Coronavirus: Décès d'un premier Européen en Italie...

LIVE Revivez avec nous la journée du 21 février 2020 concernant l’épidémie du nouveau coronavirus

R. G.-V.

— 

Le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est à Pékin.
Le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est à Pékin. — CHINE NOUVELLE/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Plus de 2.200 personnes sont mortes de l’épidémie du nouveau coronavirus, presque exclusivement en Chine mais plus seulement.
  • L’apparition de nouveaux cas de contamination au coronavirus en Corée du Sud, en Iran, ainsi que dans des hôpitaux et prisons chinoises, relance vendredi les inquiétudes sur la propagation.
  • 34 ressortissants et ressortissantes françaises de la région de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, doivent arriver aujourd’hui en Normandie pour deux semaines de quarantaine.

VIDEO

 

Ce live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les dernières informations sur l’épidémie du nouveau coronavirus. Bon début de journée

5h56 : Xi Jinping remercie la fondation Gates pour son soutien financier

Le président chinois Xi Jinping a rédigé une lettre exprimant sa gratitude à la fondation Bill & Melinda Gates pour son engagement financier « généreux » dans la lutte contre le nouveau coronavirus, a annoncé samedi la presse d’Etat. La fondation s’était engagée début février à investir 100 millions de dollars pour aider des organisations sanitaires, des gouvernements et le secteur privé dans leurs efforts pour endiguer l’épidémie.

Sur les 100 millions de dollars promis, 20 millions iront à des institutions dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les Centres américains et chinois de contrôle et de prévention des maladies, ainsi que la Commission nationale de la santé en Chine. Vingt autres millions seront alloués aux autorités de santé publique de pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du sud-est, des régions mal préparées pour faire face à l’épidémie. Et jusqu’à 60 millions de dollars seront consacrés à la recherche de vaccins, de traitements et d’outils de diagnostic.

5h09 : 142 nouveaux malades en Corée du Sud

Alors que les contaminations quotidiennes en Chine baissent, le nombre de nouveaux cas en Corée du Sud explose. Il a presque doublé samedi matin, avec 142 nouveaux cas pour un total porté désormais à 346. Une deuxième personne est décédée de la maladie Covid-19, a ajouté le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies.

Parmi les derniers cas d’infection répertoriés, 92 avaient un rapport avec un hôpital à Cheongdo. Cette ville du sud du pays est le lieu de naissance de Lee Man-hee, le fondateur de l’Eglise de Shincheonji de Jésus, une secte chrétienne dont plus de 150 membres ont été contaminés. Il y a trois semaines, les funérailles du frère de Lee Man-hee se sont tenues durant trois jours dans une salle appartenant à cet hôpital.

3h31 : Ralentissement des contaminations en Chine

Le chiffre quotidien des nouveaux cas de contamination en Chine est en baisse. La commission nationale de la santé a ainsi annoncé samedi l’apparition de 397 cas, contre près de 900 vendredi. Les nouveaux décès dus au virus sont au nombre de 109, ce qui porte le total national à 2.345 décès. Il y en avait eu 118 la veille.

La baisse du chiffre quotidien des nouveaux cas intervient après que les responsables du Hubei, province du centre de la Chine qui est l’épicentre de l’épidémie, ont reçu instruction de réviser certains de leurs chiffres de ces derniers jours pour dissiper des « doutes » sur les données concernant l’évolution de la maladie.

1h50 : Un premier Européen est décédé en Italie

Un Italien âgé de 78 ans, qui avait été testé positif au nouveau coronavirus, est décédé, a annoncé vendredi le ministre italien de la Santé. Cela constitue le premier décès d’un Européen contaminé par ce virus.

L’homme était hospitalisé depuis une dizaine de jours en Vénétie, dans le nord de l’Italie, pour une maladie non liée au coronavirus, a précisé le ministre, Roberto Speranza.

21h : Les Mondiaux-2020 de pentathlon moderne relocalisés à Cancun

Les Mondiaux-2020 de pentathlon moderne, qualificatifs pour les Jeux olympiques de Tokyo et qui devaient se dérouler à Xiamen en Chine, ont été relocalisés à Cancun (Mexique) en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé la Fédération internationale (UIPM) vendredi.

