Coronavirus : En Turquie, 1.500 étrangers bloqués à l’aéroport placés en confinement

EPIDEMIE Les passagers ont été transportés en autocars jusqu’à une résidence étudiante à Karabük, dans le nord de la Turquie, pour y être hébergés

20 Minutes avec AFP

— 

Le nouvel aéroport d'Istanbul (Turquie) a été inauguré le 29 octobre 2018. L'aéroport devrait accueillir 90 millions de voyageurs, puis 200 millions de passagers en 2028.
Le nouvel aéroport d'Istanbul (Turquie) a été inauguré le 29 octobre 2018. L'aéroport devrait accueillir 90 millions de voyageurs, puis 200 millions de passagers en 2028. — Arnaud Andrieu/SIPA

Après des annulations de vols causées par la pandémie de coronavirus, 1.5000 personnes, dont une majorité d’Algériens, qui étaient bloquées depuis plusieurs jours dans le principal aéroport d’Istanbul ( Turquie), ont été placés en confinement.

Les passagers, parmi lesquels se trouvent aussi des Tunisiens et des Jordaniens, ont été transportés en autocars jusqu’à une résidence étudiante à Karabük, dans le nord de la Turquie, pour y être hébergés, a rapporté l’agence de presse DHA.

Plus de 2.000 cas de contamination en Turquie

Ces personnes étaient coincées à l’aéroport Istanbul, le plus grand de la capitale économique turque, car leur pays d’origine a interdit les vols depuis la Turquie dans le cadre de mesures contre la pandémie de Covid-19. Mardi, l’opérateur de l’aéroport, IGA, avait annoncé que plus de 1.000 passagers algériens y étaient bloqués « depuis plusieurs jours », ajoutant que le gouvernement turc tentait de convaincre l’Algérie​ d’autoriser l’atterrissage des vols.

Alger a suspendu depuis le 19 mars toutes ses liaisons avec l’ensemble des pays européens et plusieurs capitales d’Afrique et du Moyen-Orient. Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu s’est entretenu mercredi avec ses homologues algérien et tunisien, selon Ankara. Le Covid-19 a fait 59 morts et 2.433 malades en Turquie, selon les derniers chiffres officiels publiés mercredi soir.