Coronavirus: Les bourses de Chine et du Japon dégringolent

EPIDEMIE Revivez avec nous les informations du 27 janvier sur le nouveau coronavirus qui se propage dans le monde entier

L. Br. & H.S avec AFP

— 

La chute de l'indice boursier japonais Nikkei, le 28 février 2020.
La chute de l'indice boursier japonais Nikkei, le 28 février 2020. — Daisuke Tomita/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Italie, Koweït, Iran, Afghanistan… Au total, plus d’une trentaine de pays sont désormais touchés par l’épidémie de coronavirus, avec un bilan qui dépasse largement les 30 morts hors de Chine.
  • En Europe, l’Italie, pays le plus touché, a atteint mercredi soir la barre des 400 cas recensés et compte 12 morts.
  • En France, le bilan est désormais de deux morts pour 18 cas d’infection enregistrés, après le décès d’un Français de 60 ans annoncé mercredi.

A LIRE AUSSI 

VIDEO

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les derniers développements de l’épidémie. Bon début de journée

5h45: Les bourses asiatiques dégringolent

A l’unisson de Hong Kong, Shenzhen et Tokyo, la Bourse de Shanghai accélère sa chute vendredi en séance, dégringolant de plus de 3 %. A 11H30 heure locale, l’indice principal perdait 3,37 %, à 2.890,56 points. Au même moment, à la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, l’indice composite dévissait de 4,38 % à 1.812,06 points. De son côté, à la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng perdait 2,91 % à 25.999,13 points. Enfin, l’indice Nikkei à la Bourse de Tokyo dégringolait de plus de 4 %.

4h30: Ce que l'on sait sur les 12 nouvelles contaminations dans l'Oise

L’enquête se poursuit. Après la mort d’un enseignant de l’Oise et l’hospitalisation d’un autre habitant du département, 12 personnes infectées par le coronavirus et « reliées à ces malades » ont été identifiées par les autorités, qui recherchent toujours le « patient zéro ». Le point par là.

4h00: Le point sur la situation en France

C’est Emmanuel Macron qui l’a dit jeudi, « l’épidémie arrive ». Le bilan du coronavirus s’accélère en France, avec un total de 38 cas confirmés annoncé jeudi soir contre 18 la veille. Ce chiffre pourrait « évoluer » dans les prochaines heures, avertit le ministère de la Santé. Avec douze nouveaux cas liés entre eux dans l’Oise, un regroupement de quatre cas en Haute-Savoie, la France se rapproche d’une situation « à l’italienne » avec des chaînes de transmission du nouveau virus sur son territoire, même si « très peu de cas restent sans explication », ont insisté les autorités sanitaires.  Le reste à lire ici.

3h00: BTS annule quatre concerts à Séoul

Le groupe phare de la K-pop, BTS, a annoncé vendredi l'annulation de quatre concerts géants prévus à Séoul en avril. «Annulation des concerts à Séoul», ont indiqué sur Twitter les agents du groupe, Big Hit Entertainement, quatre jours après une conférence de presse du boys band à huis clos pour promouvoir son nouvel album.

2h15: Plus de 2.000 personnes infectées en Corée du Sud

Le nombre de personnes infectées a atteint vendredi 2.022 en Corée du Sud, avec 256 cas supplémentaires recensés dans ce pays, le plus touché par l'épidémie après la Chine, ont annoncé les autorités sanitaires.

La plupart des nouveaux cas ont été recensés dans la ville de Daegu, épicentre de l'épidémie en Corée du Sud, et dans la province voisine de Gyeongsang du nord. Aucun nouveau décès n'ayant été recensé, le bilan de l'épidémie dans le pays reste de 13 morts.

1h55: Le Nikkei plonge à nouveau de 3% à l'ouverture

La Bourse de Tokyo dévissait de 3% vendredi à l'ouverture. Dix minutes après le début des transactions, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes lâchait 3,2%, soit plus de 700 points, à 21.243,86 points, et l'indice élargi Topix perdait 2,6% à 1.527,5 points.

1h30: 44 nouveaux décès et 327 contaminations, un plus bas quotidien en Chine

Ces nouveaux chiffres venus de Chine sont les plus bas depuis plus d'un mois.

1h15 : Le CIO s’en remettra à l’OMS pour les JO

Le Comité international olympique (CIO) n’envisagera pas de reporter ou d’annuler les Jeux olympiques de Tokyo 2020 en raison de l’épidémie tant qu’il n’aura pas été invité à le faire par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a affirmé jeudi l’un des membres historiques de l’institution sportive.

