfait de 6 jours » à 159 euros pour « l’admission et le séjour en condition de conservation du cercueil fermé et scellé ». La journée supplémentaire est facturée 35 euros. Un espace de recueillement est à disposition des familles, au prix de 55 euros pour « une heure maximum ».

13h37 : L’Afrique subsaharienne devrait aussi entrer en récession en 2020

C’est une première en plus d’un quart de siècle, a prévenu jeudi la Banque mondiale. La pandémie de Covid-19 « a un impact considérable sur la croissance en Afrique subsaharienne, qui, selon les prévisions, devrait chuter brutalement de +2,4 % en 2019 à une fourchette comprise entre -2.1 et -5.1 % en 2020 », selon un communiqué de la Banque mondiale.

13 h 31 : Week-end ensoleillé, contrôles renforcés

Alpilles, Sainte-Victoire, Camargue… Pour ce week-end de Pâques, qui s’annonce estival, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône prévient que les contrôles sur le respect du confinement seront renforcés en mer, sur l’autoroute et sur les chemins de randonnée. 1.200 agents seront mobilisés sur le terrain chaque jour.

« Les zones attractives comme les massifs de la Sainte-Victoire ou encore de la Sainte-Baume mais aussi la Camargue » feront l’objet d’une surveillance particulière, avec notamment le déploiement de motards qui exploreront les chemins forestiers, a précisé le général Ronan le Floc’h, à la tête du groupement de gendarmerie des Bouches-du-Rhône.

13 h 14 : Des pertes à peine imaginables pour le secteur de l’aviation

Lufthansa, premier groupe européen du transport aérien, perd actuellement un million d’euros « par heure » et aura besoin de « soutien » de l’Etat, a déclaré son patron Carsten Spohr dans un message vidéo aux salariés.

13 h 02 : L’Euro 2020 en 2021 a du plomb dans l’aile

 

12 h 56 : Peut-être bien la pire idée depuis le début du confinement

On est très wild dans la Seine-et-Marne.

 

12 h 48 : Stop ou encore ?

Le report de plusieurs compétitions sportives, dont, excusez du peu, l’Euro masculin de football et les JO, bouleverse les carrières. Nicolas Stival vous en dit plus.

 

12 h 39 : Les travaux sont en avance à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil

L’hôpital Henri-Mondor de Créteil a mis en service jeudi son nouveau bâtiment d’une capacité de 85 lits de réanimation, dont l’ouverture a été accélérée pour soulager les services de réanimation franciliens engorgés par l’épidémie de Covid-19. La mise en service de ce bâtiment de chirurgie et soins critiques, initialement prévue en septembre, a été précipitée dès le 20 mars.

Mardi soir, l’Ile-de-France était proche de la saturation, avec 2.510 malades du coronavirus en réanimation, selon le porte-parole de l’ARS (Agence régionale de santé). Le premier patient est attendu jeudi dans ce nouveau service.

12 h 33 : L’affaiblissement de la parole publique

Ce papier de Thibaut Le Gal tombe à pic !

 

12 h 26 : Macron à nouveau en visite dans un hôpital

L’Elysée signale que le président de la République est arrivé il y a quelques minutes au CHU du Kremlin-Bicêtre, accompagné du professeur Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, afin de rencontrer les équipes hospitalo-universitaires impliquées dans la recherche clinique.

« À cette occasion, lui seront présentés différents essais cliniques conduits pour identifier des traitements contre le virus, en particulier les études thérapeutiques menées sous l’égide du programme Discovery (Inserm) et l’étude Corrimuno, développée par l’APHP en lien avec le réseau REACTing », précise la présidence.

12 h 23 : C’est l’heure de Minute Papillon

Toujours servis frais par ma collègue Anne-Laëtitia Béraud !

12 h 19 : Voilà voilà

 

12 h 12 : Le Covid, maladie professionnelle ? Peut-être mais pour les agents du ministère de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a souhaité jeudi que le Covid-19 soit reconnu comme « maladie professionnelle » pour les personnels du ministère. S’exprimant devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’épidémie de Covid-19, Christophe Castaner a fait état de « 1.400 fonctionnaires » touchés de façon « avérée » par ce virus, sur un total de « plus de 300.000 personnes » dépendant du ministère.

