Coronavirus : Le bilan passe à 560 morts avec 70 nouveaux décès en Chine

CORONAVIRUS Suivez avec nous en direct les dernières informations liées à l’épidémie de nouveau coronavirus

A. B. et R. G.-V.

— 

Du personnel naviguant de la compagnie Cathay Pacific, le 28 janvier, en Californie.
Du personnel naviguant de la compagnie Cathay Pacific, le 28 janvier, en Californie. — Yichuan Cao/Sipa USA/SIPA

L’ESSENTIEL

  • L’épidémie de coronavirus a fait près de 500 morts et mortes, dont deux hors de Chine continentale.
  • Plus de 14.000 personnes ont été contaminées, dont environ 200 hors du pays d’origine.
  • L’OMS voit désormais une fenêtre de tire pour enrayer l’épidémie, sans pour autant exclure que la situation puisse empirer.

VIDEO

 

Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi. Rendez-vous sur 20minutes.fr pour suivre l'actualité

1h36 : Plus de 28.000 cas en Chine et 563 morts, selon le gouvernement

Le nombre de cas a atteint 28.018 en Chine continentale, avec 3.694 cas déclarés en un seul jour, a indiqué jeudi la Commission nationale de santé. Dans son point quotidien sur l’épidémie, la Commission a par ailleurs fait état de 73 morts, dont 70 dans la province du Hubei d’où est partie la maladie, ce qui porte à 563 le total des décès dans le pays.

1h28 : Dix nouveaux cas de coronavirus à bord du paquebot en quarantaine au Japon

Le nombre de cas déclarés de coronavirus à bord du paquebot maintenu en quarantaine au large du Japon a doublé jeudi, à 20, ont indiqué les médias japonais, citant les autorités sanitaires. Les médecins ont testé 273 personnes parmi les 3.700 personnes à bord du navire, après que la maladie eut été détectée chez un homme qui était descendu de ce même paquebot à Hong Kong en janvier.

Le Diamond Princess, qui avait jeté l'ancre au large de Yokohama lundi soir, a eu le droit jeudi de venir à quai se ravitailler et débarquer ses passagers malades. L'opération a donné lieu à de fortes mesures de précaution, les responsables accueillant ces patients vêtus de combinaisons les protégeant entièrement, masque sur la bouche et casque compris. Des passagers, informés qu'ils devraient peut-être rester à bord 14 jours même si leur test s'est révélé négatif, se sont montrés à leur balcon, certains saluant les caméras, tandis que d'autres prenaient des photos. Interrogés par les médias, plusieurs ont décrit une certaine confusion à bord, et un fort ennui, car ils sont confinés dans leur cabine pour éviter de croiser des malades.

Sélection de films à bord, via le compte Twitter de l'un des passagers

23h45: Le bilan passe à 560 morts avec 70 décès supplémentaires

Le bilan de l'épidémie provoquée par le coronavirus en Chine continentale a atteint au moins 560 morts après que les autorités de la région du Hubei ont annoncé jeudi au moins 70 nouveaux décès. Dans leur bilan quotidien les autorités sanitaires régionales ont annoncé 2.987 nouvelles contaminations, pour un total dépassant les 27.000 cas.

21h36 : Réunion d’urgence de l’Opep après la chute libre des cours de pétrole

Cours en chute libre, réunion en urgence de l’Opep : l’épidémie de coronavirus fait souffler depuis quelques semaines un vent de panique pour certains pays producteurs de pétrole particulièrement dépendants de la croissance économique chinoise.

La Chine achète plus des deux tiers de son brut aux pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés qui se sont retrouvés mardi et mercredi à Vienne pour tenter de mesurer l’impact de cette crise sur la demande de brut.

Le chef de file du cartel, l’Arabie saoudite, est le premier fournisseur d’or noir de la Chine, juste devant la Russie, avec laquelle Riyad est allié par le biais de l’accord Opep+, selon les derniers chiffres des douanes chinoises.

Sans doute un signe de la difficulté à évaluer les conséquences durables de l’épidémie et à déterminer une riposte, une troisième journée de discussions techniques se tiendra finalement au siège de l’organisation jeudi, ont indiqué à l’AFP des délégués présents à Vienne.

