Porto Rico : Le gouvernement victime d’une arnaque au phishing à 2,4 millions d’euros

CYBERCRIMINALITÉ Un email a fait croire que les coordonnées bancaires du compte sur lequel devaient être versés les fonds pour les retraites des fonctionnaires avaient changé

20 Minutes avec agence

— 

Le drapeau portoricain (photo d'illustration)
Le drapeau portoricain (photo d'illustration) — SPENCER PLATT GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Des cybercriminels ont utilisé la méthode du phishing pour détourner l'argent destiné au plan de retraite des fonctionnaires de Porto Rico. Pridco, une agence industrielle gouvernementale, était visée, rapporte le New York Times. Les escrocs ont adressé au gouvernement du territoire un email indiquant les nouvelles coordonnées bancaires du compte sur lequel devait être versé l'argent public. Plus de 2,4 millions d'euros y ont été transférés le 17 janvier dernier, a rapporté ce mercredi Rubén Rivera, directeur financier de Pridco.

L'email avait été spécialement conçu pour ressembler à un message émanant du fonctionnaire en charge des versements sur le fonds de pension des salariés du secteur public, a expliqué la police au quotidien américain. C'est cet employé qui a donné l'alerte en prévenant que l'argent n'était pas arrivé sur le compte habituel. Le gouvernement de Porto Rico et les autorités judiciaire locales et américaines enquêtent sur ces faits depuis le 23 janvier.

L'agence a déjà été victime de phishing

Aucune information n'a filtré sur les titulaires du compte sur lequel les fonds ont été transférés. Les dirigeants de Pridco mettent tout en œuvre pour récupérer l'argent détourné. L'agence avait déjà été victime d'une opération de phishing qui lui avait coûté environ 58.000 euros, ces derniers mois. La compagnie du tourisme porto-ricaine, une autre agence gouvernementale, avait perdu 1,4 million d'euros suite à une arnaque similaire.

« Nous estimons que le gouvernement fait preuve d'un manque de compétences et de négligence », accuse Federico Torres Montalvo, dirigeant d'un important syndicat de fonctionnaires. « Ces détournements sont la faute du gouvernement », ajoute-t-il. Les autorités ont assuré que les pensions des retraités seraient versées « comme d'habitude sans aucune irrégularité ».