Accalmie sur le front des incendies en Californie

ETATS-UNIS Plus de 16.000 hectares sont partis en fumée dans trois incendies distincts dans la région de Los Angeles...

Avec agence

— 

Les pompiers californiens combattaient dimanche pour la quatrième journée consécutive de graves incendies qui ont détruit plus de 800 habitations, parcouru près de 9.000 hectares et forcé des dizaines de milliers de personnes à évacuer dans la région de Los Angeles.
Les pompiers californiens combattaient dimanche pour la quatrième journée consécutive de graves incendies qui ont détruit plus de 800 habitations, parcouru près de 9.000 hectares et forcé des dizaines de milliers de personnes à évacuer dans la région de Los Angeles. — David Mcnew AFP/Getty Images

Les pompiers californiens ont annoncé avoir enregistré de premiers progrès ce lundi contre les flammes qu'ils combattent depuis cinq jours et qui ont détruit plus de 800 habitations, à la faveur d'une accalmie du vent.

Plus de 16.000 hectares sont partis en fumée dans trois incendies distincts dans la région de Los Angeles depuis jeudi soir. Le plus grave d'entre eux a ravagé 11.700 hectares à proximité des villes de Yorba Linda, Diamond Bar et Corona, à 60 km à l'est de la grande ville sud-californienne.

Maîtrisé à 40%

Mais ce feu combattu par près de 3.700 pompiers était maîtrisé à 40% lundi matin, contre 0% la veille, tandis qu'aucune maison supplémentaire n'a été perdue dans la nuit. Cent quatre habitations ont été détruites par cet incendie qui a forcé plus de 40.000 personnes à évacuer. Plus de 3.000 maisons restaient toutefois menacées lundi.

Dans cette vidéo, le cameraman de la chaîne locale «Fox 11 News» manque de se faire emporter par les impressionnantes flammes.



Autre relative bonne nouvelle dans une région très éprouvée, toujours sous état d'urgence et recouverte d'une chape de fumée âcre, l'incendie de Sylmar, à 40 km au nord-ouest de Los Angeles, était circonscrit lundi à 40% contre 30% dimanche, après avoir détruit un parc de 500 mobile-homes.

Les équipes cynophiles fouillant les décombres à la recherche de cadavres de personnes qui auraient été prises au piège des flammes n'avaient rien trouvé lundi matin et poursuivaient leurs recherches, selon la police.

A part les habitants de cette zone, tous les déplacés de ce sinistre, qui a parcouru plus de 4.000 hectares mais ne menaçait plus de zones habitées lundi, ont été autorisés à rentrer chez eux, selon les autorités.

Onze blessés

Enfin, dans la région de Santa Barbara, les pompiers ont indiqué maîtriser à 80% l'incendie qui a détruit 210 maisons, pour la plupart de grand luxe, dans l'enclave de millionnaires de Montecito, à 160 km à l'ouest de Los Angeles, et noirci 730 hectares depuis jeudi.

Malgré l'étendue des destructions, seuls 11 blessés sont à déplorer dans l'ensemble de la Californie, où le vent a soufflé à 130 km/h en fin de semaine dernière. Il avait molli à environ 20 km/h lundi matin, selon l'agence météorologique américaine (NWS).

«Le temps nous rend optimiste»

«L'idée générale est que le temps nous rend optimiste», a déclaré le chef de l'agence de lutte contre les incendies de Californie, Ray Chaney, se disant toutefois prudent. «Nous n'allons pas baisser la garde.»

Le gouverneur Arnold Schwarzenegger avait déclaré l'état d'urgence samedi dans le comté de Los Angeles, procédure qui permet de mobiliser toutes les ressources de l'Etat en cas de grave péril aux personnes ou aux propriétés.