19h23 : La France recommande à ses ressortissants vivant en Chine de repousser leur retour

« Dans un contexte évolutif et à titre de précaution, il est recommandé aux Français, en particulier aux familles, qui n’ont pas de raisons essentielles de rentrer en Chine, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour », a précisé la porte-parole du Quai d’Orsay dans un point de presse électronique.

La France recommandait déjà de « reporter tout déplacement vers la Chine qui ne revêt pas un caractère essentiel » en raison des mesures de confinement et restrictions imposées par les autorités chinoises. Elle déconseille aussi les voyages et échanges scolaires et universitaires.

19h06 : La Fashion week de Milan aménage son planning pour ses clients chinois

La fashion week milanaise s'ouvrira le 18 février et ses organisateurs ont prévu un dispositif destiné à la clientèle chinoise, férue de mode italienne, qui ne feras pas le déplacement.

Les acheteurs, journalistes ou stylistes chinois pourront suivre les défilés en ligne et en direct. Outre les défilés, les organisateurs proposeront aussi sur le web des rencontres avec des créateurs depuis les coulisses des défilés.

Milan a également annoncé qu'un créateur chinois, dont le nom est tenu secret, ouvrira la semaine des défilés, qui s'achèvera le 24 février.

19h01 : L’ambassadeur de Chine en France critique la grève des personnels hospitaliers à Hong Kong

« Le personnel médical à Hong Kong fait grève pour forcer le gouvernement local » de ce territoire chinois semi-autonome « à fermer la frontière entre Hong Kong et l’intérieur (la Chine continentale). Je pense que c’est honteux », a déclaré Lu Shaye lors d’une conférence de presse.

Hong Kong a annoncé la fermeture des points de passage terrestres avec la Chine continentale, hormis deux ponts, afin de réduire le risque de propagation du nouveau coronavirus, pendant que des centaines d'employés des hôpitaux publics du territoire observaient un arrêt de travail pour réclamer la fermeture complète de la frontière.

17h48: La Fondation Gates annonce 100 millions de dollars pour la lutte contre le coronavirus

La Fondation Bill & Melinda Gates s'est engagée mercredi à investir 100 millions de dollars pour la lutte contre le nouveau coronavirus apparu en Chine, qui a déjà tué près de 500 personnes. «Les organisations multilatérales, les gouvernements, le secteur privé et les organisations philanthropiques doivent travailler ensemble pour ralentir l'épidémie, aider les pays à protéger leurs citoyens les plus vulnérables et accélérer le développement des outils pour dompter l'épidémie», a déclaré le directeur général de la fondation Gates, Mark Suzman.

Dix des 100 millions avaient été annoncés fin janvier. Vingt millions iront à des institutions dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les Centres américains et chinois de contrôle et de prévention des maladies, ainsi que la Commission nationale de la santé en Chine. Vingt millions seront alloués aux autorités de santé publique de pays d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud-Est, des zones qui furent affectées de façon disproportionnée par de récentes épidémies dont la pandémie de H1N1 en 2009. Jusqu'à 60 millions de dollars seront consacrés à la recherche de vaccins, de traitements et d'outils de diagnostic.

17 h 06 : Poutine propose de fermer les pharmacies qui font gonfler les prix

Le président russe Vladimir Poutine a proposé mercredi de fermer les pharmacies qui font gonfler les prix des masques sanitaires et des antiviraux, l’objet d’une demande accrue en Russie depuis le début de l’épidémie en Chine du nouveau coronavirus. Les prix des masques médicaux et des médicaments antiviraux se sont envolés dans certaines pharmacies du pays depuis fin janvier, au point que le service anti-monopole russe (FAS) a annoncé la semaine dernière se pencher sur cette question.

Ces pharmacies, « il faut leur retirer la licence, c’est tout », a déclaré M. Poutine, 67 ans, lors d’une réunion du gouvernement russe. « Elles ont décidé de s’enrichir ainsi », a-t-il dénoncé, en estimant que la fermeture de quelques pharmacies pourrait servir de leçon aux autres et les dissuader de faire gonfler les prix. La Russie a un très vaste réseau de pharmacies et aucune pénurie ne risque de se produire si quelques-unes sont fermées, a assuré le maître du Kremlin.

