Barack Obama président: les résultats, les réactions, la liesse, minute par minute

USA2008 C'est fait! Comme tous les sondages l'annonçaient Barack Obama a été élu président des Etats-Unis...

La rédaction à Paris, New York et Los Angeles

— 

Barack Obama est le 44e président des Etats-Unis.
Barack Obama est le 44e président des Etats-Unis. — Reuters

C'est fait! Comme tous les sondages l'annonçaient Barack Obama a été élu président des Etats-Unis. Toute la journée de mercredi, 20minutes.fr suit minute par minute toutes les suites de cette élection historique.

>> Revivez cette folle nuit électorale minute par minute en cliquant ici...

13h21:
Mediapart.fr révèle une bourde du président français. Dans le courrier de félicitations que Nicolas Sarkozy a adressé à Barack Obama, vers 5h30 du matin, le président de la République a eu la délicatesse attention d'ajouter un petit mot à la main: «Cher Barak». Et ça, c'est super sympa. Mais avec un petit "c" avant le "k", ça l'aurait été encore plus.

11h: Medvedev casse l'ambiance
Seul le président russe ne se montre pas très enthousiaste après la victoire de Barack Obama.  La politique «présomptueuse» des Etats-Unis est à l'origine de la guerre en Géorgie et de la crise financière internationale, déclare Dimitri Medvedev dans sa première adresse annuelle à la nation. Or, la crise financière est encore loin d'être terminée, ajoute-t-il, appellant à une réforme en profondeur du système financier mondial. Et en profite pour prévenir son homologue américain: la Russie «ne reculera» pas dans le Caucase. Dmitri Medvedev propose enfin d'allonger à six ans la durée du mandat présidentiel en Russie contre quatre actuellement.

10h48: Elle avait soigné McCain au Vietnam mais préfère Obama
A Hanoï, Nguyen Thi Thanh raconte avoir porté les premiers soins à John McCain après sa capture par les Nord-Vietnamiens en 1967. Elle se félicite pourtant de la victoire de son adversaire Barack Obama, mieux à même, selon elle, de servir «la paix».

10h33: Le Pakistan souhaite qu'Obama favorise une paix régionale
Le Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani souhaite que la victoire de Barack Obama favorise «la paix et la stabilité» dans la région, en félicitant le président élu la veille.

10h25: La ligue arabe appelle Obama à être un «médiateur honnête»
Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa salue l'élection «historique» du candidat démocrate à la Maison Blanche et l'appelle à être un «médiateur honnête» de la paix au Proche-Orient, contrairement à l'administration américaine actuelle.

10h10: Retour sur le discours de John McCain
Il a terminé sa campagne comme il a toujours vécu. Avec une grande dignité. Dans un discours émouvant, McCain a appelé le peuple américain à l’unité derrière Obama, calmant à plusieurs reprises les quelques sifflets de la foule. Saluant l’immense chemin parcouru par la démocratie américaine avec la victoire «claire» et l'avènement du premier président Africain-Américain, il a exhorté ses supporters à positiver: «Americans never quit!»

S’il a parlé d’une campagne «dure», l’ancien pilote de chasse a précisé, le visage serein, qu'elle aura été «le plus grand honneur de ma vie». Il a remercié longuement Sarah Palin, qu’il voit comme «une nouvelle force» du parti républicain, et a eu une pensée pour les «cinq magnifiques enfants» de la gouverneure de l'Alaska. On appelle ça perdre avec classe.



10h00: Obama favori des parieurs... pour 2012
A peine élu à la présidence des Etats-Unis, Barack Obama est déjà donné favori à sa propre succession par la maison de pari irlandaise Paddy Power, avec une cote de 4 contre 5. Sarah Palin, qui va reprendre à plein temps ses fonctions de gouverneur de l'Alaska après la défaite de McCain, est quant à elle donnée favorite, à trois contre un, pour remporter l'investiture de son parti en 2012. Les parieurs ne lui donnent toutefois qu'une chance sur sept de succéder à Obama dans quatre ans. Pour des gains immédiats, pariez plutôt sur une victoire de l'OL ce soir contre le Steaua Bucarest.

9h50: Moscou souffle l'espoir d'un «vent nouveau»
«Nous espérons un vent nouveau dans les approches américaines concernant tous les problèmes importants de la politique extérieure, notamment à l'égard de la Russie», a confié Grigori Karassine, le vice-ministre russe des Affaires étrangères. «Nous espérons que ce renouveau nous apportera des solutions plus constructives pour faire face aux nouveaux défis dont la crise financière.»

