Coronavirus : « Inutile » de reporter les primaires présidentielles américaines, selon Donald Trump

EPIDEMIE Quatre Etats (Arizona, Floride, Illinois, Ohio) doivent voter ce mardi

20 Minutes avec AFP
— 
Face au coronavirus, Donald Trump a annoncé la suspension de tous les voyages depuis l'Europe, le 11 mars 2020.
Face au coronavirus, Donald Trump a annoncé la suspension de tous les voyages depuis l'Europe, le 11 mars 2020. — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Alors que le gouverneur de l’Ohio a recommandé de repousser le scrutin prévu mardi dans son Etat touché par la pandémie, le président américain, Donald Trump, a jugé « inutile », ce lundi, de reporter les primaires présidentielles à cause du coronavirus.



« Je laisse aux Etats le soin de décider, c’est une chose importante que de reporter une élection (…) mais je pense que les reporter est inutile », a déclaré Donald Trump depuis la Maison-Blanche.

Un recours en justice pour repousser l’élection

Juste avant, le gouverneur républicain de l’Ohio, Mike DeWine, avait annoncé qu’il recommandait de repousser la primaire prévue mardi dans son Etat « jusqu’au 2 juin 2020 ». Puisqu’il n’a pas le pouvoir de reporter unilatéralement le scrutin, « un recours en justice va être présenté pour repousser » les élections, a-t-il tweeté.



D’ici là, les électeurs seront « toujours autorisés à demander des bulletins de vote par procuration », a-t-il précisé. Les autorités des quatre Etats qui doivent voter mardi, Arizona, Floride, Illinois et Ohio, avaient jusqu’ici affirmé maintenir la date du scrutin malgré le report annoncé d’autres primaires prévues plus tard en mars et avril.

Plus de 4.000 cas de contamination aux Etats-Unis

Le nombre de cas confirmés du coronavirus aux Etats-Unis a franchi lundi la barre des 4.200 cas, dont 74 morts. Meetings annulés, débat sans public : la pandémie affecte la campagne présidentielle américaine.

Les démocrates doivent choisir le candidat qui défiera Donald Trump en novembre, tandis que ce dernier est déjà dans les faits assurés de remporter ses primaires. L’ancien vice-président Joe Biden est le grand favori de la course à l’investiture démocrate, devant le sénateur indépendant Bernie Sanders.