Super Tuesday : L'incroyable come-back de Biden... Sanders limite la casse en Californie...

PRESIDENTIELLE Revivez le grand rendez-vous de la primaire démocrate sur « 20 Minutes »

Philippe Berry

— 

Joe Biden jubile devant ses supporters à Los Angeles, le 3 mars 2020.
Joe Biden jubile devant ses supporters à Los Angeles, le 3 mars 2020. — FREDERIC J. BROWN / AFP

L'ESSENTIEL

  • Joe Biden réalise un come-back encore impensable il y a huit jours, avec huit victoires, contre trois à Bernie Sanders.
  • L'ancien vice-président de Barck Obama a remporté le Texas et on attend les résultats pour la Californie.
  • La nuit a tourné au fiasco pour Elizabeth Sanders et Michael Bloomberg, qui vont être forcés de réfléchir à la suite mercredi.

A LIRE AUSSI

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. Rendez-vous plus tard dans la journée pour connaître les résultats définitifs. 

9h30 : Le bilan de ce Super Tuesday

Il y a deux semaines, il était donné pour mort après sa 5e place dans le New Hampshire. Et puis tout a changé en trois jours : Joe Biden a remporté la Caroline du Sud samedi, les candidats modérés se sont rassemblés derrière lui, et l’ancien vice-président a surfé sur la vague, réalisant un improbable come-back lors du Super Tuesday ce mardi. Les résultats ne sont pas définitifs, mais Joe Biden devrait au final remporter 9 ou 10 des 14 scrutins, contre 4 ou 5 pour Bernie Sanders. Mais grâce à sa victoire probable en Californie, Sanders limite la casse dans la course aux délégués de la primaire démocrate. Michael Bloomberg, lui, a dépensé un demi-milliard de dollars pour rien ou presque, et Elizabeth Warren s’est effondrée.  La suite à lire ici

8h : La douche froide pour Bloomberg malgré son argent

Ses centaines de millions de dollars investis dans une intense campagne publicitaire n’y ont rien fait : Michael Bloomberg a essuyé une sévère déconvenue lors de son premier test électoral dans les primaires démocrates, qui met en doute son maintien dans la course à la Maison Blanche.

Rien dans les déclarations de l’ancien maire de New York, ni de son entourage, ne permettait dans la nuit d’écarter l’hypothèse d’un prochain retrait.

Son équipe comptait même « ré-évaluer sa candidature » mercredi, selon des médias américains, au lendemain d’un « Super Tuesday » qui a vu 14 Etats voter dans les primaires pour désigner le démocrate qui affrontera Donald Trump en novembre.

7h45: Joe Biden remporte le Texas!

Appelez ça un come-back, une remontada ou une résurection, mais ça va se finir à 10-4 pour Biden face à Sanders sur les Etats de ce Super Tuesday.

 

6h15 : Joe Biden ressuscité

Ladies and gentlemen, la une du NY Post:

 

5h45: Los Angeles continue de voter (y a gros problèmes avec les machines)

Les bureaux de vote sont en théorie fermés en Californie, mais il y a encore 1 heure de queue à Los Angeles. La faute à de nouvelles machines à voter à écrans tactiles pour tabuler les bulletins papiers, qui connaissent apparemment de gros problèmes.

 

5h30: Sanders costaud chez les latinos et chez les jeunes en Californie

Avec plus de 55% des voix, selon les sondages à l'entrée des urnes. Mais dans 15 jours en Floride, ca risque d'être une autre histoire vu ses déclarations sur Cuba et Castro.

Chez les 18-29 ans, presque trois quarts ont choisi Bernie Sanders.

 

5h15: Bernie Sanders en tête en Californie

Selon les sondages sortis des urnes et le vote par correspondance. Mais reste à voir avec quelle marge devant Biden, et surtout si Warren et Bloomberg atteignent les 15% (ce qui diviserait les délégués en 4).

