Allemagne: Rencontre inédite entre Emmanuel Macron et les Verts

DISCUSSIONS Alors qu’Angela Merkel et son parti chrétien-démocrate font face à une tempête politique, le président français a discuté avec ses adversaires écologistes

20 Minutes avec AFP

— 

Les dirigeants des Verts allemands, Annalena Baerbock et Robert Habeck, le 17 novembre 2019.
Les dirigeants des Verts allemands, Annalena Baerbock et Robert Habeck, le 17 novembre 2019. — Guido Kirchner/AP/SIPA

C’est une rencontre un peu particulière, mêlée de discrétion et d’officialisation, qui s’est tenue vendredi à Munich. Le président français Emmanuel Macron a rencontré les deux dirigeants des Verts allemands qui ont le vent en poupe face à une chancelière en bout de course. Le chef de l’Etat a ainsi dîné avec Robert Habeck, très populaire en Allemagne, et Annalena Baerbock peu après son arrivée à la conférence sur la sécurité de Munich, grand-messe annuelle des questions de défense.

S’ingérer mais sans en avoir l’air

La chancelière Angela Merkel et son parti chrétien-démocrate (CDU) font face à une tempête politique depuis l’alliance d’élus locaux de cette formation avec l’extrême droite (AfD). Le parti écologiste est aussi un adversaire direct de la chancelière même s’il est susceptible de s’allier l’an prochain aux conservateurs de la CDU à la faveur d’un changement de majorité suite aux élections législatives prévues.

Si la présidence française a fait connaître cette rencontre, le lieu n’a toutefois pas été rendu public. L’Elysée ne souhaite en effet pas être taxé d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Allemagne. Pour ne pas brusquer Angela Merkel, l’entourage du chef de l’Etat a ainsi rappelé que le rendez-vous avait été pris avant les soubresauts actuels et même déjà programmé une première fois à Paris puis décommandé pour des raisons d’agenda. Les trois responsables politiques devaient s’entretenir des grands enjeux européens, des questions de sécurité et de la coopération franco-allemande, ont précisé leurs entourages.

Une nouvelle ligne politique « écolo »

Surtout, Emmanuel Macron, qui soigne son virage « écolo » depuis les élections européennes – il a dénoncé jeudi les effets dévastateurs du changement climatique depuis le massif du Mont-Blanc – partage avec les Verts son ambition d’une Europe plus puissante. « Nous saluons les questions que Macron pose pour l’Europe, son niveau d’ambition et les réponses allemandes et européennes qu’il attend », a ainsi déclaré Franziska Brantner, député chargée des questions européennes chez les Verts allemands. Les échanges risquent cependant d’être plus tendus sur le programme du président en matière de lutte contre le changement climatique. « Dans ce domaine, nous attentons plus d’actes et surtout pas d’énergie nucléaire », a souligné Franziska Brantner.

Emmanuel Macron poursuivra samedi son tour d’horizon du monde politique allemand à l’occasion d’un petit-déjeuner avec une trentaine de responsables de tous bords – sauf de l’AfD – avant de prendre la parole à la conférence sur la sécurité, où il est très attendu sur la dissuasion nucléaire et la défense européenne.