« Le CIO et les organisateurs de Tokyo n’annuleront ou ne reporteront pas, ou ne feront quoi que ce soit à propos des Jeux, en l’absence de mises en garde ou de réglementations très sérieuses et précises de la part de l’OMS ou des autorités compétentes », a déclaré à l’AFP le Canadien Dick Pound, figure du CIO.

0h55 : Une patiente touchée après une « exposition inconnue » en Californie a été testée en retard

Les autorités sanitaires américaines ont attendu plusieurs jours avant de faire passer des tests à une femme touchée par le coronavirus en Californie car elle n’avait pas été en contact direct avec des personnes contaminées, a affirmé jeudi un élu américain.

L’annonce, faite lors d’une audition au Congrès à Washington, suggère que des cas similaires d'« exposition inconnue » pourraient être passés au travers des opérations de détection du virus, alors qu’environ 8.400 personnes sont sous surveillance dans cet Etat de l’ouest des Etats-Unis.

La patiente a été admise le 19 février à l’hôpital UC Davis, où des médecins ont immédiatement demandé aux autorités fédérales qu’elle soit testée pour le coronavirus, a expliqué Ami Bera, médecin et élu démocrate à la Chambre des représentants lors de cette audition. Mais il a fallu attendre trois jours, après que son état de santé a empiré, pour qu’elle « passe le test après beaucoup d’insistance » de la part de l’équipe médicale, a affirmé M. Bera, qui a travaillé à l’UC Davis et a été mis au courant par un ancien collègue.

23h55: L'ONU prête à des mesures humanitaires pour aider la Corée du Nord

Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est déclaré jeudi prêt à adopter des exemptions humanitaires à ses lourdes sanctions économiques contre la Corée du Nord afin d'aider ce pays à lutter contre l'épidémie de coronavirus, selon l'ambassadeur allemand à l'ONU, Christoph Heusgen.

«Le coronavirus a été discuté et le Comité de sanctions a immédiatement reçu la permission d'autoriser les exportations d'équipements» pour lutter contre la maladie, a indiqué le diplomate qui préside cette instance de l'ONU chargée de l'application des sanctions imposées à Pyongyang pour lui faire cesser ses programmes balistique et nucléaire. C'est le première fois que les membres du Conseil de sécurité parlent du coronavirus lors d'une réunion depuis le déclenchement de l'épidémie.

22h45: Le Dow Jones chute de 4,4%, six mois de hausse effacés

Le Dow Jones a abandonné près de 1.200 points, soit 4,4%. C'est la plus grosse perte en points de l'histoire (mais pas en pourcentage, en 2008 le Dow avait perdu 8% en une journée et 13% en 1929). En une semaine, l'indice phare de Wall Street a effacé six mois de hausse, revenant sur ses niveaux de la fin août 2019.

22h05 : Un constructeur auto chinois annule sa présence au salon de Genève

La start-up automobile chinoise Byton a annulé jeudi sa présence au salon de Genève en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus alors que les organisateurs de ce rendez-vous annuel ont assuré qu’il aurait bien lieu.

« En raison du risque indéterminé à Genève et pour prendre nos responsabilités par rapport à nos employés, nous avons décidé d’annuler notre présence » au salon suisse, qui doit s’ouvrir mardi prochain à la presse, a expliqué un porte-parole de l’entreprise.

21h30: La bière Corona impactée par le coronavirus?

Selon une étude de YouGov, la célèbre bière mexicaine semble souffrir de son homonymie avec le coronavirus: l'image de la marque a nettement baissé ces deux derniers mois, et l'indice des intentions d'achat également. Ces variations restent toutefois assez cycliques, et il faudra attendre les chiffres de ventes au prochain trimestre pour établir un lien direct.

 

20h45 : Le collège de l’enseignant décédé dans l’Oise rouvrira jeudi et pas lundi

Les cours au sein du collège Jean de La Fontaine de Crépy-en-Valois (Oise), où enseignait le professeur décédé des suites de l’infection due au coronavirus, reprendront jeudi et non lundi, au retour des vacances, a annoncé jeudi le rectorat.

Lundi et mardi, « par précaution, une consultation médicale sera proposée aux élèves et aux personnels qui ont été en contact avec cet enseignant alors qu’il pouvait être contagieux », selon un communiqué du rectorat et de l’Agence régionale de Santé (ARS), qui précise qu’un « dispositif d’enseignement à distance sera proposé aux élèves ».

