Coronavirus : Le salon Livre Paris, l’un des plus gros événements littéraires de l’année, est annulé

EPIDEMIE Revivez les informations de ce 1er mars liées à l’épidémie de coronavirus (Covid-19), partout dans le monde

A.R. avec AFP

— 

Des piétons portent des masques dans les rues de Téhéran, en Iran, le 1er mars 2020.
Des piétons portent des masques dans les rues de Téhéran, en Iran, le 1er mars 2020. — Vahid Salemi/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron a présidé ce samedi un Conseil de Défense suivi d’un Conseil des ministres exceptionnels, pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus. Jérôme Salomon, numéro deux du ministère de la Santé fait état de 100 cas.
  • Le stade 2 est déclenché. Les « rassemblements collectifs » dans l’Oise sont interdits « jusqu’à nouvel ordre » et « tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné » sont annulés, a dit le ministre.
  • Toutes les recommandations sanitaires sont publiées sur le site www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Pour toute information générale sur le coronavirus, le numéro vert national est accessible 24h/24 au 0800 130 000 (appel gratuit). En cas de symptômes médicaux, le bon réflexe est toujours d’appeler le 15 avant tout déplacement.

A LIRE AUSSI

VIDEO

7h : Ce live est désormais terminé, merci de l’avoir suivi avec nous

Vous pouvez retrouver notre nouveau live juste ici​.

 

4h38 : Séoul porte plainte contre le mouvement religieux au cœur de l’épidémie

La mairie de Séoul a porté plainte pour homicide contre les leaders de l’Eglise Shincheonji de Jésus en accusant ce mouvement religieux de ne pas avoir permis d’empêcher la propagation de l’épidémie en Corée du Sud. Le pays est aux prises avec une flambée de cas, avec plus de 4.000 personnes contaminées, dont 60 % des cas directement liés à cette puissante mais opaque organisation, accusée par ses détracteurs d’être une secte.

Les autorités ont lancé une vaste campagne de dépistage pour cartographier au plus vite l’ampleur de la maladie, en cherchant à contrôler plus de 266.000 fidèles de Shincheonji, mais l’organisation est accusée d’avoir transmis un listing inexact du nom de ses adeptes. La mairie de Séoul a annoncé une plainte contre 12 dirigeants du mouvement, parmi lesquels son fondateur Lee Man-hee. Elle les accuse notamment d’homicide et d’infractions aux lois sur le contrôle des maladies infectieuses. « S’ils avaient pris très tôt des mesures actives, nous aurions pu empêcher l’explosion du nombre de cas de Covid-19 à Daegu et dans la province de Gyeongbuk du Nord ainsi que la mort de nombreuses personnes », a estimé le maire de Séoul Park Won-soon.

3h49 : Près de 500 nouveaux cas en Corée du Sud

Cela porte le bilan à plus de 4.000 personnes contaminées dans le pays. Quatre nouveaux décès ont aussi été annoncés, ce qui porte le total à 22 morts. Le nombre de cas monte en flèche depuis quelques jours en Corée du Sud et devrait continuer de grimper en raison de la campagne de dépistage lancée auprès de plus de 260.000 fidèles de l’Eglise Shincheonji de Jésus, un mouvement religieux considéré par certains comme une secte et qui a été le principal vecteur de la propagation du coronavirus dans le pays.

3h05 : Une seconde personne succombe aux Etats-Unis

Les autorités américaines ont confirmé dimanche la mort d’une seconde personne atteinte de coronavirus sur le territoire américain. Il s’agit d’un homme d’environ 70 ans, qui vivait près de Seattle, dans l’Etat de Washington. Pour la première fois, un cas de Covid-19 a par ailleurs été détecté à New York.

1h36 : Le bilan mondial dépasse les 3.000 morts

Selon les derniers chiffres communiqués par les autorités chinoises, le bilan mondial du Covid-19 dépasse désormais les 3.000 morts.

0h07 : Annulation du salon Livre Paris

Le salon Livre Paris, qui devait se tenir du 20 au 23 mars Porte de Versailles, a été annulé en raison des risques liés au coronavirus, a annoncé dimanche son président Vincent Montagne. « À la suite des décisions gouvernementales d’interdire des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné, nous avons pris avec regret la décision d’annuler l’édition 2020 », écrit-il dans un communiqué.

23 h 37 : Près de 500 cas supplémentaires en 24h en Italie

L’Italie a enregistré près de 500 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus en 24 heures, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires. Depuis le début de l’épidémie, près de 1.700 personnes ont été testées positives. Elles étaient 1.128 samedi et 888 vendredi. L’Italie a connu aussi cinq nouveaux décès dimanche, pourtant le bilan des morts à 34, toujours dans trois régions du nord du pays, la Lombardie, l’Emilie-Romagne et la Vénétie.

L’Italie a réalisé à ce jour 21.127 tests, soit bien plus que ses voisins européens, une mesure prise afin de comprendre où exactement et quand le virus est arrivé dans le pays. Le décompte italien montre aussi que 83 personnes sont considérées comme totalement guéries depuis le début de l’épidémie Covid-19.

22 h 08 : Delta et American suspendent plusieurs liaisons avec Milan

Les compagnies aériennes Delta Air Lines et American Airlines ont annoncé la suspension de plusieurs liaisons entre des aéroports américains et Milan en raison de l’épidémie de coronavirus, le niveau d’alerte ayant été relevé aux Etats-Unis.

Dans un communiqué publié dimanche, Delta a indiqué interrompre tous ses vols entre l’aéroport international John F. Kennedy de New York (JFK) et l’aéroport de Milan Malpensa (MXP).

Le dernier vol New York Milan de Delta décollera lundi, tandis que le dernier Milan-New York est prévu mardi. Le service doit reprendre début mai.

