Méditerranée : 223 migrants secourus par l'« Ocean Viking » en attente d’un port sûr

HUMANITAIRE Un autre sauvetage a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche avec 72 migrants secourus

J.-L.D. avec AFP

— 

L'Ocean Viking en mer, illustration
L'Ocean Viking en mer, illustration — Francesco Ruta/AP/SIPA

Quelque 223 migrants, dont des femmes enceintes et des enfants, secourus en  Méditerranée ces dernières heures se trouvaient ce dimanche à bord du navire humanitaire « Ocean Viking » en attente d’un port sûr où débarquer, selon la presse italienne.

Les migrants ont été secourus par le navire humanitaire, affrété par SOS Méditerranée en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF), au cours de plusieurs opérations au large de la Libye, selon les médias. Le sauvetage le plus récent s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche dans la zone de secours et de recherches (SAR) de Malte où 72 migrants se trouvaient à bord d’une embarcation surpeuplée.

1.283 décès recensés en Méditerranée en 2019

Depuis l’été 2018, succédant à l’Italie qui assurait auparavant ce rôle, les garde-côtes libyens sont chargés par l’Europe de coordonner les sauvetages dans une vaste « zone de recherche et de secours » dépassant leurs eaux territoriales. Une mission que la Libye, en guerre, est incapable de mener à bien, dénonce SOS Méditerranée.

En 2019, l’Organisation internationale des migrations (OIM) a recensé 1.283 décès connus en Méditerranée, la route centrale entre l’Afrique du Nord et l’Italie étant la plus mortelle. Au moins 19.164 migrants auraient péri dans les flots au cours des cinq dernières années.