9h35: Chavez renoue le dialogue
C'est un message qui a plus de poids que bien d'autres. Le président vénézuelien Hugo Chavez a félicité Obama pour son «élection historique». Il a exprimé sa volonté d'établir de «nouvelles relations» avec les Etats-Unis et de relancer «un agenda bilatéral constructif» pour le bien-être des deux peuples. Un discours qui contraste avec la longue de diatribes anti-US de ces dernières années, qui dénonçaient «l'impérialisme» de Washington.

9h20: Le Top 10 des promesses de Barack Obama
Invité en janvier dernier sur le plateau de David Letterman, animateur vedette de CBS, Barack Obama avait fait dix promesses majeures. Pour mieux comprendre le personnage et ses idées:



9h10: Les gouvernements irakiens et israéliens à l'unisson
Le Premier ministre israélien sortant Ehud Olmert a salué mercredi la victoire «éclatante et historique« de Barack Obama. Il espère un «resserrement» des relations bilatérales et des progrès dans le processus de paix. Le gouvernement irakien a exprimé quant à lui «le sincère désir» de coopérer avec Obama, dans l'interêt des deux pays.

9h00: Le périple du nouveau président
Vous voulez connaître les futures aventures d'Obama? Cliquez ici.

8h50: Record de participation depuis 1908
Près 66% des électeurs américains ont participé à l'élection présidentielle de mardi, un record jamais dépassé depuis 1908, selon le site spécialisé indépendant RealClearPolitics. En 2004, pour la réélection du républicain sortant George W. Bush, la participation avait été de 55,3%. Et pour info, en 1960, le taux de participation pour l'élection de John Fitzgerald Kennedy s'était établi à 63,1%.

8h40: Comme au basket, Obama a visé juste
La victoire d'Obama ne déplaira certainement pas aux basketteurs du monde entier. Le 44e président américain est un joueur émérite, supporté pendant la campagne par nombre de showmen de la NBA (Chris Paul, Chauncey Billups, Greg Oden, Lebron James...) ou de glorieux anciens comme Karim Abdul-Jabbar, Bill Walton et son altesse sérenissime Air Michael Jordan. Vous doutez encore du talent d'Obama sous le panier? Jugez plutôt:



8h30: Monica et les gens de Harlem en transe
L'ambiance est chaude dans le célèbre quartier new-yorkais. Voilà ce que raconte Monica, 29 ans, qui a quitté son Bronx pour la soirée: «C'est le meilleur endroit pour fêter la victoire de Barack. J'ai suivi les résultats de bar en bar à Harlem, c'était la folie. Ensuite, on s'est donné rendez-vous devant un écran géant placé vers le Adam Clayton Powell Building, je n'ai jamais vu autant de monde et il n'y avait que de l'amour. Les gens dansaient, criaient depuis les fenêtres, s'embrassaient, il y avait de la musique africaine dans les rues. Je n'avais jamais vu une telle ambiance. Les gens sentent qu'ils vont changer les choses ensemble. Je n'ai pas peur de la déception car la plupart d'entre nous savent qu'il ne faut pas attendre de miracle mais que nous pourrons agir collectivement pour changer les choses.»

8h20: L'Allemagne déclare sa flamme

Après le président Köhler et le ministre des Affaires étrangères Stenmeier, c'est au tour de la chancelière Angela Merkel de féliciter Obama pour sa victoire «historique». Réaffirmant au passage
son attachement au partenariat avec les Etats-Unis. Rappelons que l'Union Européenne, après la réunion des 27 ministres des Affaires étrangères lundi à Marseille, va envoyer un document dans la journée pour proposer un véritable partenariat stratégique entre l'Europe et les Etats-Unis. Un acte fort et inédit.

7h45: Bons baisers de France
On se presse outre-Atlantique pour féliciter Obama. Bertrand Delanoë voit dans son élection «un formidable message d'espoir et de sursaut dans un monde en proie au doute et à la confusion». Remplacez «monde» par PS… «Symboliquement, cette élection illustre la force et la richesse d'une société multi-culturelle, quand elle sait puiser dans toutes ses ressources», estime le maire de Paris.

Patrick Lozès, président du Conseil représentatif des organisations noires (le CRAN) salue un résultat qui «soulève un immense espoir non seulement pour les Noirs mais pour la justice dans le monde». Il souhaite que ce «rêve américain» devienne aussi une réalité en France. Retrouvez son point de vue sur son blog 20minutes.fr.

7h30: Au Kenya, un jour férié pour Obama
Liesse incroyable au pays du père d'Obama et notamment au village de Kogelo, où vit celle qu'Obama tient pour sa grand-mère maternelle, Sarah, la troisième épouse de son grand-père, ou encore son demi-frère Malik. «La victoire du sénateur Obama est la victoire de notre pays, en raison de ses racines, ici au Kenya», explique le président, Mwai Kibaki. Qui décrète un jour férié pas piqué des hannetons «afin de permettre aux Kényans de célébrer l’exploit historique du sénateur Obama et de notre pays».

