Papouasie-Nouvelle-Guinée : Séisme de magnitude 6,2 au large des îles, pas de blessé

SECOUSSE La région étant peu peuplée et les bâtiments souples, le tremblement de terre n’a fait ni blessés ni dégâts matériels

20 Minutes avec agences

— 

Un graphique des secousses enregistrées lors d'un séisme. (Illustration)
Un graphique des secousses enregistrées lors d'un séisme. (Illustration) — HARTMANN CHRISTIAN/SIPA

Un séisme de magnitude 6,2 s’est produit ce dimanche au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le tremblement de terre n’a pas déclenché d’alerte au tsunami, précise l’institut américain de géologie United States Geological Survey (USGS).

Le tremblement de terre a eu lieu à 122 km au sud de Kokopo, la capitale de l’île de Nouvelle-Bretagne orientale. Les habitants des régions côtières proches de l’épicentre ont ressenti « un tremblement de terre assez fort », selon Trevor Allen, sismologue au sein de Geoscience Australia. Selon lui, cette région étant peu peuplée et les bâtiments conçus pour être souples, les dégâts sont limités.

Des îles souvent touchées par des secousses

« La Nouvelle-Bretagne orientale est l’une des régions au monde les plus actives sur le plan sismique », explique le sismologue. « Elle subit généralement un tremblement de terre de cette ampleur une ou deux fois par an. » Interrogée par les médias, la réceptionniste d’un hôtel situé sur l’île a déclaré que la secousse n’avait « pas été si importante » et qu’elle n’avait constaté aucun dégât.

La Papouasie se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, théâtre d’une intense activité volcanique et sismique. En février 2018, un séisme de magnitude 7,5 dans le centre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée avait fait au moins 125 morts et détruit des centaines de bâtiments.