Syrie : Trump exhorte la Russie à cesser de soutenir les « atrocités » dans le pays

SYRIE Soutenues par les raids aériens de son allié russe, les troupes du régime de Bachar al-Assad ont récemment intensifié leur assaut contre la région d’Idleb, où se trouve le dernier bastion rebelle, tuant des centaines de personnes

20 Minutes avec AFP

— 

Des camions transportant meubles, matelas et couvertures près d'un camp de déplacés fuyant l'avancée des troupes syriennes dans les provinces d'Idleb et d'Alep, le 16 février 2020.
Des camions transportant meubles, matelas et couvertures près d'un camp de déplacés fuyant l'avancée des troupes syriennes dans les provinces d'Idleb et d'Alep, le 16 février 2020. — AFP

Le président américain Donald Trump a exhorté la Russie à cesser de soutenir les « atrocités » du régime du président syrien Bachar al-Assad, a annoncé dimanche la Maison-Blanche.

Pendant une conversation téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, Donald Trump a « exprimé sa préoccupation au sujet des violences à Idleb », dans le nord-ouest de la Syrie, et « a exprimé le souhait des Etats-Unis d’assister à la fin du soutien de la Russie aux atrocités du régime d’Assad », a fait savoir la présidence américaine.

Des centaines de personnes tuées

Soutenues par les raids aériens de son allié russe, les troupes du régime syrien ont récemment intensifié leur assaut contre la région d’Idleb, où se trouve le dernier bastion rebelle, tuant des centaines de personnes.

En vertu d’un accord de désescalade conclu en 2018 entre Moscou et Ankara, la Turquie dispose de douze postes d’observation dans la province d’Idleb. Mais la tension est montée entre Ankara et Moscou après la mort de 14 Turcs tués dans les bombardements des forces gouvernementales syriennes dans la région. Une délégation turque doit se rendre à Moscou lundi, après une visite de responsables russes la semaine dernière qui n’a abouti à aucun accord concret.