La Russie a confirmé la semaine dernière avoir enregistré ses deux premiers cas, des ressortissants chinois, l’un dans l’Oural, l’autre en Extrême-Orient.

16 h 37 : L’OMS lance un appel de fonds de 675 millions de dollars

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé mercredi un appel de fonds de 675 millions de dollars (613 millions d’euros) pour combattre ces trois prochains mois l’épidémie de pneumonie virale qui a déjà fait près de 500 morts.

« Nous demandons 675 millions de dollars pour financer le plan pour les trois prochains mois. 60 millions de dollars sont destinés à financer les opérations de l’OMS, et le reste est destiné aux pays qui sont particulièrement menacés » par le virus, a déclaré le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Gebreyesus, lors d’une conférence de presse.

16 h 17 : Des familles sénégalaises réclament le rapatriement d’une douzaine d’étudiants

Les familles d’une douzaine d’étudiants sénégalais se trouvant à Wuhan ont réclamé mercredi à Dakar leur retour « immédiat », prenant à contre-pied le président Macky Sall, qui a affirmé que son pays manquait de moyens logistiques pour les rapatrier. « Nos enfants exigent un minimum, leur droit d’être secouru par leur mère patrie. Nos enfants veulent leur exfiltration immédiate », a déclaré lors d’une conférence de presse Yoro Bâ, dont le fils fait partie des étudiants sénégalais coincés à Wuhan.

« Des pays comme le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ont fait diligence pour rapatrier leurs compatriotes », a-t-il souligné, en pleurs. Il s’exprimait au nom du « Collectif des parents des étudiants bloqués à Wuhan » créé après des déclarations controversées lundi du président Sall. « Cela requiert une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal », avait-il affirmé. « Il faut des avions spéciaux qui puissent aller sur place, il faut du personnel (…). Lorsque ces personnes reviennent, il faut pouvoir les mettre en quarantaine dans un lieu équipé en conséquence, ce qui n’est pas encore le cas pour le moment de notre pays et des pays africains ».

16 h 04 : Une visite en Chine refusée au Premier ministre cambodgien

Alors qu’il souhaitait se rendre à Wuhan pour s’assurer que les étudiants khmers confinés là-bas « n’étaient pas effrayés par le coronavirus », le Premier ministre cambodgien Hun Sen s’est vu refuser sa demande de visite par Pékin, selon les médias publics chinois.

15 h 36 : Au Canada, un passager prétend avoir le coronavirus, l’avion forcé de faire demi-tour

Un avion de la compagnie Westjet qui se rendait en Jamaïque a dû faire demi-tour à mi-chemin après une mauvaise blague. Un passager a trouvé drôle de faire croire qu’il était porteur du coronavirus, a indiqué la compagnie canadienne ce mardi. Les détails de cette mauvaise blague sont à lire par ici​.

15 h 29 : « Restez chez vous ! » : une ville chinoise sur le qui-vive face au virus

« Restez chez vous, restez chez vous ! » : à Hangzhou, métropole technologique et touristique de l’est de la Chine, un haut-parleur rappelle aux habitants les nouvelles mesures de confinement contre le coronavirus et les incite à signaler toute personne revenant de la province du Hubei, foyer de l’épidémie.

A 175 kilomètres au sud-ouest de Shanghai, l’ex-cité impériale est connue pour ses parcs verdoyants, son lac majestueux, et pour accueillir le siège du géant du commerce en ligne Alibaba. Mais le calme règne depuis deux jours.

Trois gros districts restreignent maintenant les déplacements. Raison : la ville compte 141 cas de pneumonie et ne se trouve qu’à quelques centaines de kilomètres de la province du Hubei (centre), épicentre de l’épidémie qui a déjà fait 490 morts en Chine continentale.

Mesure phare : une unique personne par foyer peut désormais sortir de son complexe résidentiel tous les deux jours afin de faire des achats de fruits, légumes, riz ou viande. Trois millions d’habitants sont concernés.