Delta a précisé que ses trajets entre Rome et Atlanta n’étaient pas modifiés.

21 h 50 : En Italie, report du match de football entre Sampdoria Gênes et Hellas Vérone

Le match entre la Sampdoria Gênes et le Hellas Vérone, prévu lundi et comptant pour la 26e journée de Serie A, a été reporté au 13 mai, comme cinq autres avant lui, pour cause de progression du nouveau coronavirus en Italie, a annoncé la Ligue de football.

Seuls quatre matchs de la 26e journée se sont finalement disputés. Avant Sampdoria-Hellas Vérone, les matchs AC Milan-Genoa, Parme-Spal, Sassuolo-Brescia, Udinese-Fiorentina et surtout le choc Juventus-Inter Milan avaient déjà été reportés au 13 mai.

21 h 25 : Pas de bain de foule pour le XV de France

Pas de bain de foule pour les Bleus. L’entraînement de dimanche du XV de France, ouvert aux supporters, ne s’est pas terminé par une séance d’autographes, coronavirus oblige, mais a donné des tendances sur la composition de l’équipe qui devrait affronter l’Écosse, dimanche dans le Tournoi des six nations. Environ 800 supporters avaient bravé la pluie et la neige tombées sur le Centre national de Marcoussis (Essonne) ce dimanche.

20h43: Manifestation en Martinique pour des contrôles des touristes

Gaz lacrymogène contre jets de bouteilles en verre : des heurts ont opposé samedi soir au Lamentin, en Martinique, des policiers à des manifestants réclamant des contrôles sanitaires plus stricts de tous les voyageurs arrivant sur l'île.

La route nationale qui jouxte l'aéroport Aimé-Césaire du Lamentin a été le théâtre de heurts entre les forces de l'ordre et des dizaines de manifestants venus réclamer ces contrôles face à la propagation du coronavirus en Europe.

La Martinique et la Guadeloupe ne sont pour l'instant pas touchées, mais trois cas ont été détectés dimanche à Saint-Martin et Saint-Barthelémy, qui dépendent de la Guadeloupe.

Les manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi à l'aéroport à l'appel du syndicat CGTM-SOEM et de plusieurs associations pour manifester contre l'atterrissage d'un vol d'Air Italia venu de Milan.

Le vol avait fait polémique en début de semaine car il devait transporter des passagers en provenance d'une région où le nombre de cas de coronavirus est en constante hausse. Ces touristes devaient tout de suite embarquer sur un navire de croisière.

Devant l'appel à manifester, le croisiériste qui affrétait ce vol, MSC, l'a finalement annulé. Un avion de la compagnie espagnole Vamos est venu à vide samedi, avec trois membres d'équipage pour récupérer les passagers italiens revenus de croisière. Les manifestants ont réclamé un contrôle sanitaire strict de ce personnel avant qu'il ne se rende à son hôtel. L'équipage est finalement resté à l'aéroport avant de repartir.

20h10 : Le maire de Crépy-en-Valois testé positif au coronavirus

« Mon test est positif et donc je suis porteur de cette "cochonnerie". Je suis donc en train d’établir la liste des personnes que j’ai rencontrées depuis les 14 derniers jours.
Je pense que beaucoup de cas vont apparaître dans les jours qui viennent. Je ne suis pas hospitalisé car je ne suis pas "malade", pas de fièvre… je suis juste porteur de ce satané virus », a déclaré Bruno Fortier, le maire Crépy-en-Valois, dans l’Oise, où enseignait le professeur de 60 ans qui a succombé au coronavirus.

Embed

https://www.facebook.com/bruno.fortier.3/posts/3235622816451337

 

20 h 02 : Les établissements scolaires de neuf communes de l’Oise fermés lundi

Les établissements scolaires et périscolaires resteront, en raison du coronavirus, fermés à compter de lundi et jusqu’au 14 mars inclus dans neuf communes de l’Oise, dont Creil et son agglomération et Crépy-en-Valois, selon l’arrêté préfectoral publié dimanche soir.

 

Sont ainsi concernés les établissements de Crépy-en-Valois et de Vaumoise. La mesure touche aussi la petite ville de La Croix Saint-Ouen, proche de Compiègne. Les autres villes sont Creil et les communes avoisinantes (Montataire, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul) ainsi que Lamorlaye, limitrophe du Val d'Oise, et Lagny-le-Sec, limitrophe de Seine-et-Marne.

 

Toutes les précisions sont à lire ici.

 

19 h 48 : Un touriste italien, premier cas de coronavirus en République Dominicaine

La République Dominicaine est devenue le quatrième pays d’Amérique latine touché par le coronavirus, avec l’annonce de son premier cas dimanche, un voyageur italien, selon les autorités sanitaires.

L’homme de 62 ans est arrivé le 22 février de Pesaro, au nord est de l’Italie. Deux jours après son arrivée, lorsqu’il a ressenti les premiers symptômes de fièvre, toux persistante et malaise général, il a été placé en quarantaine, a précisé le ministre de la Santé Publique Rafael Sánchez Cárdenas. Les examens ont révélé qu’il était positif au nouveau coronavirus, mais son état est stable pour le moment.

Après le Brésil, le Mexique et l’Equateur, la République Dominicaine est donc le quatrième pays latino-américain affecté par l’épidémie Covid 19.

19 h 42 : L’écrivain chilien Luis Sepulveda atteint par le coronavirus

Le célèbre écrivain chilien Luis Sepulveda, qui réside dans le nord de l’Espagne, a contracté le coronavirus, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires du Portugal où il s’est rendu récemment.