7h20: Big hug pour le président Barack
Allez, une petite session congratulations pour Obama. Le président allemand Horst Köhler lui dit bravo, Barack peut compter sur l'Allemagne «comme partenaire fiable et ami de longtemps». Taro Aso, le Premier ministre japonais a transmis ses «sincères félicitations» au président élu. Le Premier ministre britannique Gordon Brown salue ses «valeurs progressistes et sa vision pour l'avenir».

Hu Jintao, le président chinois, y est allé de son petit mot.
«Dans cette nouvelle période historique, j'espère, grâce à nos efforts communs, renforcer sans cesse le dialogue, les échanges bilatéraux, la confiance et la coopération mutuelles et porter la relation constructive entre la Chine et les Etats-Unis à un nouveau niveau». La présidente des Philippines, Gloria Arroyo, est plus lyrique: «Son appel au changement a ouvert une nouvelle phase de la politique américaine, signe d'espoir et d'inspiration non seulement pour le peuple américain mais aussi pour les citoyens du monde entier».

7h10: Le Congrès est obamanien
Les électeurs américains se rendaient également aux urnes ce mardi pour élire leur président et renouveler 35 de leurs 100 sénateurs, ainsi qu'une partie des 435 représentants de la Chambre basse. Et dans les deux chambres, les démocrates, qui avaient déjà la majorité, ont vu leur marge progresser: retrouvez les résultats ici.

7h00: Chicago se la joue France 1998
A Chicago, l’ambiance est à la liesse populaire. Le discours de Barak Obama a provoqué une véritable émotion dans la foule de personnes qui s’étaient réunies dans les bars et le parc jouxtant la tribune du démocrate. Une fois l’intervention du nouveau président américain terminée, les rues se sont remplies à l’image de ce qui s’était passé en France au soir du 12 juillet 1998 après le sacre mondial des Bleus. La police montée se charge de gérer dans le calme ce flux de personnes. Une chose est sure : la nuit sera longue...

6h50: Mahmoud Abbas et l'espoir Obama
Le dirigeant palestinien appelle le président américain élu, Barack Obama à accélérer les efforts en vue d'un règlement du conflit israélo-palestinien. Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, souhaite quant à lui que le nouveau président américain «tire la leçon des erreurs» des précédentes administrations, et «notamment celle de Bush», envers le monde arabo-musulman.

Le président afghan Hamid Karzaï, soutenu par les Américains, félicite lui aussi Obama, affirmant que sa victoire allait faire entrer le monde dans une «ère nouvelle».

6h40: L'hommage de la fille de Martin Luther King
Bernice King, la fille du militant de Martin Luther King, vient de saluer l'élection d'Obama avec émotion. «Je sais que mon père aurait été fier de l'Amérique pour cela», a-t-elle confiée sur CNN. «Cela veut dire que le travail pour lequel mon père et ma mère se sont sacrifiés n'a pas été vain», a dit Bernice King, avant de conclure: «Et c'est un nouveau jour qui se lève sur l'Amérique.»

6h30: Ces Américains qui «respirent»

«On respire pour la première fois en huit ans», s'exclame Eddie, depuis une fête démocrate à Los Angeles. A côté d'elle, une fille en larmes appelle sa mère et une grand-mère black pensait ne jamais voir ce jour.

6h13: «Yes, we can»
Barack Obama revient sur toutes les grandes épreuves qu'a dû affronter l'Amérique au XXe siècle, l'émancipation des femmes, la crise des années 1930, Pearl Harbor, la ségrégation raciale, répétant inlassablement le slogan "Yes, we can».

Le 44e président des Etats-Unis honore Anne Nixon Cooper, une femme de 106 ans qui vit en Géorgie et a voté pour lui aujourd'hui. Elle était à Selma pour entendre Martin Luther King.

«A ceux qui font preuve de cynisme et de doute, nous leur disons "Yes, we can". Que Dieu vous benisse et que Dieu bénisse les Etats-Unis d'Amérique.»


6h07: les défis à venir
Après avoir dédié sa victoire au peuple, il aborde les challenges qui l'attendent. Et de citer «les guerres, la crise financière...» «La victoire en elle-même n'est pas le changement que nous attendons. Elle nous donne seulement l'opportunité de mettre en marche ce changement (...). Il ne faut pas retomber dans le même individualisme politique que par le passé. Il ne peut pas y avoir un Wall Street flamboyant, quand Main Street souffre.»

Barack appelle ensuite à l'unité du pays et à l'humilité.
«A ceux qui veulent nous détruire, je dis. Nous allons vous battre. La force de l'Amérique, n'est pas dans sa force militaire mais dans la démocratie, la liberté et l'espoir.»

