Coronavirus: Plus de 1.700 nouveaux cas en Chine... Trois Japonais rapatriés sont infectés...

LIVE Après la confirmation d’un quatrième cas en France, suivez l’évolution de l’épidémie avec nous

R. G.-V.

— 

Les masques ont aussi fait leur apparition au Japon.
Les masques ont aussi fait leur apparition au Japon. — Naoya Masuda/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Le gouvernement français a confirmé qu’une cinquième personne était hospitalisée en France pour un coronavirus. Il s’agit de la fille d'un touriste chinois de la région de Wuhan.
  • Hier, plusieurs cas de contamination hors de Chine ont aussi été confirmés, notamment en Europe.
  • En Chine, le nombre de cas de coronavirus a déjà dépassé celui du SRAS, il y a quinze ans.

EN VIDEO

POUR EN SAVOIR PLUS 

 

3h00: Ce live est terminé

On se retrouve dans quelques heures pour la suite des événéments, bonne nuit ou bon réveil à tous!

1h50: Trois Japonais rapatriés sont infectés

Trois des 206 passagers japonais évacués mercredi de Wuhan sont contaminés par le coronavirus apparu dans cette ville du centre de la Chine, a annoncé jeudi matin le ministre de la Santé du Japon.

Les résultats des tests sont positifs pour ces trois cas qui viennent s'ajouter aux huit déjà recensés précédemment. Les tests n'ont pas encore été effectués pour les 210 autres Japonais rapatriés jeudi matin.

1h10: Le bilan monte à 170 morts en Chine, plus de 1.700 nouveaux cas

Le bilan des morts liées au nouveau coronavirus est monté à 170 en Chine, avec plus de 1.700 nouveaux cas de contamination enregistrés dans le pays, a annoncé jeudi le gouvernement chinois. Parmi les nouveaux décès constatés, 37 l'ont été dans la région du Hubei, dont la capitale est la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie, et le 38e dans la province de Sichuan (sud-ouest du pays).

Il y a eu également 1.032 nouveaux cas d'infection dans le Hubei, et quelque 700 ailleurs en Chine, ont précisé les autorités sanitaires. Un premier cas a été enregistré au Tibet, a-t-on précisé. Le bilan des contaminations s'élève à environ 7.700 cas, soit davantage que le nombre - 5.327 - des malades du Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras). Ce coronavirus avait fait en 2002-2003 un total de 774 morts, dont 349 sur le territoire chinois.

23h35: Pas de symptômes chez les Américains rapatriés

Aucun des 195 Américains évacués de la ville chinoise de Wuhan, épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus, ne présente de symptômes, ont fait savoir mercredi les autorités sanitaires américaines. Arrivés mercredi matin par avion sur une base militaire américaine à Riverside, en Californie, ils y resteront en quarantaine, sur la base du volontariat, pendant 72 heures, a expliqué Nancy Messonier, des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

23h20 : Selon une étude chinoise, un malade a infecté en moyenne 2,2 personnes

D’après une étude, réalisée par des chercheurs chinois et publiée dans la grande revue médicale New England Journal of Medicine (NEJM), chaque malade touché par le coronavirus a infecté en moyenne 2,2 personnes, un chiffre appelé taux de reproduction de base, ou « R zéro ». Ce chiffre n’est pas prédictif en soi de l’ampleur d’une épidémie, mais il est un paramètre utile. En l’occurrence, il est relativement bas, plus proche de la grippe hivernale (de l’ordre de 1,3) que de la rougeole, très contagieuse (plus de 12), et comparable au Sras de 2002 (3).

Dans la conclusion de cette étude, les chercheurs indiquent que les transmissions entre humains « se sont produites entre contacts proches depuis le milieu du mois de décembre 2019 ». Deux autres analyses rendues publiques mardi ont conclu à des périodes d’incubation moyennes de quelques jours seulement : 5,8 jours d’après 34 patients étudiés par des chercheurs aux Pays-Bas, avec de grands écarts ; et trois jours au plus dans le cas d’un Vietnamien de 27 ans, contaminé par son père revenu de Wuhan, selon une lettre parue dans le NEJM.

