Emirates Airline : Un mois sans solde pour ses salariés à cause du coronavirus

TRAFIC AÉRIEN La compagnie aérienne des Emirats arabes unis a dû supprimer des vols en provenance et vers l’Iran, la Chine et Bahreïn et se retrouve avec trop de salariés actifs pour son activité actuelle

20 Minutes avec agences

— 

Un A380 de la compagnie Emirates.
Un A380 de la compagnie Emirates. — Airbus

L’épidémie de coronavirus a poussé Emirates Airlines à proposer des congés sans solde à son personnel, pour une durée pouvant aller jusqu’à un mois. La compagnie aérienne des Emirats arabes unis explique dans un communiqué relayé par Reuters, ce mardi, avoir dû annuler de nombreux vols.

Les passagers sont de moins en moins nombreux à voyager en avion à cause du risque de contamination par le nouveau coronavirus. Et l’entreprise a désormais à sa disposition trop d’employés pour assurer son activité actuelle.

De nombreuses suspensions de ligne

Le transporteur a notamment été contraint de réduire le nombre de ses vols depuis et vers l’Iran, la Chine et Bahreïn. « Au regard de cette disponibilité en ressources supplémentaires et compte tenu du fait que de nombreux salariés souhaitent utiliser leurs congés, nous avons offert à nos employés la possibilité de bénéficier de congés ou d’en faire la demande pour des congés sans solde d’une durée maximale d’un mois », a indiqué Adel al Redha, directeur des opérations d’Emirates Airlines.

Fin février, Air-France-KLM a estimé que les pertes de bénéfices liées à la suspension des vols vers la Chine à cause du coronavirus étaient comprises en 150 et 200 millions d’euros. D’autres compagnies telles que British Airways, Air Canada, Lufthansa, American Airlines, United Airlines, American Airlines ou Delta ont suspendu depuis fin janvier leurs vols vers la Chine continentale.