« Je souhaite que le Covid-19 soit inscrit au tableau des maladies reconnues comme étant professionnelles », a-t-il dit, en ajoutant désirer également que « le lien soit présumé » avec le Covid-19 pour les agents du ministère ayant été au contact du public dans le cadre de leurs fonctions, pendant l’épidémie.

12 h 07 : Et ce ne sont pas les seules à avoir peur

Camille Allain, de notre bureau de Rennes, est allé frapper aux portes des crêperies bretonnes. Bon appétit !

 

12 h 02 : Le bilan officiel dépasse les 4.000 morts et mortes en Iran

Les autorités de Téhéran ont annoncé jeudi 117 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, ce qui porte à 4.110 morts le bilan officiel de la pandémie en Iran, l'un des pays les plus touchés par la maladie du Covid-19. L'Iran a recensé 1.634 nouveaux cas ces dernières 24 heures, portant le total des cas confirmés à 66.220, a également declaré Kianouche Jahanpour, le porte-parole du ministère de la Santé lors de son point de presse quotidien.

11 h 56 : Le chômage partiel flambe aussi en Allemagne

Près de 650.000 entreprises allemandes avaient déposé une demande de chômage partiel au 6 avril, a indiqué jeudi l’Agence pour l’emploi, alors que la pandémie de coronavirus freine l’économie. Ce nombre est en forte progression : le 27 mars il s’établissait encore à 470.000 entreprises, soit un bond de 40 % en un peu plus d’une semaine.

Il n’est pas possible à ce stade d’en déduire le nombre de salariés concernés, les employeurs n’ayant pas encore communiqué leurs listes définitives. Le gouvernement allemand s’attend à plus de 2 millions de chômeurs partiels tandis que l’Agence pour l’emploi se contente d’évoquer « un nombre nettement supérieur » à celui de la crise de 2008-2009.

11 h 49 : Manuel Valls met en garde

L’Europe pourrait « mourir par absence de solidarité » face à la crise du Covid-19, s’est alarmé jeudi le conseiller municipal de Barcelone, Manuel Valls. « Je partage les mots (prononcés par) Bruno Le Maire hier, en parlant de honte pour les ministres des Finances. Moi je rajoute que de cette crise l’Europe peut mourir, par absence de solidarité », s’est indigné sur Europe 1 l’élu catalan.

Mercredi, la réunion des ministres des Finances de l’Union européenne pour trouver une réponse économique commune face au coronavirus s’est soldée par un échec. Les pays les plus affectés par le virus, en particulier l’Italie mais aussi l’Espagne ou la France, réclament une mutualisation des dettes sous forme d’euro-obligations (aussi appelées « corona-bonds »). Une ligne rouge pour Berlin et La Haye, qui refusent de s’engager avec des Etats très endettés du sud.

Manuel Valls a aussi été premier ministre français de 2014 à 2016.

11 h 41 : L’Espagne compte désormais plus de 15.000 morts et mortes du Covid-19

L’Espagne enregistre 783 décès supplémentaires en vingt-quatre heures, en baisse par rapport à hier (+757). 15.238 personnes sont mortes, 152.446 ont été contaminées (+5.756, en baisse) et 52.165 ont guéri.

    11 h 35 : L’enfance encore plus en danger

    La ligne téléphonique « Allô enfance en danger » a reçu 20 % d’appels en plus depuis le début du confinement, a annoncé le secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance Adrien Taquet, qui s’est dit à la fois « vigilant » et « inquiet ». Les appels au 119 considérés comme urgents ont même augmenté de 60 %, selon des données issues d’une comparaison entre les trois premières semaines du confinement (du 18 mars au 6 avril) et une période équivalente en février (du 12 février au 2 mars), a précisé Adrien Taquet.

    11 h 29 : De nouveaux essais

    Caroline Girardon, de 20 Minutes Lyon, vous explique.

