« Salutations de Thaïlande »... Evadé d’une prison belge, il nargue les autorités en leur envoyant une carte postale

PIED DE NEZ Oualid Sekkaki, âgé de 26 ans, s’est évadé de la prison de Turnhout le 19 décembre 

20 Minutes avec agences

— 

La prison de Turnhout, en Belgique.
La prison de Turnhout, en Belgique. — LUC CLAESSEN/Belga/Sipa USA/SIPA

Il a décidé de narguer les autorités. Un ex-détenu qui s’est évadé de la prison de Turnhout ( Belgique) a envoyé une carte postale de Thaïlande à l’administration pénitentiaire. « Salutations de Thaïlande », a écrit sur le courrier Oualid Sekkaki, d’après le quotidien flamand Het Laatste Nieuws.

Avec quatre autres détenus, ce Belgo-marocain de 26 ans s’est évadé le 19 décembre dernier. Il est le seul encore en fuite. Trois de ses comparses ont été arrêtés en Belgique quelques heures après l’évasion, et un quatrième début janvier aux Pays-Bas.

Il envoie aussi son badge de prison

Dans son envoi réceptionné mardi, Oualid Sekkaki a joint le badge avec son nom et son prénom, lui permettant de s’identifier auprès des surveillants de la prison. Sans évoquer le pays d’expédition, une porte-parole de l’administration pénitentiaire belge a confirmé la réception d'« un courrier » contenant effectivement le badge d’identification.

Oualid Sekkaki purgeait une peine pour sa participation à une fusillade en Belgique à l’été 2015, selon la chaîne publique flamande VRT. Il est désormais visé par un mandat d’arrêt international. Il est aussi le frère d’Ashraf Sekkaki, surnommé par les médias « le roi de l’évasion » après s’être enfui de la prison de Bruges en hélicoptère en 2009.