 

5h00: La vague Biden emporte le Massachusetts (et c'est une surprise)

Il avait 15 points de retard il y a une semaine. Il s'impose d'une courte tête devant Sanders, et à domicile, Warren finit 3e.

 

4h50: Le discours de Biden interrompu par des manifestants

La soeur de Biden a visiblement eu peur. Les manifestantes avaient des pancartes "let dairy die" contre l'industrie du lait. Il va falloir muscler la sécurité avec le Secret Service à présent pour Biden et Sanders.

 

4h40: Bernie Sanders s'impose en Utah

Cela fait donc 3 victoires pour lui ce soir, contre 7 pour Biden pour l'instant.

4h30 : Devant ses supporters, Joe Biden jubile

Ses victoires l’ont reboosté. Il est déterminé, s’égare moins. Il promet de se battre pour la classe moyenne, remercie Amy Klobuchar, Pete Buttigieg et Beto O’Rourke, qui l’ont soutenu. Il attaque Donald Trump « qui n’a aucune compassion ». A 77 ans, le Biden nouveau est arrivé ?

 

4h20: «Nous allons remporter la nomination», assure Sanders

Il vient de s'adresser à ses supporteurs. L'ordre est important: en parlant avant Biden, il va laisser son adversaire s'autoproclamer vainqueur de la soirée.

 

4h05 : 7 sur 14 pour Joe Biden avec l’Arkansas

Il ne pouvait pas rêver d’une meilleure nuit. Même si Bernie Sanders remporte assez largement la Californie, Biden devrait finir avec plus de délégués. Et il sera dur à rattraper.

3h55 : Le Minnesota pour Biden

Il peut dire merci Amy Klobuchar. La sénatrice du Minnesota s'est désistée hier et a appelé à soutenir Biden, faisant campagne à ses côtés au Texas. Biden remporte donc cet Etat sans y avoir installé un seul GQ de campagne ni dépensé d'argent (contrairement à Sanders et Bloomberg).

 

3h45: Sanders remporte le Colorado (mais de peu)

Les médias américains projettent le Colorado pour Bernie Sanders. Mais le souci pour lui, c'est que quatre candidats semblent avoir atteint le seuil des 15%. Traduction: les délégués vont être divisé en quatre.

3h40: Bloomberg va «faire le point» sur sa campagne demain

C'est une info de NBC News. Ça sent l'abandon, et une primaire se résumant à une lutte Biden-Sanders, comme on avait eu Clinton-Sanders en 2016.

 

3h35: Le Tennessee pour Biden

Tennessee, 2N, 2S, 2E, facile à retenir. Le New York Times projette une victoire de Biden: le sud, la vote afro-américain, les indécis convaincus à la dernière minute. Rinse, wash, repeat. Avec le Texas qui semble serré, Bernie Sanders va jouer gros en Californie: il pourrait refaire son retard en délégués s'il s'impose avec une marge conséquente (c'est le gros lot de la soirée avec un tiers des délégués).

3h30: Voici le #Joementum

C'est un mot valise sur momentum (l'élan, la dynamique).

 

3h25: La participation en hausse?

En tout cas en Virginie, qui bat le record de 2008. Ce qui serait une bonne nouvelle pour les démocrates, qui auront besoin d'une forte participation, notamment des jeunes et des minorités en novembre pour s'imposer.

 

3h15: Biden remporte l'Oklahoma

Ce soir, c'est la reconquête par le sud pour Biden. Comme Bill Clinton en 1992.

3h05: Bloomberg assure qu'il est en course pour la nomination (ou pas)

L'ancien maire de New York vient de s'adresser à ses supporteurs à West Palm Beach (pas loin de chez Donald Trump à Mar-a-lago). «Beaucoup d'Etats votent encore, mais on a déjà réussi un exploit que personne ne pensait possible: on est passé en trois mois de 1% à être en course pour la nomination». C'est une exagération: Bloomberg va finir très loin de Biden. Et il avait expliqué qu'il était candidat car il semblait que Biden n'était pas assez costaud. Donc ca va être compliqué de continuer mercredi.

