Coronavirus : Un patient décède à Hong Kong

SYNTHESE Le bilan est désormais de 425 morts et de plus de 20.000 personnes contaminées

20 Minutes avec AFP
— 
Des usagers du métro de Hong Kong, le 4 février 2020.
Des usagers du métro de Hong Kong, le 4 février 2020. — AFP

Le bilan continue de grimper. Un Hongkongais de 39 ans atteint par le nouveau coronavirus est devenu ce mardi la première personne décédée de cette épidémie virale dans la mégalopole et la seconde hors de Chine continentale.

Il s’était rendu en janvier dans la ville de Wuhan, avant de retourner dans le territoire semi-autonome le 23 janvier à bord d’un train express. De nombreux médias hongkongais, citant des sources médicales, ont toutefois affirmé que la victime souffrait de problèmes de santé qui ont compliqué son traitement. Selon les derniers chiffres, le virus a provoqué un total de 425 décès.

Macao ferme ses casinos

Depuis son apparition, ce coronavirus a donc contaminé plus de 20.000 personnes et s’est propagé dans plus d’une vingtaine de pays. Les mesures pour empêcher le développement de l’épidémie continuent d’être prises. A quelques encablures de Hong Kong, Macao vient par exemple d’annoncer la fermeture de ses célèbres casinos. Véritables poumons économiques du territoire, ils ne pourront ouvrir « pendant quinze jours », a annoncé le chef du gouvernement local Ho Iat-seng.

Dans la zone, le Japon ne cesse également de prendre des mesures de confinement pour protéger sa population. Les autorités du pays sont ainsi en train de vérifier l’état de santé de 3.711 personnes en quarantaine à bord d’un bateau de croisière près de Tokyo, après un cas avéré de coronavirus parmi l’un des passagers ayant débarqué à Hong Kong. La télévision japonaise montre ce mardi des images de plusieurs officiers de quarantaine montant à bord du « Diamond Princess », un navire de croisière de la compagnie américaine Princess Cruises (groupe Carnival Corp), pour vérifier l’état de santé des 2.666 passagers et 1.045 membres d’équipage.


Le navire avait déjà été placé en quarantaine samedi à Naha, sur l’île méridionale japonaise d’Okinawa. Mais une seconde quarantaine a été organisée après la découverte du coronavirus chez un octogénaire débarqué à Hong Kong. Au total, le Japon a répertorié sur son territoire 20 cas de personnes infectées, dont quatre sans symptômes, selon les dernières données du ministère de la Santé diffusées lundi.