Coronavirus : Un Espagnol a reçu une amende parce qu’il jouait... à « Pokémon Go »

CONFINEMENT Madrid vidée de ses habitants ne l'est pas de ses Pokémon pour un septuagénaire, qui a reçu une amende

20 Minutes avec agence
— 
Le jeu de chasse virtuel Pokemon Go (photo d'illustration)
Le jeu de chasse virtuel Pokemon Go (photo d'illustration) — TIZIANA FABI AFP

Certains confinés continuent de prendre l’épidémie de Covid-19 à la légère, même dans les pays les plus durement touchés. C’est le cas en Espagne où un homme de 77 ans a été surpris, ce dimanche, dans les rues de Madrid en train de jouer à Pokémon Go, rapporte le site spécialisé Android Authority.

La police madrilène a utilisé ce cas pour faire à nouveau de la prévention sur son compte Twitter. « Chasser des Pokémon, des dinosaures ou toute autre créature magique est interdit en état d’alerte. Ne vous trouvez pas d’excuses », a-t-elle écrit en légende de la photo de l’amende qu’elle a adressée au septuagénaire. Celui-ci circulait dans le quartier la Latina de la capitale espagnole, avant de se faire accoster par les autorités municipales.

Près de 4.900 morts en Espagne

Ce cas de chasse aux Pokémon n’est pas isolé, précise Android Authority. En Italie, autre pays durement touché par l’épidémie du coronavirus, un père de 31 ans et sa fille auraient été appréhendés dans les rues de Côme alors qu’ils étaient en quête des créatures du dessin animé japonais.

L’Espagne a appliqué des mesures de confinement pour sa population depuis le 14 mars dernier. Comme en France, il est demandé à la population de rester confiné à son domicile et de ne sortir que pour un motif sérieux. On comptabilise plus de 64.000 cas de personnes infectées et près de 4.900 morts dans le pays, selon le décompte de l’université américaine Johns Hopkins. C’est près de 1.000 victimes de plus que le bilan chinois de l’épidémie.