23h14 : La période d'incubation moyenne se précise autour de 5 jours, selon une étude chinoise

On en saurait plus sur la période d'incubation du nouveau coronavirus. D'après des chercheurs chinois dans l'une des études les plus larges publiées à ce jour sur l'épidémie de pneumonie virale, elle est de l'ordre de 5,2 jours en moyenne, mais varie grandement en fonction des patients, selon .

Le fait que l'estimation soit préliminaire et «imprécise», et fasse apparaître de grandes variations, justifie «une période d'observation ou de quarantaine de 14 jours pour les personnes exposées», écrivent les chercheurs des autorités sanitaires chinoises dans cette étude parue dans la grande revue médicale New England Journal of Medicine (NEJM).

L'estimation chinoise des périodes d'incubation du 2019-nCoV a été réalisée à partir de 10 malades. Mais les chercheurs ont au total étudié les 425 premiers patients afin d'établir deux caractéristiques de base de l'épidémie. Dans la grande étude chinoise, la moitié des 425 malades avaient 60 ans ou plus. Aucun n'avait moins de 15 ans. Au début à Wuhan, en décembre, le nombre de cas a doublé tous les 7,4 jours, selon leurs données.

22h18 : Faute de demande, Air France réduit ses vols vers Pékin et Shanghai

La compagnie aérienne française a annoncé ce mercredi qu « en raison de la baisse de la demande sur ses destinations », elle n’effectuerait plus qu’un vol quotidien vers Shanghai et Pékin à compter de ce vendredi. Comme plusieurs autres compagnies, le transporteur a suspendu depuis le 24 janvier ses vols vers Wuhan.

« En raison de la baisse de la demande sur ces destinations [Shanghai et Pékin], Air France ajuste son programme de vols et opérera un vol quotidien vers Shanghai et Pékin à compter du vendredi 31 janvier 2020 », précise la compagnie dans un communiqué. Air France exploite habituellement depuis Paris deux vols quotidiens vers Shanghai, à l’exception du jeudi, soit un total de 13 vols hebdomadaires, et un deuxième vol vers Pékin les mardi, jeudi et samedi, soit 10 vols hebdomadaires.

« A ce stade, la desserte de Shanghai et Pékin est maintenue, l’OMS ne préconisant pas de restriction de voyage sauf de et vers la province de Hubei », ajoute Air France. « Les clients en possession d’une réservation de ou vers la Chine pour des départs jusqu’au 29 février 2020 peuvent demander le remboursement sans frais ou le report de leur voyage jusqu’au 31 mai 2020 », indique encore la compagnie.

 

20h50 : Ce virus peut-il faire vaciller l’économie mondiale ?

C’est l’avis du président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, pour qui des risques demeurent « incluant ceux posés par le nouveau coronavirus », qui crée de l’incertitude.

« C’est un problème très grave et je veux commencer par évoquer les souffrances humaines considérables que le virus provoque déjà », a-t-il ajouté. Le président de la Fed a en outre relevé qu’il fallait s’attendre à une perturbation de l’activité en Chine « et peut-être à l’échelle mondiale » en raison des restrictions de voyage et des fermetures d’entreprises pour éviter la propagation du virus.

Il s’est toutefois refusé à spéculer sur l’ampleur de l’impact économique dans la mesure où l’épidémie en est à ses débuts. « Bien entendu, nous surveillons très attentivement la situation », a-t-il ajouté, soulignant que la Fed allait en particulier être attentive aux « éventuelles ramifications aux Etats-Unis ».

20h20 : Les Mondiaux indoor d’athlétisme, prévus en Chine en mars, sont reportés à 2021

20h13 : Entraide européenne pour les rapatriements à venir

Un premier avion doit décoller mercredi soir pour rapatrier des Français de Wuhan. Ils seront accompagnés d’une équipe médicale d’une vingtaine de personnes (psychologues, infirmières et médecins). Ces personnes ne présentent aujourd’hui aucun symptôme et devront porter un masque dans l’avion. Elles seront mises en confinement pendant 14 jours, période d’incubation de la maladie, dans un lieu encore non communiqué.