Xiamen accueillera les Mondiaux de pentathlon moderne en 2022, alors que les Championnats du monde 2021 ont déjà été attribués à Minsk. « Il était très important de proposer à nos athlètes des Championnats du monde au niveau de la mer, correspondant aux conditions qu’ils retrouveront durant les Jeux olympiques de Tokyo-2020 », a expliqué le président de l’UIPM, Klaus Schormann. Les Mondiaux-2020 se tiendront donc à Cancun du 25 au 31 mai, et délivreront trois billets pour les épreuves masculine et féminine des JO-2020.

20h57 : L’agence antidopage chinoise va reprendre ses contrôles

Trois semaines après avoir dû suspendre ses contrôles en raison de l’épidémie de coronavirus, l’agence chinoise antidopage va reprendre ses activités en Chine « cette semaine », a annoncé vendredi l’agence mondiale antidopage (AMA), à six mois des JO de Tokyo.

Cette reprise se fera « de façon progressive », et ciblera en priorité les « sportifs d’élite » dans des sports « à plus haut risque », a précisé l’AMA. Il y a trois semaines, l’agence antidopage chinoise (Chinada) avait décidé de suspendre temporairement ses contrôles sur le territoire chinois dans un souci de « protection de la santé » des athlètes et des personnels chargés des prélèvements.

19h52 : Washington déconseille les croisières en Asie à cause du coronavirus

Le département d’Etat a déconseillé aux ressortissants américains de voyager par navires de croisières vers l’Asie ou en Asie, et prévenu que le gouvernement n’avait pas d’obligation de rapatrier ses citoyens éventuellement bloqués par le virus dans un pays étranger.

La diplomatie américaine a publié son bulletin jeudi, et un haut responsable a mis en garde vendredi les Américains qui continueraient à emprunter des bateaux de croisière dans la région. « Bien que le gouvernement américain ait évacué des centaines et des centaines de nos citoyens ces dernières semaines, ces vols de rapatriement ne sont pas une pratique habituelle, et les citoyens américains ne doivent pas croire qu’ils pourront en bénéficier s’ils se retrouvent face à un risque de quarantaine par des autorités locales », a déclaré Ian Brownlee, secrétaire aux affaires consulaires au département d’Etat, lors d’une conférence téléphonique avec la presse.

18h58 : Une dizaine de villes ferment les lieux publics en Italie

Au moins neuf villes de Lombardie et une de Vénétie, dans le nord de l’Italie, ont fermé vendredi bars, écoles et autres lieux publics en raison de soupçons de contamination au coronavirus sur 16 personnes, selon des sources officielles.

Cette décision a été prise par le ministère de la Santé en accord avec les deux régions concernées, car un premier foyer autochtone italien a été identifié à Codogno, près de Lodi.

17h09: Panique dans une petite ville italienne 

La petite ville de Codogno, dans le nord de l'Italie, où six personnes ont été testées positives au coronavirus, dont un homme de 38 ans placé en soins intensifs, a décidé ce vendredi de fermer tous les lieux publics. Le maire de cette localité d'environ 15.000 habitants, Francesco Passerini, a ordonné la fermeture immédiate pour une période variant de 48 heures à cinq jours des écoles, bureaux municipaux, magasins d'alimentation, bars, discothèques, salles de sport, etc.

Le maire a expliqué que la décision a été prise car la découverte de ces six cas de contagion «a créé une situation d'alarme sur le territoire de la commune». Sur les six personnes, trois sont réellement malades, contaminées par le coronavirus, tandis que les trois autres ont subi un premier test positif, les résultats d'un second test n'étant pas encore connus.

16 h 47 : La fenêtre de tir pour enrayer l’épidémie « se rétrécit », toujours selon le patron de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé, ce vendredi que la « fenêtre de tir » pour enrayer l’épidémie du coronavirus « se rétrécit ». « Notre fenêtre de tir se rétrécit, et c’est pourquoi nous avons appelé la communauté internationale à agir rapidement, y compris en matière de financement. Ce n’est pas ce que nous voyons », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse à Genève.

« Au moment où nous parlons, nous sommes encore dans une phase où il est possible de contenir l’épidémie » mais « avec une fenêtre d’opportunité qui se rétrécit », a-t-il ajouté.

16 h 41 : Les nouveaux à l’étranger inquiètent l’OMS

Le directeur général de l’OMS a fait part vendredi de son inquiétude face à des cas du nouveau coronavirus en dehors de Chine « sans lien épidémiologique clair », appelant la communauté internationale à agir rapidement, notamment en matière de financement.

