Coronavirus : Quatre soldats français présents au Sahel testés positifs au Covid-19

ARMEE Testés positifs mais sans signes de gravité, trois d’entre eux ont été rapatriés, le quatrième est soigné sur place

20 Minutes avec AFP
— 
Des soldats de l'Armée française déployés dans le nord du Burkina-Faso dans le cadre de l'opération Barkhane.
Des soldats de l'Armée française déployés dans le nord du Burkina-Faso dans le cadre de l'opération Barkhane. — MICHELE CATTANI / AFP

Présents en Afrique dans le cadre de l’opération Barkhane, quatre officiers de l’armée française ont été testés positifs au coronavirus selon l’Etat-Major. Ce sont les premiers soldats français hors de France à être touchés officiellement par l’épidémie.

Déployés au Sahel dans le cadre de la lutte contre les djihadistes, où 5.100 militaires sont engagés, ces quatre officiers arrivés en bande sahélo-saharienne il y a plusieurs semaines, sont « à ce stade asymptomatiques », explique l’Armée.

« Un des patients est pris en charge et soigné sur place, et trois autres ont déjà été rapatriés » vers la France, « de même qu’un autre officier symptomatique sans pour autant avoir été testé », a précisé le colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l’état-major.

Le décès d’un employé civil

Toutes les personnes avec qui ils avaient été en contact ont été identifiées et placées en quatorzaine en zone dédiée. « Ces cas de contamination, de même que les dispositions prises pour préserver le personnel de la force n’ont pas d’impact sur les opérations, qui se poursuivent à un rythme soutenu », poursuit le porte-parole.

Un employé civil au service d’infrastructure de la défense âgé de 62 ans est décédé le 30 mars dernier. C’est le premier décès dans les rangs de l’Armée française selon le ministère français.