Coronavirus : Pas le droit d’acheter plus de 12 bouteilles de vin à la fois en Australie

EPIDEMIE Après l’annonce de la fermeture des commerces dits « non essentiels », parmi lesquels les bars, la population s’est ruée sur les magasins d’alcool

20 Minutes avec AFP
— 
L'association australienne des magasins d'alcool a instauré des mesures de restriction pour remédier à une razzia dans les rayonnages.
L'association australienne des magasins d'alcool a instauré des mesures de restriction pour remédier à une razzia dans les rayonnages. — Richard Milnes/REX/SIPA

En raison d’une crainte de pénurie liée au coronavirus, l’association australienne des magasins d’alcool a imposé des mesures de restrictions, ce mardi. Chaque client ne pourra pas acheter plus de douze bouteilles de vin et deux packs de 24 bières.

Après l’annonce de la fermeture des commerces dits « non essentiels », parmi lesquels les bars, pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, les Australiens se sont rués sur les magasins d’alcool.

Pas de problème d’approvisionnement

« Il est évident que les incertitudes sur les approvisionnements (…) en ont poussé certains à acheter différemment », a déclaré dans un communiqué annonçant les restrictions Julie Ryan, directrice générale de Retail Drinks, l’association professionnelle des vendeurs d’alcool. Ces « restrictions » prévoient qu’un client ne pourra ressortir d’un magasin avec, par exemple, plus de 12 bouteilles de vin et deux packs de 24 bières, ou avec plus de 10 litres de vin en cubis et deux litres de spiritueux.

Les réseaux sociaux en Australie ont été inondés de vidéo de clients poussant des chariots débordant d’alcool. « Nous voulons adresser le message clair selon lequel les magasins de bouteilles demeurent un service essentiel et qu’il n’y aura pas de problème d’approvisionnement. »

Loin d’être les plus gros consommateurs d’alcool

Des chiffres dévoilés par la Commonwealth Bank, une des plus grandes institutions financières du pays, ont montré que les dépenses en alcool dans les magasins d’alcool avaient augmenté de 86 % la semaine dernière. « Ces mesures temporaires vont permettre à tous les clients d’avoir accès à leurs boissons favorites quand ils le décideront », a déclaré Julie Ryan.

Les Australiens sont loin d’être les premiers consommateurs d’alcool au monde. Dans un rapport en 2018 sur la consommation d’alcool dans le monde et ses conséquences néfastes sur la santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquait que les Australiens de plus de 15 ans consommaient en moyenne 10,6 litres d’alcool par an, contre 15,2 litres pour les Moldaves ou 15 litres pour les Lituaniens.