Australie : De fortes pluies devraient permettre de stopper les incendies

INCENDIES En quatre jours, il est tombé près de 40 cm de pluie à Sydney

20 Minutes avec AFP

— 

Sydney sous de fortes pluies en Australie, le 9 février 2020.
Sydney sous de fortes pluies en Australie, le 9 février 2020. — CHINE NOUVELLE/SIPA

La météo à la rescousse ? La crise sans précédent des feux de forêt en Australie devrait s’achever dans les prochains jours à la faveur d’intenses précipitations susceptibles d’éteindre des dizaines d’incendies dans le sud du pays, ont annoncé ce lundi les autorités.

Plusieurs jours consécutifs de fortes pluies ont déjà provoqué des crues soudaines dans les Etats de Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland, notamment dans des zones qui ont été ravagées par les flammes ces dernières semaines. Sydney a notamment été arrosée ces derniers jours par les plus importantes précipitations depuis trente ans.

Une trentaine de feux encore actifs

Le Bureau de météorologie a ainsi annoncé que 391,6 mm étaient tombés en quatre jours sur la plus grande ville du pays, soit la quantité la plus importante sur une telle période depuis les 414,2 mm qui avaient été enregistrés en février 1990. Ce déluge a contribué à éteindre plusieurs incendies, dont un qui avait ravagé 500.000 ha (5.000 km2) au nord de la ville.

James Morris, porte-parole des pompiers des zones rurales de Nouvelle-Galles du Sud, a fait état d’une trentaine de feux encore actifs ce lundi, mais expliqué qu’ils seraient vite éteints par la pluie. « Il est probable qu’ils seront éteints d’ici la fin de la semaine », a-t-il assuré.

L’équivalent du Portugal parti en fumée

Un automobiliste a été porté disparu dans son véhicule, emporté par les flots lors d’une crue soudaine au nord de Sydney. Les feux se produisent chaque année en Australie au sortir de l’hiver austral. Mais ils ont cette année été particulièrement précoces et intenses, générant une catastrophe nationale qui a fait au moins 33 morts depuis septembre.

Cette crise a aussi alimenté les critiques contre le gouvernement conservateur de Scott Morrison, accusé de traîner les pieds dans la lutte contre le réchauffement climatique pour ne pas sacrifier la lucrative industrie du charbon, qui emploie aussi de nombreux Australiens.

Depuis septembre, une surface de plus de 100.000 km2, plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2.000 habitations détruites. Des chercheurs estiment que plus d’un milliard d’animaux ont été tués.