Coronavirus : 500 millions de personnes menacées de pauvreté... 170 Français bloqués en Equateur...

EPIDEMIE Retrouvez avec nous les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19

W. P, M.A et L.Br.

— 

Coronavirus en Italie
Coronavirus en Italie — Grzegorz Galazka/SIPA

L’ESSENTIEL

  • En France, 7.632 décès ont été enregistrés à l’hôpital depuis le début de l’épidémie le 1er mars, dont 16 en outremer, selon un dernier bilan annoncé ce mercredi. C’est 541 décès de plus en 24 heures. Les données des Ehpad et des établissements médico-sociaux n’étaient pas disponibles ce mercredi.
  • Les Etats-Unis ont dépassé mercredi la barre des 400.000 cas recensés de nouveau coronavirus, selon le comptage de l’université américaine Johns Hopkins, et s’apprêtent à devenir le nouvel épicentre de l’épidémie.
  • Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson, testé positif au Covid-19, est toujours en soins intensifs.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

Et nous refermons là-dessus notre live des dernières vingt-quatre heures. Rendez-vous tout de suite par là pour continuer à suivre l'actu liée au coronavirus.

6h58 : Saisie de la boîte noire du navire de croisière infecté en Australie

La police australienne a effectué une descente sur le navire de croisière Ruby Princess, infecté par le coronavirus et a saisi sa boîte noire dans le cadre de l’enquête ouverte après le décès de 15 passagers. Des policiers portant des masques et des combinaisons de protection sont montés mercredi soir à bord du paquebot, amarré à Port Kembla, à environ 80 kilomètres au sud de Sydney, a indiqué jeudi la police de Nouvelle-Galles du Sud. Le Ruby Princess a accosté lundi près de Sydney, après l’évaluation par des médecins de l’état de santé des quelque 200 membres d’équipage présentant des symptômes du Covid-19. Les cas les plus sévères ont été autorisés à débarquer afin d’être soignés.

6h08 : Les ONG qui aident les migrants critiquent la fermeture des ports en Italie
Le ministère de l’Intérieur italien a décidé mardi soir que l’Italie ne pouvait plus être considérée comme un abri sûr pendant la durée de la pandémie, qui a déjà tué plus de 17.500 personnes. Cela signifie que les migrants secourus en mer par ces organisations non gouvernementales (ONG), comme SOS Méditerranée, ne peuvent plus débarquer dans le pays. Les ONG françaises Médecins sans frontières (MSF), SOS Méditerranée, l’allemande Sea-Watch et l’espagnole Open Arms ont accusé Rome d’utiliser la crise du coronavirus comme un prétexte pour fermer le pays à l’arrivée de demandeurs d’asile.
« Dans un moment comme celui-ci, la souffrance des citoyens touchés par une crise sanitaire ne peut pas être une raison pour nier tout soutien (…) à ceux qui risquent de perdre leur souffle non pas dans une unité de soins intensifs, mais en se noyant », écrivent ces ONG.

5h31 : Interdit de sortir de chez soi au Panama à Pâques

Le président du Panama, Laurentino Cortizo, a annoncé mercredi l’interdiction de toute sortie hors du domicile pendant le week-end de Pâques afin d’enrayer la progression de l’épidémie. « Pour la sécurité sanitaire du pays et pour préserver la vie et la santé des Panaméens, nous annonçons que personne ne pourra sortir dans les rues samedi 11 et dimanche 12 avril », afin de respecter une « quarantaine totale », a affirmé le chef d’Etat sur Twitter. Le gouvernement avait déjà décrété une interdiction de sortie le dimanche.

4h57 : 170 Français bloqués dans l'épicentre de la pandémie en Equateur

Quelque 300 Européens, dont plus de la moitié Français, sont restés bloqués mercredi à Guayaquil, épicentre de la pandémie de coronavirus en Equateur et ville la plus affectée d’Amérique latine, à la suite d’une avarie de leur avion. La province de Guayas, dont le port de Guayaquil est le chef-lieu, concentre 69 % des cas et l’Equateur, petit pays d’environ 17,5 millions d’habitants, est le plus affecté de la région après le gigantesque Brésil. Plus de détails à lire par ici.

4h23 : Une Américaine arrêtée pour avoir léché des produits dans un supermarché

Une Californienne a été arrêtée pour avoir léché 1.800 dollars (1.650 euros) de nourriture et autres marchandises dans un supermarché. Les policiers avaient été appelés par un magasin de South Lake Tahoe, à la frontière avec le Nevada, car « une cliente léchait des produits alimentaires » en pleine pandémie, a expliqué un porte-parole de la police locale. Le temps qu’ils se rendent sur place, la femme s’était parée de bijoux vendus par le magasin et les avait léchés également. La suspecte, Jennifer Walker, 53 ans, avait rempli son chariot de divers produits, parmi lesquels de la viande et de l’alcool, qu’elle n’avait pas les moyens de payer. Elle a été placée en garde à vue pour vandalisme, la marchandise léchée ayant dû être détruite par crainte de contamination.

4h12 : Panne sur Snapchat après le lancement de nouveaux effets Covid-19
Snapchat a annoncé mercredi avoir réparé l’application après une panne qui a affecté de nombreux utilisateurs européens et américains quelques heures plus tôt.
« Nous avons rafistolé (ce qui posait problème). Si vous avez encore des soucis, faites-le nous savoir ! » a tweeté le compte « Snapchat Support » (soutien technique), sans donner plus d’explications.

Quelques heures plus tôt, le site « Downdetector », qui recense les pannes et autres bugs informatiques en temps réel, recevait plus de 90.000 plaintes d’utilisateurs au sujet de Snapchat. Snap, la maison mère de l’application, n’a pas répondu à une requête de l’AFP.

3h34 : Macron réaffirme sa confiance en l’OMS après les propos de Trump

L’Organisation mondiale de la santé, accusée par le président américain d’être trop proche de la Chine et de mal gérer la pandémie, et son patron, ont reçu mercredi le soutien du secrétaire général des Nations unies et de la présidence française. Emmanuel Macron s’est entretenu mercredi avec le directeur général de l’OMS à qui il a « réaffirmé sa confiance dans l’institution », selon l’Elysée. Sa discussion avec le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus visait aussi à « réaffirmer sa conviction que l’OMS détient une partie de la réponse, après les propos de Donald Trump », a souligné l’Elysée. Emmanuel Macron a « réaffirmé sa confiance dans l’institution, qu’il refuse de voir enfermée dans cette guerre entre Chine et Etats-Unis », a-t-on ajouté de même source.

3h16 : Arrivée controversée d’une équipe de médecins chinois au Nigeria
Un groupe de médecins chinois est arrivé mercredi au Nigeria pour aider le géant ouest-africain à lutter contre la pandémie, une venue critiquée par plusieurs associations locales de professionnels de la santé. L’équipe de 15 personnes a été accueillie par de hauts responsables nigérians sur le tarmac de l’aéroport d’Abuja. Arrivés à bord d’un avion chargé d’équipement médical, ils doivent rester un mois. La décision d’envoyer de l’aide au Nigeria a provoqué des réactions hostiles de la part du principal syndicat de médecins du pays. L’Association médicale nigériane (AMN) a condamné dimanche l’arrivée de médecins chinois alors que les agents de santé du pays le plus peuplé d’Afrique combattent le virus « dans des conditions déplorables ». « C’est très mauvais pour le moral du personnel de santé qui est en première ligne et qui souffre » de voir le pays inviter ces médecins chinois plutôt que de leur fournir des équipements adéquats, a indiqué l’AMN dans un communiqué. « L’invitation avilit jusqu’à présent leurs sacrifices dans cette pandémie ».

2h57 : Deuxième jour consécutif à près de 2.000 morts aux Etats-Unis

Il s’agit une fois de plus du pire bilan quotidien dans le monde depuis le début de la pandémie. Ce nouveau bond record (+1.973 morts), légèrement supérieur à celui de la veille (+1.939), y porte à 14.695 le nombre total de décès recensés, selon l’université Johns Hopkins. La première puissance mondiale dépasse désormais l’Espagne (14.555 morts), mais reste moins endeuillée jusqu’ici que l’Italie (17.669). Les Etats-Unis comptent par ailleurs à eux seuls plus d’un quart des cas officiellement déclarés dans le monde : 429.052 au total, selon les chiffres de Johns Hopkins, actualisés en continu.

2h36 : 500 millions de personnes menacées par la pauvreté
Un demi-milliard de personnes supplémentaires dans le monde pourraient basculer dans la pauvreté en l’absence de rapides plans de soutien pour les pays les plus démunis, face à la pandémie du coronavirus, affirme l’ONG Oxfam. Dans un rapport intitulé « le prix de la dignité », Oxfam indique qu’entre 6 % et 8 % de la population mondiale pourrait basculer dans la pauvreté alors que les gouvernements mettent à l’arrêt des économies entières afin de maîtriser la propagation du virus. « Cela pourrait constituer à l’échelle mondiale un recul de dix ans dans la lutte contre la pauvreté, et un recul de 30 ans dans certaines régions comme en Afrique sub-saharienne, au Moyen-Orient ou en Afrique du nord », plus de la moitié de la population mondiale étant menacée de tomber sous le seuil de pauvreté à la suite de la pandémie, ajoute l’organisation.