 

2h45 : C’est serré au Texas

Le dépouillement commence, Biden et Sanders sont au coude à coude, avec Bloomberg en embuscade.

Juste sur le vote par correspondance, Biden et Sanders sont à égalité parfaite (et c'est mauvais pour Sanders qui pensait avoir de l'avance vu que le come-back de Biden est récent)

 

2h35: Le point sur les délégués

Joe Biden fait la course en tête ce soir, mais tout pourrait changer avec le Texas et surtout la Californie.

 

2h20: James Clyburn, l'homme qui a sauvé Biden

Si Joe Biden remporte la nomination, il pourra dire un immense merci à James Clyburn. Ultra-influent, le représentant de Caroline du Sud a en effet appelé à voter Joe Biden la semaine dernière. Ça a boosté Biden au sein de l'électorat afro-américain, il a remporté une victoire critique en Caroline du Sud, ce qui a provoqué l'abandon de Buttigieg et Klobuchar, qui ont rejoint Biden on stage au Texas (avec Beto). Dans la foulée, l'ancien patron du Sénat Harry Reid lui a apporté son soutien, et Biden surfe sur cette vague géante de soutiens.  Après le New Hampshire, il était au bord du K.O. Ce soir, il pourrait ressortir comme le grand favori de la primaire.

 

2h10 : C’est serré dans le Maine et le Massachusetts

Merci le correcteur orthographique pour « Massachusetts » (2S, CH, S, 2T). Pas de vainqueur annoncé dans cet Etat ni dans le Maine. Selon les sondages sortis des urnes, c’est une bataille Biden-Sanders dans le Maine, et Biden-Sanders-Warren en Nouvelle Angleterre (Warren est sénatrice du Massachusetts).

2h00: L'Alabama pour Biden!

La moisson de Biden continue, et c'est normal, il était largement favori dans le Sud, où il peut compter sur une part importante des électeurs afro-américains (entre 20 et 30%). Et dans une Bible belt conservatrice, le «démocrate socialiste» Bernie Sanders a toujours eu beaucoup plus de mal.

 

1h55 : Il y a aussi une primaire républicaine

Bon, Joe Walsh a jeté l’éponge, donc il ne reste que Bill Weld (ancien gouverneur libertarien du Massachusetts) et le business man Rocky De La Fuente pour défier Donald Trump. Qui est évidemment plébiscité partout.

 

1h45: Bloomberg s'impose... dans les Samoa américaines

Bon, il y a 50.000 habitants et 6 délégués en jeu dans ce territoire américain.

 

1h40: Attention à ne pas enterrer Sanders, qui espère cartonner en Californie

Les premiers Etats sont plus favorables à Biden, avec un électorat afro-américain important (Virginie, Caroline du Nord). Mais Bernie Sanders avait une nette avance en Californie dans les sondages, et ça devrait être serré au Texas si les latinos le soutiennent comme au Nevada.

1h35: La Caroline du Nord pour Biden

La soirée commence très bien pour l'ancien vice-président. A peine les bureaux fermés, tous les médias américains annoncent sa victoire en Caroline du Nord. Là encore, Michael Bloomberg semble loin derrière.

 

1h30: Trump trolle Bloomberg

«Ne lèche pas tes doigts, ce n'est pas sanitaire» en plein coronavirus.

 

1h20: Flop en vue pour Bloomberg en Virginie

Le milliardaire a dépensé sans compter, mais selon une estimation de CNN (attention, c'est basé sur des sondages et pas des dépouillement) Bloomberg serait à 11% en Virginie. C'est en-dessous du seuil de 15% qui permet de décrocher des délégués.