C’est-à-dire ? « Bien que le nombre total de cas à l’extérieur de la Chine reste relativement faible, nous sommes préoccupés par le nombre de cas sans lien épidémiologique clair, tels que les antécédents de voyage ou les contacts avec un cas confirmé », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

16 h 12 : Plus qu’une personne hospitalisée pour un coronavirus en France

Il ne reste plus qu’un patient hospitalisé en France pour une infection au nouveau coronavirus sur les quatre qui l’étaient encore mardi, a indiqué vendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’un déplacement à Saint-Etienne. Au total sur les douze cas confirmés hospitalisés dans l’Hexagone, huit l’ont été à Paris, trois à Lyon et une à Saint-Etienne.

Les quatre personnes hospitalisées à Lyon et Saint-Etienne faisaient partie du groupe de six Britanniques contaminés fin janvier par un compatriote de retour de Singapour, lors d’un séjour dans un chalet aux Contamines-Montjoie, dans les Alpes. En France, un seul décès à cause du Covid-19 a été enregistré, celui d’un touriste chinois de 80 ans il y a une semaine à l’hôpital Bichat de Paris.

16 h 00 : Nouvelles perturbations dans le programme sportif

L’équipe nationale de football devra jouer deux matchs de qualification pour le Mondial-2022 au Qatar dans des stades vides en Thaïlande, a annoncé vendredi la fédération chinoise de football. Et ce à la demande du gouvernement local pour prévenir tout risque de contamination du Covid-19. La Chine jouera ces deux rencontres, face aux Maldives le 26 mars et face à Guam le 31, à la Chang Arena de Buriram, dans le centre-est de la Thaïlande. De nombreux événements sportifs ont été reportés ou annulés, principalement en Chine, en raison de l’épidémie, notamment le Grand prix de F1, des compétitions d’athlétisme, de tennis ou encore de ski alpin.

15 h 41 : En Suisse, on attrape que des maladies, c’est bien connu…

Mais ça n’empêche pas de faire du business dans certaines pharmacies, comme ici, dans le canton francophone de Vaud, à Lausanne.

 

15 h 23 : Les Français et Françaises rapatriées de Chine sont arrivées dans le Calvados

15 h 04 : L’isolement ou le déluge pour la Corée du Nord

L’isolement que la Corée du Nord s’est imposée face à l’épidémie de pneumonie virale qui fait rage en Chine est sa seule protection devant une maladie que son fragile système de santé ne parviendrait pas à contenir, selon des experts. La Corée du Nord a été parmi les premiers pays à fermer sa frontière avec la Chine, qui est son premier partenaire commercial et son premier fournisseur d’aide.

Le pays, soumise à de multiples sanctions économiques internationales en raison de ses programmes d’armement nucléaire et de missiles balistiques, a une infrastructure médicale faible. Les hôpitaux souffrent d’une alimentation irrégulière en eau et en électricité et de pénuries chroniques de médicaments. Selon le bureau de l’ONU pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha), il manque à la Corée du Nord « des médicaments essentiels », des matériels pour les laboratoires, « des équipements médicaux, thérapeutiques et diagnostiques et des fournitures pour des interventions sanitaires critiques et urgentes ».

 

14 h 46 : Un premier cas au Liban

Un premier cas de nouveau coronavirus a été confirmé vendredi au Liban, a indiqué le ministre de la Santé, ajoutant que deux autres cas suspects étaient en cours de vérification. Il s’agit d’une femme de 45 ans dont l’état de santé ne suscite pas d’inquiétude, a dit lors d’une conférence de presse Hassan Hamad. Il a précisé qu’elle s’était rendue à Qom, ville sainte d’Iran où 13 cas, dont deux mortels, ont été recensés cette semaine par les autorités iraniennes.

14 h 17 : Notre journaliste économie était au point presse de Bruno Le Maire

Catherine Abou vous prépare un papier sur la dépendance de l’économie française à la Chine.

 

14 h 05 : Le ministère de l’Economie va aider les entreprises qui peinent à cause de l’épidémie

Etalement de charges, appel à la « solidarité » vis-à-vis des fournisseurs : le ministère de l’Economie a annoncé vendredi plusieurs mesures pour assister les entreprises françaises pénalisées dans leur activité par le coronavirus. Le gouvernement va notamment « maintenir toutes les mesures » d’étalement de charges, d’activité partielle ou de dérogations sur les heures supplémentaires qui avaient été mises en place lors du mouvement des gilets jaunes et des grèves contre la réforme des retraites, a annoncé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, lors d’un point presse.