2h21 : Les joueurs de Brescia acceptent une réduction de salaire

Le club de foot italien, en faisant cette annonce, a de nouveau exprimé le souhait que la saison de Serie A soit définitivement arrêtée. Dans une déclaration adressée aux abonnés du club, le président Massimo Cellino a loué « la grande sensibilité et responsabilité montrées par nos joueurs qui, par-dessus tout, ont accepté très rapidement la proposition de réduire les salaires, pour préserver l’intégrité du club dans ce moment si délicat ». Le club, où évolue notamment l’attaquant vedette italien Mario Balotelli, n’a pas précisé quel était le niveau de la baisse acceptée par les joueurs. Il a rappelé qu’il « voudrait éviter de reprendre (la saison), par respect pour la triste réalité de Brescia », ville de Lombardie, épicentre de la pandémie de coronavirus en Italie.

2h07 : Le Venezuela reçoit 90 tonnes de matériel envoyé par l’ONU

Quelque 90 tonnes de matériel envoyé par l’ONU, dont des kits de protection pour les soignants, sont arrivées par avion mercredi à Caracas pour aider le Venezuela dans sa lutte contre le coronavirus. Le chargement comprend entre autres « 28.000 kits de protection personnelle pour les soignants qui sont en première ligne, des concentrateurs d’oxygène, des lits pour les services pédiatriques, des produits permettant de vérifier la qualité de l’eau et des kits d’hygiène », a annoncé le bureau des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA). Il s’agit de la « première cargaison humanitaire des Nations unies en soutien au Venezuela pendant la pandémie » de Covid-19, a déclaré Peter Grohmann, coordinateur de l’ONU au Venezuela.

23h19 : Jimmy Fallon interrompu dans son show de confinement… par sa petite fille qui a une nouvelle à lui annoncer !

Une histoire plus mignonne avant d'effectuer une petite pause dans ce live. L'animateur américain Jimmy Fallon était en train d'animer son émission quotidienne depuis chez lui lorsque sa fille a interrompu l'enregistrement… Elle venait de perdre une dent ! A voir ici à partir de 4"30 :

Pour ceux qui galèrent un peu avec l'anglais, on vous raconte ce qui se dit par ici.

23h13 : Il se rend à un enterrement et à un anniversaire et contamine 15 personnes

En cinq jours, un homme a dîné avec des amis, s’est rendu à un enterrement puis à un anniversaire à Chicago. Rien de plus normal sauf que porteur du Covid-19, il a créé un cluster de contamination… Nous vous racontons cela dans cet article.

22h53 : La génétique permet de savoir que le virus est arrivé aux Etats-Unis par l'Europe

Le nouveau coronavirus a commencé à se répandre à New York en février, avant le début de tests de dépistage à grande échelle, et la souche venait apparemment d'Europe, a annoncé une équipe de généticiens américains ce mercredi.

« Il est intéressant que, à ce stade, la majorité (des cas) semble être arrivée d'Europe, ce qui s'explique sans doute par le fait qu'on a arrêté les vols depuis la Chine », dit à l'AFP Adriana Heguy, généticienne à l'université de New York et responsable de l'étude.

Ainsi, les scientifiques ont séquencé les virus tirés de 75 échantillons prélevés dans les cavités nasales de patients de trois hôpitaux de New York. Tous les virus mutent en permanence en se répliquant, et chaque cycle provoque de petites erreurs, qui permettent aux chercheurs de reconstituer une sorte d'arbre généalogique pour reconstituer l'itinéraire d'un virus.

Le premier patient analysé n'avait pas voyagé à l'étranger et avait donc attrapé le virus localement. « En observant les changements spécifiques dans son virus, nous avons été capables de dire, avec une forte probabilité, qu'il venait d'Angleterre », dit la chercheuse.

22h43 : Un paquebot australien ancré au large de l'Uruguay autorisé à accoster

Un paquebot australien, à bord duquel une centaine de personnes ont été contaminées par le coronavirus, pourra accoster vendredi au port de Montevideo pour procéder à l'évacuation en avion des passagers vers l'Australie, ont annoncé les autorités portuaires. Le Greg Mortimer, battant pavillon des îles Bahamas et transportant quelque 200 passagers et membres d'équipage, est bloqué au large de la capitale uruguayenne depuis le 27 mars.

22h14 : Le coronavirus provoque un cessez-le-feu au Yémen
Enfin une bonne nouvelle. La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, qui intervient au Yémen en soutien aux forces gouvernementales, observera un cessez-le-feu dès ce jeudi latin dans le pays en guerre pour prévenir une propagation du nouveau coronavirus.

C'est un responsable saoudien qui vient d'annoncer ce « cessez-le-feu à partir de (jeudi) pour deux semaines. Nous nous attendons à ce que les (rebelles) Houthis acceptent. Nous préparons le terrain pour lutter contre la maladie du Covid-19 », a-t-il ajouté. 

22h05 : Paris s'est vidée d'un quart de sa population

Bon débarras ! diront les mauvaises langues, et ceux sont restés en premier. Selon une étude de l'Insee publiée ce mercredi - via des données d'Orange - la capitale a perdu 17% de sa population après le confinement. Parmi les personnes qui naguère étaient présentes à Paris et n'y sont plus, un tiers de Parisiens qui ont fui la capitale, le reste étant composé des personnes de passage, Français ou étrangers, et qui sont rentrés chez eux. Plus d'informations dans cet article.

 

21h42 : Macron se défend d'avoir voulu créer un attroupement

Le président de la République est venu en Seine-Saint-Denis, ce mercredi, « témoigner son soutien et sa reconnaissance aux personnes mobilisées dans la lutte » contre le coronavirus. Mais sa visite s'est soldée par un attroupement bien éloignées de mesures de distanciation sociales obligatoires en cette période…

Résultat, une polémique est née et la porte-parole du gouvernement a dû expliquer qu'Emmanuel Macron « n’a évidemment pas cherché à provoquer cet attroupement, il a souhaité saluer les citoyens qui étaient notamment à leurs fenêtres. Il y a eu notamment des jeunes qui sont descendus autour de lui. » On vous en dit plus dans cet article.

21h31 : L’activité humaine coupable du transfert des virus de l’animal à l’homme

Comme c'est probabement le cas avec le Covid-19, les nouveaux virus humains viennent bien souvent des animaux. Mais quelle est la responsabilité des hommes dans ce transfert de maladies ? Elle est bien lourde, confirme une nouvelle étude américaine. 

« L’exploitation de la faune sauvage et la destruction de l’habitat naturel sous-tendent les transferts de maladies, nous confrontant au risque de maladies infectieuses émergentes », explique la directrice de l'étude. Plus d'informations dans cet article.

21h20 : Quand La Poste fait du troc avec Intermarché 

Tu me donnes du gel, je te file des masques ! La Poste a échangé plusieurs centaines de milliers de masques contre du gel hydroalcoolique avec le groupe de distribution Intermarché, vient d'expliquer son PDG, Philippe Wahl, auditionné au Sénat.

En tant qu'entreprise d'importance vitale, La Poste disposait en effet d'un important stock de masques. « Nous avons dans un échange de gel contre masques envoyé plus de 530.000 masques à Intermarché pour nous-mêmes avoir du gel, car ils avaient plus de gel. Il nous fallait plus de gel, il leur fallait des masques, c'est pas "pétrole contre nourriture", c'est "masques contre gel", et c'est très bien ! », a-t-il ajouté à l'AFP.

20h54 : Comment le confinement accroît la charge mentale des femmes ?

Depuis vingt-trois jours, la France est confinée. Dans les couples, les inégalités se creusent. Mon collègue Jean-Loup Delmas s’est penché sur le sujet.

 

20h43 : Les cyberattaques sont en augmentation, alors que l’utilisation de nos ordinateurs explose en confinement

Des hackers utilisent le coronavirus comme appât pour s’attaquer aux ordinateurs personnels et aux réseaux sociaux, avertissent ce mercredi les agences de sécurité informatique américaine et britannique.

Des courriels et textos d’hameçonnage, ou encore de faux sites Internet sur le Covid-19, incitent par exemple les internautes en quête d’informations à cliquer sur des liens infectés. Autre exemple, un faux site Internet du gouvernement britannique vole les coordonnées bancaires des usagers victimes du Covid-19 qui croient faire une demande d’aide d’urgence. Les hackers s’attaquent également aux applications et VPN (réseaux privés virtuels) largement utilisés par les millions de salariés en télétravail car confinés chez eux à cause du coronavirus.

20h35 : Aucune crainte d’une crise systémique, affirme Bruno Le Maire
« C’est l’économie réelle qui est touchée. Il n’y a pas de crainte à avoir sur le système français, qui est solide », explique le ministre de l’Economie.

20h33 : « Les banques doivent faire les efforts nécessaires concernant les frais bancaires, en particulier pour les petits commerçants », déclare Bruno Le Maire

20h32 : « Air France aura un soutien massif de la part de l’Etat. Nous voulons préserver cette compagnie aérienne », annonce Bruno Le Maire

20h32 : Le Maire envisage l'annulation des charges de mars-avril pour les entreprises menacées de faillite

20h25 : « On va tout faire pour éviter » les faillites, promet Bruno Le Maire sur France 2

Le ministre de l’Economie estime qu’il sera possible de prendre en charge certains loyers pour aider les entreprises en difficulté, via le fond de solidarité. Ce plan sera présenté la semaine prochaine. Et il n'exclut pas de supprimer les charges de mars-avril, pour l'instant reportées, pour les entreprises qui seraient menacées de faillite.

