Coronavirus : Donald Trump prévient qu’un confinement prolongé pourrait « détruire » le pays

EPIDEMIE Les mesures de confinement mises en place aux Etats-Unis doivent durer jusqu’au début de la semaine prochaine

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump, le 28 janvier 2020 à la Maison blanche à Washington.
Donald Trump, le 28 janvier 2020 à la Maison blanche à Washington. — MANDEL NGAN / AFP

Un confinement prolongé aux Etats-Unis, qui a plongé l’économie dans la crise, pourrait « détruire » le pays, a mis en garde Donald Trump, ce mardi, ajoutant qu’il « adorerait » lever les restrictions contre le coronavirus d’ici le 12 avril, pour Pâques.

« On peut détruire un pays en le fermant de cette façon », a-t-il expliqué sur Fox News, estimant qu’une « grave récession » pourrait faire plus de victimes que le coronavirus. « On perd des milliers et des milliers de personnes chaque année à cause de la grippe, et on ne met pas le pays à l’arrêt », a affirmé Donald Trump.

« Il faut retourner au travail, beaucoup plus tôt que les gens ne le pensent »

La grippe fait environ 37.000 morts en moyenne chaque année aux Etats-Unis. Le coronavirus a entraîné la mort de 600 personnes, avec près de 50.000 cas officiellement déclarés, selon le comptage de l’université John Hopkins. « On peut perdre un certain nombre de personnes à cause de la grippe. Mais on risque de perdre plus de personnes en plongeant le pays dans une récession grave ou une dépression », a-t-il dit, évoquant la possibilité de « milliers de suicides ». « Il faut retourner au travail, beaucoup plus tôt que les gens ne le pensent », a-t-il ajouté. « Les gens peuvent retourner travailler et ils peuvent aussi faire preuve de bon sens » en pratiquant la distanciation sociale et en suivant les conseils sanitaires, a-t-il expliqué.

Les mesures de confinement recommandées par le gouvernement, qui doivent durer jusqu’au début de la semaine prochaine, seront alors réévaluées, a assuré Donald Trump. « Nous allons rouvrir assez rapidement », a dit le président des Etats-Unis sur la chaîne Fox News, estimant toutefois que les restrictions dureraient certainement « un peu plus longtemps » que les 15 jours initialement annoncés. « J’adorerais rouvrir » le pays « d’ici Pâques », a-t-il ajouté.