20h10 : Le nombre de cas confirmés en France passe de 18 à 38

C’est le dernier bilan donné par le ministre de la santé. Le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus en France a connu une « augmentation sensible » jeudi, passant à 38 cas confirmés « à 19 heures » contre 18 la veille, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Plusieurs investigations « toujours en cours » sont « susceptibles de faire évoluer ce bilan », a-t-il ajouté au cours d’un point presse, précisant que parmi les nouveaux cas détectés figurait « un regroupement de 12 cas » lié aux deux malades identifiés mercredi dans l’Oise.

19h55 : Annick Girardin appelle à « la vigilance et au calme » en Outre-Mer

La crainte face au coronavirus « est légitime », mais « le gouvernement prend toutes les mesures pour empêcher sa propagation au plan national comme dans les Outre-mer », a assuré jeudi la ministre des Outre-mer Annick Girardin à l’AFP, appelant « à la vigilance et au calme ».

« La crainte est légitime, parce que ce coronavirus on en entend beaucoup parler, et quand on vit sur une île – c’est la grande partie des territoires d’Outre-mer en dehors de la Guyane – on sait bien ce que ça peut vouloir dire dans un milieu aussi fermé », a reconnu Annick Girardin. Plusieurs territoires connaissent en effet un vent de panique, avec des manifestations contre la venue de touristes et des rumeurs alarmistes sur les réseaux sociaux. « Il n’y a pas » actuellement de cas d’infection au coronavirus en Outre-mer, a rappelé Girardin.

19h50: Un député de retour de Chine prié de rester chez lui

Un député récemment revenu de Chine, et qui n'est pas malade, a été prié de rester chez lui durant quatorze jours en appliquant les recommandations relatives au coronavirus, a-t-on appris jeudi auprès de la présidence de l'Assemblée.

Son déplacement en Chine s'est effectué dans une zone non affectée par l'épidémie. «Le parlementaire concerné a été invité par l'Assemblée nationale à appliquer les recommandations préventives du ministère de la Santé», a-t-on précisé, confirmant une information de L'Express.

Alors que l'Assemblée examine depuis dix jours la réforme des retraites, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a tweeté qu'«un député serait contaminé au #coronavirus. Il est temps d'envisager la suspension des travaux de l'Assemblée pour ne pas contaminer toute la France». Avant de préciser qu'il s'agissait d'une blague.

 

19h30: Facebook annule sa conférence pour développeurs

La conférence annuelle F8 devait se tenir les 5 et 6 mai. Facebook organisera des ateliers locaux en live streaming.

 

19h10: Quelles mesures sont prises par les entreprises pour protéger leurs salariés ?

Branle-bas de combat. Ce vendredi, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, recevront les partenaires sociaux pour faire un point sur les mesures à prendre dans les entreprises concernant le coronavirus. On fait le point ici.

18h40 : 200 agents hospitaliers de Creil et Compiègne confinés chez eux

Environ 200 agents hospitaliers travaillant dans les hôpitaux de Creil et Compiègne (Oise), où ont séjourné cette semaine deux patients infectés par le coronavirus, sont confinés chez eux par mesure de précaution, a-t-on appris auprès de la CGT et du maire de Compiègne.

A l’hôpital de Creil – qui a pris en charge pendant six jours l’enseignant de 60 ans décédé dans la nuit de mardi à mercredi – une trentaine d’infirmiers, 24 aides-soignants, 15 médecins, des agents d’entretien, deux équipes du Smur qui ont géré le patient au service de réanimation et quatre agents des urgences qui seraient passés d’un service à l’autre doivent rester chez eux pendant 14 jours, a indiqué à l’AFP Corinne Delys, secrétaire générale de la CGT de l’établissement.

« 90 % du personnel de réanimation, qui compte 15 lits, est confiné », a-t-elle affirmé. L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France a fermé mercredi le service de réanimation adultes et l’unité de soins continus jusqu’au 10 mars inclus.

18h30 : Toutes les Bourses européennes terminent dans le rouge

La Bourse de Paris a fini sous la barre des 5.500 points jeudi (-3,32 %), pessimiste quant à l’évolution de la crise sanitaire qu’elle suit de très près, tentant d’y voir plus clair sur ses réelles répercussions sur l’économie mondiale. L’indice CAC 40 a abandonné 188 points à 5.495,60 points, dans un volume d’échanges très élevé de 8,5 milliards d’euros. De Londres à Francfort, la tendance est à l’identique. L’Euro Stoxx 50 a abandonné 3,3 %.

« L’environnement de marché est assez déprimé. Il n’a pas encore cédé à la panique mais il y a des premiers signes de capitulation d’investisseurs », observe auprès de l’AFP Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque.

