Coronavirus : Cinq cas de coronavirus confirmés aux Etats-Unis

LIVE Retrouvez les événements de ce dimanche liés au coronavirus

M. C. et R. G.-V.

— 

Des passagers d'un aéroport à Hong Kong dimanche 26 janvier 2020.
Des passagers d'un aéroport à Hong Kong dimanche 26 janvier 2020. — Katherine Cheng / SOPA Images/Si

L’ESSENTIEL

  • Apparu début décembre sur un marché de Wuhan, le coronavirus a déjà fait 80 morts et près de 2.000 personne contaminées en Chine.
  • Le pays a pris des mesures pour limiter les déplacements, en plein chassé-croisé du Nouvel An, période de congés que les Chinois mettent à profit pour voyager d'un bout à l'autre de leur pays.
  • La France n'exclut pas une possible propagation de l'infection au coronavirus après l'identification de trois cas sur des voyageurs récemment rentrés de Chine, les «premiers cas européens».

 

VIDEO

 

A LIRE AUSSI

23h15: Ce live est maintenant terminé...

Et nous vous remercions de l'avoir suivi. Bonne nuit !

21 h 20 : Cinq cas de coronavirus confirmés aux Etats-Unis

Cinq cas d’infection au coronavirus ont été confirmés aux Etats-Unis ont annoncé dimanche les Centres de contrôle de prévention des maladies (CDC).

« Nous nous attendons à ce qu’il y ait d’autres cas », a indiqué Nancy Messonnier, responsable des CDC pour les maladies respiratoires, précisant que des analyses étaient en cours auprès de 100 patients.

21h15 : Les tour-opérateurs français suspendent les voyages organisés vers la Chine jusqu'au 21 février

Le syndicat des tour-opérateurs français (Seto) a recommandé dimanche la suspension des voyages organisés vers la Chine jusqu'au 21 février, du fait de l'épidémie de coronavirus.

20 h 12 : Les personnes rapatriées devront « demeurer dans un lieu d’accueil pendant 14 jours »

Le rapatriement sera destiné aux Français qui le souhaitent, a annoncé Agnès Buzyn à l’issue de la réunion autour du Premier ministre.

Il se fera « avec l’accord des autorités chinoises » et sous la supervision d’une « équipe médicale dédiée ». Les personnes rapatriées devront « demeurer dans un lieu d’accueil pendant 14 jours », période d’incubation estimée.

20 h 01 : Rapatriement aérien des Français de Wuhan « en milieu de semaine »

La ministre de la santé Agnès Buzyn annonce un rapatriement aérien des Français de Wuhan « en milieu de semaine »

18 h 30 : Le point sur les attentes du gouvernement

A lire ici et bâtonné par mes soins :

 

18 h 00 : A Wuhan, la vie étrange es ressortissants français 

Un reportage made in AFP à lire ici : 

 

17 h 30 : Une consultation en cours du gouvernement français

En ce moment même, Edouard Philippe a ressemblé plusieurs ministres pour évoquer les mesures à prendre par la France dans le cadre du virus.

16 h 40 : On revient aussi sur le cas bordelais

Avec Elsa Provenzano, journaliste à 20 Minutes Bordeaux.

 

16 h 32 : 20 Minutes revient plus en détails sur ce bâtiment attaqué à Hong Kong

 

16 h 21 : Un vol d’évacuation des ressortissants américains de Wuhan aura lieu le 28 janvier

Avec en priorité le personnel diplomatique.

 

16 h 07 : Le programme sportif perturbé

Le tournoi de qualification olympique de football d’Asie, qui réunit la Chine, l’Australie, Taïwan et la Thaïlande, avait déjà été déplacé de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, à Nanjing dans la province de Jiangsu. Il se tiendra désormais à Sydney, En Australie, a indiqué la Confédération asiatique de football (AFC) après la découverte de cas de virus au Jiangsu.

Par ailleurs, la Fédération internationale de tennis a décidé de déplacer les matchs de la Fed Cup du Groupe I de la poule Asie/Océanie, du Dongguan, dans le sud de la Chine, au Kazakhstan, en raison des « restrictions sur les voyages en Chine ». L’événement, dans lequel la Chine, Taïwan, l’Inde, la Corée du Sud et l’Ouzbékistan vont s’affronter dans la capitale Noursoultan, est maintenu du 4 au 8 février.

15 h 54 : Zéro cas au Royaume-Uni

Le ministère local de la Santé indique que les 52 tests effectués se sont tous révélés négatifs.

