Virus en Chine : Le bilan relevé à 9 morts et plus de 400 cas, Pékin alerte sur une possible mutation

CHINE L’Organisation mondiale de la santé doit se réunir mercredi pour déterminer s’il convient de déclarer une « urgence de santé publique de portée internationale »

20 Minutes avec AFP

— 

Des caméras thermiques contrôlent la température des voyageurs dans une gare de Wuhan, le 21 janvier 2020.
Des caméras thermiques contrôlent la température des voyageurs dans une gare de Wuhan, le 21 janvier 2020. — /AP/SIPA

Le nouveau coronavirus qui frappe la Chine a fait 9 morts au total et plus de 400 cas ont été recensés à travers le pays, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires, alourdissant un précédent bilan de six morts et environ 300 cas. Ce virus, qui se transmet par les voies respiratoires, « pourrait muter et se propager plus facilement », a indiqué lors d’une conférence de presse le vice-ministre de la commission nationale de la Santé, Li Bin.

La souche incriminée, découverte le mois dernier à Wuhan, dans le centre du pays, est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l’homme, comme un rhume, mais aussi d’autres plus graves comme le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

 

Des centaines de millions de voyageurs attendus cette semaine

Les autorités sanitaires ont annoncé des mesures pour contenir la maladie alors que des centaines de millions de personnes voyagent cette semaine à travers le pays pour les vacances du Nouvel An lunaire. Celles-ci prévoient notamment la désinfection et la ventilation des aéroports, des gares et des centres commerciaux. « En cas de besoin, des contrôles de température seront également effectués dans des zones-clés dans des lieux très fréquentés », a assuré la commission nationale de la santé dans un communiqué.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunit mercredi pour déterminer s’il convient de déclarer une « urgence de santé publique de portée internationale », une décision qui pourrait être influencée par la découverte du premier cas aux Etats-Unis.

D’autres contaminations ont également été signalées en Asie (Japon, Corée du Sud, Thaïlande, Taïwan), et nombre de pays ayant des liaisons aériennes directes ou indirectes avec Wuhan, grande métropole située à environ 1.100 km de Pékin, ont renforcé les contrôles des passagers à l’arrivée.