Coronavirus : Les pique-niques sous les cerisiers en fleurs interdits à Tokyo

ÉPIDÉMIE Marcher dans les parcs pour observer les jolis arbres en fleurs ne pose cependant aucun souci

20 Minutes avec agences
— 
Les cerisiers du Japon sont en fleurs
Les cerisiers du Japon sont en fleurs — 20 minutes - Slideshow

Il n’y aura pas de pique-nique sous les cerisiers en fleurs pour les habitants de Tokyo cette année. La ville a demandé à ses résidents d’éviter de se réunir en masse dans les parcs à cause de l’épidémie de coronavirus.

Les grandes festivités de hanami (ou contemplation des fleurs) devraient cette année commencer mi-mars. Traditionnellement, les Japonais se rendent par millions entre amis, collègues ou en famille pour pique-niquer sous les arbres. Selon le gouvernement, de tels rassemblements risquent de favoriser la transmission du virus, qui a déjà infecté au moins 284 personnes sur le sol japonais.

Un événement poétique

« Merci de vous abstenir de participer à des fêtes comprenant aliments et boissons » afin d’éviter la propagation du coronavirus, ont indiqué les autorités. Cependant, marcher dans les parcs pour observer les cerisiers ne pose aucun problème, à condition de porter un masque si l’on tousse. Les zones concernées comprennent des parcs comme ceux d’Ueno et de Yoyogi ainsi que les bords de la Sumida.

La floraison des cerisiers est fiévreusement attendue chaque année par les Japonais mais aussi par les touristes, dont certains organisent leur voyage autour de cet événement. Elle symbolise la fragilité de la vie, le caractère éphémère de l’existence, car les fleurs ne sont pleinement épanouies que pendant une semaine avant que leurs pétales ne s’éparpillent.