Chili : Un quatrième mort en trois jours de violences

CRISE SOCIALE Après trois mois de contestations sociales, les violences sont reparties avec la mort d’un fan du club de football Colo Colo renversé par un camion de police

20 Minutes avec AFP

— 

Des manifestants à Santiago du Chili, le 31 janvier 2020.
Des manifestants à Santiago du Chili, le 31 janvier 2020. — Luis Hidalgo/AP/SIPA

Depuis mercredi, la flambée de violence s’intensifie au Chili. Un jeune homme est mort vendredi après avoir été touché d’une balle dans la tête, portant à quatre le bilan des décès en trois jours de troubles, conséquences de la grave crise sociale que traverse le pays.

Les troubles avaient pourtant baissé en intensité

L’étudiant âgé de 24 ans est décédé des suites de ses blessures, deux jours après avoir été hospitalisé dans un état grave, a-t-on indiqué de source hospitalière. L’incident s’était produit lors d’une manifestation faisant suite à la mort d’un fan du club de football Colo Colo. Ce dernier avait été renversé par un camion de police au milieu d’affrontements entre des supporters et des agents de sécurité à l’extérieur du stade de l’équipe à Santiago, à l’issue d’un match comptant pour le championnat national.

Ces nouvelles violences sont intervenues alors que les troubles avaient baissé en intensité depuis plusieurs semaines, se limitant à des manifestations, parfois émaillées de violences, tous les vendredi dans le centre de la capitale. Une trentaine de personnes ont été tuées depuis le début de la crise il y a trois mois, en majorité dans des incendies. Plusieurs milliers d’autres ont été blessées dans la répression des manifestations.