Coronavirus : L’Espagne enregistre 120 morts et plus de 4.200 cas

EPIDEMIE La région de Madrid est particulièrement touchée avec plus de 2.000 cas et 64 morts

20 Minutes avec AFP

— 

Une famille se promène sur les Ramblas à Barcelone en Espagne, le 13 mars 2020.
Une famille se promène sur les Ramblas à Barcelone en Espagne, le 13 mars 2020. — Josep LAGO / AFP

C’est le deuxième pays le plus touché en Europe. L’Espagne a enregistré 4.209 cas de contamination par le nouveau coronavirus, ont annoncé ce vendredi les services de santé du gouvernement. Le pays s’apprête à déclarer samedi l’état d’alerte pour tenter d’endiguer l’épidémie.

Un conseil des ministres extraordinaire adoptera samedi un décret plaçant l’Espagne en « état d’alerte pour une période de quinze jours », a annoncé le Premier ministre Pedro Sanchez dans une courte allocution télévisée. L’Espagne comptait vendredi 4.209 cas de coronavirus, selon le dernier bilan publié par les autorités sanitaires. La région de la capitale Madrid est la plus touchée avec plus de 2.000 cas et 64 morts.

Centres commerciaux et stations de ski fermées

Ce nouveau bilan marque un bond dans la propagation du virus. Jeudi soir, le bilan était de 84 morts et 3.004 cas. « Malheureusement, nous ne pouvons pas exclure que la semaine prochaine nous dépassions les 10.000 contaminés, a poursuivi le chef du gouvernement. Nous sommes dans la première phase d’un combat contre le virus livré par tous les pays du monde et en particulier par notre continent, l’Europe ».

Déjà dans le Nord, la Catalogne qui, la première en Espagne, avait décrété jeudi le confinement de quatre localités, a décidé de fermer les zones commerciales, les gymnases et les stations de ski. La région de Murcie, dans le Sud-Est du pays, a annoncé sur Twitter le confinement des zones touristiques, essentiellement les villes balnéaires sur la Méditerranée comme Carthagène.

Le Pays basque en état d’urgence

La région de Madrid est la plus touchée, avec 64 morts et plus de 2.000 cas annoncés séparément par les autorités régionales. La mairie de Madrid devait ordonner vendredi la suppression des terrasses dans la capitale et recommandait aux bars et restaurants de fermer.

Au Pays basque, une des régions les plus affectées, les autorités ont déclaré l’état d’urgence sanitaire qui facilite la mobilisation de tous les services. Pour éviter que les églises deviennent des foyers de contamination, la Conférence des évêques espagnols a incité les catholiques à suivre « les messes à la radio et à la télévision ». Enfin, le Palais royal a annoncé que les tests auxquels s’étaient soumis le roi Felipe VI et la reine Letizia s’étaient « révélés négatifs », alors que deux ministres du gouvernement espagnol sont atteints.