18h20 : Une troisième personnalité politique infectée en Iran

Après l’annonce, mardi, de la contamination du vice-ministre de la Santé, Iraj Harirchi, et du député Ali Motahari, l’agence officielle Irna a rapporté jeudi que la vice-présidente chargée des Femmes et de la Famille, Massoumeh Ebtékar avait contracté le virus. Ancienne porte-parole des étudiants preneurs d’otages des diplomates américains à l’ambassade des Etats-Unis Téhéran en 1979, la est est soignée chez elle, et les membres de son équipe ont été testés, écrit Irna.

17h39 : Le Mexique autorise le débarquement d’un paquebot refoulé par la Jamaïque et les Caïmans

Un paquebot avec 6.000 personnes à bord, refoulé de Jamaïque et des îles Caïmans par crainte du coronavirus après qu’un membre d’équipage a contracté la grippe, pourra accoster au Mexique une fois remplies les « règles sanitaires », a annoncé jeudi le président Andres Manuel Lopez Obrador.

17h23 : A quoi pourraient ressembler les virus du futur ?

Notre journaliste Laure Beaudonnet s’est penchée sur les mutations et évolutions des virus susceptibles de toucher l’Homme dans le futur. Avec le réchauffement climatique, des pathologies disparues pourraient réapparaître. L’article est à lire ici.

17h21 : L’inquiétude grandit dans les départements d’Outre-mer

Depuis deux jours en Martinique, l’arrivée prévue samedi d’un avion en provenance de Milan, et dont les passagers devaient embarquer ensuite sur un paquebot de croisière, a provoqué l’indignation de la population et des élus. Un communiqué du préfet a finalement annoncé jeudi que la compagnie de croisière MSC renonçait « à l’embarquement des clients italiens arrivant par avion », et que cet avion atterrirait donc samedi à Fort-de-France « sans passager, seulement pour réembarquer les clients qui achèvent leur croisière ». Même inquiétude en Guadeloupe. Le maire des Abîmes Eric Jalton (DVG) a notamment réclamé « la suppression jusqu’à nouvel ordre de l’accès sur le territoire guadeloupéen des étrangers en provenance des pays éminemment touchés par la propagation non maîtrisée de ce virus morbide ».

17h16: Le Fonds monétaire international (FMI) annonce que des plans d'urgence sont prêts à être déployés 

Des plans d'urgence avec financement immédiat sont prêts à être déployés, notamment par le Fonds monétaire international, pour venir en aide aux pays qui ne parviendraient pas à faire face à une épidémie du nouveau coronavirus, a indiqué jeudi le porte-parole de l'institution.

«Nous disposons d'instruments financiers divers qui peuvent être utilisés. Nous avons des instruments de financement rapides, de facilité de crédit rapide pour soutenir les pays» en cas d'épidémie ou de désastres naturels, a détaillé Gerry Rice, rappelant le cas d'Ebola.

17h00 : Wall Street poursuit sa chute et s’oriente vers sa pire semaine depuis la crise de 2008

Wall Street chutait en début de séance jeudi, poursuivant sa dégringolade et s’orientant vers sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, alors que la progression mondiale du coronavirus alarmait encore plus les investisseurs, qui privilégiaient des actifs jugés moins risqués. L’indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, tombait de 3,33 % et le S & P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, de 3,44 %. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait pour sa part de 3,92 %. A ce stade, il s’agit des plus lourdes pertes hebdomadaires pour les principaux indices new-yorkais depuis le pic de la crise financière mondiale à l’automne 2008.

16h55 : Facebook annonce une série de mesures pour informer ses utilisateurs sur le Coronavirus

Dans un communiqué diffusé cette nuit, le réseau social Facebook a détaillé une série de mesures « participant à l’effort des autorités de santé internationales et françaises ». Parmi elles figurent l’affichage d’un message dans le fil d’actualité de l’ensemble des utilisateurs avec un lien dédié vers le site de l’OMS, la lutte contre les publicités « pour des produits qui font référence au Coronavirus de manière à créer une panique » ou encore le retrait de contenus nuisibles (fausses nouvelles, théories complotistes ou faux remèdes).

16h28 : Le numéro vert mis en place en France est-il soumis à des restrictions budgétaires ? La réponse de notre rubrique fact-checking

Un post Facebook viral affirme que les horaires d’ouverture du numéro vert lié au coronavirus ont été choisis pour « des raisons d’économie ». Pour tirer le vrai du faux sur cette affirmation, retrouvez ici l’article de notre journaliste Alexis Orsini.

16h13: La crise du Coronavirus peut-elle donner un coup d'accélérateur aux revendications de l'hôpital public?