     

    11 h 24 : De nouvelles évacuations sanitaires, car la décrue n’est pas là en région parisienne

    De nouvelles évacuations de malades du coronavirus vont avoir lieu vendredi depuis l’Ile-de-France vers la région Aquitaine, afin de soulager les hôpitaux de Paris et de sa région, confrontés à une situation de saturation persistante, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Selon une source proche des autorités sanitaires, plusieurs transferts par train sont prévus à destination de Bordeaux, d’Angoulême et de Poitiers.

    Depuis le 1er avril, près de 200 malades ont déjà été évacués par la route, le rail ou les airs vers des régions moins touchées par le coronavirus, notamment la Bretagne, la Normandie et les Pays-de-la-Loire, afin de désengorger les hôpitaux franciliens. Au total, plus de 2.500 malades du coronavirus sont actuellement hospitalisés en réanimation en Ile-de-France, où la vague épidémique a continué de monter ces derniers jours, loin du reflux jusque-là espéré, d’après l’Agence régionale de santé (ARS).

    11 h 20 : Faux départ

    L’essai clinique qui prévoyait d’administrer à des patients atteints du Covid-19 une solution issue du sang d’un ver marin a été stoppé jeudi, son autorisation ayant été retirée dans l’attente d’une nouvelle évaluation, a indiqué l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l’AFP.

    L’Agence du médicament (ANSM) a décidé de suspendre le feu vert qu’elle avait donné pour cette étude, après avoir pris connaissance de résultats négatifs d’une étude précédente sur des porcs de cette solution aux pouvoirs d’oxygénation très importants, fabriquée par la société bretonne Hemarina.

    11 h 16 : Havre de paix

    Le petit archipel de Wallis-et-Futuna est le seul territoire français où aucun cas de Covid-19 n’a jusqu’alors été recensé, mais les autorités sont vigilantes, compte tenu de la vulnérabilité de la population, a indiqué le préfet. « Depuis qu’un cas a été identifié la semaine dernière à Saint-Pierre-et-Miquelon, nous sommes effectivement, la dernière terre française habitée sans cas de Covid-19 », a déclaré à l’AFP l’administrateur supérieur de l’archipel, Thierry Quéffelec.

    Il a précisé que le dernier vol avec passagers en provenance de Nouvelle-Calédonie, seule destination desservie en direct, datait du 16 mars et que la liaison aérienne entre l’île de Wallis et celle de Futuna était maintenue, moyennant des contrôles sanitaires. Vendredi dernier, un Airbus et un bateau cargo ont permis le ravitaillement de cet archipel d’environ 11.000 habitants, en médicaments et en matériels et denrées nécessaires à la vie quotidienne.

    11 h 07 : C’est pas gagné non plus, ça

     

    10 h 58 : C’est pas encore gagné les masques

    Le gouvernement prendra la décision d’étendre le port du masque de protection à toute la population s’il y a « un consensus scientifique » sur l’intérêt de cette mesure face au coronavirus, a affirmé jeudi sa porte-parole, Sibeth Ndiaye, en soulignant que ce n’est pas le cas actuellement. « Nous prendrons une décision pour l’éventuelle extension du port du masque dans toute la population dès lors que nous pourrons la bâtir sur un consensus scientifique, un rationnel scientifique et sanitaire », a-t-elle déclaré sur France Info.

    « Il n’y a pas aujourd’hui de consensus scientifique en la matière », a-t-elle martelé, soulignant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) « ne recommande pas le port du masque dans la population de manière générale ».

    10 h 53 : Boris Johnson et son gouvernement renvoyé dans ses 22

    La présentatrice star du journal Newsnight, sur BBC Two, Emily Maitlis, s’est fendue d’un édito tranchant en début de journal. « Vous ne survivez pas Covid-19 grâce au courage et à la force de caractère, malgré ce que nous disent les proches du premier ministre. Il s’agit d’un problème de santé avec d’énormes conséquences pour la protection sociale et c’est un problème de protection sociale avec d’énormes conséquences pour la santé. » Bim.