L’auteur de 70 ans a ressenti les premiers symptômes le 25 février alors qu’il était déjà rentré aux Asturies, a précisé la direction générale de santé portugaise, informée par sa congénère espagnole car l’écrivain avait séjourné dans le nord du Portugal du 18 au 23 février pour participer à un festival littéraire.

Le gouvernement régional des Asturies avait annoncé samedi avoir détecté un premier cas de coronavirus chez un homme de 70 ans, sans toutefois l’identifier. « Le patient est stable. Son épouse, une femme de 66 ans qui a aussi des symptômes, est en train d’être testée », a-t-il indiqué en précisant que le couple avait été admis à l’Hôpital universitaire central des Asturies.

Dimanche, la direction générale de santé portugaise a appelé toutes les personnes ayant été en « contact proche » avec Luis Sepulveda, qui a participé au festival « Correntes d’Escritas » organisé près de Porto, à se manifester auprès de ses services.

19h30 : La Hongrie suspend les demandes d’asile par crainte du coronavirus

La Hongrie a annoncé dimanche qu’elle fermait l’accès de ses « camps de transit » frontaliers aux demandeurs d’asile en raison des risques de propagation du coronavirus, au moment où des milliers de migrants tentent de rallier l’UE depuis la Turquie.

« Nous suspendons indéfiniment les admissions dans les zones de transit », a déclaré Gyorgy Bakondi, conseiller du Premier ministre nationaliste Viktor Orban. La suite à lire par ici.

19 h 27 : 130 cas de coronavirus confirmés en France

Le coronavirus a infecté 130 personnes en France depuis fin janvier, soit 30 de plus que samedi, a annoncé dimanche le ministère de la santé lors d’un point presse.

La France compte « 130 cas confirmés, 12 guéris, 2 décédés. 116 sont hospitalisés pour des raisons d’isolement et neuf sont en situation clinique grave », a déclaré Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Douze régions ont rapporté des cas, trois d’entre elles en ont plus de 10 : l’Ile-de-France, l’Auvergne Rhône-Alpes et les Hauts-de-France. La Guadeloupe en a rapporté pour la première fois, a-t-il rappelé.

Sur les 130 cas confirmés, 72 font partie « d’une chaîne de transmission ou d’un cluster (un foyer de cas groupés, NDLR), 35 reviennent de zones à l’étranger où circule le virus, 23 récents sont en cours d’investigation, 7 ont été détectés par le test systématique » sur les personnes présentant un syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Les deux plus gros foyers de cas groupés se trouvent toujours dans l’Oise et à La Balme en Haute-Savoie, où des mesures strictes (rassemblements interdits, habitants priés de limiter leurs déplacements, etc.) sont appliquées depuis samedi pour éviter la propagation du virus.

« Nous faisons tout pour freiner l’évolution, ralentir la propagation du virus, protéger les zones qui ne sont pas touchées ou peu touchées, réduire les contacts et les mélanges de population de ces zones », a assuré Jérôme Salomon.

Depuis samedi, l’Hexagone a franchi le seuil symbolique des 100 cas depuis la fin du mois de janvier, devenant le deuxième foyer du coronavirus en Europe après l’Italie (1.694 cas).

18 h 59 : Une lycéenne bretonne d’origine asiatique agressée

Une lycéenne bretonne d’origine asiatique a été agressée par un homme aux abords de son établissement scolaire à Auray, a-t-on appris samedi. L’information de cette agression sur fond de crise sanitaire du coronavirus a été dévoilée dans une note des renseignements français. Les détails à lire par ici​.

18 h 46 : L’équipe Cofidis ne comprend pas pourquoi elle n’a pas le droit de quitter les Emirats

Que se passe-t-il à Abu Dhabi ? Alors que l’immense majorité des équipes ont finalement eu le droit de quitter le Tour des Emirats après deux jours de confinement à l’hôtel en raison de cas suspects de coronavirus​, trois formations restent interdites de déplacement, ce qui ne va pas sans poser de problèmes au regard du calendrier cycliste des prochaines semaines. Parmi les malchanceux, l’équipe française Cofidis, pourtant elle aussi « blanchie » par les analyses médicales. La suite à lire par ici​.

18 h 38 : Les Ehpad renforcent les précautions, réunion mardi au ministère

Du fait de la vulnérabilité des personnes âgées, les Ehpad renforcent chaque jour leurs mesures de précaution « pour faire barrage à l’entrée du coronavirus » et leurs représentants seront reçus mardi au ministère de la Santé pour discuter du protocole à suivre en cas de contamination.

Dans une résidence parisienne, les proches de la centaine de personnes âgées qui y sont accueillies ont ainsi reçu trois notes d’information depuis vendredi, chaque jour un peu plus restrictives sur les conditions de visite.

Depuis dimanche, les visiteurs doivent accepter une prise de température frontale et se voient refuser l’accès en cas de fièvre.

Ils ont l’obligation de se frictionner les mains avec un gel hydro-alcoolique à l’entrée, de porter un masque chirurgical en cas de toux, de signer le registre des entrées et sorties.

Les horaires de visite sont restreints. On leur demande de ne pas embrasser leur proche, ni de lui serrer la main, ainsi que de ne pas l’emmener à l’extérieur de l’établissement. Et plus généralement de « vérifier par téléphone que les visites sont toujours autorisées ».

Ces « mesures barrière » se généralisent dans les 7.000 établissements accueillant des personnes âgées car « l’enjeu est de bloquer l’entrée du virus à l’Ehpad », résume Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Syndicat national des établissements et résidences privés pour Personnes Âgées (Synerpa).

« La moyenne d’âge y est supérieure à 85 ans, les conséquences pourraient être dramatiques », souligne-t-elle.