A l'occasion de la visite surprise ce jeudi matin d'Emmanuel Macron à l'hôpital La Pitié-Salpétrière, des médecins l'ont interpellé sur la crise à l'hôpital. Quel impact l'épidémie peut-elle avoir sur l'évolution de la mobilisation du personnel hospitalier? Notre journaliste Santé, Oihana Gabriel analyse la situation dans cet article

16h10: Les cours du pétrole chutent

Les cours du pétrole continuaient leur chute jeudi en ouverture de séance américaine, fléchissant de plus de 4%, affectés par la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus et les craintes qu'elle entraîne sur la consommation mondiale d'or noir.

15h50 : Emmanuel Macron est arrivé à Naples pour le sommet franco-italien

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a accueilli jeudi le président français Emmanuel Macron à Naples pour un sommet destiné à "relancer" les relations bilatérales, qui est perturbé par la crise du coronavirus qui frappe les deux pays. Arrivé en début d’après-midi dans la grande ville du sud de l’Italie avec une importante délégation de 11 ministres, le chef de l’Etat doit se réunir avec Giuseppe Conte et une douzaine de membres du gouvernement italien pour ce premier sommet depuis 2017.

15h35 : La protection civile italienne annonce deux nouveaux décès mais « attend les conclusions de l’institut supérieur de santé »

 

Le chef de la protection civile italienne, Angelo Borelli a annoncé un nouveau bilan lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi. Les autorités avaient comptabilisé à 00h cette nuit « 14 morts » tout en précisant attendre « les conclusions de l’institut supérieur de santé ». Le pays compte désormais 528 personnes infectées par le Coronavirus. De hauts responsables supervisant la crise du coronavirus en Italie ont, de leur côté, critiqué la méthodologie et la diffusion des informations sur ce bilan.

 

 

15h23 : Une dizaine de voyageurs venant d’Italie refoulés à leur arrivée en Israël

Israël a exhorté jeudi ses ressortissants à éviter tout voyage à l’étranger et refusé l’entrée sur son territoire de dizaines de voyageurs non-israéliens en provenance d’Italie, où ont été recensés plus de dix décès dus au nouveau coronavirus. Le ministère de l’Intérieur israélien avait peu avant ajouté l’Italie à la liste des pays et régions en provenance desquels les voyageurs étrangers sont interdits d’entrée sur son territoire, après le Japon, la Corée du Sud, Macao, la Thaïlande, Singapour et Hong Kong.

15h15 : L’épidémie du coronavirus est à un « point décisif » annonce l’OMS

Lors d’une conférence de presse, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé a dressé un bilan des dernières évolutions de l’épidémie. «Nous sommes à un point décisif. Le nombre de nouveaux cas de personnes infectées dans le Monde ces deux derniers jours a dépassé le nombre total de cas répertoriés en Chine. Au cours des dernières 24 heures, 7 nouveaux pays ont répertorié des cas de contamination», a ajouté Tedros Adhanom Ghebreyesus.

 

15h13 : L’Union Européenne envisage de proposer des « mesures d’accompagnement » pour les secteurs économiques touchés

Bruxelles envisage de proposer dans un mois, si c’est nécessaire, « des mesures d’accompagnement » aux secteurs économiques fragilisés par le coronavirus, a indiqué jeudi le Commissaire européen à l’Industrie, Thierry Breton. De très nombreux secteurs sont affectés par l’épidémie : le tourisme, tout d’abord, car, comme l’a constaté M. Breton, « nos amis chinois ne sont pas venus depuis deux mois en Europe ». Mais aussi beaucoup de secteurs avec des chaînes d’approvisionnement liées à la Chine : « l’automobile, la santé, l’électronique, le bois, les jouets », a cité M. Breton.

14h49 : Edouard Philippe s’exprime en ce moment après la réunion organisée à Matignon

« Il y a évidemment, nous le percevons bien (…) une inquiétude en France, nous voulons répondre à cette inquiétude en utilisant la mobilisation de tous, le calme et la raison. Il y a lieu ni d’avoir peur, ni d’être négligents (…) la France dispose des meilleurs médecins du monde, d’un personnel soignant compétant et dévoué (…) ce système a prouvé ces jours passés son efficacité », a-t-il déclaré en préambule de son intervention.

Le Premier ministre a également rappelé quelques principes de précaution : « La meilleure façon de se protéger ce n’est certainement pas de se précipiter en pharmacie pour acheter des masques (…) mais d’adopter des gestes simples recommandés par nos médecins pour lutter contre la propagation du virus ». Edouard Philippe a précisé que l’Etat avait d’ores et déjà commandé « 200 millions de masques supplémentaires » pour anticiper les besoins.