 

1h10 : Biden réalise un gros coup en Virginie

Il y a 15 jours, les sondages donnaient Biden et Sanders au coude à coude. Mais sa victoire en Caroline du Sud, l’abandon de Buttigieg et Klobuchar, le soutien officiel d’Harry Reid… Toutes les étoiles se sont alignées pour Biden. Qui profite du soutien de l’électorat afro-américain, qui représente près de 20% des électeurs démocrates dans cet Etat. Et cela renforce l’argument de Biden, qui dit (je paraphrase) : « Bernie gagne dans les Etats démocrates, je gagne dans les swing states » qui seront critiques en novembre.

1h00: Bernie Sanders remporte le Vermont, Joe Biden la Virginie

Bernie Sanders s'impose à domicile dans le Vermont: ce n'est pas une surprise, et il n'y a que 16 délégués en jeu. En revanche, les médias américains qui annoncent immédiatement la Viriginie pour Biden, c'est une très bonne nouvelle pour l'ancien vice-président: cela signifie que l'écart avec Sanders va être conséquent, et il y a 99 délégués en jeu (qui sont attribués à la proportionnelle si un candidat obtient au moins 15%).

0h30 : Bernie, homme du peuple

Pas de chauffeur pour le « démocrate socialiste », il a conduit sa Subaru pour aller voter.

 

0h25: Des électeurs très indécis

Entre un tiers et la moitié des votants (sondage ABC à l'entrée des urnes) se sont décidés «au cours des derniers jours». Sur le papier, ça avantage plutôt Biden, avec sa victoire décisive en Caroline du Sud samedi et l'abandon de Buttigieg et Klobuchar.

 

0h15 : Californie + Texas = la moitié des délégués du jour

Voici un bon récap des heures de fermeture des bureaux de vote et du nombre de délégués en jeu dans chaque Etat (c’est relativement proportionnel à la population).

Californie + Texas = 643 délégués, c’est presque la moitié du pactole de ce Super Tuesday. On rappelle que ce mardi, environ un tiers des délégués de la primaire sont en jeu, et que le chiffre magique pour être couronné candidat à la convention de Milwaukee, c’est 1.991.

0h00: C'est parti!

Bonsoir à tous, les bureaux de vote sont encore ouverts dans tous les Etats américains, mais on devrait avoir les premiers résultats de la côte Est à partir de:

  • 1h: Vermont et Virginie
  • 1h30: Caroline du Nord
  • 2h Tennesse, Maine, Texas, Alabama, Massachusetts et Oklahoma)
  • 2h30 :Arkansas
  • 3h: Colorado et Minnesota
  • 4h: Utah
  • 5h: Californie

La soirée devrait donc a priori plutôt bien commencer pour Joe Biden avec de nombreux Etats dans du Sud, mais Bernie Sanders pourrait creuser l'écart en Californie.

En trois jours, tout a changé. Joe Biden a remporté la Caroline du Sud, samedi, Pete Buttigieg et Amy Klobuchar ont jeté l’éponge et appelé à soutenir l’ancien vice-président pour mieux barrer la route à Bernie Sanders. Du coup, c’est la grande incertitude pour ce Super Tuesday, avec des sondages qui donnaient Sanders loin devant mais qui n’ont pas pris en compte les derniers rebondissements.

Au total, un tiers des délégués de la primaire démocrate sont en jeu ce soir. Tous les yeux sont braqués sur la Californie et le Texas, les deux gros lots de la soirée avec 415 et 228 délégués. Bernie Sanders a investi lourdement dans ces deux Etats, et rassemblé plus de 15.000 supporteurs à Los Angeles ce dimanche. Joe Biden, lui, devrait mieux figurer dans le Sud américain.

Reste la grande inconnue Michael Bloomberg, qui fait une entrée tardive dans la course après avoir dépensé plus d’un demi-milliard de dollars en publicités. Et alors qu’elle a promis de continuer jusqu’à la convention, Elizabeth Warren devrait être sous pression – surtout si elle s’incline à domicile dans le Massachusetts. Bref, la soirée s’annonce passionnante, et on vous attend à partir de minuit pour suivre avec nous tous les résultats.