Selon la dernière étude publiée le 17 février par les autorités chinoises, les personnes âgées de plus de 80 ans sont les plus à risque avec un taux de mortalité de 14,8 %.

18 h 24 : Le vice-président Pence défend la gestion du virus par le gouvernement

Le vice-président américain Mike Pence, chargé de coordonner la lutte contre le coronavirus aux Etats-Unis, a défendu dimanche la gestion de la crise par le gouvernement face aux critiques et assuré que son pays était « prêt » à affronter l’épidémie.

Les Etats-Unis ont annoncé samedi avoir enregistré le premier décès dû au coronavirus sur leur sol, encore très épargné avec une vingtaine de cas de Covid-19 recensés et une cinquantaine de malades rapatriés de l’étranger.

« Il y aura plus de cas. Cela ne fait pas de doute », a dit Mike Pence à NBC News. Mais « nous allons réunir les meilleurs experts et cerveaux scientifiques et nous allons œuvrer chaque jour à endiguer cette maladie, à soigner les personnes atteintes. Et je suis très confiant sur le fait que nous sommes prêts, et je sais que nous allons nous en sortir », a-t-il ajouté.

« En dehors des zones où des personnes ont été infectées par le coronavirus, les gens doivent comprendre que pour l’Américain moyen, le risque reste faible », a-t-il encore dit.

18 h 02 : Les Bourses du Golfe dans le rouge face au coronavirus

Les Bourses du Golfe ont dégringolé dimanche, emboîtant le pas aux principales places internationales qui ont connu la semaine dernière leur pire semaine depuis la crise de 2008, affolées par les conséquences déstabilisatrices du nouveau coronavirus sur l’économie mondiale.

Ouverts du dimanche au jeudi, les marchés de la région, ultra-dépendants du pétrole dont les prix ont fortement chuté la semaine dernière, ont fini la journée dans le rouge. La Bourse de Riyad, la plus importante de la région, classée dans le top 10 des places boursières mondiales, a chuté de 3,7 % sur la journée, atteignant son plus bas niveau en dix-huit mois.

 

Au total 47 cas de nouveau coronavirus ont été recensés à Bahreïn, où la Bourse a perdu 3,4 %.

La place de Mascate, capitale d’Oman où six cas ont été recensés, a quant à elle reculé de 1,2 %.

La Bourse du Qatar, où trois cas ont été recensés, était fermée en raison d’un jour férié pour les institutions financières.

Les économies du Golfe souffraient déjà de la baisse des prix du pétrole à laquelle elles tentent de faire face en réduisant leur production et en se diversifiant. La semaine dernière, le baril de référence aux Etats-Unis, le WTI, a perdu 16,1 %, s’établissant vendredi à 44,76 dollars tandis qu’à Londres, le baril de Brent chutait de 13,6 %, finissant la semaine à peine au-dessus de la barre critique des 50 dollars.

17h34 : Deux enfants de 1 et 5 ans contaminés en Alsace

Deux enfants de 1 et 5 ans et leur mère de 27 ans ont été contaminés par le coronavirus et sont hospitalisés ensemble à Strasbourg, ont annoncé dimanche l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est et la préfecture de région dans un communiqué commun.

« Une femme, âgée de 27 ans et ses deux enfants (1 an et 5 ans), originaires du Haut-Rhin, sont actuellement hospitalisés au CHU de Strasbourg », ont précisé la préfecture et l’ARS, annonçant au total quatre nouveaux cas de contamination par le Covid-19 en Alsace.

Le quatrième cas est une femme de 32 ans, compagne d’un homme de 36 ans hospitalisé depuis le début de la semaine à Strasbourg après avoir séjourné en Lombardie.

L’état de santé de cette femme tout comme celui des autres patients « n’inspire pas d’inquiétude », selon la préfecture et l’ARS.

La patiente de 32 ans, hospitalisée depuis samedi, « était déjà confinée à son domicile depuis plusieurs jours, ce qui a permis de réduire les risques de propagation du virus », précisent-elles.

« Pendant les prochains jours, ces patients demeureront en isolement au CHU de Strasbourg pour bénéficier (…) d’une surveillance et d’un traitement médical », ont-elles encore indiqué.

Une liste des personnes avec lesquelles ils « ont eu des contacts étroits depuis l’apparition de leurs symptômes » a été établie, toujours selon l’ARS et la préfecture.

En France, un enfant de 9 ans figurait déjà parmi un groupe de Britanniques contaminés par un compatriote de retour de Singapour qu’ils avaient côtoyé dans un chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie).

Selon une étude des autorités chinoises portant sur 45.000 cas confirmés, publiée le 24 février par la revue médicale américaine Jama, aucun décès n’est à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans, pourtant vulnérables aux maladies infectieuses.

17 h 21 : Trois premiers cas de coronavirus en République Tchèque

La République Tchèque a annoncé dimanche ses trois premiers cas de patients contaminés par le nouveau coronavirus, trois personnes qui ont toutes séjourné dans le nord de l’Italie. Toutes ces personnes ont séjourné récemment dans le nord de l’Italie. "Nous avons les trois premiers cas de maladie COVID-19 causée par le nouveau coronavirus", a déclaré à la presse le ministre de la Santé Adam Vojtech.

L’un des hommes, né en 1952, a participé à une conférence à Udine, dans le nord de l’Italie, et la jeune Américaine, née en 1999, qui fait ses études à Milan. Ils ont été tous deux hospitalisés à Prague, a précisé le ministre. La jeune femme était venue en République Tchèque avec une amie de nationalité équatorienne, qui présentait les mêmes symptômes, mais dont le test sur la présence du virus a donné un résultat négatif. Elle devrait subir un nouveau test lundi.