14 h 47 : Des milliers de touristes chinois bloqués à Bali

Des milliers de touristes chinois risquent fort d’être bloqués à Bali, alors que l’Indonésie suspend mercredi à minuit ses liaisons aériennes avec la Chine pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Au moins 5.000 touristes chinois se trouvaient toujours sur l’île touristique mercredi, selon Gou Haodong, le consul général de Chine à Denpasar. Certains espèrent obtenir une extension de leur visa. « Nous espérons que le bureau de l’immigration de Bali pourra aider les touristes chinois qui doivent rester après l’expiration de leur visa », a-t-il déclaré.

Des hôtels ont garanti aux visiteurs qu’ils seraient bien traités durant leur séjour prolongé, a-t-il assuré, mais un établissement a « rejeté des touristes chinois qui s’étaient déjà enregistrés et avaient gagné leurs chambres, en raison de la peur du coronavirus ».

Depuis le début de l’épidémie mi-décembre, le nombre de touristes chinois qui viennent à Bali a régressé, passant de quelque 6.000 par jour à seulement un millier.

14 h 26 : En Chine, un nourrisson contaminé par le coronavirus

La présence du nouveau coronavirus a été confirmée chez un nourrisson chinois âgé d’un peu plus de 24 heures, ont rapporté mercredi les médias publics chinois.

L’enfant est le plus jeune cas de coronavirus à être confirmé depuis l’apparition de cette souche en décembre dernier.

Selon des experts cités par la télévision publique CCTV, le nouveau-né serait un cas de « transmission verticale », à savoir un enfant contaminé par sa mère in utero, à la naissance ou juste après.

La maman avait elle-même fait l’objet d’un dépistage positif avant l’accouchement.

CCTV n’a pas précisé la gravité des symptômes éventuels de la mère et de l’enfant, indiquant simplement que ce dernier était dans un état « stable ».

14 h 21 : L’Institut Pasteur de Dakar, référence en Afrique, prêt à partager son savoir

L’Institut Pasteur de Dakar, désigné par l’Union africaine comme un des deux centres de référence en Afrique pour la détection du nouveau coronavirus apparu en Chine, reçoit en fin de semaine des experts de 15 pays du continent afin de les préparer à faire face à la maladie.

Le bilan de l’épidémie du coronavirus en Chine est monté mercredi à près de 500 morts, sur plus de 24.000 cas confirmés dans le pays. Il s’est propagé à une vingtaine de pays, où quelque 200 cas de contamination ont été enregistrés.

L’Afrique est pour l’heure épargnée, mais les gouvernements du continent ont renforcé les mesures de prévention, notamment dans les ports et les aéroports.

14h09 : Le salon du mobile de Barcelone affecté par le coronavirus

Retrait du sud-coréen LG, mesures préventives draconiennes du chinois ZTE : le nouveau coronavirus va affecter fin février la grand-messe de la téléphonie mobile, à Barcelone.

LG, qui occupe traditionnellement l’un des plus grands stands du salon qui se tient cette année du 24 au 27 février, a annoncé mardi soir qu’il ne participerait pas au Mobile World Congress (MWC) afin de préserver « la sécurité de ses employés, partenaires et clients ».

Le groupe d’électronique a expliqué dans un communiqué avoir pris cette décision pour éviter le « risque d’exposer des centaines d’employés de LG à des voyages internationaux déjà soumis à des mesures de restriction alors que le virus continue de se propager par-delà des frontières ».

LG dévoilera donc ses nouveaux produits au cours d’autres manifestations « prochainement ».

13 h 58 : Le coronavirus pourrait avoir un impact de 4,5 milliards d’euros sur le tourisme en Italie

L’épidémie pourrait avoir un impact de 4,5 milliards d’euros sur la dépense touristique en Italie en 2020. L’Institut italien Demoskopika a évalué à 4,7 millions le nombre de touristes qui pourraient renoncer à l’Italie comme destination de vacances, ce qui représenterait 14,6 millions de nuitées en moins.

Sont concernés les touristes venant de Chine, mais aussi d’Allemagne, des Etats-Unis, de France et de Grande-Bretagne. Quatre régions – Vénétie, Toscane, Latium (région de Rome) et Lombardie (Milan, lacs de Côme, de Garde et Majeur) – seraient les plus touchées, subissant 70 % de la baisse de la dépense touristique (hôtels, restaurants, souvenirs…).

