Caraïbes : Alerte au tsunami levée après un puissant séisme de magnitude 7,7 entre Cuba et la Jamaïque

TREMBLEMENT DE TERRE L’épicentre du tremblement de terre a été localisé en mer

20 Minutes avec AFP

— 

Des travailleurs rassemblés devant le bâtiment Lonja del Comercio (marché du commerce) à La Havane, à Cuba, après le tremblement de terre de magnitude 7,7, vivement ressenti sur l'île et en Jamaïque.
Des travailleurs rassemblés devant le bâtiment Lonja del Comercio (marché du commerce) à La Havane, à Cuba, après le tremblement de terre de magnitude 7,7, vivement ressenti sur l'île et en Jamaïque. — ADALBERTO ROQUE / AFP

Un séisme de magnitude 7,7 a ébranlé ce mardi les Caraïbes entre Cuba et la Jamaïque, déclenchant une alerte au tsunami dans la région, levée une heure après son émission, et faisant évacuer des bâtiments jusqu’à Miami. « La menace de tsunami liée à ce séisme est passée et il n’y a plus de risque », a indiqué le Centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique.

L’épicentre du tremblement de terre a été localisé en mer, au sud de l’île de Cuba et au nord-ouest de celle de la Jamaïque, à une profondeur estimée à 10 km, a indiqué l’Institut américain de géophysique (USGS), qui a révisé à la hausse une première estimation de magnitude 7,3.

Une forte intensité

Le tremblement de terre a été ressenti dans la majeure partie de la Jamaïque, ont rapporté des médias locaux. « J’étais au deuxième étage d’un immeuble, il a tremblé pendant un moment », a dit à l’AFP par SMS le docteur Machel Emanuel, depuis Kingston. « J’ai eu le vertige. La porte n’arrêtait pas de claquer ». Selon Jawara Rawjers, un autre habitant de Kingston interrogé par l’AFP, la terre a tremblé une vingtaine de secondes. « Je n’ai pas eu peur car c’était un petit séisme, j’ai été surpris par la magnitude », a-t-il dit.

A La Havane, à Cuba, des milliers de gens se sont retrouvés dans la rue après des évacuations d’immeubles. « Le séisme a été perceptible dans de nombreuses provinces, comme Guantanamo, Santiago de Cuba, Holguin, Las Tunas [est], [centre], La Havane, Pinar del Rio et la municipalité Isla de la Juventud [ouest], selon de nombreux témoins via les réseaux sociaux », a indiqué le portail officiel d’informations Cubadebate, sans faire état de dégâts dans l’immédiat.

Levée de l’alerte

Le Centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique, qui surveille également d’autres mers, a émis dans la foulée une alerte au tsunami, avec des vagues pouvant atteindre 30 cm à 1 m, sur les côtes du Belize, de Cuba, du Honduras, du Mexique, des îles Caïmans et de Jamaïque. « Des vagues de tsunami dangereuses sont possibles sur les côtes situées dans un rayon de 300 kilomètres de l’épicentre du tremblement de terre », a-t-il indiqué dans un bulletin. L’alerte a depuis été levée par le Centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique.

La secousse tellurique a produit un mouvement oblique sur la faille, ce qui atténue le risque de tsunami, a toutefois estimé l’experte Lucy Jones, sur son compte Twitter. L’épicentre du séisme est à 140 km au sud-ouest de la ville cubaine de Niquero.

A Miami, dans le sud-est des Etats-Unis, la police a évacué plusieurs bâtiments par précaution, mais aucun dégât n’était rapporté dans l’immédiat. « Aucun blessé rapporté », a twitté la police de la métropole de Floride.