 

15 h 46 : On en sait plus sur les évènements qui se sont déroulés un peu plus tôt à Hong Kong

Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov dimanche soir contre un bâtiment inoccupé de Hong Kong qui avait été choisi pour être une zone de quarantaine pour des personnes pouvant être porteuses du virus 2019-nCoV, a indiqué la police. Un photographe de l’AFP a vu de grandes flammes s’échapper de l’entrée du bâtiment avant que les pompiers n’interviennent.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées dimanche aux abords du bâtiment choisi et ont protesté contre cette installation. Après la dispersion de la manifestation par la police, le Centre de protection de la santé a fait savoir que le projet de transformer cet immeuble en centre de quarantaine était suspendu.

Un premier centre de quarantaine a déjà été installé dans un parc, à l’écart de la ville, deux autres parcs sont prêts à en accueillir d’autres. Des officiels ont indiqué qu’ils avaient du mal à trouver des hôteliers acceptant de loger le personnel médical travaillant dans les centres de traitement isolés où sont accueillis les premiers malades. Plus de 300 personnes ont péri à Hong Kong en 2003 dans l’épidémie due au virus SARS, traumatisant un territoire qui compte parmi les lieux les plus densément peuplés du monde.

15 h 06 : Le maire de Wuhan s’attend à 1.000 cas supplémentaires

C’est ce qu’annonce un reporter de Reuters en Chine sur Twitter.

 

15 h 02 : Rendez-vous à 17 h 00 à Matignon

Le Premier ministre, Édouard Philippe, recevra dimanche après-midi les ministres concernés « pour faire un point de situation sur le coronavirus », a indiqué Matignon dans un communiqué. Les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, de l’Intérieur, Christophe Castaner, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye et le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sont attendus à 17 h 00 à Matignon.

14 h 39 : Un bâtiment prévu pour accueillir des porteurs du virus attaqué par des manifestants à Hong Kong

C’est ce qu’annonce la police locale.

14 h 19 : Une décision prise ce soir concernant les expat' français à Wuhan

Le gouvernement annoncera dimanche, à l’issue d’une réunion à Matignon, des mesures concernant les ressortissants français présents à Wuhan où se propage l’épidémie de pneumonie virale, a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn. « Nous travaillons aujourd’hui à une possibilité de rapatriement », a dit la ministre au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. « Nous avons une réunion prévue chez notre Premier ministre en fin d’après-midi », a-t-elle ajouté, en soulignant qu'« il y aura des décisions prises dans la journée ».

« S’il y a un rapatriement des personnes qui sont actuellement en Chine nous expliqueront dans notre point presse en fin d’après-midi quelles seront les mesures qui seront prises », a précisé la ministre.

14 h 03 : « Je m’attends à ce qu’il y ait de nouveaux cas, comme ailleurs », a dit Agnès Buzyn

C’était il y a quelques minutes sur RTL et LCI. « Ce matin il y a cinq personnes en évaluation, mises en isolement. Une dizaine de cas sont sous surveillance. Une prise de sang est testée pour le virus », a ajouté la ministre de la Santé.

13h26 : Que sait-on du cas détecté à Bordeaux ? 

Vous le saurez en lisant notre papier par ici. 

12 h 33 : Le gouvernement a lancé samedi soir un site pour suivre l’état de l’épidémie en France

 

12 h 04 : Le Guangdong, province la plus peuplée de Chine, impose le port du masque

C’est la province autour de Hong Kong, dans le sud du pays.

11 h 55 : Un 3e cas aux Etats-Unis

Un troisième cas de coronavirus a été confirmé dimanche aux Etats-Unis, en Californie. Selon l’Agence de santé du comté d’Orange, la personne infectée est un voyageur en provenance de Wuhan, la ville chinoise située à l’épicentre de l’épidémie de pneumonie virale qui a déjà tué 56 personnes et en a contaminé deux mille. Le malade a été placé à l’isolement dans un hôpital local et son état était sans gravité.

« Il n’y a aucune preuve que le virus ait été transmis de personne à personne dans le comté d’Orange. Le risque d’une transmission locale reste faible pour le moment », a assuré l’Agence de santé du comté. Aucun détail n’a été donné sur la façon dont la personne est arrivée aux États-Unis ni sur son identité.

11 h 37 : On part à Lille, avec des étudiantes rapatriées

 

11 h 01 : Les associations organisatrices du défilé du Nouvel an chinois à Paris affirment être à l’origine de l’annulation

« Les représentants associatifs chinois se sont réunis cet après-midi au siège de l’Association des Chinois résidents en France. Face à l’épidémie de coronavirus, afin d’éviter tous risques, il a été décidé, avec l’ambassade de Chine en France, d’annuler la célébration du Nouvel an chinois. Les discussions ont été longues mais la sécurité des Français est notre priorité », expliquent les associations dans un communiqué, où elles présentent par ailleurs leurs « sincères excuses ».