12 h 44 : Les Canadiens testés négatifs sur le « Diamond Princess » de retour au pays

Un avion, affrété par Ottawa pour rapatrier plus de 200 Canadiens évacués du paquebot « Diamond » Princess en quarantaine au Japon, a atterri vendredi matin au Canada, selon la chaîne CBC. Tous les passagers, arrivés sur la base militaire de Trenton (Ontario), à quelque 200 kilomètres au nord-est de Toronto, ont été testés négatifs au Covid-19, selon le média canadien.

Ils vont être placés en quarantaine pour quatorze jours dans un centre hôtelier à Cornwall, en Ontario. Sur les 246 Canadiens qui se trouvaient à bord, 47 ont contracté le coronavirus et n’ont pas pris place dans le vol arrivé vendredi en Ontario, selon CBC. Il s’agit du 3e vol affrété pour évacuer des Canadiens, après ceux opérés depuis la ville de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie en Chine.

12 h 32 : Deux nouveaux morts en Iran

Le ministère de la Santé iranien a annoncé vendredi la mort de deux nouvelles personnes infectées par le nouveau coronavirus, ce qui porte à quatre le nombre officiel de décès dus à la maladie en République islamique. « Treize cas nouveaux [venant s’ajouter aux cinq déjà annoncés, NDLR] ont été confirmés », a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour sur Twitter. « Malheureusement, deux d’entre eux ont perdu la vie », a-t-il ajouté.

12 h 03 : Un premier cas en Israël

Les autorités israéliennes ont confirmé vendredi un premier cas de coronavirus, sur un passager qui avait été placé en quarantaine sur le paquebot « Diamond Princess », avant d’être rapatrié cette semaine en Israël. « Un des passagers de retour du paquebot au Japon a été testé positif au terme d’examens menés au laboratoire central du ministère de la Santé », ont indiqué les autorités israéliennes dans un bref communiqué, précisant que la dizaine d’autres passagers israéliens de retour au pays n’était pas infecté par le virus.

11 h 20 : Rappel

L’avion affrété en raison du nouveau coronavirus pour rapatrier de Chine 28 Français et 36 ressortissants d’autres pays de l’Union européenne est donc arrivé à l’aéroport de Roissy. Troisième avion affrété par Paris depuis le début de la crise, l’appareil était parti jeudi de Wuhan, épicentre de l’épidémie du virus. Les rapatriés français doivent être placés en quarantaine dans un village vacances du Calvados (Normandie) où ils doivent y être confinés 14 jours.

11 h 12 : Arrivée à Roissy de l’avion rapatriant des Français de Chine (source aéroportuaire)

11 h 09 : La maladie, c’est pas bon pour le commerce

Les ventes automobiles se sont effondrées de 92 % entre le 1er et le 16 février, a annoncé vendredi une fédération professionnelle, le premier marché automobile mondial restant paralysé par l’épidémie du nouveau coronavirus. Quelque 4.900 voitures ont été vendues sur la période, contre près de 60.000 sur la même période l’an dernier, a indiqué la Fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles (CPCA).

Selon ses estimations, le plongeon des livraisons de voitures pourrait être de 70 % sur un an pour l’ensemble de février, et de 40 % sur les deux mois cumulés de janvier-février. Un effondrement qui reflète la mise sous cloche de l’économie, en raison des mesures drastiques prises pour contenir l’épidémie : prolongation des congés du Nouvel an lunaire, fermeture imposée des magasins, mesures de confinement dans de nombreuses villes.

10 h 25 : En tout cas Nabilla est avec les chercheurs et chercheuses !

 

10 h 03 : Un vaccin, peut-être mais pas avant un ou un an et demi

La Chine pourrait lancer fin avril les premiers essais sur l’homme de vaccins contre le nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les autorités. Des chercheurs du monde entier travaillent à la mise au point de traitements destinés à lutter contre la maladie Covid-19, qui a fait son apparition en décembre dans le pays asiatique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi qu’il faudrait au moins un an avant d’obtenir un produit utilisable à grande échelle. « Le vaccin est quelque chose sur le long terme, car cela pourrait prendre jusqu’à 12 ou 18 mois. C’est se préparer à la pire des situations », a déclaré son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

9 h 41 : La Corée du Sud s’impose comme un nouveau foyer

La Corée du Sud a annoncé vendredi après-midi 48 nouveaux cas du coronavirus, un chiffre qui vient s’ajouter aux 52 personnes déclarées contaminées plus tôt dans la journée, ce qui porter à 204 le bilan de patients contaminés dans le pays. Parmi les derniers cas enregistrés, 46 ont un lien avec une secte chrétienne, « l’Eglise Shincheonji de Jésus » de la ville de Daegu, a déclaré dans un communiqué le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies.