     

    10 h 47 : L’isolement en cité U

    A Bordeaux, mon excellente collègue Marion Pignot vous parle des étudiants en détresse psychologique pendant le confinement.

     

    10 h 39 : Pas cours à l’université de Nantes avant la rentrée

    Les étudiants de l’université de Nantes ne reviendront pas assister à des cours sur le campus avant les vacances d’été et seront évalués à distance pour valider leur semestre, a annoncé l’établissement ayant pris cette décision « au vu des incertitudes sur la durée de confinement ». « Au vu des incertitudes sur la durée de confinement et sur les modalités de « déconfinement », nous devons prendre nos responsabilités dans l’intérêt de nos étudiants », a fait valoir le président de l’université de Nantes, Olivier Laboux.

    Ce ne sera peut-être pas le seul établissement éducatif à ne pas rouvrir avant la rentrée prochaine.

    10 h 33 : Deux cosmonautes russes et un astronaute américain ont décollé pour l’ISS

    Radical, ce type de confinement, quand même.

    10 h 31 : Un budget rectificatif sans doute débattu la semaine prochaine au parlement

    Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a estimé jeudi que la situation économique due à la crise du coronavirus était « bien entendu » une urgence, indiquant qu’un nouveau projet de budget rectificatif serait « sans doute » débattu la semaine prochaine au Parlement.

    « Nous allons sans doute la semaine prochaine débattre au Parlement d’un nouveau projet de loi de finances rectificative car nous voyons bien que tout ce qui avait été imaginé il y a maintenant 15 jours est en train de voler en éclats face à la réalité d’un confinement qui va durer et d’une activité économique (…) à demi paralysée », a dit le président de la chambre haute sur LCI.

    10 h 24 : Auprès des SDF

    Notre grand reporter, Vincent Vantighem, a suivi la maraude qui vient en aide aux personnes sans abris.

     

    10 h 15 : Un petit plus pour certains et certaines démissionnaires

    Les salariés ayant démissionné juste avant le confinement lié au coronavirus parce qu’ils avaient une promesse d’emploi pourront bénéficier de l’assurance chômage, a déclaré jeudi Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, qui « réfléchit » également à améliorer l’indemnisation des indépendants.

    « C’était un trou dans la raquette qui nous a été remonté du terrain. Ceux qui avaient démissionné peu de temps avant le confinement, avant le 17 mars, et qui avaient une promesse d’embauche, en CDI, en CDD, se retrouvaient souvent entre deux chaises et franchement pénalisés », a dit le ministre. « Avec Pôle emploi et l’Unédic, j’ai décidé que nous les prendrions en compte au titre du chômage », a-t-elle annoncé.

    10 h 06 : Sondage !

    C’est une liste évidemment limitée, comme mon imagination.

     

     

    9 h 57 : Surprise !

    (Non.)

     

    9 h 50 : Une région réclame son confinement au Japon

    La préfecture d’Aichi, région très peuplée et industrialisée du centre du Japon, a demandé jeudi à rejoindre l’état d’urgence déjà déclaré pour sept autres régions du pays, dont Tokyo et Osaka, face à la pandémie de coronavirus. Sans attendre la réponse du gouvernement central, le gouverneur d’Aichi, Hideaki Omura, a aussi annoncé lors d’une conférence de presse qu’il entendait appliquer l’état d’urgence dans sa région dès vendredi, bien que sans fondement juridique, pour inciter les habitants à éviter les sorties non indispensables.

    Le gouvernement japonais a déclaré cette semaine l’état d’urgence jusqu’au 6 mai dans sept préfectures du pays, dont Tokyo et sa périphérie ainsi que la région d’Osaka, la grande métropole de l’ouest du pays. L’inclusion ou non d’Aichi dans le dispositif sera décidée par le gouvernement après la consultation d’experts, a expliqué jeudi le porte-parole de l’exécutif nippon, Yoshihide Suga.