"Le nombre croissant d’annulations de réservations que signalent ces heures-ci de nombreux opérateurs du tourisme (…) ne laisse présager rien de bon pour la saison touristique en cours dans notre pays", a commenté le président de l’Institut Demoskopika, Raffaele Rio, dans un communiqué publié mardi.

Selon un rapport de la Banque d’Italie publié en juillet 2019, le tourisme génère quelque 5 % du PIB italien.

13h36 : Le coronavirus « ajoute une nouvelle dose d’incertitude » pour l’économie, estime Christine Lagarde

13h25 : En Autriche, une femme testée pour le coronavirus s’échappe de l’hôpital de Salzbourg

Elle a été retrouvée quelques heures plus tard par la police… chez elle, raconte CNN. Les raisons de la fuite de cette femme de 31 ans ne sont pas encore connues. Ses résultats sont attendus ce mercredi.

13h18 : L’université de Pékin annonce que les cours ne reprendront qu’en mai à cause de l'épidémie

Selon ce journaliste, en attendant, les cours se tiendront en ligne.

12h28: Une journaliste malaisienne inculpée de diffusion de fausses informations

Une journaliste malaisienne a été inculpée mercredi pour avoir suscité de l'inquiétude au sein de la population à la suite de publications sur Facebook concernant l'épidémie du nouveau coronavirus. En Malaisie, 12 cas de contamination au virus ont été enregistrés. 

L'épidémie s'est accompagnée à travers le monde d'un flot de fausses informations qui se sont propagées sur les réseaux sociaux et internet.

Wan Noor Hayati Wan Alias, une rédactrice travaillant pour un journal malaisien, est accusée d'avoir violé des lois interdisant de faire des déclarations suscitant la peur et l'inquiétude de la population. Elle a rejeté devant un tribunal de Kuala Lumpur les trois chefs d'accusation dont elle fait l'objet.

Selon des médias malaisiens, l'un des messages incriminés postés par la journaliste sur Facebook avait tiré la sonnette d'alarme au sujet de l'arrivée d'un bateau de croisière dans l'Etat de Penan (nord) avec un millier de touristes chinois à son bord, en dépit de déclarations des autorités, qui ont assuré qu'un contrôle médical strict serait imposé à tous les passagers.

La journaliste de 40 ans encourt une peine de deux ans d'emprisonnement.

11 h 59 : Des caméras thermiques dans les aéroports italiens

L’Italie, où un couple de Chinois porteurs du nouveau coronavirus se trouve dans un état grave, a commencé à contrôler dans ses aéroports, à l’aide de caméras thermiques, tous les passagers en provenance de l’étranger. Les contrôles par détecteurs thermiques jusqu’ici réservés aux passagers arrivant de zones touchées par le virus mortel seront étendus à tous les vols, y compris ceux en provenance d’Europe, a déclaré mardi la protection civile. Dans le plus grand aéroport de Rome, Fiumicino, des caméras thermiques seront aussi utilisées sur les voyageurs arrivant sur des vols intérieurs.

Le gouvernement italien a proclamé vendredi l’état d’urgence pour mobiliser un maximum de moyens dans le but d’éviter une épidémie annonçant du même coup la suspension des 56 vols hebdomadaires reliant l’Italie et la Chine.

Une soixantaine d’Italiens rapatriés dimanche de Wuhan (épicentre de l’épidémie) et arrivés lundi en Italie ont été placés à l’isolement pour deux semaines dans une caserne au sud de Rome.

11 h 43 : La ligne d’assemblage d’Airbus en Chine à l’arrêt pour une durée indéterminée

« Les restrictions de voyage dans le pays et au niveau international posent des défis logistiques. Le site d’assemblage final de Tianjin est actuellement fermé », a-t-il indiqué dans un communiqué. Les installations de Tianjin étaient « déjà fermées à l’occasion des fêtes du Nouvel an chinois et leur réouverture a été décalée » en raison de la propagation du coronavirus, a précisé un porte-parole du groupe.