Demain ou après-demain, un autre avion doit décoller pour rapatrier des ressortissants français et européens, dans le cadre d’un protocole d’entraide européen.

« Si sur place, des personnes ont des symptômes, sont malades, (…) elles seront rapatriées par vols sanitaires spécifiques », a précisé la ministre au cours d’un point presse.

20h07 : Un cinquième cas a été détecté en France, c'est la fille du quatrième patient contaminé, a annoncé Agnès Buzyn

 

18h04 : Des nouvelles des autres patients hospitalisés à Paris

Les trois autres patients confirmés en France sont un couple chinois, un homme de 31 ans et une femme de 30 ans, hospitalisés à Bichat, ainsi qu’un Français d’origine chinoise de 48 ans hospitalisé à Bordeaux.

La femme va bien et sa fièvre est tombée, même si sa sortie de l’hôpital n’est pas encore à l’ordre du jour, selon le Pr Yazdanpanah. Les médecins sont « assez confiants » pour l’homme de 30 ans, mais il a toutefois été mis « sous surveillance plus rapprochée en réanimation » depuis mardi après une « petite aggravation ». « Il va bien mais pour être plus prudents, on voulait le surveiller », a indiqué le médecin.

17h53 : Des ministres convoqués à Matignon ce mercredi

Le Premier ministre Edouard Philippe reçoit la ministre de la Santé Agnès Buzyn, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, Florence Parly, ministre des Armées et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur à 18 heures pour une réunion sur le coronavirus.

17h52 : La fille du 4e patient présente des symptômes

Agée de 50 ans, elle a aussi développé des symptômes et un test est en cours pour savoir si elle est elle aussi infectée par le coronavirus. Les autorités sanitaires s’emploient maintenant à vérifier si le patient de 80 ans a pu contaminer d’autres personnes lors de son passage aux urgences.

17h51 : Ce 4e patient n’a pas été repéré tout de suite

Cet homme est arrivé en France « le 23 janvier » et a d’abord consulté les urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris le samedi 25. « Il avait de la fièvre mais pas de toux ni de signes respiratoires, il ne venait pas de Wuhan mais d’une ville à 400 km au nord : il était loin des critères et n’a pas été retenu comme un cas possible » d’infection au coronavirus, a poursuivi le médecin.

« Ce n’est qu’hier (mardi), quand il a développé et aggravé un état respiratoire, qu’il y a de nouveau eu une demande de classement et le classement a été retenu parce qu’il avait des signes respiratoires », selon le Pr Yazdanpanah.

17h47 : On en sait plus sur le 4e patient infecté

« Son état est grave (…) on va faire tout ce qu’on peut mais c’est sévère », a déclaré le Pr Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris. Le patient, un Chinois de 80 ans, est en réanimation à Bichat et est sous « ventilation artificielle ».

17h18 : L'OMS demande au mond entier d'agir fac eau nouveau coronavirus

17h16 : Les rapatriements se poursuivent

Un avion avec environ 200 Américains évacués de Wuhan vient d’atterrir en Californie. Les passagers évacués par le gouvernement américain sont surveillés de près par les autorités sanitaires des Etats-Unis, qui vont contrôler à l'arrivée l'apparition éventuelle de symptômes.

16h44 : Le chef de l’OMS convoque une nouvelle réunion d’urgence jeudi

« J’ai décidé de réunir à nouveau demain le Comité d’Urgence du Règlement Sanitaire International sur le nouveau #coronavirus (2019-nCoV) pour me conseiller sur la question de savoir si l’épidémie actuelle constitue une urgence de santé publique de portée internationale », a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus dans un tweet.

16h22 : La compagnie aérienne allemande Lufthansa annule tous ses vols avec la Chine

15h39 : Ikea annonce la fermeture de la moitié de ses magasins en Chine

Les salariés concernés, sur les 14.000 que compte le groupe dans le pays, « sont priés de rester chez eux, en conservant l’intégralité de leur salaire », a précisé Ikea dans son communiqué.

