Israël : Benjamin Netanyahou plaide pour l’annexion rapide de pans de la Cisjordanie

TERRITOIRE OCCUPE « Ce ne sera qu’une question de semaines, deux mois maximum j’espère », a déclaré le Premier ministre israélien

J.-L.D. avec AFP

— 

Benjamin Netanyahou veut la Cisjordanie
Benjamin Netanyahou veut la Cisjordanie — Tsafrir Abayov/AP/SIPA

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est engagé ce dimanche à annexer rapidement des pans de la Cisjordanie occupée s’il remporte lundi les élections législatives cruciales à sa survie politique.

« J’ai quatre principales missions dans l’immédiat », a déclaré le Premier ministre sortant lors d’une interview à la radio publique, en précisant que l’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies en Cisjordanie était sa priorité.

Une promesse électorale

« Ce ne sera qu’une question de semaines, deux mois maximum j’espère », a précisé Benjamin Netanyahou dans ce sprint final d’entretiens à la veille des législatives, les troisièmes en moins d’un an en Israël après deux scrutins n’ayant pas réussi à le départager de son principal rival Benny Gantz.

A l’approche des législatives de septembre, Benjamin Netanyahou avait promis l’annexion « immédiate » de la vallée du Jourdain, bande de terre stratégique comptant pour 30 % de la Cisjordanie occupée, en cas de victoire électorale.

Des travaux d’annexions dès la semaine prochaine

Mais depuis ce scrutin sans vainqueur clair, un élément-clé a changé dans ce dossier : le dévoilement du projet américain pour le Proche-Orient qui prévoit justement l’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes, des mesures contraires au droit international et rejetées en bloc par l’ensemble de la classe politique palestinienne, des laïques du Fatah aux islamistes du Hamas.

Le Premier ministre israélien a d’ailleurs confirmé ce dimanche que le comité « israélo-américain » en charge d’établir la cartographie précise des Territoires palestiniens qu’Israël souhaite annexer, avait « commencé ses travaux la semaine dernière ».

Jérusalem capitale « indivisible » d’Israël

Plus de 450.000 personnes vivent dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. La population des colonies a bondi de près de 50 % au cours de la dernière décennie marquée par la présence ininterrompue de Benjamin Netanyahou au pouvoir, selon les autorités.

Ce dernier, qui tente de mobiliser son électorat de la droite nationaliste et pro colonies pour une élection qui s’annonce serrée selon les derniers sondages, a multiplié au cours des deux dernières semaines les annonces de projet d’habitation dans les colonies en Cisjordanie, mais aussi à Jérusalem-Est, territoire déjà annexé par l’Etat hébreu.

Le projet américain pour le Proche-Orient prévoit de faire de Jérusalem la capitale « indivisible » d’Israël, au grand désarroi des Palestiniens qui veulent faire de la partie orientale de la ville la capitale de leur futur Etat.