10 h 10 : Les festivités du Nouvel an chinois place de la République à Paris sont annulées, annonce Anne Hidalgo

 

9 h 44 : Plus de bus entre Shanghai et le reste de la Chine

La métropole chinoise de Shanghai (24 millions d’habitants et d’habitantes) a annoncé dimanche la suspension immédiate des lignes d’autocars longue distance, dans le cadre des mesures destinées à enrayer une épidémie de pneumonie virale. Au nord du pays, les villes géantes de Pékin, Tianjin et Xian ont pris des mesures similaires.

8 h 18 : Le commerce d’animaux sauvages temporairement interdit en Chine

La Chine a annoncé dimanche une interdiction temporaire du commerce d’animaux sauvages dans le cadre des mesures prises pour tenter d’enrayer l’épidémie, qui serait partie d’un marché où était vendu ce type d’animaux. L’élevage, le transport ou la vente de toutes les espèces animales sauvages sont interdits « à partir de la date de l’annonce jusqu’à la fin de la situation épidémique nationale », selon une directive conjointe émise par trois agences de haut niveau, dont le ministère de l’agriculture.

7 h 49 : La ville de Shantou renonce à bloquer ses accès

Volte-face. La métropole de Shantou, dans le sud de la Chine, a renoncé dimanche à bloquer ses accès, après avoir été la première ville du pays à annoncer une telle décision en dehors de la zone au cœur de l’épidémie de pneumonie virale. Dans un communiqué, la ville de 5,6 millions d’habitants a précisé que ses transports publics seraient suspendus temporairement à des fins de désinfection mais qu’elle n’interdisait pas l’accès aux véhicules et aux personnes arrivant de l’extérieur, sans autre explication sur ce revirement.

7 h 08 : Les Etats-Unis, premier pays à annoncer l’évacuation de ses ressortissants

Washington, qui dispose d’un consulat à Wuhan, espère faire partir un vol direct de la ville vers San Francisco mardi pour rapatrier son personnel diplomatique et d’autres ressortissants américains bloqués là-bas. « La place est extrêmement limitée et, s’il n’est pas possible de transporter tout le monde, priorité sera donnée aux personnes les plus à risque », ont précisé les Etats-Unis.

D’autres pays prévoient des évacuations de la ville et de sa région, mises de facto en quarantaine depuis jeudi. La France envisage une évacuation par autocar de ses ressortissants, en lien avec les autorités chinoises, a annoncé vendredi le Quai d’Orsay. La date de ce transfert n’a pas été précisée.

5 h 48 : Pour la première fois, une ville chinoise annonce des mesures de bouclage en dehors de la région de Wuhan

Une première ville chinoise située en dehors de l’épicentre du nouveau coronavirus à Wuhan a annoncé dimanche des mesures de restrictions d’accès. Shantou, une ville de plus de 5 millions d’habitants située à plus de 1.000 km au sud de Wuhan, va interdire l’accès de tous les véhicules non essentiels, ont annoncé les autorités locales.

5 h 30 : Bonjour à tous, et bienvenue dans ce live pour suivre la situation ce dimanche concernant le coronavirus. Petit résumé des derniers développements :

EN CHINE

  • Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale est monté à 56 morts et près de 2.000 personnes contaminées en Chine, ont annoncé dimanche les autorités. L’épidémie a notamment fait un mort à Shanghai. A compter de lundi, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d’hôtels ni de séjours à des groupes. Après Pékin, Tianjin, ville chinoise de 15 millions d’habitants, va suspendre les liaisons en bus longue distance afin de contenir la propagation du coronavirus.

 

EN FRANCE

  • Trois cas positifs au coronavirus chinois ont été confirmés en France vendredi, les premiers en Europe. « Il faut traiter une épidémie comme on traite un incendie », c’est-à-dire la « circonscrire le plus vite possible », a expliqué la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Le point détaillé sur la situation par ici.
  • Une équipe médicale d’accueil sera mise en place dimanche à l’aéroport de Roissy pour permettre la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes d’une infection par coronavirus.

 

AILLEURS

  • La Canada a annoncé la présence d’un cas suspect sur son territoire.
  • Les Etats-Unis ont annoncé dimanche qu’ils organisaient l’évacuation de leur personnel diplomatique et d’autres ressortissants américains bloqués à Wuhan, par un vol direct Wuhan – San Francisco qui devrait partir mardi.
  • Disneyland ferme ses portes à Hong Kong à compter de dimanche et jusqu’à nouvel ordre. Une décision prise au lendemain du classement en alerte sanitaire maximale de la mégapole.