20h16 : « Le confinement prolongé » au-delà du 15 avril, annonce l’Elysée à l’AFP

La présidence n'a pas précisé la nouvelle durée du confinement, un sujet que pourrait aborder le chef de l'Etat lundi prochain.

20h14 : Emmanuel Macron s'exprimera lundi peu après 20 heures, annonce l'Elysée

20h13 : Les chocolatiers s’adaptent pour Pâques cette année

 

19h58 : Dans quelques minutes, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire va s'exprimer sur France 2

Suivez-le avec nous !

19h50 : « Nous sommes le pays au monde qui a le plus de protocoles en cours », affirme Jérôme Salomon, répondant à la question sur un éventuel vaccin testé en France

19h46 : Dans le Bas-Rhin, la préfète limite les sorties à un seul adulte par foyer

Contre une « forme de relâchement » à l’approche de Pâques, Josiane Chevalier a décidé de durcir les conditions du confinement dans le département, dès vendredi.​

 

19h33 : 7.632 décès ont été enregistrés à l’hôpital depuis le début de l’épidémie le 1er mars, dont 16 en outremer

541 décès ont été enregistrés dans les dernières 24 heures.

19h32 : Un problème technique empêche santé publique France de donner les chiffres actualisés des Ehpad et des établissements médico-sociaux ce mercredi soir

19h30 : 7.148 cas graves nécessitent des soins lourds en réanimation (dont 44 en outremer)

482 patients ont été admis en réanimation sur les dernières 24 heures.

19h28 : 30.375 personnes actuellement hospitalisées pour une infection Covid-19 (+348 admissions en 24 heures)

19h27 : C'est l'heure du bilan de Jérôme Salomon, suivez-le avec nous ! 

19h03 : Le Hellfest est annulé

Cette fois, c'est confirmé. La 15e édition du festival de métal et rock Hellfest, prévu du 19 au 21 juin à Clisson, près de Nantes, est annulé en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé ce mercredi son fondateur Ben Barbaud.

 

18h59 : La France va consacrer 1,2 milliard d’euros à la lutte contre le Covid-19 sur le continent africain

La France va accorder une aide de « près de 1,2 milliard » d’euros pour la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a annoncé ce mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

« Au niveau bilatéral nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d’euros », a-t-il déclaré devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

18h42 : Dans un marché en difficulté, Airbus annonce réduire d’un tiers sa cadence de production d’avions

Airbus réduit d'un tiers sa cadence de productions d'avions pour pouvoir répondre à la demande de ses clients tout en adaptant ses capacités à l'évolution du marché mondial de l'aéronautique face à la crise du coronavirus, selon un communiqué du groupe publié ce mercredi.

«Nos clients, les compagnies aériennes, sont lourdement affectées par le Covid-19. Nous adaptons notre production à leur nouvelle situation et travaillons sur des mesures opérationnelles et financières pour faire face à cette réalité», a commenté le patron d'Airbus, Guillaume Faury, cité dans le communiqué.

18h26 : Une nouvelle baisse du nombre de morts en Italie

L’Italie a enregistré ce mercredi une baisse sur 24 heures du nombre de décès et de malades en soins intensifs. Les 542 nouveaux décès enregistrés mercredi, pour un total de 17.669, représentent une baisse par rapport à mardi quand 604 morts supplémentaires avaient été enregistrés en 24 heures, et à lundi (636).

Le nombre de malades en soins intensifs, 3.693, poursuit pour le 5ème jour d’affilée sa baisse et se situe désormais au niveau du 26 mars, selon le bilan diffusé par la protection civile. De même, le nombre de personnes guéries atteint avec 2.099 « un record » sur 24 heures, s’est félicité le chef de la protection civile Angelo Borrelli.

18h21 : Plus de 400.000 cas de coronavirus recensés aux Etats-Unis, New York toujours très touchée

L’Etat de New York a enregistré un nouveau record de décès du coronavirus, avec 779 morts en 24 heures, mais la progression de la pandémie se stabilise, a indiqué ce mercredi le gouverneur Andrew Cuomo.

La pandémie a fait au moins 12.912 morts dans le pays, en passe de devenir le nouvel épicentre de la maladie. Le cap des 300.000 cas déclarés y avait été franchi samedi.

18h15 : L’OMS répond aux critiques de Donald Trump, qui l’accusait de s’être « plantée »

« Ne politisez pas le virus », a répondu Tedros Adhanom. Le directeur général de l’OMS a également invité les Etats-Unis et la Chine à s’unir plutôt que de s’affronter, dans la lutte contre la pandémie.

18h09 : L’état de santé de Boris Johnson « s’améliore », selon le ministre des Finances britannique Rishi Sunak

Le dirigeant conservateur est toujours en soins intensifs mais sa situation « s’améliore », il peut « s’asseoir sur son lit » et « parler » avec les soignants, a déclaré le ministre.

18h05 : Le Royaume-Uni déclare 938 morts en 24 heures, le nombre le plus élevé depuis le début de l’épidémie

Le Royaume-Uni compte désormais 7.000 décès.

17h50 : La Bourse de Paris finit à l’équilibre

La Bourse de Paris a fini à l’équilibre (+0,10 %) mercredi, faisant une petite pause le temps d’analyser les derniers développements sur le front du coronavirus, après deux séances de nette hausse. L’indice CAC 40 a grappillé 4,48 points à 4.442,75 points. La veille, il avait fini en hausse de 2,12 %.

17h34 : L’application voulue par le gouvernement nécessite « une loi »

Interrogée sur l’application mobile que le gouvernement veut lancer pour « identifier les chaînes de transmission », sur « la base du volontariat », la garde des Sceaux a rappelé le cadre légal actuel en cas de mise en œuvre du traçage numérique : « Toute dérogation à l’anonymisation des données supposerait une loi », a expliqué Nicole Belloubet.

« La France explore de nombreuses solutions technologiques mais pas seulement (…) Je serai vigilante sur le droit au respect de la vie privée et sur les principes fondamentaux en matière de données personnelles », a-t-elle ajouté.

17h24 : Vers un assouplissement des mesures fin avril en Suisse

Le gouvernement suisse a décidé mercredi de prolonger jusqu’au 26 avril les mesures extraordinaires prises face à la pandémie, assurant qu’un assouplissement progressif pourrait être envisagé par la suite.

Après avoir ordonné la fermeture des écoles, des cafés, restaurants et commerces autres qu’alimentaires, dans secteur de la santé et de première nécessité et après avoir interdit toutes les manifestations publiques et privées, le gouvernement suisse a interdit à compter du 21 mars les rassemblements de plus de cinq personnes, sous peine de sanctions. Ces mesures « sont prolongées jusqu’au 26 avril » et « les premiers assouplissements devraient pouvoir se produire avant fin avril », a annoncé la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, à l’issue d’une réunion du gouvernement.

17h25 : Bruxelles propose de prolonger jusqu’au 15 mai l’interdiction des « voyages non essentiels » vers l’Union européenne

La Commission européenne a invité mercredi les Etats membres à prolonger jusqu’au 15 mai l’interdiction des voyages non essentiels vers l’UE, qui avait été décidée le 17 mars pour un mois en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. « L’expérience des Etats membres et d’autres pays exposés à la pandémie montre que les mesures en œuvre pour combattre la propagation du virus requièrent plus que 30 jours pour être efficaces », a indiqué la Commission dans un communiqué.

17h22 : 60 détenus positifs

« Il y a 60 détenus sur 64.000 qui ont contracté le virus sans qu’il y ait de dissémination interne. Nous avons 900 agents symptomatiques qui sont consignés à domicile », annonce Nicole Belloubet, qui regrette également le décès d’un surveillant.

17h20 : « Plus de 200.000 masques ont été diffusés au sein de l’administration pénitentiaire dès le 28 mars », assure Nicole Belloubet

17h18 : Un protocole de confinement dans les prisons

« Dans les établissements pénitentiaires le confinement a entraîné la suspension des parloirs et d’un certain nombre d’activités (…). Un protocole de confinement a notamment été mis en place pour les personnes détenues », précise la garde des Sceaux.

17h15 : Près de 8.000 détenus en moins depuis début mars

Selon Nicole Belloubet, il y avait « 72.400 détenus au 1er mars » et « 64.439 détenus aujourd’hui, soit près de 8.000 détenus en moins ». La surpopulation carcérale est passée de 119 % au 1er mars à 107 % au 7 avril.

17h13 : « Nous avons pris des mesures pour que des personnes en fin de peine puissent être assignées à résidence »

17h10 : Nicole Belloubet auditionnée par la Mission d’information de l’Assemblée nationale

Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, est auditionnée, ce mercredi, par la Mission d’information sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Covid-19 de l’Assemblée nationale.

