Washington, un Etat en or

SLATE Les chercheurs d'or sont-ils fous de fouiller les fleuves et ruisseaux de l'Etat de Washington?

Jacob Leibenluft. Traduction 20minutes.fr

— 

Les chercheurs d'or de l'Etat de Washington sont très remontés contre les nouvelles limitations des périodes durant lesquelles ils peuvent travailler. Ces nouvelles règles, décidées la semaine dernière, limitent le forage et le dragage dans les ruisseaux, pour protéger les œufs de poisson. Mais quelle quantité d'or y a-t-il vraiment dans ces ruisseaux du nord-ouest américain?

Difficile de savoir exactement, mais ne vous attendez pas à une ruée vers l'or dans l'Etat de Washington. Selon les estimations les plus récentes de l'Institut de surveillance géologique des Etats-Unis, l'Etat disposait d'environ 519 tonnes de ressources d'or connues à la fin des années 1990; une autre étude suppose l'existence de 2100 tonnes encore non découvertes sur la côte Pacifique. L'Etat de Washington figure parmi les 10 Etats qui ont les plus larges gisements d'or, mais il est largement dépassé par les 6100 tonnes du Nevada – de loin l'Etat le plus riche en or du pays.

Avec l'once d'or qui vaut 747 dollars ce jeudi (594 euros), 519 tonnes, c'est un sacré butin – 13,7 milliards de dollars (10,9 milliards d'euros), pour être exact. Mais alors que personne ne tient scrupuleusement les comptes, il est difficile d'imaginer quelle quantité finira dans les escarcelles des chercheurs d'or. La plupart de l'or dans les ruisseaux, c'est en fait des graviers ou des sables aurifères, de l'or que l'on trouve dans les gisements de graviers ou de sable – sur les plages ou dans les lits des ruisseaux (différents de l'or que l'on trouve dans la roche solide, appelé or de filon). L'Institut de surveillance géologique des Etats-Unis estime qu'environ 20% des gisements d'or américains sont des graviers ou des sables aurifère. Mais dans la plupart des cas – l'Alaska est l'une des rares exceptions – l'extraction de ce type d'or n'est pas rentable, ce n'est donc qu'une petite part de l'or produit au final dans le pays. En effet, même pour un petit chercheur d'or, extraire ce métal d'un ruisseau revient cher: les dragueurs à succion en question dans les nouvelles règles – des machines qui extraient des matériaux du fond des ruisseaux et les filtrent – coûtent quelques milliers de dollars.

Il n'y a pas une seule entreprise exploitant des graviers ou des sables aurifères dans l'Etat, les chercheurs d'or exercent tous cette activité à temps partiel: c'est probablement le meilleur indicateur des stocks d'or des ruisseaux de l'Etat de Washington, indique le département géologie de l'Etat,  Et ne comptez pas non plus sur les géologues pour vous dire que vous deviendrez riche en restant chercheur d'or. Un guide à l'attention des chercheurs d'or rédigé par l'Institut de surveillance géologique des Etats-Unis indique que "le chercheur d'or grisonnant, avec son âne, n'est plus un acteur important dans la recherche de gisements minéraux, et les petits producteurs ne représentent plus qu'une part mineure de la production de métaux, y compris l'or". Un autre document de l'Institut de surveillance géologique de Californie estime qu'un chercheur d'or sur 1000 seulement "découvrira un jour un gisement". Et dans l'Etat de Washington – où l'on trouve 2000 à 3000 chercheurs d'or – les mineurs expliquent qu'une prise moyenne pour une saison, c'est une demie once d'or (373 dollars, environ 298 euros) et que les chercheurs d'or sont déjà chanceux quand ils trouvent suffisamment d'or pour couvrir leurs dépenses.

Posté le jeudi 20 novembre, sur Slate.