Coronavirus : L’ONU ferme les visites touristiques de son siège à New York

PRÉCAUTION Aucun cas n’a pour l’instant été recensé parmi les quelque 3.000 fonctionnaires de l’ONU travaillant à New York

20 Minutes avec agences
— 
Le Conseil de sécurité de ONU à New York le 13 juillet 2011
Le Conseil de sécurité de ONU à New York le 13 juillet 2011 — Stan Honda AFP

L’ONU a décidé ce mardi de suspendre les visites des touristes dans son siège principal situé à New York à cause de l’épidémie de coronavirus. A ce stade, « aucun cas » de contamination n’a été signalé parmi les quelque 3.000 fonctionnaires travaillant au secrétariat général, a précisé le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

500.000 visiteurs par an

En temps ordinaire, 5.000 participent chaque semaine à des visites guidées au siège de l’ONU, notamment des salles du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale quand aucune réunion ne s’y tient. Au total, en comptant les personnes ne suivant pas les visites guidées, le siège new-yorkais reçoit quelque 500.000 visiteurs chaque année, selon le service de communication.

L’ONU « continuera à suivre la situation de près et pourra être amenée à prendre des mesures supplémentaires si les circonstances l’exigent », a précisé le porte-parole.

Une semaine auparavant, une décision similaire avait été prise pour le quartier général de l’Organisation situé à Genève.