    9 h 41 : Ceci est un message de l’expert fiscaliste Florent Pagny

    Même si cela ne représente, d’après lui, « que 1 % » des réactions, le chanteur a cru bon de réagir à la polémique créée par sa participation à une chanson caritative pour les hôpitaux, alors qu’il n’est pas résident fiscal en France. Ce que d’aucuns ont considéré comme de l’hypocrisie.

     

    9 h 32 : La Bourse de Paris ouvre en hausse

    La Bourse de Paris a débuté sur une note optimiste (+1,57 %) jeudi, soutenue par la clôture de Wall Street à l’orée d’une séance où les réunions de l’Opep et de l’Eurogroupe occuperont le devant de la scène, avant le long week-end de Pâques. A 09 h 00, l’indice CAC40 montait de 69,55 points à 4.512,30 points. La veille, il avait fini à l’équilibre (+0,10 %).

    9 h 28 : Taïwan en colère

    Taïwan a exigé jeudi des excuses de la part du patron de l’Organisation mondiale de la santé qui a accusé Taipei d’encourager ses citoyens à attaquer l’OMS au sujet de sa gestion de la pandémie de coronavirus. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé mercredi tout le monde à "rassembler son énergie" pour combattre le virus.

    Cet appel à l’unité a été lancé à la suite de déclarations du président américain Donald Trump qui a reproché à l’agence de l’ONU d’être trop proche de la Chine et de mal gérer l’épidémie, tout en menaçant de suspendre le financement américain à l’OMS. Dans une conférence de presse de "réponse", Tedros Adhanom Ghebreyesus a soigneusement évité de mentionner le nom de Donald Trump mais a pointé du doigt Taïwan qui a été exclu de l’OMS sous la pression de la Chine.

    9 h 23 : La croisière enquête, suite

    La police australienne a effectué une descente sur le navire de croisière infecté par le coronavirus et a saisi sa boîte noire dans le cadre de l’enquête ouverte après le décès de 15 passagers du Covid-19, a-t-elle annoncé jeudi. Le « Ruby Princess » a accosté lundi près de Sydney, après l’évaluation par des médecins de l’état de santé des quelque 200 membres d’équipage présentant des symptômes du Covid-19.

    Les cas les plus sévères ont été autorisés à débarquer afin d’être soignés. La police australienne a ouvert dimanche une enquête pénale à l’encontre de l’opérateur de ce navire, Carnival Australia, afin de déterminer les circonstances dans lesquelles les 2.700 passagers du paquebot ont été autorisés mi-mars à débarquer alors qu’ils présentaient des symptômes de type grippal.

    9 h 16 : Donnez-moi un C, donnez-moi un O, donnez-moi un N…

    …donnez-moi un F, donnez-moi un I, donnez-moi un N, donnez-moi un E, donnez-moi un M, donnez-moi un E, donnez-moi encore un N, donnez-moi un T !

     

    9 h 07 : De l’aide des médecins réfugiés ? Pas si simple

    Les médecins étrangers peinent à « aider » les établissements de santé, malgré les timides appels du pied des autorités. Entre 4.000 et 5.000 d’entre eux, des « PADHUE » (praticiens à diplômes hors Union européenne), officient comme non titulaires dans des conditions précaires, principalement dans les hôpitaux publics. Et des centaines d’autres, en situation régulière ou non, ne peuvent exercer.

    « Dans le contexte actuel, les établissements de santé peuvent avoir recours à ces praticiens » sous la responsabilité d’un autre médecin, ce qui leur permettrait de pouvoir « exécuter des actes médicaux » de base, précise Angèle Archimbaud, secrétaire générale de la DIAIR. Mais pour l’instant, « il manque de l’huile dans les rouages », déplore Françoise Henry, secrétaire générale de l’Association d’accueil aux médecins et personnels de santé réfugiés en France (APSR). Elle n’a reçu aucune réponse concrète des ARS ou de l’AP-HP. « Dans les faits, tous les médecins qui ont proposé leurs services ont même essuyé des refus ».

    8h51 : Jusqu’à quand va durer le chômage partiel ?