16h50 : Cinq maires et présidents d’exécutifs locaux sont décédés

Cinq maires ou présidents d’exécutifs locaux sont décédés depuis les élections municipales et l’entrée en vigueur de la loi d’urgence sanitaire contre le coronavirus, a indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

C’est le cas du maire de Saint-Nabor (Bas-Rhin), le 27 mars, de celui de Saint-Louis (Haut-Rhin), lundi, des suites du Covid-19. Les maires de Saint-Brice-Courcelles (Marne) et de Beurey-Bauguay (Côte-d’Or), ainsi que le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, sont également décédés fin mars, victimes de l’épidémie.

16h48 : Arnaud Montebourg appelle à une « reconquête de notre souveraineté » et une « reconstruction écologique »

L’ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg appelle mercredi dans Libération à une « reconquête de notre souveraineté » et à « une reconstruction écologique » basée sur un Etat fort pour sortir de la crise du Covid-19, des propos salués par l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon.

Retiré de la vie politique et entrepreneur depuis plusieurs années, Arnaud Montebourg confie « une vision, une analyse » et « chacun en fera ce qu’il voudra ». Il estime que la crise sanitaire fait éprouver aux Français « un sentiment d’humiliation » : « en matière sanitaire notre Etat a été imprévoyant » et « incapable de faire face » alors que « notre pays s’est soudé dans son histoire à travers la construction d’un Etat fort qui unifie et protège ».

16h32 : Le Sénat appelle à inscrire la transition énergétique dans le plan de relance

La commission des Affaires économiques du Sénat appelle le gouvernement à inscrire la transition énergétique « au cœur du plan de relance » pour sortir du marasme économique consécutif à l’épidémie de Covid-19, alors que le prix du pétrole a plongé.

« A la crise sanitaire s’ajoute une crise énergétique, qui est une mauvaise nouvelle pour le climat et la diversification de notre mix énergétique », a souligné dans un communiqué Sophie Primas, présidente LR de la commission qui a notamment entendu cette semaine les ministres de l’Economie Bruno Le Maire et de la Transition écologique Elisabeth Borne.

16h18 : L’impact économique sera « considérable », prévient Edouard Philippe

L’impact économique de la crise liée au coronavirus sera « considérable », « massif », « très négatif » et « brutal », a prévenu mercredi Edouard Philippe, lors des questions au gouvernement au Sénat. « L’impact économique, il est massif, il est très négatif, il est brutal et il va susciter en France comme partout dans le monde un choc économique que chacun imagine mais dont personne ne sait encore la totalité de l’impact », a-t-il mis en garde.

16h17 : L’Association des maires de France recommande le port d’un masque artisanal

L’Association des maires de France (AMF) recommande aux maires de conseiller à la population de porter un masque artisanal sur la bouche et le nez durant les sorties autorisées dans le cadre du confinement.

Une préconisation faite « sur proposition du professeur Philippe Juvin », maire de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) et chef du service des urgences de l’hôpital Georges Pompidou à Paris, précise l’AMF mercredi dans un communiqué. Plusieurs élus, comme le maire de Sceaux (Hauts-de-Seine), Philippe Laurent (UDI), ont imposé le port d’un masque de protection dans leur ville ou envisagent de le faire, comme Christian Estrosi (LR) à Nice.

16h01 : « On est devenu fous », le professeur Didier Raoult revient sur la polémique de son traitement

Ses vidéos sont attendues comme chaque nouvel épisode d’une série à succès. Le professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU de Marseille a publié une nouvelle vidéo sur YouTube. Il revient une à nouveau sur la polémique sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19, alors qu’il prône sa prescription. Notre journaliste Adrien Max fait le point ici. 

15h48 : « Le confinement est appelé à durer »

« Le confinement est appelé à durer », a prévenu Edouard Philippe, le Premier ministre, à l’Assemblée nationale ce mercredi. « On ne peut pas faire le bilan définitif car le confinement est appelé à durer », a-t-il ajouté. « S’il ne durait pas, ou s’il n’était pas respecté, nous prendrions le risque, qui en vérité serait une certitude, de voir le virus circuler à nouveau très vite », a poursuivi le chef du gouvernement.

 

15h46 : Dubaï suspend les procédures de mariage et de divorce

L’émirat de Dubaï a annoncé mercredi la suspension « jusqu’à nouvel ordre » des procédures de mariage et de divorce afin d’éviter les célébrations de groupe de nature à favoriser une propagation de la pandémie de Covid-19.

La décision a été annoncée par le tribunal des affaires familiales, chargé de ces procédures, sur le site Internet officiel de la justice de Dubaï, l’un des sept émirats composant les Emirats arabes unis, qui ont recensé 2.659 cas de nouveau coronavirus dont 12 décès. Le juge Khaled al-Hawsni du tribunal des affaires familiales a appelé, sur le même site, les couples ayant déjà accompli les procédures de mariage à ne pas organiser de fêtes de noces, « même dans des cercles restreints ».

15h36 : Qui est Jean Castex, le monsieur « déconfinement » du gouvernement ?

Jean Castex, maire d’une commune des Pyrénées-Orientales, a été nommé par Edouard Philippe pour tenter d’imaginer un scénario pour la fin du confinement. Notre journaliste Nicolas Bonzon vous dresse son portrait.

15h25 : 2.500 malades en réanimation en Ile-de-France, nouveaux transferts « très probables »

Plus de 2.500 malades du coronavirus sont hospitalisés en réanimation en Ile-de-France, a indiqué mercredi l’Agence régionale de santé (ARS), jugeant « très probables » que de « nouveaux transferts de patients » vers d’autres régions soient organisés à brève échéance. Loin du reflux espéré, la vague épidémique continue de monter en région parisienne, où « la situation continue d’être préoccupante », selon un porte-parole de l’ARS.

Certes, le nombre de malades du coronavirus admis en réanimation « augmente trois fois moins vite que la semaine dernière », avec environ 50 entrées par jour contre 150 au plus fort de la crise. Malgré cela, l’Île-de-France reste proche de la saturation, avec 2.510 malades du coronavirus en réanimation mardi soir, selon le porte-parole de l’ARS. « On peut piocher un peu dedans, mais pas plus », admet-il, jugeant « très probable qu’on fasse de nouveaux transferts de patients » vers d’autres régions « dans les jours, voire les heures qui viennent ».

15h14 : Le plasma thérapeutique, une piste prometteuse pour les patients atteints du Covid-19

Un essai clinique français a débuté mardi, visant à prélever du plasma chez des patients guéris et à transférer leurs anticorps chez des patients malades depuis quelques jours. Notre journaliste santé Oihanna Gabriel vous détaille tout juste ici​.

15h05 : Le commerce mondial devrait chuter de jusqu’à 32 % en 2020, selon l’Organisation mondiale du commerce

Le commerce mondial devrait enregistrer en 2020 une contraction comprise entre 13 % et 32 % en 2020, supérieure à celle causée par la crise financière de 2008, sous l’effet de la pandémie du nouveau coronavirus qui a fortement ralenti les échanges, a estimé mercredi l’OMC. Déjà entravés par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et les incertitudes autour du Brexit, les échanges commerciaux devraient accuser une baisse à « deux chiffres » dans « presque toutes les régions » de la planète, avec une correction particulièrement sévère des exportations de l’Amérique du Nord et de l’Asie, selon les économistes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

14h59 : Le confinement, aubaine pour la faune et la flore ?

Une belle image, rare, en pleine mer Méditerranée. Deux rorquals ont été observés dans le parc national des calanques, au large de Marseille, a annoncé le compte Twitter de cette réserve, ce mercredi.

 

14h51 : La tension continue de monter chez Amazon

Les salariés d’Amazon, sommé par le gouvernement de mieux les protéger face au coronavirus, sont appelés à la grève à compter de mercredi par la CFDT tandis que SUD-Solidaires réclame la fermeture de ses sites et a déposé une demande d’assignation en ce sens, a-t-on appris de sources syndicales.

« Après des échanges infructueux entre les organisations syndicales et la direction d’Amazon (…) et malgré les injonctions publiques du gouvernement à assurer la sécurité sanitaire des salariés de l’entreprise, la situation est au point mort », explique la CFDT dans un communiqué, appelant « les salariés à exercer leur droit de grève dès ce jour ». Solidaires a parallèlement « transmis mercredi une demande d’assignation en référé au tribunal de Nanterre pour réclamer la fermeture des six sites d’Amazon France Logistique sous astreinte d’un million d’euros par jour », a indiqué Laurent Degousée, en charge d’Amazon à SUD-Solidaires (1er syndicat).

14h48 : Bruno Le Maire est l’invité du 20 Heures de France 2

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, sera l’invité du 20 Heures de France 2, ce mercredi soir, a annoncé la chaîne dans un communiqué de presse. En duplex depuis son ministère, il répondra aux questions d’Anne-Sophie Lapix. Nous suivrons évidemment sa prise de parole en direct.

14h44 : Le chômage partiel atteint un nouveau sommet de 6,3 millions de salariés

Le recours au chômage partiel a été demandé par 586.000 entreprises et associations pour 6,3 millions de salariés, soit 500.000 de plus qu’il y a deux jours, un nouveau record, a annoncé mercredi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur son compte Twitter.

« Chômage partiel, à ce jour 6,3 millions de salariés », a-t-elle tweeté.