9 h 16 : Arnaud Miguet dans l’avion

Notez que le correspondant de France 2 en Chine, et à Wuhan depuis le début de la crise, fait parti des Français et Français rapatriées dans ce nouvel avion. Il était l’un des seuls journalistes français sur place. Des journalistes de l’AFP étaient dans le premier avion de rapatriement, il y a quelques semaines. Ils avaient documenté leur quarantaine à Carry-le-Rouet dans plusieurs papiers.

 

9 h 07 : Le troisième avion de rapatriement vers la France est en route

Un avion rapatriant 28 Français et 36 ressortissants d’autres pays de l’Union européenne a décollé vendredi de Wuhan, la métropole chinoise à l’épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus, a appris l’AFP de source diplomatique. A leur arrivée, les rapatriés français doivent être placés en quarantaine dans un village vacances du Calvados (Normandie). L’avion est arrivé à Wuhan (centre de la Chine) dans la nuit vers 01 h 00 heure locale, pour décoller quelques heures plus tard, à 5 h 57 (soit jeudi 21 h 57 GMT) à destination de la France, selon cette source.

Il atterrira à « l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle », selon un arrêté publié vendredi au Journal officiel en France. « Il y a lieu de procéder à leur acheminement depuis cet aéroport, dans des conditions de nature à prévenir la propagation de l’épidémie », précise le texte. Il s’agit du 3e avion envoyé par Paris vers Wuhan depuis que cette ville et la province environnante du Hubei ont été coupées du monde par un draconien cordon sanitaire, il y a un mois.

8 h 56 : Encore de la quarantaine pour l’équipage du « Diamond Princess »

Le cauchemar d’une longue quarantaine se termine pour la plupart des passagers du navire de croisière "Diamond Princess", touché par le coronavirus, mais l’isolement est loin d’être terminé pour plus de 1.000 membres d’équipage. Alors que les voyageurs à bord étaient confinés dans leurs cabines quasiment 24h/24, la plupart des membres du personnel de bord n’a pas été soumis aux mêmes contraintes.

Ils devaient préparer et porter des repas dans les cabines, apporter des serviettes, livrer des journaux. Le fait que ces tâches soient effectuées par l’équipage d’origine a suscité de vives critiques, certains estimant qu’ils ont pu devenir malgré eux des agents de propagation du virus. Une fois libéré des obligations professionnelles quand le dernier passager aura quitté le navire, ce qui devait être le cas en cette fin de semaine, l’équipage devra subir une quarantaine de 14 jours.

8 h 43 : Psychose

La ministre ukrainienne de la Santé a annoncé rejoindre en quarantaine 72 personnes évacuées de Wuhan, épicentre du nouveau coronavirus, en signe de solidarité après que des habitants dénonçant leur hospitalisation à proximité ont provoqué des violences. Des centaines d’habitants de Novi Sanjary ont affronté jeudi les forces de l’ordre pour s’opposer à l’arrivée dans un centre de repos de ce petit village du centre de l’Ukraine de 45 Ukrainiens et 27 étrangers en majorité originaires d’Amérique latine.

 

8 h 35 : Regain d’inquiétude en Chine

Au moins 200 détenus et sept gardiens de la prison de Rencheng, à Jining dans la province du Shandong (est) ont été contaminés par le nouveau coronavirus, ont indiqué les autorités sanitaires provinciales lors d’une conférence de presse. Dans le même temps, au moins 34 cas de contamination ont été identifiés dans la prison de Shilifeng, dans la province du Zhejiang (est). Le Hubei, province du centre de la Chine à l’épicentre de l’épidémie, a par ailleurs fait état vendredi de 271 cas de contamination dans ses prisons, dont 220 cas qui n’avaient pas été jusqu’ici recensés par les autorités provinciales.

En dépit des mesures drastiques de confinement et des restrictions de circulation prises par les autorités, ce bond des contaminations dans les prisons laisse redouter l’apparition de nouveaux foyers de contagion dans les lieux où sont confinées des populations nombreuses.

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue sur ce live quotidien au sujet de l’épidémie du nouveau coronavirus : les dernières infos tombent ici, vous ne vous êtes pas trompé, vous êtes au bon endroit !