14h39 : Une réunion se tiendra demain au ministère du Travail avec les partenaires sociaux

Après les chefs de partis à Matignon, ce sont les organisations syndicales qui sont conviées par le gouvernement. Les ministres du Travail et de la Santé ont invité les partenaires sociaux à une réunion vendredi « pour faire le point » sur le coronavirus et les « mesures à prendre dans les entreprises », ont-ils annoncé jeudi dans un communiqué.

La réunion avec Muriel Pénicaud et Olivier Véran se tiendra au ministère du Travail et doit démarrer à 11h.

13h52 : La réunion à Matignon est terminée, les élus et chefs de partis réagissent

« Pour le moment, le gouvernement fait le boulot et je suis venu ici, comme d’autres, lui assurer de notre solidarité », a déclaré le premier secrétaire du Parti Socialiste, Olivier Faure. La patronne du Rassemblement national, Marine Le Pen, elle, a réaffirmé son désaccord concernant la décision de ne pas fermer les frontières françaises.

 

13 h 20 : Nouveaux cas en Espagne dont un dans un état « grave »

Plusieurs nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Espagne dont l’un se trouve dans un état « grave », ont indiqué les autorités qui cherchent à remonter la piste de premiers cas de contagion sur le sol espagnol. Au total depuis le début de l’épidémie, dix-sept cas ont été enregistrés dans le pays dont quinze seulement depuis lundi soir.

12 h 58 : L’Italie rassure et appelle les touristes étrangers à revenir

Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio appelle les touristes étrangers à revenir dans la péninsule touchée par le nouveau coronavirus, faisant valoir que les foyers de contagion sont limités à de petites zones circonscrites. « Nos enfants vont à l’école. Si nos enfants vont à l’école, alors les touristes et les entrepreneurs peuvent également venir », a lancé Luigi Di Maio à la presse étrangère à Rome.

« Il y a seulement deux foyers certifiés. Sur plus de 7.000 municipalités en Italie, il y en a à peine un peu plus d’une dizaine qui sont concernées » par cette épidémie, a-t-il ajouté, mettant en avant que l’Italie est un pays « fiable et transparent ».

12 h 48 : Fausse alerte pour Lorenzo Gagli et Edoardo Molinari

Les deux golfeurs italiens, placés mercredi en quarantaine et interdits de participation à l’Open d’Oman de crainte qu’ils aient contracté le nouveau coronavirus, ont finalement été autorisés à s’aligner jeudi. « Le ministère de la Santé d’Oman nous a informés que les résultats du test mené sur Gagli étaient négatifs », a indiqué dans un communiqué l’European Tour, le circuit européen dont l’Open d’Oman est une des épreuves.

12 h 22 : La cellule de crise devient quotidienne à la mairie de Paris

La maire de Paris Anne Hidalgo a tenu jeudi une réunion de cellule de crise rendue quotidienne, « pour être prêts » dans le contexte de propagation du nouveau coronavirus. « Mon rôle de maire avec mes équipes, (…) c’est de protéger les Parisiens » et notamment les « publics fragiles qui sont de la compétence de la ville », a déclaré Anne Hidalgo à la sortie de cette réunion tenue avec les services de la mairie. L’édile a notamment cité les enfants en bas âge et les femmes enceintes, accueillis dans les structures municipales, « qui sont particulièrement à protéger ».

12 h 17 : Très forte hausse des cas en Corée du Sud

Jeudi après-midi, les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) ont annoncé plus de 500 nouveaux cas du coronavirus. Il s’agit de la plus importante hausse journalière en Corée du Sud, supérieure même au nombre de nouveaux cas (433) enregistrés en Chine. Au total, 13 personnes sont mortes en Corée du Sud, où le virus a contaminé 1.766 personnes.

12h13 : Selon un décompte réalisé par l’AFP, l’impact du virus sur l’activité des grands groupes français avoisinerait le milliard d’euros

De plus en plus de grandes entreprises françaises ont commencé à chiffrer l’impact de l’épidémie liée au coronavirus sur leur activité. Il avoisine déjà le milliard d’euros, selon un décompte réalisé par l’AFP.

 

11 h 54 : Un supporter présent à San Siro pour Atalanta-Valence a contracté le Covid-19

Un supporter ayant assisté au match de Ligue des champions entre l’Atalanta et Valence, la semaine passée, a contracté le coronavirus, comme l’ont confirmé mercredi Sky Sports Italia et RTL Croatia. L’homme, un Croate, a été testé positif au Covid-19 dans son pays quelques jours après son retour d’Italie. Retrouvez notre article ici.