« Airbus suit de près l’évolution de la situation du coronavirus et met en œuvre les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) », selon l’avionneur européen qui se dit affecté « de manière globale ».

11 h 12 : Les six cas en France hospitalisés « tant qu’il y a encore du virus détectable », déclare Agnès Buzyn

Les six patients hospitalisés en France après avoir été contaminés par le nouveau coronavirus sont tous « dans un état stable » mais ne sortiront pas tant que le virus reste présent dans leur organisme, a déclaré mercredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

« Il y en a un qui est toujours en réanimation (…) dans un état stable, tous les autres sont dans des services de médecine réguliers et ils sont gardés en isolement tant qu’il y a encore du virus détectable, mais ils vont pour l’instant bien », a-t-elle précisé.

Les équipes médicales qui les prennent en charge « sont dans une démarche de suivi très rapproché de la charge virale » pour ne laisser sortir « que des personnes pour lesquelles on a tous les paramètres viraux pour dire qu’il n’y a plus de risque », avait souligné mardi soir le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. « Leur évolution est favorable, il n’y a pas d’inquiétude du tout sur ces patients », avait-il ajouté.

10 h 44 : Hong Kong impose une « quarantaine obligatoire » à tous les visiteurs venant de Chine continentale

Tous les visiteurs entrant à Hong Kong en provenance de Chine continentale seront soumis à partir de samedi à une période de quarantaine obligatoire de deux semaines, afin d’endiguer la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi la cheffe de l’exécutif local.

« La mesure est dure. Mais après cette annonce (…) je crois que le nombre d’arrivées diminuera » de lui-même, a dit Carrie Lam, sans offrir de détails sur la mise en œuvre de la mesure. Hong Kong, territoire chinois semi-autonome, a annoncé mardi son premier décès dû au coronavirus et a fermé la quasi-totalité de ses postes frontières avec le reste de la Chine.

10h26 : La psychose du coronavirus frappe les commerçants chinois de Belleville

Les commerces chinois de Belleville à Paris se disent frappés de plein fouet par les phobies de leur clientèle occidentale, liées à l’hypothèse d’une contamination au Coronavirus, pourtant impossible par la seule nourriture.

10 h 02 : Quarantaine prolongée pour 3.700 personnes à bord d’un bateau au Japon

Quelque 3.700 personnes de dizaines de nationalités différentes se retrouvent coincées, pour au moins 14 jours, dans leurs cabines à bord d’un bateau de croisière au Japon après la découverte d’au moins 10 cas de coronavirus à bord. Le temps de couvrir la période d’incubation du coronavirus et éviter ainsi sa propagation.

Le ministère japonais de la Santé a fait savoir que des échantillons avaient été prélevés sur 120 personnes à bord présentant des symptômes comme fièvre ou toux, ainsi que 153 ayant été en contact avec eux ou avec le passager débarqué à Hong Kong, soit 273 personnes en tout. Les résultats sont connus pour 31 d’entre eux, dont les 10 testés positifs, et le nombre de cas de contamination est donc potentiellement plus important. Selon la télévision publique NHK, il s’agit d’un membre d’équipage de nationalité philippine et de neuf passagers, dont trois Japonais, trois Chinois, deux Australiens et un Américain.

9h48 : La compagnie aérienne Cathay demande à 27.000 employés de prendre un congé sans solde

Le PDG de la compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific a demandé mercredi à ses 27.000 employés de prendre trois semaines de congé sans solde face aux conséquences de l’épidémie du nouveau coronavirus. « J’espère que vous y participerez tous, de nos employés se trouvant en première ligne (au contact des clients) à nos cadres supérieurs », a déclaré Augustus Tang dans une allocution vidéo mise en ligne.

Cette demande met en évidence les difficultés économiques rencontrées par Cathay, déjà victime des manifestations pro-démocratie à Hong Kong qui ont lourdement affecté l’an dernier la fréquentation de ses lignes. « Avec des perspectives aussi incertaines, ménager notre trésorerie est désormais le point clé pour protéger notre entreprise », selon lui. « J’ai conscience que c’est difficile à entendre, a-t-il ajouté. Et il se peut que nous devions prendre d’autres mesures. Mais en soutenant ce congé spécial, vous nous aiderez en ces temps de besoin ».