A ceux qui n'ont pas voté pour lui, Barack Obama dit qu'il sera aussi leur président. S'adressant à la planète, il ajoute : «Notre histoire est singulière mais nous partageons le même destin. Une nouvelle ère de leadership s'ouvre aujourd'hui.»


6h05: Viennent ensuite les remerciements
Barack Obama salue son adversaire John McCain «pour tout ce qu'il a donné à son pays» ainsi que Sarah Palin. Il félicite son colistier Joe Biden et sa femme. Et indique à ses filles qu'elles ont gagné un chien, conformément à la tradition. Il remercie pour finir son staff de campagne, «le meilleur de l'histoire de la politique».

Après avoir rendu hommage à sa grand-mère décédée la veille, il remercie les gens qui ont voté pour lui.
«Je n'oublie ceux à qui je dois vraiment cette élection. Vous», continue Barack Obama. «C'est votre victoire.»


6h00: Barack Obama commence son discours de victoire
«Ceux qui se demandent si l'Amérique est toujours ce pays où tout est possible ont leur réponse ce soir. Une réponse apportée par les jeunes, les personnes âgées, les Afro-américains, les Blancs, les Hispaniques, les démocrates et les républicains. Nous sommes et nous seront toujours les Etats-Unis d'Amérique. Grâce à ce que nous avons réalisé aujourd'hui, l'heure du changement est arrivée.»

5h40: La Bourse n'a pas pris son téléphone, mais félicite quand même Obama
Sympa la Bourse de New-York: vers 5h15, un quart d'heure après l'annonce de l'élection d'Obama, le Dow Jones gagnait 19 points (+0,20%), alors que l'indice était en baisse en début de soirée.

5h35:
«le souffle et l'élévation» de la campagne d'Obama, selon Sarkozy
Nicolas Sarkozy n'a pas traîné pour féliciter Obama, comme vient de l'indiquer l'Elysée. «Recevez mes félicitations les plus chaleureuses, et à travers moi, celles du peuple français tout entier. Votre victoire brillante récompense un engagement inlassable au service du peuple américain. Elle couronne également une campagne exceptionnelle, dont le souffle et l'élévation ont prouvé au monde entier la vitalité de la démocratie américaine, en même temps qu'ils le tenaient en haleine», écrit le chef de l'Etat dans une lettre rendue publique.

5h25: Bush félicite Obama, ça sent la passation de pouvoir
Le président George W. Bush a appelé mardi soir celui qui doit lui succéder, Barack Obama, pour le féliciter de sa victoire lors d'une «superbe» soirée électorale. «Je promets que cette transition se passera en douceur. Vous êtes sur le point d'entreprendre l'un des plus grands voyages de votre vie. Félicitations, je vous souhaite d'y trouver du plaisir», aurait dit Bush. Sympa ce George.

5h15 : John McCain appelle ses supporters à soutenir le président Obama
John McCain reconnaît sa défaite devant ses partisans à Phoenix. «Je suis responsable de cet échec, pas vous», déclare t-il avant d’être applaudi par une partie de la foule. Dans son discours, le candidat républicain insiste sur la nécessité d’oublier la déception pour aider Barack Obama à «remettre le pays en marche». «Tous les Américains qui m’ont soutenu doivent démontrer leur bonne volonté au nouveau président et trouver un moyen de travailler ensemble pour restaurer la prospérité et assurer la sécurité du pays».

John McCain salue la campagne de son adversaire et reconnaît que la victoire d’Obama marque une étape «historique» pour tous les Afro-américains. «L’Amérique a fait beaucoup de chemin en un siècle», ajoute t-il. Coupant court à toute polémique, le candidat républicain salue l’effort de sa colistière controversée, Sarah Palin, «une des meilleures personnes avec qui il ait jamais fait campagne».

5h10: La clameur de Chicago qui fait mal aux oreilles
A 5h du matin (heure de France), quand les télés américaines ont annoncé la victoire de Barack Obama, le stade de Chicago, où le démocrate doit prononcer son discours de victoire, a évidemment explosé de joie. Si votre conjoint est en train de dormir, un petit conseil: baissez le son.



5h: Barack Obama est le 44e président des Etats-Unis!!!!!!!!
Avec les résultats de Virginie, Californie et quelques autres Etats qui viennent de tomber, c'est maintenant certain: Barack Obama sera bien le 44e président des Etats-Unis. 297 grands électeurs à 139, selon le décompte de CNN.

4h58: Mais que se passe t-il à Chicago?
Le site officiel de Barack Obama permet de suivre en direct ce qui se passe dans le stade de Chicago où Barack Obama annoncera dans quelques dizaines de minutes son élection. Cliquez sur «play» pour le live.