11 h 47 : L’Arabie Saoudite va suspendre l’entrée des pèlerins à La Mecque

C’est une décision très rare. L’Arabie saoudite a annoncé jeudi suspendre « temporairement » l’entrée des pèlerins se rendant à La Mecque, premier lieu saint de l’islam.

11 h 42 : Le bilan s’élève désormais à 26 morts en Iran

11h17: Le monde du sport encore ébranlé par le virus avec l'annulation du slalom géant de ski alpin 

Le slalom géant et le slalom programmés à Ofterschwang (Allemagne) les 7 et 8 mars et comptant pour la Coupe du monde de ski alpin dames, ont été annulés en raison des conditions météorologiques, a annoncé jeudi la Fédération internationale (FIS). «Une possible reprogrammation sera communiquée en temps voulu», a précisé la FIS.

10h55: « On a devant nous une épidémie» qu'il va falloir «affronter au mieux» déclare Emmanuel Macron lors de sa visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière

 

«On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive... On va devoir l'affronter au mieux», a déclaré Emmanuel Macron lors d'un échange jeudi matin avec les médecins de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris où est décédé la veille le premier Français victime du coronavirus. «On va devoir l'affronter au mieux, avec la vie qui continue. On sait que nous ne sommes qu'au début... On va tâcher avec l'ensemble des soignants de prendre les bonnes décisions», a affirmé le chef de l'Etat qui était accompagné par le ministre de la Santé Olivier Véran, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon et le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsch.

10h48: Le Premier ministre japonais appelle à fermer temporairement les écoles publiques 

10h32 : Deux personnes infectées hospitalisées en Angleterre

Deux personnes infectées au nouveau coronavirus sur l’île espagnole de Tenerife et en Italie ont été hospitalisées en Angleterre, portant le nombre total de cas à 15 au Royaume-Uni, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires britanniques.

10h32: Emmanuel Macron en direct de la Pitié-Salpêtrière échange avec les soignants de l'hôpital

 

10h24: L'Iran annonce trois nouveaux décès liés au coronavirus 

L'épidémie de nouveau coronavirus a fait trois nouveaux morts en Iran, ce qui porte à 22 le nombre de personnes tuées dans le pays par la maladie Covid-19, rapporte jeudi l'agence officielle Irna. Irna publie ces informations sous la forme d'une carte sur l'étendue de cette pneumonie virale en Iran. L'agence indique qu'au total 141 personnes ont été contaminées par le virus sans préciser si ce chiffre inclut les personnes décédées de la maladie.

10h16: Le CAC 40, ébranlé par la propagation du virus, encore en fort recul 

La Bourse de Paris a débuté en fort recul jeudi (-1,98%), lestée par la propagation du coronavirus à de plus en plus de pays et les annonces des conséquences néfastes de l'épidémie sur les entreprises.

10h04 : Edouard Philippe recevra ce matin à Matignon les représentants de la classe politique pour fait un point d’étape sur la situation en France

Les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents d’assemblées sont conviés à 11h30 ce jeudi matin afin de faire un point sur la situation liée à l’épidémie de nouveau coronavirus. Mardi, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, avait exhorté Edouard Philippe à faire « toute la transparence sur la gestion de cette épidémie ».

 

09h57: « 40 à 70 % de la population mondiale va être infectée » par le coronavirus ?Pourquoi il faut prendre cette citation avec du recul

Un chercheur de Harvard a-t-il vraiment annoncé que « 40 à 70 % de la population mondiale sera infectée » par le coronavirus ? Cette estimation, qui paraît alarmiste, a fait le tour des médias internationaux et des réseaux sociaux. Pour tout comprendre à ces chiffres diffusés mercredi, vous pouvez lire l'article de Mathilde Cousin, journaliste chargée du Fact-checking à 20 Minutes, ou écouter notre podcast. 

09h53 : Notre service « Fake-off » revient en podcast sur la rumeur faisant le lien entre cocaïne et remède au coronavirus

Diffusée début février sur Twitter, cette fausse information est décortiquée par notre journaliste Marie de Fournas. Le podcast est à écouter ci-dessous. ​

09h51: L'Estonie est touchée à son tour par le virus 

L'Estonie a annoncé jeudi un premier cas de contamination au nouveau coronavirus: il s'agit d'un Iranien résidant dans le pays balte, rentré d'Iran la veille. «Cette personne, un résident permanent en Estonie qui n'est pas citoyen estonien, est arrivée mercredi soir», a dit le ministre des Affaires sociales Tanel Kiik à la télévision publique ERR. L'homme a été hospitalisé, a précisé le ministre. Selon les médias locaux, il est arrivé en Estonie à bord d'un autobus venant de Riga, la capitale de la Lettonie.