    « Le chômage partiel va cesser de manière progressive » lorsque l’activité reprendra normalement, a assuré Muriel Pénicaud.

     

    8h39 : 6,9 millions de salariés sont au chômage partiel, annonce Muriel Pénicaud

    « 6,9 millions de salariés sont protégés par le chômage partiel et ça concerne 628.000 entreprises », a déclaré la ministre du Travail, interrogée par BFMTV. 

     

    8h30 : Le coronavirus, le plus grand défi depuis la « fin de la Seconde Guerre mondiale »

    Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a appelé l’Union européenne à s’unir pour aider les pays les plus vulnérables face à la pandémie, a-t-il déclaré lors d’un entretien à la BBC.

    « Si nous ne saisissons pas l’opportunité de donner un nouveau souffle au projet européen, le risque d’échec est réel », a-t-il expliqué, estimant que l’épidémie était le plus grand défi depuis la « fin de la Seconde Guerre mondiale », a-t-il déclaré.

    8h29 : Un équipage spatial quitte la Terre pour l’ISS en pleine pandémie

    Deux cosmonautes russes et un astronaute américain doivent s’envoler jeudi pour la Station spatiale internationale (ISS), laissant derrière eux une planète bleue en proie à la pandémie de coronavirus. L’Américain Chris Cassidy de la Nasa et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner de Roskosmos décolleront à 10h05, heure française, du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan.

    Si leur mission de six mois à bord de l’ISS a été maintenue malgré le Covid-19, plusieurs rituels ont toutefois été annulés pour limiter les risques de propagation de la maladie. Leurs familles et les journalistes n’ont ainsi pas été conviés mercredi à la traditionnelle conférence de presse précédant le départ. Cette dernière s’est donc déroulée par visioconférence, sans public, dans une ambiance assez terne.

    7h45 : Plus d’une centaine de Français bloqués en Equateur

    Quelque 300 Européens, dont plus de la moitié Français, sont restés bloqués mercredi à Guayaquil, épicentre de la pandémie de coronavirus en Equateur et ville la plus affectée d’Amérique latine, à la suite d’une avarie de leur avion, selon des sources concordantes. L’appareil de la compagnie espagnole Air Europa à destination de Paris « a apparemment eu une avarie et il a été décidé de débarquer les passagers. Ils vont être hébergés ici » à Guayaquil (sud-ouest), a déclaré la porte-parole de l’aéroport, Daniela Arosemena.

    L’ambassadeur de France à Quito, Jean-Baptiste Chauvin, a indiqué que le problème « a été détecté à terre » et que l’avion transportait environ 300 Européens, parmi lesquels environ 170 Français, outre des Espagnols, des Allemands, des Italiens et une dizaine d’autres nationalités. Ce vol, organisé par le gouvernement français, avait d’abord atterri à Quito, où il avait embarqué des passagers, avant de faire escale à Guayaquil, puis de mettre le cap sur Paris, selon l’ambassade.

    La représentation diplomatique avait précédemment annoncé que « l’objectif de ce vol était de permettre aux citoyens français et à d’autres ressortissants européens de regagner leurs pays » depuis l’Equateur, qui compte à ce jour plus de 4.400 cas de Covid-19, dont 242 morts.

    7h39 : Les questions que pose la potentielle épidémie de Covid-19 sur le porte-avions « Charles de Gaulle »

    Une potentielle d’épidémie de coronavirus à bord d’un navire de la Marine nationale française, et pas des moindres : le mythique porte-avions Charles de Gaulle. Un scénario parmi les plus redoutés, quand on sait que le Charles de Gaulle est un vaste espace clos dans lequel des centaines de marins français se côtoient dans une certaine promiscuité. Notre journaliste Mathilde Ceilles vous explique tout juste ici. 

    7h31 : Moins de bricolage et de jardinage à Grenoble pour laisser les soignants se reposer

    La Ville de Grenoble a pris un arrêté limitant les horaires de bricolage ou de jardinage pour permettre aux personnels travaillant de nuit, et notamment les soignants, de pouvoir se reposer en journée de confinement, a rapporté France 3 Auvergne-Rhône-Alpes., mercredi soir. Désormais, les perceuses et tondeuses ne seront autorisées que de 10h30 à 12h30 et de 16h à 18h en semaine, et de 10h30 à 12h30 le samedi.

