Robert Gibbs, nommé porte-parole de Barack Obama, à la Maison Blanche

USA 2008 Le président élu continue de constituer son équipe...

Avec agence

— 

Le président élu américain Barack Obama a nommé Robert Gibbs, son ancien directeur de communication pendant la campagne, porte-parole de la Maison Blanche.
Le président élu américain Barack Obama a nommé Robert Gibbs, son ancien directeur de communication pendant la campagne, porte-parole de la Maison Blanche. — Emmanuel Dunand AFP/Archives

Les annonces de nominations continuent de la part du président élu des Etats-Unis, Barack Obama. Hillary Clinton probable secrétaire d’Etat, Timothy Geithner confirmé secrétaire au Trésor, Janet Napolitano à la Sécurité intérieure..., le camp démocrate se prépare à entrer à la Maison Blanche.

Dernier en date, Robert Gibbs. Fidèle parmi les fidèles du président élu Barack Obama, il a été nommé samedi porte-parole de la Maison Blanche. Cette nomination était pressentie depuis plusieurs semaines, elle a donc été officialisée.

Fin tacticien politique et expert des médias, c’est lui qui a orchestré la communication du candidat démocrate pendant la campagne électorale.

Originaire de l'Arkansas, comme l'ancien président Bill Clinton, cet homme du Sud, pragmatique, a été pendant la rude campagne présidentielle le directeur de la communication et le porte-parole de Barack Obama, qu'il a accompagné dans tous ses déplacements, mettant au point les stratégies de communication du candidat démocrate.

Ami intime d'Obama

Totalement dévoué à Barack Obama, Robert Gibbs, 37 ans, protège férocement les intérêts de son «patron», dont il est l'ami intime depuis plusieurs années.

A la Maison Blanche, sa fonction ne se limitera pas aux conférences de presse et il jouera certainement un rôle central dans la stratégie politique et de communication de l'administration Obama. Il devrait avoir un accès direct au Président et prendre part aux décisions quotidiennes les plus importantes.

Allure bonhomme

En dépit de son allure bonhomme, Robert Gibbs peut être mordant et décocher des flèches acérées. Il a aussi la réputation d'éplucher tous les articles ou sujets télévisés sur Obama pour y dénicher la moindre inexactitude.

Un porte-parole de campagne, comme un porte-parole de la Maison Blanche, doit parvenir à conjuguer la défense des intérêts de celui qu'il sert et le besoin d'informations de la presse. Un difficile exercice d'équilibre.

Fan de football américain

Robert Gibbs avait rejoint l'équipe Obama au cours de sa course au Sénat en 2004 et avait été la même année le porte-parole de John Kerry pendant sa campagne présidentielle malheureuse.

Fan de football américain, Robert Gibbs est marié et père d'un jeune garçon dont il a regretté d'être trop souvent éloigné pendant la campagne. Il vit en Virginie, dans la banlieue de Washington.

Lundi, c'est l'équipe chargée de l'économie qui doit être dévoilée dans son intégralité.