14h39 : Une nouvelle campagne de don pour les pays les plus pauvres

Action Contre la Faim, CARE France, Handicap International, Médecins du Monde, Plan
International et Solidarités International… Les ONG membres d’Alliance Urgences, lancent un appel commun à la solidarité des Français pour aider les pays les plus pauvres à lutter contre l’épidémie de coronavirus. Si vous souhaitez y participer, c'est par ici.

14h27 : La Cnil insiste sur le « consentement » des utilisateurs d’une application de suivi

La mise en place d’une application mobile de suivi pour identifier les « chaînes de transmission » du coronavirus requiert le « consentement libre et éclairé » des utilisateurs, a insisté mercredi Marie-Laure Denis, la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). L’exécutif a annoncé qu’il planchait sur un projet d’application mobile, « StopCovid », fondé sur le volontariat pour identifier les personnes ayant été en contact avec une personne contaminée.

Cela s’appuierait sur la technologie Bluetooth qui permet à un smartphone d’identifier des appareils à proximité. Si un tel dispositif doit être mis en œuvre, il est essentiel qu’il ait une « durée limitée », s’appuie effectivement sur le volontariat et le « consentement libre et éclairé », a-t-elle déclaré. « Le fait de refuser (de l’installer) ne doit avoir aucune conséquence », a-t-elle insisté.

14h23 : « Impensable » de ne pas trouver un accord sur le fonds de relance européen

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a estimé mercredi qu’un échec de l’Eurogroupe pour trouver une réponse économique commune et « ambitieuse » à la crise du coronavirus serait « impensable » et souhaité que les pays de la zone euro trouvent un accord jeudi. « Notre responsabilité collective désormais est d’aboutir à un accord dans les 24 heures. Un échec est impensable », a-t-il affirmé à l’issue du Conseil des ministres et après l’échec d’une « longue et difficile » réunion de l’Eurogroupe qui s’est prolongée toute la nuit dernière, sans pointer de responsable.

14h19 : Le PSG lance une plateforme d’appel aux dons

Le Paris SG, par l’intermédiaire de sa fondation, a lancé une plateforme d’appel aux dons en ligne pour continuer « d’aider les soignants et les populations les plus vulnérables » face à la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, a annoncé le club mercredi. Les futurs dons enregistrés sur la plateforme HelloAsso, partenaire de l’initiative, s’ajouteront aux 217.500 euros déjà récoltés par le club parisien grâce à la vente de 1.500 maillots collectors « Tous Unis », et au don de 100.000 euros au bénéfice du Secours populaire français (SPF).

Selon le communiqué, les dons seront consacrés « aux besoins prioritaires » de 100.000 soignants des hôpitaux de Paris (AP-HP) via des aides en matière de logements et transport, de livraison de repas, d’équipement des salles de repos, ou de matériel de communication. Une autre partie des fonds récoltés aidera également l’association Action contre la faim à financer des « kits d’hygiène et une aide alimentaire pour plus de 5.000 personnes en difficulté », annonce le PSG.

14h17 : Le chômage partiel «maintenu jusqu’à la fin de la crise»

Interrogé sur le chômage partiel, Bruno Le Maire a promis qu’il serait «maintenu le temps que la crise sanitaire durera».

14h13 : Pas de hausse des prix, sauf sur les produits frais

« Il y a +0,01 % de hausse des prix sur les denrées, hors produits frais », a poursuivi Bruno Le Maire, expliquant que si les fruits et légumes étaient plus chers, c’est en raison de leur provenance : la France. « La fraise gariguette est plus chère que la fraise espagnole », a-t-il ajouté.

14h11 : « Il n’y aura pas de pénurie alimentaire en France »

« Il n’y a pas eu de pénurie alimentaire en France et il n’y aura pas de pénurie alimentaire en France. C’était notre engagement », a déclaré Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, lors d’une conférence de presse conjointe avec Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture.

 

14h09 : L’université restera fermée jusqu’à la rentrée prochaine, les examens s’effectueront à distance

L’université de Nantes restera fermée jusqu’à la rentrée de septembre, a annoncé son président Olivier Laboux. « Au vu des incertitudes sur la durée de confinement et sur les modalités de déconfinement, nous devons prendre nos responsabilités dans l’intérêt de nos étudiants. C’est pourquoi nous avons décidé que les cours ne reprendront pas en présentiel avant les vacances d’été. » Une décision a également été prise pour les examens du second semestre. « L’évaluation des connaissances se fera à distance », a-t-il ajouté.

14h06 : En Pologne, la voiture devient… un confessionnal pour les catholiques

Devant une grande église à Varsovie, un prêtre assis dans sa voiture écoute un pénitent depuis son véhicule garé à côté : à la veille de Pâques, tout catholique polonais est censé de se confesser et comme les églises sont fermées pour cause de pandémie, on le fait sur un parking. Des confessions « drive-in » ont été lancées dès la semaine dernière dans d’autres villes de la Pologne, des prêtres s’inspirant de l’exemple de leurs confrères américains.

13h54 : Un nouveau bilan officiel fait état de 3.993 morts en Iran

Les autorités iraniennes ont annoncé mercredi 121 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, ce qui porte à 3.993 morts le bilan officiel en Iran. 1.997 nouveaux cas de contamination ont été recensés ces dernières 24 heures, portant le total des cas confirmés à 64.586, a ajouté Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé lors de son point de presse télévisé quotidien. Certains soupçonnent ces chiffres officiels d'être sous-estimés.

13h42 : Repoussée à cause du coronavirus, la sortie du livre de Guillaume Musso annoncée pour le 26 mai

Son titre ? « La vie est un roman ».

Le roman de l’écrivain aux multiples best-sellers devait initialement paraître le 28 avril mais la sortie du titre avait été décalée après l’annonce, mi-mars, du confinement général et de la fermeture des librairies.

13h31 : Le directeur de l’ARS Grand Est limogé après ses propos sur le CHU de Nancy

Le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand-Est, Christophe Lannelongue, avait estimé la semaine dernière qu’il n’y avait « pas de raison » d’interrompre la suppression de 174 lits (sur 1.577 en 2018) et de 598 postes au CHRU de Nancy (sur environ 9.000), et ce, sur cinq ans. Des propos qui avaient choqué, en pleine épidémie de coronavirus.

13h28 : Un vol a décollé de Tahiti pour rapatrier des touristes et des malades

Un premier avion, affrété par l’Etat pour assurer la continuité territoriale entre la Polynésie et la métropole, a décollé mardi de Tahiti. Il transporte notamment des évacués sanitaires et 180 personnes, dont des touristes, coincées depuis le 28 mars.

Mais pour son vol retour, « le rapatriement des résidents polynésiens actuellement en métropole n’est pas envisagé dans l’immédiat, pour protéger la population polynésienne du risque d’introduction de nouveaux cas de coronavirus », a annoncé le haut-commissariat de Polynésie (équivalent de la préfecture) dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi.

13h13 : Ambiance spéciale pour le départ de trois astronautes vers la Station spatiale internationale

L’Américain Chris Cassidy et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner doivent décoller jeudi matin du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, pour effectuer une mission de six mois à bord de l’ISS. Pour limiter les risques de propagation du Covid-19, leurs proches et les reporters n’avaient toutefois pas été conviés à Baïkonour pour assister à leur dernier point presse, comme le veut l’usage. Ce dernier a donc eu lieu par visioconférence, dans une ambiance assez terne.

Cassidy, 50 ans, qui part pour la troisième fois dans l’espace, a reconnu que l’équipage était « affecté » par l’absence de leurs familles. « Mais nous comprenons que le monde entier est aussi touché par la même crise », a-t-il ajouté.

13h11 : Une radio pour les malades du Covid-19

France Culture lance une radio destinée à accompagner les patients atteints du Covid-19 et hospitalisés, a annoncé Radio France ce mercredi. Appelée « Culture et compagnie », elle offre « aux personnes malades un accompagnement précieux dans cette épreuve, avec une variété de contenus apaisants et divertissants, choisie avec les équipes de l’AP-HP », précise Radio France dans un communiqué.

On y écoute par exemple l’historien Michel Pastoureau parlant de la figure du coq, le psychiatre Christophe André de nostalgie, ou un documentaire sur Coluche, qui incite à « rire de tout ».

12h56 : La Caisse des dépôts prête à financer la relocalisation d’entreprises

La Caisse des dépôts, bras financier de l’Etat, est prête à contribuer au financement de relocalisations d’entreprises, a déclaré mercredi le numéro un de l’institution, appelant à réfléchir en termes « d’indépendance nationale » à une nouvelle organisation industrielle et publique.

Compte tenu des « inconvénients importants » présentés par « la répartition des chaînes de valeur sur l’ensemble du globe », « nous allons certainement devoir (…) réimplanter en France des filières de fabrication de divers produits, de médicaments, de produits médicaux, de respirateurs et d’autres choses », a estimé le directeur général de la CDC, Eric Lombard, jugeant « nécessaire » la relocalisation de « la filière industrielle santé ».

12h54 : Pas de sortie de confinement avant que les réanimations soient « soulagées »

La fin du confinement en France ne pourra être envisagée que lorsque la « saturation » des services de réanimation aura été « jugulée » et que les « mesures de contrôle » qui prendront le relais seront « opérationnelles », estime le Conseil scientifique dans son dernier avis.