    7h25 : 5 millions de nouveaux chômeurs attendus en une semaine aux Etats-Unis

    Cinq millions de personnes pourraient s’être inscrites au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, frôlant un troisième record après deux semaines de plus hauts historiques fin mars, et viendraient donc rejoindre la cohorte de nouveaux demandeurs d’emploi.

    Ce sont en effet 5 millions de personnes qui pourraient avoir rempli un dossier d’allocation entre le 29 mars et le 4 avril, estiment les analystes. La semaine précédente avait vu un record historique, avec 6,65 millions de nouveaux demandeurs d’emploi. Au total sur les deux dernières semaines de mars, 10 millions de personnes s’étaient inscrites pour la première fois, du jamais vu.

    7h22 : Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit ce jeudi

    Après des semaines de divisions, notamment sino-américaines, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit pour la première fois jeudi pour discuter du Covid-19. Cette réunion par visioconférence et à huis clos, prévue à 21 heures, heure française, avait été demandée la semaine dernière par neuf des dix membres non permanents emmenés par l’Allemagne, excédés de la paralysie du Conseil face à une crise mondiale sans précédent. Lors de la session, le secrétaire général de l’ONU devait se focaliser sur les effets de la pandémie dans les pays et missions de paix à l’agenda du Conseil.

    Deux projets de texte concurrents sont en débat : le premier, initié par la Tunisie, est porté par les dix non-permanents. Il demande « une action internationale urgente, coordonnée et unie pour limiter l’impact du Covid-19 » et « appelle à un cessez-le-feu mondial immédiat pour permettre une réponse humanitaire adéquate ». Le deuxième, centré sur un soutien à une « cessation des hostilités » réclamée en mars par le patron de l’ONU pour faciliter la lutte contre la pandémie et sur une « pause humanitaire », est proposé par la France.

    7h19 : Deuxième jour consécutif à près de 2.000 morts aux Etats-Unis

    Il s’agit une fois de plus du pire bilan quotidien dans le monde depuis le début de la pandémie. Ce nouveau bond record (+1.973 morts), légèrement supérieur à celui de la veille (+1.939), y porte à 14.695 le nombre total de décès recensés, selon l’université Johns Hopkins. La première puissance mondiale dépasse désormais l’Espagne (14.555 morts), mais reste moins endeuillée jusqu’ici que l’Italie (17.669).

    7h17 : Le confinement prolongé au-delà du 15 avril

    La France, qui entre jeudi dans son 24e jour, se prépare à une prolongation du confinement. Déjà prolongé une fois jusqu’au 15 avril, le confinement va se poursuivre au-delà de cette date, a prévenu l’Elysée mercredi soir, sans préciser la durée du nouvel allongement.

    Ce sera l’un des sujets d’une allocution d’Emmanuel Macron lundi soir aux Français, pour présenter ses décisions concernant la lutte contre l’épidémie durant les prochaines semaines, selon la présidence de la République.

    7h10 : Le point sur la situation en France

    Selon le dernier bilan communiqué par Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, ce mercredi soir, 30.375 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection Covid-19 en France, soit 348 admissions en 24 heures. 7.148 cas graves nécessitent des soins lourds en réanimation. Depuis le 1er mars, 7.632 décès ont été enregistrés à l’hôpital, dont 541 dans les dernières 24 heures.

    Jérôme Salomon a également précisé qu’un problème technique avait empêché Santé publique France de donner les chiffres actualisés des Ehpad et des établissements médico-sociaux ce mercredi soir.

    Bonjour et bienvenue dans ce live

    Nous allons suivre ensemble, toute la journée, l’évolution de la propagation du nouveau coronavirus. Installez-vous bien, on vous explique tout. Si vous avez loupé les dernières infos cette nuit, c'est à lire juste ici.