Le troisième cas concerne un homme né en 1976 qui a fait du ski dans la région italienne de la Vénétie. Il a été hospitalisé à Usti nad Labem, dans le nord-ouest.

Tous ces patients ont été isolés aux services des maladies infectieuses.

17 h 07 : Le nombre de cas en Allemagne bondit et passe à 129

D’après le dernier décompte fourni par l’Institut Robert Koch, le centre épidémiologique de référence en Allemagne, le nombre de cas a presque été multiplié par deux pendant le week-end, pour atteindre 129 cas.

Plus de la moitié d’entre eux proviennent de la Rhénanie-du- Nord-Westphalie, l’Etat régional de plus peuplé d’Allemagne où un couple infecté avait participé le week-end dernier au carnaval, un événement annuel très populaire.

Le virus mortel est désormais présent dans 9 des 16 Etats régionaux du pays, Francfort, Hambourg et Brême faisant partie des villes qui ont annoncé leurs premiers cas de coronavirus.

La Bavière a annoncé quatre nouveaux cas samedi, parmi lesquels un salarié du fabricant de machines-outils DMG Mori. L’entreprise a demandé à ses 1.600 salariés de ne pas venir travailler lundi.

Plusieurs centaines de personnes ont pu rejoindre leur domicile après 14 jours de quarantaine dans la région de Heinsberg, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, foyer de contamination lié au carnaval qui s’est tenu là-bas le 15 février.

Quatre enfants d’une école maternelle ont été infectés, sans doute par un membre de l’encadrement.

La propagation du nouveau coronavirus a également conduit à des annulations. Le salon du tourisme de Berlin, plus grand rendez-vous du secteur qui devait se tenir du 4 au 8 mars, a ainsi été annulé vendredi soir.

Le Guide Michelin a annulé samedi la remise des étoiles pur l’Allemagne qui devait se dérouler mardi à Hambourg.

17 h 04 : La Foire de Nice contrainte d’annuler, le Mipim de Cannes n’ouvrira ses portes qu’en juin

Les deux grands rassemblements professionnels ont opté pour le principe de précaution afin d’éviter toute propagation du coronavirus Covid-19. Prévue du 7 au 16 mars, la 76e édition de la Foire de Nice n’aura pas lieu. Le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé son annulation, samedi, en accord avec la préfecture des Alpes-Maritimes. Les détails à lire par ici​.

16 h 44 : Le Louvre fermé ce dimanche pour toute la journée

Le Louvre, musée le plus visité au monde, est fermé toute la journée de dimanche en raison d’un droit de retrait voté par le personnel, inquiet de l’épidémie de coronavirus, a annoncé la direction.

« Le musée du Louvre ne peut ouvrir ce dimanche 1er mars », a expliqué dans un communiqué la direction du musée parisien. Elle ajoute qu’un CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) exceptionnel se tiendra lundi, sans préciser si le musée rouvrira ou non.

16 h 21 : Un quatrième malade soigné au CHU d’Angers

Une femme âgée de 27 ans et domiciliée dans le département de la Sarthe a été diagnostiquée positive au coronavirus, annonce dimanche l’agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire. Les détails à découvrir par ici​.

16h03 : Premiers cas confirmés en Outre-mer, à St-Martin et St-Barth

Trois cas de Covid-19 ont été confirmés comme positifs à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les Iles du Nord de la Guadeloupe, a annoncé dimanche l'Agence régionale de santé de Guadeloupe, ce qui en fait les premiers cas de coronavirus avérés en Outre-mer. Il s'agit d'un résident de Saint-Barthélemy, qui est confiné chez lui, et de ses parents, placés en surveillance à l'hôpital de Saint-Martin.

Vendredi, les parents en partance pour Paris depuis l'aéroport international de Juliana (situé du côté néerlandais de Saint-Martin) avaient été remis aux autorités françaises car ils présentaient des symptômes du coronavirus. Les analyses, réalisées par le laboratoire Pasteur de la Guadeloupe, ont confirmé qu'ils étaient positifs.

Le couple était venu rendre visite à leur fils résidant dans l'île voisine de Saint-Barthélemy. Ce dernier se trouve actuellement «confiné à son domicile avec une surveillance quotidienne. Son état de santé n'est pas inquiétant», selon l'ARS. Ses parents se trouvent «en isolement à l'hôpital de Saint-Martin et sont suivis de près», ajoute l'ARS, qui précise que «leur état de santé n'est pas inquiétant».

Il existe, par ailleurs, deux autres cas possibles avec un couple de résidents à Saint-Martin rentrés de vacances dans l'Oise. Leurs prélèvements sont en cours de traitement. Ces trois cas d'infection sont les trois premiers recensés en Outre-mer.

15h44 : La compagnie israélienne El Al envisage de licencier 1.000 salariés

La compagnie aérienne israélienne El Al envisage de licencier 1.000 de ses 6.000 employés en raison de pertes financières causées par l'annulation de plusieurs vols à l'étranger en lien avec l'épidémie du nouveau coronavirus, a-t-elle indiqué dimanche. La compagnie nationale a estimé la semaine dernière que ses pertes oscilleraient entre 50 et 70 millions de dollars (45 et 63 millions d'euros) pour le premier trimestre 2020, dans un rapport rendu à la Bourse de Tel-Aviv.

Ces prévisions ont été communiquées avant la décision de suspendre les vols d'El Al vers l'Italie, premier foyer de l'épidémie de nouveau coronavirus en Europe, selon le quotidien économique israélien Globes. Israël a interdit les vols en direction ou en provenance des pays les plus touchés par les contaminations, la plupart situés en Asie, et refuse l'entrée sur son territoire aux voyageurs non-Israéliens ayant séjourné dans ces pays.