« Avant d’envisager une sortie du confinement, le gouvernement devra s’assurer que l’objectif » de « soulager les services de réanimation français » est « atteint », « sur la base d’indicateurs épidémiologiques », souligne le texte transmis la semaine dernière au gouvernement et rendu public mardi soir. Les membres du conseil, présidé par Jean-François Delfraissy, ajoutent deux autres critères sur lesquels la sortie de confinement « peut être décidée » : « une réduction du nombre de cas Covid-19 sur le territoire national » et « s’assurer que les éléments d’une stratégie post-confinement seront opérationnels ».

12h51 : En pleine épidémie, le président du Conseil européen de recherche démissionne

Le président du Conseil européen de la recherche (CER), une agence de l’UE en charge de la coordination de programmes de recherche scientifique, a démissionné de son poste, « déçu » par la réponse à la pandémie de nouveau coronavirus, selon une lettre rendue publique. Mauro Ferrari a annoncé sa démission dans une lettre au quotidien britannique Financial Times, dans laquelle il explique « avoir perdu la foi dans le système ».

La Commission dit « regretter » le départ du professeur « en début de mandat, et en ces temps de crise sans précédent où le rôle de la recherche européenne est essentiel ». Dans sa lettre, il affirme que la stratégie qu’il avait élaborée pour soutenir la recherche face à la pandémie de Covid-19 a été rejetée par le conseil scientifique du CER. « J’ai été clairement déçu, et profondément perturbé, par ce rejet unanime », écrit-il dans ce courrier.

12h37 : Pas de résultats de l’essai Discovery avant fin avril

« Pour les premiers résultats et des premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois », a prévenu mercredi la Pr Florence Ader qui pilote l’essai Discovery, destiné à trouver un anti-viral efficace contre le Covid-19, lancé le 22 mars et coordonné par l’Inserm.

Il doit tester quatre traitements, dont la controversée hydroxychloroquine, sur 3.200 patients en Europe, dont au moins 800 en France. Uniquement des patients hospitalisés et gravement atteints. Quatre traitements potentiels sont testés : l’antiviral remdesivir, l’association lopinavir/ritonavir, ces anti-rétroviraux combinés avec l’interferon beta et l’hydroxychloroquine, dérivé de l’antipaludéen chloroquine. « On considère que pour évaluer les thérapeutiques, le meilleur moment pour savoir s’ils ont eu le bénéfice du traitement, c’est J15 » pour chaque patient.

12h33 : Vous allez peut-être (enfin) recevoir votre courrier

La Poste, dont les services ont été très réduits avec la crise du coronavirus, a annoncé mercredi qu’elle allait rouvrir davantage de bureaux et confirmé qu’elle augmenterait la fréquence de distribution de la presse, du courrier et des colis. Confrontée à une grogne des syndicats face aux risques liés à l’épidémie de covid-19 et à un fort absentéisme, La Poste avait annoncé le 23 mars qu’elle réduirait fortement la voilure pour se recentrer sur des « missions essentielles » en assurant moins de services, en faisant moins de tournées, et en réduisant son réseau à 1.600 bureaux.

« Dès cette semaine », le groupe entend ainsi « porter le nombre de bureaux opérationnels à 2.500 », a annoncé le patron du groupe public Philippe Wahl. « La Poste va poursuivre ses efforts afin que soient ouverts d’ici la fin du mois d’avril 5.000 bureaux de poste avec des organisations et des niveaux de service adaptés (courrier, colis, Banque Postale et téléphonie mobile) » comme annoncé jeudi après une réunion à Matignon, a-t-il confirmé dans un communiqué. La liste des bureaux ouverts est mise à jour sur le site laposte.fr.

12h31 : Vers une ordonnance pour les libéraux en perte d’activité ?

Le gouvernement a « l’intention de légiférer », sans doute par ordonnance, pour mettre rapidement en place la « compensation de perte de revenus » promise par Olivier Véran aux professionnels de santé libéraux, ont indiqué mercredi les syndicats de pharmaciens.

Le ministre de la Santé avait fait état la semaine dernière de « négociations ouvertes avec l’Assurance maladie pour que les libéraux puissent bénéficier d’une compensation de perte de revenus », voire « pour ceux qui le souhaitent de dispositifs d’avance ». Cela devrait se faire « dans le cadre des ordonnances » autorisées par la loi d’urgence du 23 mars, a expliqué Gilles Bonnefond, président de l’Uspo.

Les détails de cette aide seront discutés pour chaque profession de santé conventionnée (médecins, dentistes, infirmiers, sages-femmes, kinés…), les pharmaciens ayant déjà deux rendez-vous prévus « en fin de semaine et mardi prochain », a-t-il précisé. Ces réunions serviront à « mettre en place des grilles d’évaluation » tenant compte « de la chute d’activité, des charges fixes et des autres aides » perçues, comme le chômage partiel ou le fonds de solidarité destiné aux petites entreprises, a-t-il ajouté.

12h22 : Pour l’OMS Europe, « ce n’est pas le moment d’assouplir les mesures »

La branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi qu’en dépit de « signes positifs » observés dans certains pays de la région, il était trop tôt pour réduire les mesures afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus.

« Ce n’est pas le moment d’assouplir les mesures. Il est temps de doubler et de tripler une fois de plus nos efforts collectifs en faveur de l’élimination (du virus), avec le soutien de la société tout entière », a affirmé Hans Kluge lors d’une conférence de presse diffusée en ligne depuis Copenhague. Il juge par ailleurs la situation en Europe encore « très préoccupante ».

12h : Le rapatriement des Français bloqués à l’étranger se poursuit, mais à quel prix ?

Notre journaliste Gilles Durand s’est penché sur les conditions de retour de certains Français bloqués à l’étranger depuis la suspension des vols aériens vers l’Europe à cause de l’épidémie. C'est à lire juste ici.

11h56 : De quoi vous occuper quelques heures

Le Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) de Montreuil a lancé mercredi un Salon du livre de jeunesse virtuel prévu pour durer le temps du confinement imposé par la lutte contre la pandémie de Covid-19. Intitulé « 10e Art, les chemins buissonniers de la littérature jeunesse », ce salon virtuel proposera des rencontres multiformes avec la littérature jeunesse ainsi que des expositions, des interviews d’autrices et d’auteurs, deux web-séries littéraires, des ateliers créatifs autour de l’illustration, des jeux littéraires inédits, des lectures…

Le programme du salon virtuel est disponible sur le site du SLPJ. Pour ouvrir le salon, l’autrice et illustratrice de bande dessinée, Chloé Wary (Fauve du public au festival d’Angoulême pour son album « Saison des roses ») lance un atelier-challenge géant : « Football & BD » dont le premier défi est de créer l’affiche d’un match de foot.

11h54 : Les petits commerçants en première ligne, sans protection

Buralistes, poissonniers, chauffeurs de taxi : la Confédération des commerçants de France (CDF) se dit « très inquiète » pour la santé des chefs d’entreprise et salariés de ses adhérents et réclame un meilleur accès aux protections contre le coronavirus.

« Plus de trois semaines d’ouverture dans un contexte de pandémie du Covid-19 et toujours pas de protections efficaces pour les commerces ouverts », s’inquiète la CDF dans un communiqué. Ces professionnels « demandent depuis plus de trois semaines une protection de la part de l’Etat ou a minima un accès facilité aux protections », gel hydroalcoolique et masques notamment. La Confédération sollicite « en urgence un soutien sanitaire » auprès de l’Etat, demandant notamment de « connaître les coordonnées précises où les commerçants pourront se fournir en matériel, pour assurer la protection de toutes et tous ».

11h40 : L’Espagne recense 757 morts supplémentaires en 24 heures, deuxième jour de hausse

L’Espagne a recensé 757 morts du Covid-19 en 24 heures mercredi, deuxième jour de hausse consécutif, portant le bilan à 14.555 décès, alors que la pandémie avait donné des signes d’accalmie la semaine dernière, selon le ministère de la Santé. Le nombre de cas confirmés dans le pays le plus endeuillé par la maladie après l’Italie a également accéléré légèrement et se monte à 146.690.

11h34 : Les hôpitaux de l’AP-HP sont dans une phase de « haut plateau »

Dans un message partagé sur le compte Twitter de l’AP-HP, le directeur général, Martin Hirsch estime que les hôpitaux sont « entrés dans une phase de plateau, personne n’oublie que c’est une phase de "haut plateau", et que ce n’est pas une phase plus facile pour les équipes. C’est aussi une période où le nombre de décès parmi les patients nombreux entrés en cours de réanimation au cours des quinze derniers jours augmente, où la fatigue continue à s’accumuler ».

 

11h16 : L’Allemagne campe sur son refus de dettes mutualisées en Europe

L’Allemagne a réitéré mercredi son refus d’envisager des emprunts mutualisés en Europe pour répondre à l’impact économique du coronavirus, après l’absence d’accord sur une réponse collective, dans la nuit, des pays de la zone euro.

La relance de l’économie européenne est possible « avec des instruments très classiques » et déjà existants « comme par exemple le budget de l’Union européenne » et « cela suffit de se concentrer sur ces instruments », a déclaré à la presse le ministre allemand des Finances Olaf Scholz, en réponse à la demande, notamment italienne, d’emprunts mutualisés en zone euro appelés « eurobonds » ou « coronabonds ».