Des dizaines de compagnies internationales ont déjà réduit ou suspendu leurs liaisons avec la Chine continentale, et certaines même avec Hong Kong, afin de tenter de freiner la transmission du coronavirus.

 

9 h 43 : Le Vietnam met en place des hôpitaux de fortune

Le Vietnam est en train de mettre en place des hôpitaux de fortune pour endiguer une éventuelle propagation du coronavirus alors que 950 de ses ressortissants devraient rentrer de Chine. Le but est de pouvoir « recevoir, surveiller et traiter tous les patients suspectés de coronavirus si l’épidémie se propage », a expliqué le directeur du département de la santé de Ho Chi Minh-Ville, Nguyen Tan Binh.

Le pays compte pour le moment 10 patients infectés par le nouveau coronavirus 2019-nCoV.

Des sites sont en train d’être convertis en deux hôpitaux de 500 lits au total à Ho Chi Minh- Ville. À Hanoi, deux installations militaires ont été transformées en centre de confinement d’une capacité de 1.500 places. Les 950 ressortissants vietnamiens qui seront évacués de Chine y seront placés en quarantaine. Des centres pouvant accueillir près de 3.000 personnes ont été aménagés dans deux provinces du nord du Vietnam près de la frontière chinoise. D’autres pouvant prendre en charge jusqu’à 3.700 patients vont être ouverts dans le centre du pays.

9 h 22 : Un second avion de rapatriement britannique

Un « deuxième et dernier » avion britannique chargé de rapatrier les Britanniques se trouvant encore dans la province du Hubei où est située la ville de Wuhan, berceau du nouveau coronavirus, va partir dimanche, a annoncé le gouvernement. « J’encourage tous les ressortissants britanniques du Hubei à s’inscrire auprès de nos équipes s’ils souhaitent partir sur ce vol », a ajouté le ministre Dominic Raab. Il avait conseillé auparavant aux quelque 30.000 Britanniques se trouvant en Chine de quitter le pays pour minimiser leur exposition au virus.

Le vol charter organisé par le gouvernement doit partir tôt dimanche matin, heure locale. Il atterrira à la base aérienne de Brize Norton dans l’Oxfordshire, dans le sud-est de l’Angleterre. Des personnels de santé voyageront avec les passagers ainsi que des membres du Foreign office. Le Royaume-Uni a jusqu’à présent rapatrié 94 Britanniques dont 83 vendredi sur un premier vol affrété par les autorités britanniques, en coopération avec les autorités espagnoles, et 11 dimanche venus à bord d’un vol français cofinancé par l’Union européenne.

8 h 55 : Le comité d’organisation des JO de Tokyo pas serein

Le patron du comité d’organisation des Jeux olympiques 2020 de Tokyo Toshiro Muto a admis mercredi que l’épidémie de coronavirus qui gagne en ampleur en Chine était un motif d’inquiétude « extrême ». « Nous sommes extrêmement inquiets, dans le sens où l’avancée de l’épidémie pourrait tempérer l’intérêt et l’enthousiasme pour les Jeux », a-t-il expliqué lors d’une réunion du Comité internationale paralympique.

« J’espère que cela peut être éradiqué aussi vite que possible. Nous planifions de coopérer avec le Comité international olympique, le Comité international paralympique, le gouvernement et la ville de Tokyo pour affronter cette question », a-t-il ajouté. Les Jeux olympiques 2020 auront lieu du 24 juillet au 9 août, suivis des Jeux paralympiques du 25 août au 6 septembre.

8 h 43 : Grands moyens

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific a demandé à ses 27.000 employés et employées de prendre trois semaines de congé sans solde, a annoncé mercredi son PDG Augustus Tang, alors que le transporteur fait face aux conséquences de l’épidémie du nouveau coronavirus.

« J’espère que vous y participerez tous, de nos employés se trouvant en première ligne (au contact des clients) à nos cadres supérieurs », a déclaré Augustus Tang dans une allocution vidéo mise en ligne.

Bonjour à toutes et tous ! Bienvenue sur ce live consacré à l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Nous sommes ensemble toute la journée.