15h26 : L'Italie prévoit des mesures d'aides de 3,6 milliards d'euros 

Le ministre de l'économie italien a annoncé dimanche un projet d'aides de 3,6 milliards d'euros -équivalent à 0,2% du PIB du pays- pour tous les secteurs affectés par l'épidémie du nouveau Coronavirus. «D'ici vendredi prochain, nous adopterons un décret-loi pour soutenir l'économie pour tous les territoires et secteurs touchés, sur tout le territoire national», a déclaré Roberto Gualtieri, dans un entretien publié dimanche dans le quotidien La Repubblica.

«Il s'agira d'une enveloppe de fonds supplémentaires de 3,6 mds d'euros, équivalent à 0,2% du PIB», a-t-il ajouté. Cette aide, qui devra avoir l'aval du parlement italien et de l'UE, pourra prendre diverses formes, dont des crédits d'impôts pour les entreprises. «Je n'ai pas de raison de craindre que Bruxelles puisse contester notre demande», a commenté le ministre de l'économie.

Roberto Gualtieri indique d'ailleurs qu'un éventuel plan d'action au niveau européen sera à l'ordre du jour de la réunion du 16 mars de l'Eurogroupe, cénacle des 19 ministres des finances de la zone euro.

14h38 : Heurts à La Réunion entre police et manifestants opposés au débarquement de croisiéristes

Des heurts ont opposé dimanche matin à La Réunion la police à des manifestants refusant le débarquement de touristes voyageant à bord d’un paquebot refoulé à Madagascar par crainte d’une éventuelle présence à bord du nouveau coronavirus. Appartenant à la société de croisière Princess Cruises et battant pavillon britannique, le Sun Princess, venant d’Afrique du Sud, a accosté avec ses 2.000 passagers au port-est (ouest de La Réunion) dimanche matin.

Une trentaine de personnes s’était rassemblée très tôt devant le portail de la gare maritime de la commune du Port. Ils réclamaient « plus de sécurité sanitaire pour éviter la propagation du coronavirus ». Les heurts ont éclaté en milieu de matinée lorsque des manifestants se sont opposés à la sortie du port d’une cinquantaine de touristes. Plus de 300 passagers avaient déjà eu le temps de partir en taxi ou bus vers différentes excursions dans l’île.

Les forces de l’ordre sont intervenues. Des jets de galets et de bouteilles ont ciblé les policiers qui ont riposté par des tirs de grenades lacrymogènes. Les affrontements ont duré jusqu’en début d’après-midi. « Bien sûr que nous ne sommes pas contre la venue des touristes à La Réunion, ils sont nécessaires au développement de notre économie. Nous voulons juste être certains qu’il n’y a pas de risque de propagation du coronavirus », a expliqué Yannis Latchimy, un manifestant.

Il n’y a pas eu de prise de température des touristes débarquant. Un agent de l’Agence régionale de santé était présent sur le quai avec un stock de masques et de dépliants indiquant les précautions à prendre. Aucun des 300 touristes n’a pris de masque.

14h35 : Le Pakistan ferme un poste-frontière avec l'Afghanistan

Le Pakistan, où quatre cas de nouveau coronavirus ont été détectés, va fermer l'un de ses deux postes-frontières avec l'Afghanistan pour une durée d'une semaine pour éviter la propagation de la maladie, a-t-on appris dimanche de source officielle. Le Pakistan avait annoncé mercredi avoir détecté deux premiers cas du nouveau coronavirus, suivis par deux autres cas samedi.

Le poste-frontière de Chaman/Spin Boldak, dans l'ouest du Pakistan, sera fermé à partir de lundi mais celui de Torkham, dans le nord-ouest, restera ouvert.

13h57 : Manifestation en Martinique pour des contrôles des touristes

Gaz lacrymogène contre jets de bouteilles en verre: des heurts ont opposé samedi soir au Lamentin, en Martinique, des policiers à des manifestants réclamant des contrôles sanitaires plus stricts de tous les voyageurs arrivant sur l'île face à l'épidémie du coronavirus, selon une correspondante de l'AFP.

La route nationale qui jouxte l'aéroport Aimé-Césaire du Lamentin a été le théâtre de heurts entre les forces de l'ordre et des dizaines de manifestants venus réclamer ces contrôles sanitaires face à l'épidémie qui se propage en Europe. La Martinique et la Guadeloupe ne sont pour l'instant pas touchées. Tous les cas suspects (deux en Martinique, trois en Guadeloupe) ont fait l'objet d'analyses qui se sont révélées négatives.

Les manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi à l'aéroport à l'appel du syndicat CGTM-SOEM et de plusieurs associations pour manifester contre l'atterrissage d'un vol d'Air Italia venu de Milan.

Le vol avait fait polémique en début de semaine car il devait transporter des passagers en provenance d'une région où le nombre de cas de coronavirus est en constante hausse. Ces touristes devaient tout de suite embarquer sur un navire de croisière. Devant l'appel à manifester, le croisiériste qui affrétait ce vol, MSC, l'a finalement annulé. Un avion de la compagnie espagnole Vamos est venu à vide samedi, avec trois membres d'équipage pour récupérer les passagers italiens revenus de croisière.

Les manifestants ont réclamé un contrôle sanitaire strict de ce personnel avant qu'il ne se rende à son hôtel. L'équipage est finalement resté à l'aéroport avant de repartir. La préfecture de Fort-de-France avait détaillé jeudi toutes les mesures de précaution mises en place pour éviter que la maladie n'entre sur le territoire martiniquais par le port, les marinas ou l'aéroport: contrôle de tous les navires de croisières et marchands au port et de tous les vols transatlantiques à l'aéroport.