11h15 : En Afrique du Sud… Une ministre suspendue deux mois pour violation du confinement

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé mercredi avoir suspendu deux mois une de ses ministres, dénoncée sur les réseaux sociaux pour avoir participé à une fête chez des amis en violation flagrante du confinement anti-coronavirus. Malgré cet ordre, sa ministre des Communications Stella Ndabeni-Abrahams a été prise en flagrant délit de désobéissance sur une photo publiée dimanche sur Instagram, où elle apparaît en train de déjeuner avec cinq autres personnes au domicile d’un ex-ministre.

Cyril Ramaphosa a convoqué la fautive, l’a « suspendue pendant deux mois, dont un mois sans traitement » et lui a ordonné de « présenter des excuses publiques à la Nation », a annoncé la présidence mercredi.

11h04 : Des centres spécialisés pour les malades sans gravité

 

11h03 : Des hôtels réquisitionnés

 

11h : Notre journaliste Vincent Vantighem fait le point sur l’aide apportée aux plus démunis

 

10h57 : Plus de la moitié des Français ne font pas confiance au gouvernement

Selon un sondage Elabe diffusé mercredi, 43 % des personnes interrogées font aujourd’hui confiance à Emmanuel Macron et son gouvernement pour « lutter efficacement contre l’épidémie de coronavirus », contre 56 % (-2) d'un avis contraire. Les Français sont également moins nombreux à se dire inquiets de la propagation du virus dans le pays (81 %, -6).

Après trois semaines de confinement, ils anticipent en revanche massivement sa prolongation : pour un quart d’entre eux (26 %, -5), il durera jusqu’au 30 avril, pour 36 % (+3) jusqu’au 15 mai et pour 35 % (+6) « après le 15 mai ». Ils s’inquiètent également fortement (86 %) d’un relâchement du confinement et 59 % se disent favorables au port du masque « dès maintenant » par l’ensemble de la population.

10h53 : La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis critiquée

Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a déploré mercredi les « messages contradictoires » envoyés par le déplacement d’Emmanuel Macron la veille en Seine-Saint-Denis, qui a débouché sur un bref attroupement mettant les gens « en danger », Eric Ciotti LR y voyant un « mauvais exemple ».

« Ce qu’on peut regretter aujourd’hui, ce sont des injonctions contradictoires : au moment où on durcit le confinement (…) on montre en réalité que le président crée – involontairement bien sûr – un attroupement », a affirmé Jean-Christophe Lagarde sur CNews. Un peu plus tard, il a dû exhorter des personnes qui s’étaient brièvement attroupées pour le voir et l’interpeller à « respecter les règles » et donc à « rentrer chez eux ».

10h45 : Le PIB allemand pourrait s’effondrer

L’économie allemande devrait se contracter de 9,8 % au deuxième trimestre de cette année en raison de la pandémie de coronavirus, du jamais vu dans l’histoire récente, selon les projections communes des principaux instituts économiques publiées mercredi.

Sur l’ensemble de l’année, les instituts (DIW, IfO, IfW, IWH et RWI) s’attendent à une récession de 4,2 %, soit un peu moins que ce qu’anticipe le gouvernement, avant un net rebond en 2021, avec une croissance du PIB projetée de 5,8 %.

10h43 : Jean-Luc Mélenchon estime légitime le recours à la grève pour obtenir des masques

Le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon a jugé mercredi légitime le recours à la grève des personnels des commerces et services pour obtenir des masques afin de se protéger de l’épidémie du coronavirus. La CGT du commerce et des services a appelé les salariés de ces deux secteurs à la grève à partir de mercredi pour réclamer une protection qui selon elle « manque cruellement ».

« La tâche du gouvernement n’est pas de se demander si la CGT a raison (de faire grève) mais de se dire : Comment je fais pour donner des masques à des gens qui n’ont pas envie de mourir au travail (…) Si ces gens sont malades ils contamineront les autres. Cela n’a rien d’idéologique que de défendre sa vie », a réagi l’ancien candidat à la présidentielle sur Europe 1.

10h36 : Une attestation obligatoire pour rentrer sur le territoire français

A partir de ce mercredi, les personnes entrant sur le territoire français doivent être munies d’une attestation, a annoncé le ministère de l’Intérieur, mardi soir.

Trois attestations différentes ont été mises en ligne : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer.

10h33 : L’association « Aviation sans frontières » propose de transporter gratuitement du personnel médical et du matériel

L’association Aviation sans frontières a lancé une opération pour venir en aide aux soignants, a expliqué l’astronaute français Thomas Pesquet, au micro de BFMTV, ce mercredi matin.

« Tout le monde peut se connecter. L’idée est de mettre en relation les gens, car parfois on se rend compte qu’on a des besoins à un endroit et on a des moyens à un autre mais ce qu’il manque c’est la communication », a-t-il détaillé.

10h28 : Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est dans un état « stable »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson entame dans un état « stable » une nouvelle journée mercredi en soins intensifs, où il se bat contre le nouveau coronavirus. « Le Premier ministre est dans un état stable » et « il a un bon moral » après deux nuits passées en soins intensifs, a indiqué mercredi le secrétaire d’Etat à la Santé, Edward Argar, sur la télévision Sky News.

« Il a précédemment reçu de l’oxygène mais il n’est pas placé sous respirateur », a-t-il ajouté. Selon le journal The Times, la fièvre persistante qui avait justifié son admission à l’hôpital londonien St Thomas, dix jours après avoir été diagnostiqué au Covid-19 le 27 mars, a baissé.

10h23: Des célébrités au chevet des seniors pour rompre l'isolement 

Elsa Zylberstein, Yamina Benguigui, Catherine Frot, Christophe Lambert, Frank Dubosc, Gad Elmaleh, François-Xavier Demaison, Andréa Ferréol, François Berléand, Dave ou encore Liane Foly... Plusieurs célébrités du monde de la culture se sont engagées auprès de bénévoles à Paris pour rompre la solitude des seniors pendant la période de confinement, a-t-on appris mercredi dans un communiqué de la Ville.

Ces personnalités, qui vont téléphoner à des seniors isolés, créeront chacune à leur façon «un lien» avec la personne bénéficiaire, «qu'il s'agisse de la simple prise de nouvelle, d'un échange ou de la lecture d'une oeuvre».

10h22 : Des « coronabonds » européens créeraient plus de problèmes que de solutions, selon les Pays-Bas

Le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra a jugé mercredi que la création de « coronabonds », des euro-obligations, créeraient davantage de problèmes que de solutions pour relancer l’économie sur le long terme une fois la crise de nouveau coronavirus passée.

« Les Pays-Bas étaient et restent contre l’idée des eurobonds (parfois appelées coronabonds), nous pensons que cela créera plus de problèmes que de solutions pour l’UE », a déclaré dans un tweet Wopke Hoekstra, alors que les ministres européens des Finances ne sont pas parvenus à s’entendre sur une réponse économique.

10h20 : La pénurie de préservatifs, l’autre conséquence du coronavirus ?

Conséquence inattendue du coronavirus, une pénurie mondiale de préservatifs se profile à cause des nombreuses usines et circuits de distribution paralysés, a averti le principal fabricant du secteur : une situation qui pourrait se révéler « désastreuse » selon l’Onu.

En Malaisie, l’un des premiers pays producteurs de préservatifs et de caoutchouc, leur matière première, un confinement strict est en vigueur depuis le 18 mars après une recrudescence des cas de Covid-19. Le géant malaisien Karex, qui fabrique un préservatif sur cinq dans le monde, a été durement touché par les restrictions, et il s’attend à une baisse de production de 200 millions de préservatifs par rapport à la normale de mi-mars à mi-avril.

Comme les autres fabricants dans le monde sont confrontés à des difficultés similaires pour fabriquer et livrer les préservatifs, l’offre mondiale chute, a prévenu le directeur exécutif de Karex Goh Miah Kiat. « Le monde va sans aucun doute faire face à une pénurie de préservatifs », a expliqué le responsable. « C’est une inquiétude majeure, puisque les préservatifs sont un article sanitaire de première nécessité ».

10h11 : Comment les gouvernements font face en cas de contamination de l’exécutif ?

 

10h09 : Pour Jean-Luc Mélenchon, le traçage « ne sert à rien »

Le recours aux techniques de traçage des données des téléphones (tracking), envisagé par le gouvernement contre le coronavirus, « ne sert à rien » mais serait « catastrophique » pour « les libertés individuelles et le secret médical », a estimé mercredi Jean-Luc Mélenchon (LFI).

« J’ai réfléchi à la question et consulté autour de moi et on me dit : "si c’est volontaire, ça sert à rien (…) si quelqu’un est déjà assez altruiste pour dire : je suis volontaire pour que vous me suiviez nuit et jour et que vous m’appeliez au téléphone si je ne suis pas au bon endroit, on peut lui dire tout simplement : reste chez toi et le problème est réglé" », a expliqué le chef de file de LFI sur Europe 1. « Ça ne sert à rien si tout le monde n’est pas testé, ça ne sert à rien si tout le monde n’a pas un téléphone portable, ça ne sert à rien si on est dans une zone qui n’est pas couverte, et rien de tout cela n’est possible aujourd’hui », a-t-il ajouté.

