Coronavirus : Sur le « Diamond Princess », 2.000 iPhone distribués aux passagers en quarantaine pour consulter un médecin

SANTÉ CONNECTÉE L’objectif est de permettre aux personnes placées en quarantaine d’échanger avec un médecin via une application disponible sur l’App Store japonais

20 Minutes avec agence

— 

Yokohama (Japon), le 16 Février 2020. Un bus arrive pour évacuer les Américains coincés sur le «Diamond Princess», le paquebot où de nombreux cas de coronavirus ont été détectés.
Yokohama (Japon), le 16 Février 2020. Un bus arrive pour évacuer les Américains coincés sur le «Diamond Princess», le paquebot où de nombreux cas de coronavirus ont été détectés. — Behrouz MEHRI / AFP

Sur les 3.711 passagers et membres d’équipage du Diamond Princess, le paquebot placé en quarantaine depuis le 5 février, seuls 1.219 ont été soumis à des tests de détection du coronavirus. Selon le ministre japonais de la Santé, un manque de personnel et de tests disponibles est en cause.

Face à cette situation, le gouvernement japonais a distribué 2.000 iPhone aux passagers. Les smartphones doivent permettre aux passagers de communiquer avec un médecin via une application, disponible uniquement sur l’App Store japonais, rapporte 9to5Mac relayé par le HuffPost.

L’aide d’un psychologue à portée de clic

Un smartphone Apple a donc été distribué par cabine. L’appareil était accompagné d’une note explicative du ministère de la Santé. Il ne s’agit donc pas d’un cadeau mais bien d’un outil face au virus qui a déjà contaminé 355 personnes sur le navire. Un Américain présent à bord a expliqué sur Twitter que l’application en question permet aux passagers d’entrer en contact avec un psychologue si besoin.

On ignore si les passagers pourront garder l’iPhone une fois sortis de cette quarantaine. Selon le gouvernement japonais, les personnes identifiées comme saines et non porteuses du virus pourront quitter le paquebot à partir de ce mercredi. Les Etats-Unis et le Canada ont commencé à évacuer certains de leurs ressortissants présents sur le « Diamond Princess ».