 

13h45 : Le musée du Louvre fermé

Le Louvre, musée le plus visité au monde, n’a pas ouvert ses portes dimanche matin en raison de « discussions » avec le personnel sur l’épidémie causée par le nouveau coronavirus, a indiqué la direction de l’établissement parisien à l’AFP. « Il y a une réunion d’information entre les agents du musée et la direction sur la situation sanitaire et les mesures de prévention liées au coronavirus, cela retarde l’ouverture du musée », a déclaré une porte-parole de l’établissement.

« Les discussions ont duré toute la matinée », a-t-elle poursuivi, en indiquant qu’un point serait fait plus tard dans la journée. L’intensification de l’épidémie a conduit le gouvernement à annoncer de nouvelles mesures samedi pour freiner la propagation du virus. Parmi elles, l’annulation de tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné.

Le Louvre a reçu 9,6 millions de visiteurs sur l’ensemble de l’année 2019. Mi-janvier, le musée parisien avait été bloqué une journée par grévistes opposés au projet de réforme des retraites.

 

12h48 : 87.565 personnes contaminées dans le monde

Le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s’élevait dimanche à 87.565, dont 2.990 décès, dans 64 pays et territoires, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche. En outre, 1.646 nouvelles contaminations ont été recensées depuis le décompte réalisé samedi.

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie s’est déclarée en décembre, comptait 79.824 cas, dont 2.870 décès. 573 nouvelles contaminations et 35 nouveaux décès y ont été annoncés entre samedi et dimanche matin. Ailleurs dans le monde, 7.741 cas étaient recensés dimanche, dont 120 décès et 1.073 nouveaux cas.

Les pays les plus touchés après la Chine sont la Corée du Sud (3.736 cas dont 586 nouveaux, 18 décès) l’Italie (1.128 cas, 29 décès) l’Iran (978 cas dont 385 nouveaux, 54 décès) et le Japon (239 cas dont 9 nouveaux, 11 décès). Le Japon a par ailleurs enregistré plus de 700 cas sur le navire de croisière Diamond Princess amarré au large de Yokohama. En Europe, avec 100 cas la France est le deuxième foyer après l’Italie et devant l’Allemagne, qui en rapporte 74.

 

12h20 : L’Iran annonce 11 nouveaux décès dus au coronavirus, bilan total de 54 morts

Le ministère iranien de la Santé a annoncé dimanche le décès de 11 personnes infectées par le nouveau coronavirus, portant le bilan dans le pays à 54 morts, le plus lourd après celui de la Chine.

Au cours des dernières 24 heures, « onze personnes ont perdu la vie » après avoir été contaminées par le nouveau coronavirus, a déclaré le porte-parole du ministère Kianouche Jahanpour lors d’une conférence de presse télévisée, ajoutant que 385 nouveaux cas avaient été confirmés, portant le nombre total de personnes infectées en Iran à 978.

11h47 : Le coronavirus commence à affecter la vie quotidienne des Français

Salon de l’agriculture écourté, semi-marathon de Paris reporté, fermeture d’établissements scolaires dans l’Oise : la France cherche à freiner la propagation du nouveau coronavirus sur son territoire avec des mesures spectaculaires qui ont des effets concrets sur la vie quotidienne.

« Tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné seront annulés », a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran, qui exclut à ce stade l’annulation des élections municipales prévues les 15 et 22 mars.

Egalement annulés, les rassemblements « en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges avec des populations issues de zones où le virus circule possiblement ».

L’interdiction « touche potentiellement des centaines de salles de spectacles en France de plus de 5.000 places, et donc des milliers d’événements culturels », a prévenu dans un communiqué le Prodiss (syndicat national du spectacle musical et de variété, qui regroupe les producteurs, diffuseurs, salles et festivals).

Le sport est également concerné. Le week-end a ainsi été amputé du semi-marathon de Paris qui aurait dû avoir lieu dimanche. Il rassemble généralement 40.000 participants, et beaucoup de monde en plus sur les trottoirs. Le match du Championnat de France de basket entre Villeurbanne et Monaco prévu dimanche a également été reporté. Pour le moment, les matches de football de L1 ne sont pas remis en cause.

Des mesures encore plus strictes ont été prises pour les deux principaux foyers de propagation du virus en France, l’Oise (d’où sont issus 36 cas) et la commune de La Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie. 

10h54 : Le match de basket Villeurbanne-Monaco reporté

Le match du Championnat de France de basket entre Villeurbanne et Monaco prévu dimanche à l’Astroballe a été reporté à cause du nouveau coronavirus, a déclaré le club. La date de report de la rencontre n’a pas encore été fixée, a précisé l’Asvel dans un communiqué.

Le gouvernement a demandé samedi l’annulation de tous les rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné afin d’éviter la propagation du Covid-19. Une autre rencontre d’Élite, Strasbourg contre le Portel, a été annulée samedi au Rhénus.

10h52 : Le Tournoi de printemps de sumo disputé à huis-clos

L’édition 2020 du Tournoi de printemps de sumo, prévue du 8 au 22 mars à Osaka (ouest), aura lieu à huis clos en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus, a annoncé dimanche l’Association japonaise de sumo (AJS), cinq mois avant les Jeux olympiques de Tokyo. « Nous allons causer des problèmes à de nombreuses personnes qui attendaient le tournoi avec impatience, mais nous avons pris cette décision pour aider à mettre fin à la propagation de l’infection », a expliqué l’AJS dans un communiqué publié sur son site.

« Nous vous demandons votre compréhension », a-t-elle ajouté. Tous les billets pour le Tournoi de printemps avaient été vendus, et environ 7.000 spectateurs par jour étaient attendus au gymnase préfectoral d’Osaka.