10h01 : Pourquoi le gouvernement a-t-il interdit les joggings en journée ?

Notre journaliste du service des sports, William Pereira, s’est penché sur la question et c'est à lire juste ici.

9h54 : Les pharmaciens prêts à accueillir les victimes de violences conjugales

Face à la hausse des violences conjugales en période de confinement - plus d’un tiers dès la première semaine - les 22.000 officines de l’Hexagone sont officiellement devenues un lieu d’alerte pour les victimes, à l’instar de ce qui se pratique en Espagne.

Une « fiche réflexe » recommande aux pharmaciens « d’installer la victime dans l’espace de confidentialité de l’officine ». Si la personne souhaite alerter la police, à charge pour le pharmacien de recueillir son identité et d’alerter les forces de l’ordre. Si tel n’est pas son souhait, le pharmacien lui propose la « remise discrète » d’un flyer avec les coordonnées des forces de l’ordre (17, texto au 114), des services d’accompagnement (3919 et 119) ainsi que l’adresse de la plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes et son tchat 24H/24.

9h53 : Pseudo-gelures, irritations aux mains et aux pieds, de nouveaux symptômes du Covid-19 ?

Le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues alerte sur de nouveaux symptômes cutanés qui seraient liés au Covid-19. Notre journaliste Anissa Boumediene vous explique tout juste ici.

9h27 : Suspicion de cas de Covid-19 à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, selon l’armée française

Une quarantaine de marins du porte-avions français Charles de Gaulle portent depuis peu des « symptômes compatibles » avec le coronavirus et font l’objet d’une « observation médicale renforcée », a annoncé mercredi le ministère des Armées.

« Dès aujourd’hui, une équipe de dépistage avec des moyens de test sera acheminée à bord du porte-avions afin d’investiguer les cas apparus et d’entraver la propagation du virus à bord du navire », a ajouté le ministère dans un communiqué en précisant que le bâtiment actuellement dans l’Atlantique faisait route vers la Méditerranée pour un retour initialement prévu à Toulon le 23 avril.

9h26: Amis joggeurs, vous avez la parole 

 

9h19 : Télétravail, chômage partiel… Quels risques psychosociaux guettent les salariés ?

La crise sanitaire fragilise les entreprises, mais aussi les salariés, soumis à de nombreux stress et à une crainte pour l’avenir. Notre journaliste Delphine Bancaud fait le point dans son article juste ici. 

9h12 : « Il faut que le confinement persiste encore sur plusieurs semaines »

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a écarté, ce mercredi sur Franceinfo, la possibilité d’un déconfinement les jours prochains : « Il faut que le confinement persiste encore sur plusieurs semaines à partir de maintenant. Dans l’état actuel des connaissances on peut commencer à discuter d’une stratégie de ce qu’il se passera dans le post-confinement, mais la poursuite d’un confinement strict est capitale. »

« Il faudra accompagner la sortie du confinement d’une utilisation très large des masques en population », a-t-il également précisé.

Interrogé sur l’épidémie, Jean-François Delfraissy estime que l’est « vient de passer le cap ». « Sur la grande région parisienne, on est probablement juste à la limite. On a des premiers signes qui semblent indiquer que le nombre d’admissions dans les services de réanimation est en train de se stabiliser », a-t-il ajouté.

9h04 : Le gouvernement planche sur une application pour « identifier les chaînes de transmission »

La France travaille au développement d’une application sur smartphone, utilisable « sur la base du volontariat » pour identifier les personnes ayant été contact avec une personne infectée par le coronavirus, ont affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O.

Dans un entretien publié mercredi dans Le Monde, les deux hommes entendent déminer le sujet très sensible du « tracking » - cette technique consistant à essayer d’identifier tous les contacts récents d’une personne infectée - en raison de ses implications sur les libertés individuelles et la vie privée.

Ce projet, baptisé « StopCovid », vise à « développer une application qui pourrait limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission », explique Cédric O. « L’idée serait de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de pouvoir se faire tester soi-même, et si besoin d’être pris en charge très tôt, ou bien de se confiner ».

8h55: Petite estimation du nombre de joggeuses et joggeurs parisiens au doigt mouillé depuis ma fenêtre. 

Verdict, il y a du monde, mais pas plus ni moins que depuis le début du confinement. Je rappelle qu'à partir de 10h et jusqu'à 19h, il sera désormais impossible de courir dans les rues de la capitale afin de désengorger les trottoirs et réguler la densité sur les voies. 

8h40: Le PIB français plonge de 6% au premier trimestre 2020, pire performance sur trois mois depuis 1945

Le produit intérieur brut (PIB) français a plongé d'environ 6% au premier trimestre 2020, plombé par l'épidémie de Covid-19 qui a mis une grande partie de l'économie à l'arrêt, selon une estimation publiée mercredi par la Banque de France.

Il s'agit de la pire performance trimestrielle de l'économie française depuis 1945. Le PIB s'étant déjà replié de 0,1% au quatrième trimestre, selon les dernières données de l'institut national des statistiques Insee, la France est donc techniquement en récession.

 

8h30: Pas d'accord au sein de l'UE sur la riposte économique à la pandémie

Les ministres européens des Finances n'étaient toujours pas parvenus à s'entendre mercredi matin, après une nuit complète de discussions, sur une réponse économique commune face au coronavirus, les pays du Nord restant opposés à ceux du Sud (étonnant, n'est-ce pas) qui réclament un effort financier sans précédent. 

La visioconférence, qui a débuté vers 16h30 mardi, s'est poursuivie toute la nuit, pendant laquelle se sont multipliées les discussions en petits groupes pour tenter de sortir de l'impasse. 

8h20: Aux Etats-Unis, on se fait du mouron pour... ses cheveux

Coincés chez eux depuis plusieurs semaines, les Américains, d'ordinaire très attentifs à leur coiffure, commencent à manifester des signes de nervosité capillaire. Si leurs problèmes de cheveux relèvent de l'anecdote face aux drames causés par la pandémie, ils nourrissent une multitude de blagues, montages vidéo et tutoriels en ligne. Même le très sérieux New York Times (aka John Louis David) s'est fendu d'un article de conseils. Votre liveur, lui, a choisi de laisser sa crinière en jachère. En même temps, je ne suis pas américain. 

8h10 : Les mesures de durcissement du confinement se multiplient à travers la France

Outre l’interdiction de sortir courir à Paris entre 10h et 19h, il est désormais interdit de cracher, d’abandonner des masques ou des gants ou encore éternuer sans se couvrir le visage à Marcq-en-Baroeul (Nord). En Guadeloupe, le préfet a pris un arrêté qui restreint la liberté de circuler, d'aller et venir et de commerce sur l'ensemble de l'archipel pour le week-end pascal. Enfin, à Sceaux (Hauts-de-Seine), le maire UDI Philippe Laurent a annoncé lundi avoir pris un arrêté obligeant les habitants de plus de dix ans à se couvrir le nez et le visage avant de sortir.

7h50: A Wuhan, la vie reprend doucement

En guise de petite lecture/visionnage matinal, je vous propose le papier doublé d'une vidéo de qualité de mon collègue Paul sur la reprise de la vie normale dans le berceau de la pandémie de coronavirus. La Chine n'a déploré aucun décès pour la première fois, mardi. 

 

7h40: Le Wisconsin a voté en pleine pandémie de coronavirus

Les bureaux de vote ont fermé mardi soir, aprè sla première élection organisée en pleine pandémie. il faudra attendre une semaine pour connaître les résultats de ces scrutins hautement controversés, dont la primaire démocrate entre Joe Biden et Bernie Sanders.

Les milliers d'électeurs masqués se sont rendus aux urnes en tentant de respecter les distances de sécurité dans cet Etat du Midwest américain, qui a pourtant appelé sa population à rester confinée il y a déjà deux semaines.

7h25: Pire bilan mondial journalier aux Etats-Unis avec près de 2.000 décès

Près de 2.000 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont mortes aux Etats-Unis au cours des dernières 24 heures, selon le comptage mardi à 20h30 locales de l'université Johns Hopkins. C'est le pire bilan journalier mondial depuis le début de la pandémie. 

Cette progression record (+1.939 exactement) y porte à 12.722 le nombre total de décès recensés. La première puissance mondiale se rapproche ainsi des deux pays les plus endeuillés jusqu'ici, Italie (17.127 morts) et Espagne (13.798).

7h20 : Le point sur la situation en France

Depuis début mars, 7.091 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier, soit 597 de plus en 24 heures, et 3.237 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, soit un total de 10.328 morts, a précisé Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, lors d'un point quotidien.

Toutefois, avec les sorties, l'augmentation nette du nombre de patients en réanimation -indicateur très suivi par les professionnels car mesurant la pression sur le système de santé - est de moins en moins forte: +59 (contre +94 lundi et +140 dimanche).

Bonjour la France, et bienvenue dans ce live. Nous allons suivre ensemble toute la journée l’évolution de la propagation de l’épidémie de coronavirus, en France et dans le monde. Si vous avez loupé les informations d’hier, vous pouvez les retrouver dans notre live de la veille