Israël : Benny Gantz, rival de Benjamin Netanyahu, chargé de former un gouvernement ce lundi

CRISE POLITIQUE Le principal rival du Premier ministre sortant est assuré du soutien d’une majorité de député à la Knesset

20 Minutes avec AFP

— 

Une affiche électorale en faveur de Benny Gantz, principal rival de Benjamin Netanyahu, lors des législatives de mars en 2020.
Une affiche électorale en faveur de Benny Gantz, principal rival de Benjamin Netanyahu, lors des législatives de mars en 2020. — AFP

Benny Gantz, principal rival du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu, sera chargé ce lundi de former un gouvernement, a annoncé dimanche la présidence. Lors de consultations conduites par le président d' Israël, Reuven Rivlin, Benny Gantz a reçu le soutien d’une majorité de députés.

« Le président confiera au chef du parti 'Bleu-Blanc' Benny Gantz la tâche de former un gouvernement », a indiqué la présidence dans un communiqué ce dimanche après une série d’entretien avec les représentants des partis élus aux législatives du 2 mars.

D’après un décompte de l’AFP, le centriste Benny Gantz a engrangé le soutien de 61 députés, seuil requis pour former un gouvernement, après qu’Avidgor Lieberman, chef du parti de droite nationaliste laïque Israël Beiteinou, l’a recommandé auprès du président. La « Liste unie » des partis arabes israéliens, troisième force au Parlement, l’a également recommandé.

Benjamin Netanyahu, à qui il manquait trois voix pour atteindre la majorité de 61 députés à la Knesset, le parlement israélien, avait appelé à plusieurs reprises à la formation d’un gouvernement d’urgence et d’union nationale sous sa direction. Mais à l’issue des précédentes élections d’avril et septembre 2019, Benny Gantz avait toutefois refusé d’entrer dans un gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu car celui-ci est inculpé pour malversation et abus de confiance dans trois affaires.

Son procès qui devait s’ouvrir mardi a été reporté de deux mois, « au vu de la propagation du coronavirus et selon les instructions limitant le travail des tribunaux », a annoncé dimanche le tribunal de Jérusalem.