15h24 : L’épidémie du nouveau coronavirus chinois commentée par le directeur général de Boeing

C’est la prise de parole inattendue du jour. David Calhoun, patron de l’entreprise aéronautique Boeing en crise, a commenté une autre crise, celle du coronavirus : « Je dirais que l’expérience du Sras et les protocoles qui ont été établis, devraient contenir cela », à savoir la propagation du coronavirus, « à un rythme bien plus rapide », a-t-il déclaré.

« Je crois que tous les protocoles (pour juguler le virus) seront perfectionnés », a ajouté le nouveau patron du constructeur aéronautique américain. « Tout le monde fait tout ce qu’il peut pour soutenir ces protocoles afin de limiter in fine le nombre de personnes contaminées », a-t-il également fait observer.

12 h 22 : Toute personne venant de Wuhan au Royaume-Uni sera isolée quatorze jours

12 h 07 : Précautions et inquiétudes

Le saviez-vous ? 20 Minutes a un correspondant permanent au Japon. Et Mathias Cena nous explique l’atmosphère qui règne actuellement au pays du soleil levant.

 

11 h 25 : Ciel !

Plusieurs compagnies aériennes ont pris la décision de suspendre ou de réduire leurs vols vers la Chine continentale face à la propagation du coronavirus qui a déjà fait 132 morts. Voici un point de situation des compagnies aériennes qui ont communiqué sur le sujet.

Elles suspendent leurs vols : British airways, Lion air.

Elles réduisent leur desserte : United Airlines, Cathay Pacific.

Elles ne changent pas pour l’instant leurs plans de vol (sauf pour Wuhan) : Air France, Lufthansa…

10 h 59 : Le monde du sport prend ses dispositions

C’est à Pékin que doivent avoir lieu les prochains Jeux olympiques d’hiver, dans deux ans.

 

8 h 55 : Usines fermées

Le géant automobile japonais Toyota a annoncé mercredi qu’il prolongeait d’une semaine la suspension de la production dans ses trois usines en Chine, jusqu’au 9 février inclus, en conséquence de la crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus. « Nous allons surveiller la situation et prendre une nouvelle décision » après cette date a indiqué un porte-parole du groupe. Opérées avec ses partenaires automobiles locaux GAC et FAW, ces trois usines étaient déjà à l’arrêt cette semaine en raison des congés du Nouvel An chinois.

8 h 14 : British Airways annonce la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine

7 h 55 : La Papouasie, c’est fermé

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a annoncé mercredi qu’elle n’accepterait plus sur son sol aucun voyageur étranger en provenance d’Asie, une mesure radicale destinée à empêcher l’arrivée du nouveau coronavirus (2019-nCoV) apparu en Chine, à Wuhan. « Tous les citoyens provenant de ports d’embarquement asiatiques se verront refuser l’entrée sur le territoire à compter d’aujourd’hui », a indiqué le ministère papouasien de l’Intérieur dans une note adressée aux compagnies aériennes et aux sociétés de transport maritime. Le ministère annonce en outre que la seule frontière terrestre du pays, avec la province indonésienne de Papouasie, sera fermée jeudi.

7 h 47 : Bienvenue à Anchorage

L’avion qui rapatrie les Américains et Américaines de Wuhan arrive à Anchorage aux Etats-Unis. Bon, il arrive en Alaska, hein, on ne voudrait pas trop prendre de risques côté Etats-Unis qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

 

7 h 41 : Piqûre de rappel

Pour bien commencer la journée, un rappel important. S’éloigner des personnes visiblement asiatiques dans les transports en commun ou dans la rue c’est : raciste ! Et les communautés asiatiques en France le rappel à travers le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus. Fabrice Pouliquen, de 20 Minutes, vous en parlait hier.

7 h 33 : 132 morts et mortes en Chine

C’est le dernier bilan actualité qui nous parvient d’Extrême-Orient. Plus de 6.000 personnes infectées. Ce qui veut dire que comparé au SRAS, il y a une quinzaine d’années, il y a plus de contaminés mais moins de décès.

7 h 25 : Bonjour, bienvenue dans ce nouveau live pour suivre les développements de l’actualité autour de l’épidémie de coronavirus

On est ensemble pour toute la journée et une partie de la nuit !