Coronavirus : Au moins 10 personnes contaminées à bord du navire de croisière au Japon, l’ensemble des passagers en quarantaine

CORONAVIRUS Les résultats ne sont pas encore connus pour la majorité des 273 personnes testées à bord

M.C. avec AFP

— 

Japon: Au moins 10 personnes contaminées à bord du navire de croisière — 20 Minutes

L’ensemble des passagers est confiné à bord pendant quatorze jours. Au moins dix personnes se trouvant sur un bateau de croisière placé en quarantaine par les autorités japonaises sont contaminées par le nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le ministère japonais de la Santé. Cela porte à 33 le nombre de cas de contamination recensés au Japon.

Les autorités ont décidé de placer en quarantaine ce navire, le Diamond Princess, arrivé lundi soir dans la baie de Yokohama, près de Tokyo, avec 3.711 personnes à bord, 2.666 passagers et 1.045 membres d’équipage. La mesure a été décidée après des tests positifs du coronavirus chez un passager âgé de 80 ans qui avait débarqué à Hong Kong le 25 janvier. Le navire, parti de Yokohama le 20 janvier, avait également fait escale à Kagoshima (sud du Japon), au Vietnam, à Taïwan et dans l’archipel japonais d’Okinawa.

Le nombre de cas potentiellement plus important

Le ministère japonais de la Santé a fait savoir que des échantillons avaient été prélevés sur 120 personnes à bord présentant des symptômes comme fièvre ou toux, ainsi que 153 ayant été en contact avec eux ou avec le passager débarqué à Hong Kong, soit 273 personnes en tout. Les résultats sont connus pour 31 d’entre eux, dont les 10 testés positifs, et le nombre de cas de contamination est donc potentiellement plus important. Selon le ministre de la Santé Katsunobu Kato, ces dix personnes ont quitté le navire. « A partir de 7 h 30 (23 h 30 mardi, heure française), nous les avons fait débarquer du navire, et avec l’aide des garde-côtes, nous les envoyons vers des établissements médicaux », a dit le ministre.

Plus de vingt pays ont identifié des cas confirmés d’infection par le coronavirus. La maladie a tué 490 personnes en Chine continentale, selon le bilan national quotidien publié mercredi par les autorités chinoises, qui fait aussi état de plus de 24.000 contaminations. L’épidémie a amené l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer une urgence sanitaire mondiale. Plusieurs pays ont décrété des restrictions de voyages et des compagnies aériennes ont suspendu les vols de et vers la Chine.