VIDEO. Procès de Trump : Le président américain se déchaîne contre Bolton, la Maison Blanche menace son livre

ETATS-UNIS Le vote crucial –et encore très incertain– sur les témoins aura lieu ce vendredi au Sénat

P.B. avec AFP

— 

L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton pourrait être un témoin-clé dans le procès de Donald Trump.
L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton pourrait être un témoin-clé dans le procès de Donald Trump. — Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

John Bolton va-t-il vider son sac devant les sénateurs ? Les révélations du New York Times sur l’existence d’un livre à paraître dans lequel l’ancien conseiller à la sécurité nationale confirmerait que Donald Trump avait conditionné l’aide à l’Ukraine à l’ouverture d’une enquête sur ses rivaux politiques, ont fait l’effet d’une bombe. Et alors que les sénateurs devraient voter ce vendredi pour décider de convoquer – ou pas – de nouveaux témoins au procès de Donald Trump, ce dernier a tiré à boulets rouges sur John Bolton.

« Si je l’avais écouté, on serait en pleine 6e Guerre mondiale. Et maintenant, il écrit un livre faux et méchant ? Pourquoi John Bolton ne s’est-il pas plaint de ces ''absurdités'' il y a longtemps, quand il a été limogé de manière très publique. Il n’a – pas que ça ait de l’importance – RIEN dit », écrit le président américain. Faucon néoconservateur adepte de l’interventionnisme américain, John Bolton a été viré en septembre dernier sur fond de désaccords avec le président américain, notamment sur la Corée du Nord.

Dans la foulée, la Maison Blanche a interdit à John Bolton de publier son livre en l’état. Le manuscrit envoyé pour approbation "apparaît contenir des informations confidentielles" dont certaines "sont classées au niveau top secret" et "pourraient causer des torts exceptionnellement graves à la sécurité nationale", écrit le Conseil à la sécurité nationale dans ce courrier. "Le manuscrit ne peut être publié (…) sans la suppression de ces informations confidentielles".

Vote crucial vendredi

Dans le manuscrit de son livre, John Bolton ferait, selon le New York Times, voler en éclats la défense de Donald Trump. Alors que le président américain affirme qu’il n’a pas utilisé l’aide américaine comme moyen de pression pour obliger le président Zelensky à ouvrir une enquête sur Joe Biden et son fils, John Bolton affirmerait l’inverse. Et il était aux premières loges et aurait pris beaucoup de notes.

Ces fuites ont un peu plus mis la pression sur les sénateurs républicains au procès de Donald Trump. Après une phase de questions-réponses mercredi et jeudi, le Sénat devrait voter vendredi. Soit pour décider d’entendre de nouveaux témoins, soit pour ajourner les débats et passer au vote pour condamner ou acquitter le président américain.

Les démocrates souhaitent convoquer John Bolton, mais également le chef de cabinet de Donald Trump, Mick Mulvaney. Pour passer, leur motion aura besoin du soutien de quatre républicains pour atteindre la majorité absolue de 51 voix. A l’heure actuelle, le suspense est total. Trois républicains modérés y seraient plutôt favorables : Mitt Romey, Susan Collins et Lisa Murkowski. D’autres pourraient faire pencher la balance, notamment le sénateur du Tennessee Lamar Alexander, qui s’apprête à prendre sa retraite.

Selon les médias américains, le patron des républicains Mitch McConnell aurait indiqué à ses troupes, mardi, qu’il n’avait pas les voix pour bloquer la motion démocrate. Mais les tractations se poursuivent, et certains républicains se sont montrés plus optimistes mercredi. La partie d’échecs continue.