Coronavirus : Non, la fondation de Bill et Melinda Gates n’a pas prédit « jusqu’à 65 millions de décès » liés à la souche chinoise

FAKE OFF La fondation du milliardaire américain est accusée d’avoir prédit « jusqu’à 65 millions de décès » liés au coronavirus pendant un exercice de simulation d’une pandémie. L’exercice ne portait pas sur la souche qui sévit actuellement

M.Co.

— 

Bill Gates, le 13 novembre 2019 à Seattle.
Bill Gates, le 13 novembre 2019 à Seattle. — CHINE NOUVELLE/SIPA
  • Des blogs reprochent à la fondation Bill et Melinda Gates d’avoir prédit « jusqu’à 65 millions de décès » liés au coronavirus pendant un exercice de simulation d’une pandémie.
  • L’exercice ne portait pas sur la souche qui sévit actuellement en Chine.
  • Bill Gates a déjà fait l’objet d’intox.

L’épidémie de coronavirus, responsable de 170 morts en Chine, a-t-elle été anticipée par la fondation Bill et Melinda Gates ? La fondation du milliardaire américain et de son épouse est accusée « d’avoir prédit jusqu’à 65 millions de décès liés au coronavirus. » L’affirmation est répandue par plusieurs  blogs, qui précisent que cette prédiction a eu lieu au cours d’une « simulation » qui a été « réalisée il y a trois mois ».

Selon ces blogs, l’exercice, intitulé Event 201, a été réalisé conjointement avec le Forum économique mondial et l’école de santé publique John Hopkins Bloomberg.

FAKE OFF

Le centre pour la sécurité sanitaire John Hokins a bien mené un exercice théorique de simulation en octobre 2019, mais celui-ci ne portait pas sur la souche de coronavirus qui frappe actuellement la Chine. « Bien que notre exercice sur table ait inclus un nouveau coronavirus fictif, les données que nous avons utilisées pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires au nCoV-2019 [le virus détecté en Chine] », a précisé le centre dans un communiqué.

Le centre n’a pas non plus prédit que le nCoV-2019 allait faire 65 millions de morts. « Pour le scénario [de l’exercice], nous avons modélisé une pandémie fictive de coronavirus, mais nous avons explicitement déclaré qu’il ne s’agissait pas d’une prédiction, développe le centre. Au contraire, l’exercice a servi à mettre en évidence les défis de préparation et de réponse qui se poseraient probablement en cas de pandémie très grave. »

Une partie du travail de la fondation Bill et Melinda Gates porte sur la recherche au sujet de la vaccination, ce qui lui a déjà valu de faire l’objet d'intox.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.