10h51: 151 Sud-Africains rapatriés de Chine d'ici dix jours

L'Afrique du Sud évacuera d'ici «sept à dix jours» quelque 151 de ses citoyens de la ville chinoise de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus qui s'est étendue à une soixantaine de pays, a annoncé dimanche son gouvernement. Le président Cyril Ramaphosa a ordonné plus tôt cette semaine le rapatriement, à leur demande, de ses compatriotes confinés depuis plus d'un mois dans la mégapole chinoise.

«L'organisation (du retour) va prendre sept à dix jours», a indiqué le ministre de la Santé Zweli Mkhize à la presse. L'opération sera conduite par l'armée sud-africaine à bord d'un avion spécial qui ramènera les évacués dans une installation qui n'a pas été précisée où ils seront maintenus en stricte quarantaine pendant trois semaines, a-t-il ajouté. «Les personnes à rapatrier sont en bonne santé, elles n'ont pas été infectées (par le virus)», a rappelé le ministre, «la quarantaine est une simple mesure de précaution».

«Nous ne disons pas que la Chine a échoué, il n'y a pas de risque immédiat, mais ces Sud-Africains veulent rentrer», a insisté Zweli Mkhize. A ce jour, aucun cas confirmé de virus Covid-19 n'a été rapporté en Afrique du Sud, a rappelé Zweli Mkhize.

10h50 : Comme dans les églises, des mesures de prévention dans les mosquées

« Eviter de se serrer la main », serviettes à usage unique dans les lieux d’ablutions : le Conseil français du culte musulman (CFCM) a demandé dimanche aux imams et responsables de mosquées de prendre des mesures pour éviter la propagation du nouveau coronavirus. Dans un « message urgent » aux responsables des lieux de culte, le président du CFCM Mohammed Moussaoui rappelle « quelques conseils simples mais utiles », parmi lesquels « éviter de se serrer la main et privilégier la salutation orale et à distance ».

Il recommande également de « fréquemment » se laver ses mains, ainsi que de « retirer des lieux d’ablutions des mosquées les serviettes à usage multiple » pour les « remplacer par des serviettes à usage unique ». Des mesures de prévention similaires ont été prises dans les diocèses, les archevêques invitant notamment à « vider les bénitiers » dans les églises.

10h36 : Le maire de La Balme-de-Sillingy contaminé à son tour

Le maire du village haut-savoyard de La Balme-de-Sillingy, qui compte plusieurs malades du nouveau coronavirus, est à son tour contaminé par le Covid-19 et va être hospitalisé à Annecy, a annoncé samedi soir l’élu sur les réseaux sociaux.

« J’ai décidé, depuis mardi soir, de me consacrer pleinement à ma fonction de maire pour gérer cette crise », affirme, masque sur le visage, François Daviet dans une vidéo postée sur Facebook. Il explique que le test qu’il a passé samedi matin s’est révélé « positif » et qu’il va être hospitalisé « avec les 13 autres Balméens et Balméennes déjà infectés ».

Le dernier bilan des autorités sanitaires faisait état de six personnes contaminées dans la commune. Le chiffre annoncé par le maire n’était pas confirmé dimanche matin.

10h25 : Un couple ayant séjourné dans l’Oise diagnostiqué à Rennes

Un couple qui a récemment séjourné dans l’Oise a été diagnostiqué au coronavirus et hospitalisé samedi à Rennes, a-t-on appris dimanche auprès de l’Agence régionale de santé de Bretagne. Il s’agit d’un sapeur-pompier basé dans une caserne du centre ville de Rennes et d’une salariée d’une clinique. Dans un communiqué, l’ARS a précisé que les deux enfants du couple ne sont pas contaminés.

Ces deux nouveaux cas s’ajoutent aux deux autres cas identifiés à Brest, un couple de retour d’Egypte hospitalisé en réanimation au CHU de Brest. Pour les deux nouveaux cas confirmés à Rennes, l’ARS assure que « le nombre de cas contacts est limité » et que le sapeur-pompier n’avait participé à aucune intervention depuis plusieurs semaines. Toutefois, en attendant les résultats de « l’investigation sur les personnes contacts », la caserne de pompiers concernée a suspendu ses interventions.

9h52 : Mobilisation « totale » en Corée du Sud contre le coronavirus

Le président sud-coréen Moon Jae-in a fait état dimanche d’une mobilisation « totale » de son gouvernement contre l’épidémie de coronavirus, alors que 376 nouveaux cas ont encore été répertoriés dimanche. Pays le plus touché par l’épidémie après la Chine, la Corée du Sud connaît depuis quelques jours une flambée de nouveaux cas, en raison notamment d’une intense campagne de dépistage.

Les autorités sanitaires ont annoncé dimanche avoir enregistré 376 nouveaux cas de contamination, portant le total à 3.526, dont 17 morts. Des dizaines d’événements ont été annulés dans la péninsule, et plus de 70 pays ont imposé des restrictions sur les voyages en Corée du Sud.

9h38 : Premier cas de coronavirus en Arménie

L’Arménie a enregistré dimanche son premier cas de patient infecté par le nouveau coronavirus, un citoyen arménien récemment revenu d’Iran qui a été hospitalisé dans un état stable dans ce pays du Caucase. Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a précisé sur Facebook que « toutes les personnes qui ont interagi avec le patient seront placées à l’isolement », soit une trentaine de personnes.

Le ministère de la Santé a de son côté exhorté les Arméniens à « rester calme et à ne faire confiance qu’aux informations issues des canaux officiels ». L’Azerbaïdjan voisin, qui a enregistré vendredi son premier cas du nouveau coronavirus, un Russe arrivé depuis l’Iran, a ordonné samedi la suspension de tous les vols avec l’Iran.