09h42 : Emmanuel Macron visite l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière annonce l’AFP

Le premier patient français décédé mercredi avait été pris en charge dans cet hôpital parisien. Le chef de l'Etat, qui doit s'entretenir avec le personnel de la Pitié-Salpêtrière, était accompagné par le ministre de la Santé Olivier Véran, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon et le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsch.

Emmanuel Macron doit «délivrer un message rassurant» et «assurer les Français de la pleine mobilisation des services de santé français qui figurent parmi les plus performants au monde», a expliqué l'Elysée.

 

09h35: L'Irak ferme ses lieux publics jusqu'au 7 mars après un premier cas

Les autorités irakiennes ont annoncé fermer jeudi écoles, universités, cinémas et cafés jusqu'au 7 mars dans le pays, alors qu'un premier cas de coronavirus était recensé à Bagdad, deuxième capitale la plus peuplée du monde arabe.

09h10 : Un report des municipales pas à l’ordre du jour, selon Sibeth Ndiaye
« Compte tenu des données qui sont portées à notre connaissance, nous n’envisageons pas d’empêcher les élections municipales », a-t-elle répondu, interrogée sur Europe 1 sur une telle éventualité.

L’hypothèse a-t-elle néanmoins été étudiée par le gouvernement ? « J’ai participé à toutes les réunions ministérielles qui concernent le coronavirus ; dans aucune de ces réunions ministérielles la question ne s’est posée d’annuler les élections municipales », a-t-elle assuré.

09h08 : Un premier cas de récidive observé au Japon

Les autorités japonaises ont indiqué mercredi soir qu’une jeune femme, guide de bus qui figurait parmi les premières personnes japonaises touchées, avait été guérie au début du mois, mais la maladie a récidivé. Il s’agirait du premier cas de rechute constaté au Japon, après d’autres phénomènes similaires vus en Chine.

09h02 : Et si on faisait un bilan des contaminations et guérisons mondiales ?

C’est parti ! D'après les informations données par chaque pays, il y a en ce moment, 82.168 personnes contaminées dans le monde, 32.897 sont guéries et 2.801 sont décédées.

Le pays le plus touché est la Chine (78.400 cas), suivi par la Corée du Sud (1.595 cas) et l’Italie (453 cas). Les pays où l’on compte le plus de morts sont : la Chine (2.641 morts), l’Iran (19 morts) et la Corée du Sud (13 morts).

08h56 : A Genève, les organisateurs annoncent l’annulation du salon horloger de Genève

Le coronavirus ne bouscule pas que le calendrier sportif. Les fans d’horlogerie sont aussi touchés.

08h11 : Dans l’Oise, la course contre la montre pour retrouver le « patient zéro » pour endiguer la propagation du virus

Un enseignant de l’Oise est décédé du coronavirus dans la nuit de mardi à mercredi à l’hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière. D’après les autorités, Il n’avait pas séjourné dans une zone « à risque ». Des investigations sont en cours pour déterminer la source de ces deux contaminations. Une cellule de crise a été « immédiatement mise en place » mardi soir dans l’Oise.

07h58 : L’équipage du paquebot en quarantaine au Japon commence à débarquer

240 membres de l’équipage du « Diamond Princess », en quarantaine depuis plus de trois semaines, a commencé à débarquer jeudi et vont être placés en observation, a annoncé le gouvernement.

Contrairement aux passagers, l’équipage n’avait pour sa majeure partie pas été soumis à des mesures d’isolement pendant la quarantaine car il devait continuer de travailler à bord.

« Cette opération de débarquement va continuer pendant quelques jours », a déclaré un responsable du ministère de la Santé à l’AFP.

7h42 : Le Danemark annonce un premier cas de contamination au coronavirus

« L’homme qui est rentré d’un séjour au ski en Lombardie avec sa femme et son fils lundi 24 février souffrait depuis notamment de toux et de fièvre (…) l’homme a été testé positif mais les résultats des tests de sa femme et de son fils sont négatifs », a indiqué dans un communiqué l’Agence de santé publique. Son état est plutôt bon et il est rentré chez lui, où il est confiné ainsi que sa famille, et ils sont en contact quotidien avec l’hôpital de Roskilde, à l’est de Copenhague.

D’après la télévision publique TV2, il s’agit de l’un de ses employés.

7h40 : La Chine annonce 29 nouveaux morts, niveau le plus bas en près d'un mois

Le nombre total de morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao) s'élève à 2.744 depuis le début de l'épidémie dans le pays en décembre, selon la Commission nationale de la santé.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau live pour suivre les dernières informations sur la propagation du coronavirus parti de Chine.